A 16 ans, Raphaelle va incarner Jeanne d'Arc, dont elle nettoyait l'autel à la brosse à dents, la République du centre. A 15 ans, Tiffen est morte à Marseille quand son téléphone branché sur secteur est tombé dans son bain, la Provence. Les Français deviennent croit en l'effondrement, Slate.

On parle d'une jeune fille...

Que je découvre en dehors de toute actualité apparente dans le Journal du Centre, mais souvent quand elle apparait les gens se lèvent et l'applaudissent, c'est encore arrivé le week end passé au rassemblement nivernais de l'Ordre national du mérite: Fatima Zekkour est une héroine de la république, qui à 17 ans est entrée dans un immeuble en flamme pour sauver des vies et en est ressortie comme une torche vivante, elle a 24 ans et accepte son corps reconstitué, elle cherche du travail.

Le 4 mai 2013 elle se promenait au quartier de la grande pâture à Nevers, quand elle a vu un départ d'incendie dans le hall d'un immeuble où un canapé abandonné avait pris feu... Fatima et sa soeur enceinte sont allé taper à toutes les portes des quatre étages de l'immeuble, la fumée montait après elle, la soeur de Fatima est sortie mais elle est resté prisonnière des flammes; elle pensait que les pompiers n'allaient pas tarder mais les pompiers n'avaient pas cru sa maman qui les avait appelé -on leur  fait si souvent des blagues... Ne voyant rien venir, fatima est allé seule traverser le rideau de feu.  "Je suis tombée dans les pommes plusieurs fois en descendant. J' ai traversé le hall, je me suis à nouveau évanouie sur le canapé en feu. Je ne me souviens pas comment j'ai pu ouvrir la porte et sortir ».

Elle est brulée à 70 %,  au visage aux mains aux jambes, aux poumons, on la plonge dans un coma artificiel pendant 20 jours, quand elle se réveille elle a tout oublié et puis elle se souvient et elle cauchemarde enveloppée de bandages, on va l'opérer 50 fois, micro chirurgie et greffes de peau...

Fatima est un personnage du Journal du centre. J'ai retrouvé dans les archives une photo d'elle avant, mignonne brunette, je vois une photo d'elle aujourd'hui, femme au au grand sourire dont je devine la peau torturée. Elle n'est plus jamais retournée au lycée, elle a tâtonné avant de trouver sa voie dans l'accompagnement médical auprès de malades d'Alzheimer, elle cherche un emploi stable et si elle n'enlève pas les gants qui couvrent ses mains meurtries, elle  n'a plus peur d'allumer des bougies et voudrait se marier. Elle avait 17 ans le jour où le courage l'a pris...

Et une autre jeune fille incarne une héroïne...

Jeanne d'Arc qu'Anglois brulèrent à Rouen que chaque année une jeune fille incarne à Orléans dans les Fêtes johanniques... France bleu Orléans  et la République du Centre présentent, Jeanne 2020, grande année, celle du centenaire de la canonisation de l’héroïne: Raphaelle  Camphuis,  lycéenne de 16 ans qui  se dit « la plus commune des filles », la croirons nous? Elel est scoute et fait du tir à l'arc et chante au groupe diocésain « Musique et Liturgie » après avoir renoncé à la clarinette en raison de son appareil dentaire....

Et comme je m'émerveillais de fatima, je m'attendris de  Raphaelle qui témoigne d'une France de foi et de province qu'on s'étonnerait de retrouver inchangée, et que parfois l'on blesse, dans les signaux faibles de nos fractures. A Albi dimanche, je le lis dans la Dépêche et le Figaro, des jeunes gens sont montés sur le toit de l'église Saint Jean-Baptiste pour y déployer les drapeaux algérien, marocain et tunisien. L e curé a porté plainte  et dénonce dans le Figaro la provocation, la stupidité et la malveillance d'une "poignée de cacous ». Cacous, le mot est joli mon père. Valeurs actuelles sur son site parle de « racaille », cela raconte un autre signal faible.

Qu'en pense la gentille Raphaelle d'Orléans qui  nettoyait l'autel de Jeanne dArc dans son église avec une brosse à dent et du vinaigre blanc... Jamais objet banal ne fut plus admirable.

Dans la Provence, on me parle d'autres jeunes filles et d'autres objets anodins leurs téléphones portables, qui les ont tué. Dimanche dernier, Tiffen qui avait quinze ans et qui était si populaire sur les réseaux sociaux est morte électrocutée en prenant son bain chez elle à Marseille, quand son téléphone branché sur secteur est tombé dans l'eau... On compte 40 morts chaque année par électrocution liée aux smartphones lis-je. 

Le Monde et plus encore le Figaro sur deux belles pages me racontent les stratégies contradictoires des parents face aux smartphones, que l'on offre à dix ans tout en  sachant les dangers. Un sondage ans le Figaro me dit que 90% des parents redoutent la dépendance, 83% le cyber harcèlement, 79 % la pornographie et 77% les troubles du sommeil... On ne parle pas dans le Figaro de l'électrocution et de l’interdit absolu. Ne jamais brancher sur secteur un téléphone dans la salle de bain,, parents, ajoutez cela.

Sur le site de Slate, un autre sondage, européen parle d'un syndrome français. Nous sommes selon l'IFOP et la Fondation Jean Jaurès  65% à croire que notre civilisation « telle que nous la connaissons « va s'effondrer dans les années à venir... Seuls les italiens sont plus nombreux que nous , 71% à croire à l'effondrement, mais nous sommes plus pessimistes qu'eux, 35% des français imaginent un effondrement d'ici 20 ans... En comparaison, les allemands dont pourtant l'Opinion les Echos racontent en veux-tu la crise politique,  envisagent un avenir serein à 61%... 

Notons que politiquement les sympathisants de la France insoumise, du RN, des Républicains et des socialistes partagent l'idée d'une effondrement, mais pas ceux de la République en marche... 

Ceux-là iront se délecter d'un long sujet du Monde sur la cohabitation entre Edouard Philippe et Emmanuel Macron. Des hommes intelligents à fleurets mouchetés.

Et un inventeur pour finir...

Il est dans dans Sud Ouest, et croit en la France et en l'Europe qu'il veut sauver de la fraude à la TVA.  Il s'appelle Jean-François Clocheau , ancien informaticien du réseau des bis et tramways de la métropole bordelaise, il a inventé et fait breveter un système de prélèvement automatique de la TVA  qui lui a valu l'attention de l'OCDE et de la commission des finances du Sénat, mais pas de l’Inspection des finances. Il y voit une démission.

Il est le bon côté de la France qui râle. 

Vous lirez enfin, dans l’Equipe, et somptueusement dans le républicain lorrain l'épopée en cours du club de football de Belfort qui affronte aujourd'hui, petit Poucet de National 2, le grand Rennes en coupe de France, quand l'autre Poucet de l'Est Epinal, s'opposera demain à saint-Etienne... Ce sont des histories de clubs qui n'ont pas un rond, dont les joueurs y croient dur comme fer, sont parfois assistants d'éducation dans les collèges, ça s'appelle la coupe de France, qui a dit que la France changeait. 

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.