Pendant la revue de presse
Pendant la revue de presse © France Inter
**Cette histoire dépasse la raison, encore 3 ans après...** Japon, l'an 3 après Fukushima, titre _Sud-Ouest_ ce matin... Et la _Charente Libre_ raconte l'histoire d'un homme Yasuo Takamatsu qui vient d'apprendre à plonger pour essayer de retrouver sa femme emportée le 11 mars 2011 par la gigantesque vague qui a endommagé la centrale nucléaire...Retour dans les villes mortes de Fukushima. Reportage de Philippe Pons dans _Le Monde._ Namié par exemple. Depuis 3 ans, rien n'a changé. Les maisons effondrées, les carcasses de voitures, les chalutiers emportés par le raz de marée. Seule la rue commerçante avait été épargnée par la vague. Chez le distributeur de journaux, il y a toujours la pile ficelée du quotidien datée du 12 mars 2011.
la nouvelle fuite à fukushima désormais considérée comme un incident grave
la nouvelle fuite à fukushima désormais considérée comme un incident grave © reuters
Ville d'Okuma, doublement sacrifiée. Ses habitants n'y retourneront jamais et elle a été choisie pour stocker les déchets irradiés. Ville d'Itate. Les hirondelles et les moineaux ont disparu. Plus de grenouilles. Les arbres meurent sans qu'on sache pourquoi. Mais il y a des rats, des serpents, des faucons, et des sangliers. **Et pour les hommes ?** Plus de 150.000 sinistrés. Environ 100.000 vivent toujours dans des logements provisoires. Les deux tiers pensent ne jamais rentrer chez eux. Pas d'explosion des cancers de la thyroïde, diagnostiqués à ce jour, selon l'OMS. Ce que l'on commence à mesurer, [dans_Les Échos_ , ce sont les conséquences psychologiques. Alcoolisme, suicides, décès prématurés. Selon la police locale, plus de 1.600 personnes sont mortes en 3 ans de maladie notamment liées au stress](http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0203363193167-fukushima-autour-de-la-centrale-la-depression-fait-plus-de-victimes-que-la-radioactivite-655797.php). Des divorces aussi, par exemple de couples dans des villages contaminés mais pas formellement obligés d'évacuer la zone. Monsieur est resté pour garder son travail. Madame est partie avec les enfants. Dans la centrale même, l'eau contaminée continue de s'accumuler. Fukushima, moment charnière pour le nucléaire. En France, dixit _Sud-Ouest_ , l'empire EDF a été ébranlé par le tsunami. De nouvelles normes plus exigeantes pour la sécurité : 10 milliards d'Euros. Et puis, demande Jean-Denis Richard, sans Fukushima, le tout nucléaire aurait-il été remis en cause par François Hollande ? La centrale de Fessenheim aurait-elle été promise à la fermeture ? Probablement pas. C'est l'Allemagne qui a pris la décision la plus radicale, rappelle _Le Figaro_ . Arrêt des centrales à l'horizon 2022. Objectif à plus long terme, 80% de l'électricité verte en 2050. En attendant, les centrales à charbon tournent. Et le coût de ce virage radical est énorme, plusieurs centaines de milliards d'Euros, affirme le journal. Fukushima, 3 leçons, sous la plume de David Barroux, dans _Les Échos._ 1 - le risque zéro n'existe pas, même dans les pays à la pointe de la technologie. 2 - l'atome coute désormais plus cher, nouvelles normes oblige. Le mythe de l'énergie nucléaire bon marché a vécu. Mais 3 - le nucléaire n'est pas mort. La Chine, la Turquie, la Grande Bretagne ont réaffirmé leur choix de l'atome. Et le Japon ? Eh bien, 3 ans après la catastrophe, les réacteurs restent à l'arrêt, mais le Premier Ministre veut en redémarrer au moins une partie. Dans La Croix, interview du prix Nobel de littérature Kenzaburo Oé, très hostile à cette décision : Fukushima n'a servi à rien. "J'avais cet espoir de voir les Japonais se détourner à jamais du nucléaire. Trois ans après, j'ai le sentiment qu'ils commencent à oublier. L'énergie sujet crucial, la Une de _L'Humanité_ le rappelle. A la Une, fin de la trève hivernale : un million de foyers bientôt sans énergie, point d'interrogation. 600.000 familles menacées de coupures. Mais selon la CGT reprise par L'Huma, le chiffre pourrait presque doubler d'ici à la fin de l'année. **Dans la presse également : allô, j'écoute ?** Victime ou coupable ? Justice indépendante ou malveillante ? Le débat continue d'agiter les éditoriaux. Le portable de Nicolas Sarkozy écouté pendant un an, celui de son avocat aussi. Perquisitions chez maitre Herzog. Les juges sont-ils allés trop loin ? Premiers à monter au créneau, les avocats. Mais ce matin, le débat se déplace sur le terrain politique. A la Une du_Figaro_ : " Sarkozy sur écoute : Hollande savait-il ?" Dans l'édito, Yves Théard doute de la candeur du président et de ses ministres. S'il y a des hasards, il y a aussi des évidences.
