Et on peut lire une prière en latin dans le premier journal de France...

"In manus tuas Domine commendo spiritum meum", entre tes mains Seigneur je remets mon esprit, ce furent les dernières paroles du Christ sur la Croix, selon Saint Luc, et ce sont les derniers mots de François-Régis Hutin dans un éditorial posthume sous sa photo qui occupe la Une de son journal.... François Régis Hutin, mort à 88 ans, qui avait été le grand patron du grand quotidien de l'Ouest.

On lui rend hommage dans les journaux, on raconte ses combats pour l'Europe ou contre la peine de mort et pour la dignité humaine...

Mais avant cela, il y avait une manière d'être aux hommes parce qu'il était à Dieu... Un Démocrate-chrétien dit le président Macron qui le dit laïquement, Et dans un pays laïque et qui en fait fierté, cette affirmation de foi semble naturelle...

"Un journal ne tombe pas de la lune" disait Hutin, il est le fruit de valeurs...

Il disait aussi que Ouest France pouvait rester ouvert sur la table de la cuisine et devait expliquer le monde aussi bien que la commune... 

On se dit qu'on pourrait parfois raconter l'actualité simplement dans Ouest France, en parcourant ses pages. On y trouve un article sur les incendies en Californie, la faute au bétonnage qui assèche l'Etat... C'est de circonstance quand on parle de la planète

On pourrait en réalité Nicolas... raconter chaque jour notre monde dans un quotidien local... 

Pas si loin de la Bretagne, le Courrier Picard met à l'honneur ses étoiles... Les picards qui ont marqué l'année, choisi par les lecteurs... et on trouve ici notre monde en miniature, ce qui le travaille ou le sauve... 

Un homme a sauvé une fillette dans une fusillade; un footballeur a marqué le but décisif pour la montée d'Amiens en première division; une femme a abrité une jeune SDF et lui a redonné l'envie de vivre ; un industriel a repris whirlpool... Autant de héros, dans un journal de France...

On cherche de l'espoir pour la Planète dans nos journaux

Avec ce sommet, One Planet de Paris, et la presse nous désigne les héros du climat, les entreprises qui montent en première ligne dit le figaro, la finance qui se met au vert dit La croix ... Voilà nos héros, qui le proclament eux-mêmes... Saint Gobain s'est engagé à réduire ses émissions de CO2 de 20% en 2025, proclame en interview dans l'opinion son patron Pierre-André de Chalendar, il raconte, le PDG, une culture du recyclage et de la productivité, et conclut d'une boutade, "ce qui est bon pour Saint-Gobain est bon pour la France"... 

Et cette phrase induit un malaise, parle-t-on de la planète ou du bonheur des entreprises? 

Dans tous nos journaux, vous verrez une pleine page de publicité pour EDF qui lance son plan solaire...

« L'écologie, une bonne affaire » dit l'éditorial du Figaro, effectivement...

Mais la presse n'est pas faite que de publicité, quand bien même elle en vit, et les journaux interrogent les bonnes nouvelles... Les échos doutent de la capacité financière de EDF à assumer ce plan solaire; l'Humanité et Libération questionnent la finance verte et les obligations écologistes. Libération doute d'Emmanuel Macron, en vélo à la une, dont la conversion écologiste ne serait que de mots...

Et le Monde brosse un portrait de notre parc éolien.  Il fait honte. "Près de 4 000  éoliennes offshore sont installées au large des côtes d'Europe, dans dix pays. Combien d'entre elles le sont en France, première façade maritime du Vieux Continent ?" Réponse, Zéro. 

Et le monde raconte les blocages administratifs et techniques qui nous empêchent de profiter d'un atout essentiel... 

Dans l'Est républicain, on raconte l'installation, à Chamole dans le Jura, d'éoliennes géantes, 193 mètres de hauteur... Et 169 habitants pensent détenir les clés de leur avenir, pendant qu'en haut, cela traine... 

Un homme inquiétant enfin, dans nos journaux

Raconté avec la même réprobation par Libération et Le Figaro, il s'appelle Roy Moore, ancien juge et intégriste religieux, dont le Christ n'est pas celui de François régis Hutin, 

Il avait érigé une représentation kitsch des tables de la loi pour y soumettre la Cour suprême de l'Alabama. Pour lui,  «l'homosexualité est un crime contre la nature, le mal intrinsèque, un acte si abominable qu'il défie toute description» ;  écrit le figaro. Moore, accusé d'agressions sexuelles, est le candidat de Donald Trump dans l'élection sénatoriale de cet état sudiste, aujourd'hui...

Il faut se forcer à penser que l'on peut sauver la planète ou l'humanité...

On se console dans le Monde, avec un portrait très fin, d'une femme nerveuse qui s'appelle Philippa York, elle  triture son collier comme une boule anti-stress ; elle était connue chez nous, sous le nom de Robert Millar, champion cycliste écossais, vainqueur du trophée de la Montagne, qui avait disparu après sa carrière et qu'on a retrouvée, rendue à sa nature... 

" Dès mes 5  ans, j'ai réalisé que j'étais différente des  autres. A l'école, j'étais dans la cour avec les garçons, et je ne comprenais pas pourquoi je ne pouvais pas être de l'autre côté du mur, avec les filles. " Et le petit dur écossais était devenu le plus obsessionnel et le plus coléreux des coureurs cyclistes, avant de revenir... 

"Elle m'a dit un jour que sans changement de sexe, elle serait morte en vieil homme seul", dit un de ses amis. On pense que l'on parle d'une transexuelle, c'est juste une histoire de liberté. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.