Alors bon... Autant vous prévenir tout de suite... Si vous êtes un habitué des news magazines du jeudi... vous n'échapperez pas à Nicolas Sarkozy... L'Express... Le Point... Le Nouvel Obs... Trois hebdos... trois photos du candidat UMP à la Présidence... Baroudeur mal rasé en Une de L'Express... avec ce titre : "Ce qu'on ne vous a jamais dit sur Sarkozy"... Oui, je sais, on a du mal à croire qu'on ne sache pas déjà tout... Et cette semaine, L'Express, c'est au choix avec ou sans le livre intitulé "La Saga Sarkozy", rédigé par la rédaction de l'hebdomadaire... Nicolas Sarkozy en noir et blanc... photo des jeunes années... Parce que, dans Le Point, on vous décrit "l'enfance d'un chef"... On vout décrypte également le style Sarkozy... Parce que, pour Le Point, le ministre de l'Intérieur est la première "Pol Star"... entendez "star politique"... Sur cette couverture-là, il a l'air un peu plus inquiet, le candidat de l'UMP... C'est la Une du Nouvel Observateur, qui s'intéresse à la sécurité, et annonce "le vrai bilan de Sarkozy"... Plus largement... "Dans 100 jours, le premier tour"... C'est la Une du Figaro... "Plus que 100 jours avant le premier tour"... Oui, il y en a qui vont soupirer : "Encore 100 jours !"... Alors sachez que les surprises, dans la campagne, c'est pour bientôt... Si, si... Le Figaro fait l'historique, et retrace "de 1981 à 2002, les surprises des précédentes élections présidentielles"... Le constat s'impose : c'est souvent en février que la donne électorale se précise... En 100 jours de campagne, le paysage politique peut changer du tout au tout... Parce que... souvenez-vous... A la mi-janvier 1981, 2 Français sur 3 étaient convaincus de la réélection de Giscard... En 95... rappelle encore Le Figaro... à cette époque-ci, 70% des Français pariaient sur la victoire de Balladur... Et puis en 2002, il n'y avait qu'un second tour envisageable : entre Chirac et Jospin... A chaque fois, on connaît la suite... Reste à savoir ce qui nous attend... Alors... Le dernier débat en date de cette campagne électorale... on en parlait dans ce studio hier matin... c'est l'emploi des seniors et les retraites... Ce matin, ce dossier fait la Une de beaucoup de journaux... "On va travailler plus", titre ainsi Le Parisien-Aujourd'hui en France, qui explique... Le Conseil d'orientation des retraites remet aujourd'hui au Premier ministre un rapport préoccupant sur la situation financière de notre système de retraites pour les années à venir... Pour le journal, le constat est sans appel... Il faudra repousser bien au-delà de 60 ans l'âge du départ à la retraite... C'est ce qui se fait déjà dans la plupart des grands pays européens... Le Parisien-Aujourd'hui en France rappelle dans cette enquête qu'en France, à peine 38% des plus de 55 ans sont en activité... alors qu'en Suède, ils sont 70% à travailler... 56% en Angleterre... et que la moyenne européenne atteint quand même les 42%... Alors faudra-t-il travailler plus longtemps ?... C'est L'Humanité qui s'interroge... Pour le journal, il y a d'autres solutions possibles... Sauf que... "pas sûr que le débat présidentiel permette de les faire prévaloir", regrette L'Huma... Pourtant, c'est bien "un vrai débat de société, dont les urnes pourraient avoir la clé", analyse l'éditorialiste du journal... qui rappelle qu'à gauche, socialistes et communistes s'accordent sur l'abrogation de la loi Fillon... même si après, les deux partis divergent sur la politique à mener... L'interrogation de L'Huma se résume ainsi : "Travailler jusqu'à ce que mort s'ensuive ?"... Alors, dans ce dossier des retraites, on parle beaucoup de retraites anticipées... et également de chômage des plus de 50 ans... Dans La Vie, une enquête sur des entreprises qui recrutent des quinquas... C'est encore marginal, reconnaît l'hebdomadaire... Mais c'est encourageant... Vous rencontrerez Nathan, 51 ans... Il a été engagé par la chaîne d'opticiens Grand Optical... un groupe qui revendique le recrutement de quinquas... pour des raisons tout à fait pragmatiques... La chaîne veut des vendeurs qui ont vécu personnellement le passage aux verres progressifs... histoire d'être en phase avec l'évolution de sa clientèle... Alors ça, c'est un exemple dans le privé... Côté public, la Caisse nationale d'assurance-vieillesse a décidé de montrer l'exemple, explique La Vie... Et là aussi, c'est pour être en phase avec le public accueilli... Quand les assurés disent : "Vous voyez ce que je veux dire", c'est important que le conseiller qui les écoute puisse répondre : "Je vois très bien, en