la mise sur écoute de nicolas sarkozy suscite la fronde des avocats
la mise sur écoute de nicolas sarkozy suscite la fronde des avocats © reuters
Derrière la vengeance des petits pois, c'est comme cela que Nicolas Sarkozy avait surnommé les juges, y-a-t-il un complot politique ? Absurde, répond Bruno Dive dans _Sud-Ouest_ . La plupart des dossiers dans lesquels revient le nom de Nicolas Sarkozy sont apparus sous le précédent quinquennat. Selon Jean-Marie Colombani, sur slate.fr, ce qui énerve le plus Nicolas Sarkozy, ce ne sont ni les écoutes ni la justice, mais d'être traité comme tout le monde, en position de justiciable ordinaire. Pour Jean-Louis Hervois dans _La Charente Libre_ , c'est à lui et ses proches de déminer ce qui doit l'être : qu'a-t-on à redouter de la remise à un juge des agendas du président de la République ? Pourquoi les archives du ministre Claude Guéant sont-elles introuvables ? Comment comprendre qu'un ancien président communique avec son avocat selon une méthode de voyous, avec des portables achetés sous un faux nom. Dans ce dossier, un juge Gilbert Azibert, emporté dans la tourmente mis en cause pour un hypothétique trafic d'influence. Il est hospitalisé à Bordeaux depuis hier. Chute dans l'escalier disent ses proches. Hier matin,_Le Point_ parlait de tentative de suicide. Malgré les démentis, l'hebdomadaire maintient ses informations. **Quoi d'autres dans les journaux ?** Quand l'ancien directeur de cabinet **de Jean-Noël Guérini** raconte le népotisme et le clientélisme à Marseille sous l'influence de son ancien patron. C'est la première fois que Rémy Bargs accepte de parler : les élus tremblent à l'idée d'être privés de subventions. Le fantasme de _La Provence_ ? Et pourquoi pas Zidane entraineur de l'OM. Le club cherche un entraineur pour la saison prochaine. Rien n'indique pour l'instant que Zizou ait l'intention de quitter Madrid pour Marseille. **Et puis un rappeur chez Flanby.** La nouvelle plume du président de la République s'appelle _Pierre Yves Boquet_ . Sciences-Po, Ena, minutieux, méthodique, costume, cravate, l'homme qui rédigera les discours de François Hollande a le profil. Mais il y a des détails étranges comme ces bagues épaisses et brillantes, qu'il porte. [La nouvelle plume de François Hollande est par ailleurs un spécialiste de gangsta rap. L'un des 3 meilleurs critiques français de rap dit un spécialiste dans les colonnes du _Monde_ .](http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/03/10/la-nouvelle-plume-de-hollande-est-un-specialiste-de-gangsta-rap_4380307_823448.html) Et Pierre-Yves Bocquet a en effet une jolie plume, un stye hardcore, mâtiné d'une approche politique et sociologique à la Bourdieu. Il connait très bien le rap américain, moins le rap français. Conclusion de ce spécialiste, c'est un peu le Jacques Chirac de la critique rap : vieille école, excellent en politique extérieure, déplorable en politique intérieure. Pierre Yves Bocquet est un fan des Dead prez. Dead prez, référence aux présidents morts qui ornent les billets de banque américains. Ça promet...
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.