Le Figaro rend un bel hommage au philosophe du conservatisme anglais Roger Scruton. Maxime Brunerie, qui voulut tuer Jacques Chirac, parvient à faire sourire dans Paris-Normandie. Dans le Courrier Picard, un jeune homme se raconte avec courage, qui à 13 ans voulut tuer et se tuer, fut skinhead puis militant FN.

On parle d'un pape ce matin!

Un pape qui a renoncé au trône mais qui reste Benoit XVI, pape émérite nonagénaire dont la voix s'élève en une du Figaro pour un "cri d'alarme" contre les prêtres mariés, qu'il lance dans un livre que révèle le journal, "Des profondeurs de nos cœurs", écrit avec le Cardinal Robert Sarah, figure charismatique des conservateurs de l'Eglise. Et ce livre et ce cri pourraient être la plus grosse crise politique du pontificat de François, commentait hier sur twitter le directeur de l'hendomadire catholique la Vie Jean-Pierre Denis...

En jeu, la possibilité d'ordonner des hommes mariés en Amazonie, pour y pallier le manque de prêtres, le pape François doit  entériner cette proposition, ce serait céder aux mensonges diaboliques et aux erreurs à la mode, écrivent Benoit XVI et le cardinal Sarah...  car le prêtre est un sain, écrit benoit, dont le seigneur doit disposer entièrement de la vie, et auquel  il peut entièrement se confier...

La une et trois pages du Figaro, il faut bien cela pour prendre la mesure de deux hommes qui se réclament de Saint Augustin et de son cri, "je ne peux pas me taire", et prendre la mesure de ce défi lancé au pape François par son prédécesseur Benoit XVI, mais surtout par le cardinal Sarah, dont la Vie se demandait il y a  trois ans déjà s'il était un rival du Pape , et qui l'est réellement, qui se pose ici en en successeur possible, en tenant d'une autre ligne... Des prêtres mariés en Amazonie? Ce serait donner à peuples pauvres des « prêtres de deuxième classe » dit Sarah, et il le dit, en "fils de l'Afrique", il est né guinéen, et c'est donc sur le terrain du tiers-mondisme qu'il conteste le pape argentin... Sarah est interrogé par le Figaro. Il dénonce un Occident « à bout de souffle » à force de « tiédeur » et de « médiocrité », il s'adresse aux prêtres directement, comme s’il devait les diriger un jour : « Prêtres soyez fiers de votre célibat, un prêtre fidèle pauvre et faible en apparence fait trembler les puissances de ce monde, n'ayez pas peur", insiste-t-il en citant Jean-Paul II...  

Et voilà Sarah, une figure impressionnante de fermeté... Quand à lire ailleurs, dans la croix ou le Dauphiné ce qui touche l'église, on ne voit que doutes et repentirs et ce procès qui commence du père Preynat qui abusait des enfants... 

Cette histoire est aussi française. Le livre de Benoit XVI et du cardinal Sarah parait aux éditions Fayard, il a été organisé par un éditeur dont Slate a fait un portrait fouillé.... Il s'appelle Nicolas Diat, biographe de Benoit et proche du cardinal Sarah... par lui c'est en France que se théorise la contestation du Pape François,  mouvement d'idée dont un journaliste aux premières loges, Jean-Marie Guénois informe régulièrement les lecteurs du Figaro, et ce matin encore. 

On parle donc aussi d'un journal, le Figaro, qui est à sa place ce matin, le grand journal conservateur français, et ce mot ici est riche de promesses éditoriales... Et je ne dis pas cela seulement à propos de l'Eglise. 

Sur les sites internet du Figaro, vous lirez  des articles remis en avant en hommage à un anglais mort hier à 75 ans, que des journalistes du Figaro ont beaucoup aimé et beaucoup interrogé ces dernières années. Il s'appelait Roger Scruton, il était philosophe, il était au nom de la beauté des choses le théoricien d'un conservatisme joyeux  et sa joie inspirait le Figaro... Scruton n'aimait guère nos grands intellectuels de gauche, mais il aimait notre pays, qu'il avait appris en jeune chargé de cours à l'université de Pau, qui s'en allait explorer les églises des petits villages béarnais: «En ce temps-là, elles n'étaient jamais fermées. La première chose que vous voyiez était une vieille veuve agenouillée sur un prie-Dieu, marmonnant sur son chapelet. Sa voix était la voix de l'endroit - la voix d'un amour qui refusait de mourir avec son objet.» Sentez-vous l'évidence, lisant le Figaro, qu'il s'agisse d’un cardinal ou d'un anglais qui aimait aussi la chasse au renard...

On parle aussi d'accidents ce matin...

Et des drames qui nous prennent ou nous frôlent. Le Courrier Picard, édition de la Somme, et la Voix du Nord contemplent le désastre de ces trois kayakistes pourtant expérimentés morts dans une sortie en Baie de Somme... La dépêche raconte l'inconscience de ces enfants, quatre mineurs de 6 13 14 et 15 ans, qui sur un scooter ont pris le périphérique toulousain à contre sens pour échapper à des gendarmes qui voulaient les contrôler, il a fallu un hélicoptère pour les rattraper avant qu'ils ne s’engagent sur l'autoroute. 

Dans Paris-Normandie, un homme se confesse qui fut un jeune homme exalté d'extrême droite et suicidaire ! Maxime Brunerie qui en 2002 voulut tuer Jacques Chirac sur les Champs-Elysées, et se félicite d'avoir été maladroit. Il raconte son parcours et on en sourit, il se souvient d'un détenu qui mesurait 2 mètres et pesait 100 kilos qui voulait le mettre à mal parce qu'il avait peur que Brunerie s'en prenne aussi à la marionnette de Chirac aux Guignols de Chirac...  Brunerie fait aujourd'hui du théâtre en amateur, et manifestement a envie d'être connu.

Dans le Courrier Picard, vous entendez un autre jeune homme qui voulut tuer et mourir. En 2009, un adolescent de 13 ans était placé en garde à vue  après avoir proclamé sur internet son intention de liquider les professeurs du collège privé où il était scolarisé... Bastien Régnier était alors un adolescent, accro aux jeux vidéo et  aux images de tueries de masse. Il serait ensuite skinhead, néo -nazi  et puis assagi militant du Front national, notre invité Jordan Bardella a pu le croiser...  Avant de rejoindre les patriotes de Florian Philippot... Il est le personnage d'un documentaire, « la Cravate », qui sort en Picardie cette semaine, où avec netteté et courage il raconte son parcours, il va bien aujourd'hui... 

Et des sangliers pour finir...

Cinq sangliers qui samedi ont traversé à la nage l'estuaire de la Rance entre Pleudigen et Plouër, le dit le Télégramme,   pour fuir une battue de chasseurs. Dans la Provence, je lis qu'un guide de chasse professionnel basé à Carpentras, spécialisé dans la chasse en Afrique et autres lieux exotiques, propose pour 3000 euros un safari de quatre nuits... au Mont Ventoux, pour chasser le chamois... J'ai lu dans Oise-Hebdo que Black est mort, qui était un cerf si beau portant dix-huit cors et que les photographes admiraient dans les forêts de Compiègne et de Laigue, il a croisé samedi 4 janvier un équipage de chasse à courre qui a lancé ses chiens sur lui. 

Roger Scruton, le philosophe anglais, aimait lui contre la gauche anglaise la chasse au renard, que ne vit-il encore pour que nous en parlions avec lui. diat

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.