Tous les journaux consacrent évidemment leur Une au "Pacte présidentiel" de Ségolène Royal... Le "Pacte républicain" de Sarkozy passent dans les pages intérieures... Je constate que la presse de droite et les journaux économiques, généralement favorables au grand patronat, ne sont pas affolés par le programme de Ségolène Royal... La Tribune titre : "Ségolène Royal propose un projet de gauche réaliste"... Tout est dans le mot : "réaliste" !... Ce qui signifie, en clair, qu'on ne touche à aucun intérêt patronal... Je relève également, dans Le Figaro, une citation de Marie-George Buffet, critiquant le projet Royal : "J'ai l'impression que Ségolène Royal ne se donne pas les moyens de mener une vraie politique à gauche"... A gauche, je ne sais pas... car la politique proposée par Ségolène Royal n'est ni pire ni meilleure que celle qu'a menée le gouvernement Jospin pendant les cinq ans durant lesquels Marie-George Buffet a fait partie du gouvernement... Mais, à coup sûr, ce n'est pas une politique qui va changer les choses pour les travailleurs dans ces domaines fondamentaux que sont le chômage, les bas salaires, la précarité... Les Echos consacre un article à la suppression de 12.500 emplois par Alcatel-Lucent, agrémenté d'une interview de la PDG de cette société, Patricia Russo, co-présidente, qui affirme que la suppression de 16% des effectifs est "absolument nécessaire", et cherche à convaincre de la légitimité de son acte en affirmant : "qu'il faut que les Français prennent conscience qu'avec Alcatel-Lucent, nous bâtissons un leader mondial des télécommunications de droit français"... Mais qu'est-ce que les travailleurs de cette société y ont gagné, sinon de se retrouver chômeurs ?... Qu'est-ce que la collectivité elle-même y a gagné ?... Et j'ajouterais, en cette période où les deux candidats préférés rivalisent sur la formation comme un instrument de lutte contre le chômage, que ceux qui seront mis à la porte chez Alcatel-Lucent sont des techniciens, des ingénieurs on ne peut plus formés... et tout super-qualifiés qu'ils soient, ils se retrouveront dans la même situation que les travailleurs sur chaînes de l'industrie automobile, où on prévoit 16.000 suppressions d'emplois en quatre ans... Presque tous les journaux consacrent un ou plusieurs articles au procès des responsables du naufrage du pétrolier géant "Erika"... Tous ceux qui vivent le long des plusieurs centaines de kilomètres de côtes de Bretagne et de Vendée ont en effet des raisons de se souvenir de ce 13 décembre 1999, où des dizaines de milliers de tonnes de fioul se sont déversées, causant des dommages estimés à plus d'un milliard d'euros... L'Humanité rappelle que "aujourd'hui encore, le pétrolier continue de minimiser sa responsabilité, promettant une rude bataille juridique lors du procès qui s'ouvre à Paris"... Ce journal rappelle aussi que le bénéfice de Total... la plus grande et la plus profitable entreprise du pays... a été de 12 milliards d'euros en 2005, et sera plus important en 2006... D'ailleurs, le supplément économique du Figaro parle d'une "remarquable réussite de Thierry Desmarest, PDG en place au moment de la catastrophe"... Mais le trust n'utilise pas cet argent pour dédommager complètement les victimes de la marée noire dont il est responsable... ce qui serait la moindre des choses, parce qu'en réalité, il aurait fallu qu'il agisse avant et évite la catastrophe... Eh bien non.... Cette puissance financière lui sert à mobiliser une armada d'avocats pour démontrer qu'il n'est pas responsable... Et pendant ce temps, on nous fait des discours sur l'écologie, ou on en appelle à la responsabilité de chaque citoyen en la matière... Le Figaro titre : "Les Portugais se prononcent pour la dépénalisation de l'IVG"... et indique que "la loi portugaise est une des plus restrictives en la matière dans l'Union européenne"... Et le journal Libération rappelle que les partisans du "oui" soulignent les 23.000 avortements clandestins sont pratiqués chaque année dans ce pays... Bien que le nombre de votants soit inférieur à 50%, une majorité s'est exprimée pour la dépénalisation... Et le gouvernement du pays s'est engagé à faire voter une loi dans ce sens... Mais si le Portugal est un des pays les plus restrictifs en la matière, il n'est pas le seul... Dans quatre autres pays de l'Union européenne, l'interruption volontaire de grossesse est complètement illégale... et dans deux autres, soumise à des restrictions importantes... Que ce droit élémentaire qu'est le droit des femmes à disposer d'elles-mêmes ne soit pas appliqué dans 6 pays, sur les 25 de l'Union européenne, signe l'arrièration sociale d'une des régions du monde prétendument les plus civilisées... Et je voudrais ajouter que cette Union européenne... qui sait imposer à tous ses participants des lois censées faciliter la circulation des marchandises... n'est pas capable d'imposer à ses membres ce droit pourtant élémentaire... J'estime que reconnaître ce droit devrait être une condition pour accepter qu'un pays puisse faire partie de l'Union européenne... Dans le domaine sportif, je choisis le match de rugby entre l'Irlande et la France... De ce match, je ne retiens pas le score, mais le lieu... Le journal L'Equipe rappelle que "le 21 novembre 1920, les troupes anglaises ont tiré sur la foule dans cette enceinte... 13 personnes, qui assistaient à une rencontre de football gaélique, sont mortes, tuées par les mitrailleuses anglaises"... Eh bien oui... la démocratie anglaise avait du sang sur les mains, et ne respectait pas le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes dans sa colonie irlandaise !... Pas plus que la France ne le respectait dans cette Algérie qui, à l'époque, était considérée comme la France... Et à propos de la guerre d'Algérie... L'Humanité indique qu'il y a 50 ans... le 11 février 1957... Fernand Iveton, 31 ans, militant communiste, accusé de "terrorisme", était guillotiné... Sa grâce a été refusée par le gouvernement de Guy Mollet... 'Je vais mourir, mais l'Algérie sera indépendante", furent les derniers mots prononcés par Fernard Iveton avant d'être guillotiné... Je rappelle, pour ceux qui sont trop jeunes pour s'en souvenir, que Guy Mollet était à l'époque le chef du Parti Socialiste... Je relève dans Le Parisien- Aujourd'hui en France une interview d'une pharmacienne à Paris, qui indique... vu la baisse des remboursements à 15% des veinotoniques... Elle indique que même avec une ordonnance, les patients qui sont à la CMU renoncent à les acheter... Ceci est clair : le fait qu'il y a de plus en plus une santé à deux vitesses...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.