effet"... Plus globalement... conclut La Vie... on devrait pouvoir, demain, travailler normalement jusqu'à l'âge de la retraite... Parce que quand le marché du travail est tendu, les seniors sont toujours les bienvenus... Rappelez-vous les années 70 : en période de plein emploi, on ne se posait pas la question de la productivité des salariés vieillissants... "La folie continue"... C'est le commentaire, ce matin à Londres, de The Independent sur le plan Bush en Irak... "George Bush envoie de nouveaux soldats dans le cimetière irakien", selon le journal... Dans le même temps... les Anglais, eux, devraient rapatrier 3.000 militaires... C'est le Daily Telegraph qui l'annonce ce matin... "Nos soldats rentrent à la maison... 3.000 sur les 7.200 basés dans le sud de l'Irak... La première coupe substantielle dans le dispositif britannique"... Retour aux annonces de Bush cette nuit... Bien sûr, vos journaux avaient déjà les principaux éléments de cette intervention... Et du coup, beaucoup commentent ce que Pierre Rousselin appelle dans Le Figaro "la dernière chance de Bush"... Pour l'éditorialiste en effet, "la stratégie militaire du Président américain est immanquablement vouée à l'échec... Mais comme l'objectif n'est pas militaire mais politique... qu'il consiste à gagner du temps... c'est la dernière chance, pour Bush, de sauver sa Présidence"... Le bilan de la guerre... Joseph Limagne, dans Ouest-France, le rappelle... "En moins de 4 ans, les Américains ont perdu plus de 3.000 des leurs... vu revenir 22.000 blessés... et dépensé 350 milliards de dollars... L'Irak glisse chaque jour un peu plus dans la guerre civile... Depuis mars 2003, on estime à plus de 65.000 le nombre des Irakiens tués, dont 12.000 policiers"... Alors, dans ce contexte... "Pourquoi Bush s'obstine en Irak"... C'est Libération qui se le demande... Et Gérard Dupuy, l'éditorialiste, compare Bush à un joueur de poker... "C'est le dilemme des joueurs de poker en perdition... Quitter la table, ou bien rajouter une mise au risque de tout perdre... A priori, George Bush a choisi de relancer... Alors c'est vrai, concède le journaliste... Un retrait des militaires américains serait désastreux pour l'Irak... Mais ce sera toujours aussi désastreux 20.000 GIs plus tard"... Sans compter que ces 20.000 nouveaux soldats... il va les trouver où, le Président des Etats-Unis ?... Eh bien, au lycée... C'est ce que rapporte La Croix... "L'armée américaine recrute en priorité lycéens et immigrants"... Ainsi Jonathan, 19 ans... Il a signé son contrat le 2 octobre... Le 7, il commençait l'entraînement... La jeune recrue a touché une prime de 17.000 dollars... 13.000 euros... "Et en plus, dit-il, j'ai une couverture médicale et dentaire gratuite... des études gratuites aussi"... De plus en plus de lycéens dans les rangs de l'armée américaine... Et ce, grâce à une loi, signée en 2002... une loi qui oblige tous les lycées publics du pays à fournir au ministère de la Défense la liste de leurs inscrits, avec leurs adresses et leurs numéros de téléphone... une loi qui stipule aussi que l'accès aux écoles doit être autorisé au personnel de recrutement de l'armée... Des recruteurs qui s'intéressent de près aux lycéens de nationalité étrangère... sur le thème : "Si tu t'engages pour 4 ans, tu obtiendras la citoyenneté américaine"... Et ça marche, constate La Croix... Le nombre d'immigrants dans les rangs de l'armée est ainsi passé de 750 en 2001 à 4.600 l'an dernier... au point que le Pentagone réfléchit à la possibilité d'étendre ce programme aux immigrés illégaux... Alors partir en Irak... En revenir aussi... Là, c'est à lire dans Le Monde... "Les traumatismes de la guerre en Irak minent les familles de soldats américains"... C'est le témoignage de Stacy... Son mari a servi un an dans le triangle sunnite en Irak... "L'armée a pris mon mari... Et celui qu'elle m'a rendu n'est plus le même... Il souffre de stress post-traumatique... Il ne supporte pas la foule... Il est toujours aux aguets... Il sursaute au moindre bruit... Il ne peut plus conduire, il ne supporte pas d'être doublé... Il fait des cauchemars... Sans compter que pendant qu'il était là-bas, sans son salaire, financièrement c'était trop difficile... J'ai donc dû vendre notre maison, et à son retour il n'a pas retrouvé grand-chose"... Stacy qui dénonce l'absence de soutien de l'armée... Et comme son mari est toujours mobilisable, la décision est prise : s'il est rappelé sous les drapeaux, la famille quittera le pays...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.