Alors ce matin... que ce soit sur Internet ou dans les kiosques que vous trouviez votre journal... un sujet domine : la TVA sociale... Un petit résumé des titres... "Polémique gauche-droite sur la TVA sociale", pour Le Figaro... "La TVA sociale enflamme l'entre deux tours", selon La Croix... qui éditorialise sur cette "confusion fiscale"... "La réflexion est lancée", temporise L'Est Républicain... "TVA : pas de hausse prévue en 2008", rassure L'Indépendant du Midi... Peut-être, répond La Provence... mais "la TVA devrait augmenter de 5 points en 2009", selon le quotidien marseillais... Alors une chose est sûre... "la hausse est dans les tuyaux", pour La Dépêche du Midi... Et ça, eh bien évidemment, ça fait couler beaucoup d'encre... D'abord c'est "un vrai sujet", concède Dominique Valès dans La Montagne... "Dans une campagne où se sont insinués tant de faux débats, on tient là enfin un vrai et solide sujet de discussion... avec, pour enjeu, le financement de notre protection sociale"... Reste la quadrature du cercle, posée par l'instauration de cette TVA sociale... "Comment l'augmenter sans augmenter les impôts ni les prix ?"... Parce que oui, "qui dit TVA sociale dit d'abord TVA", souligne Pierre Taribo dans L'Est Républicain... Dans Libération, pas de doute pour Laurent Joffrin... "Parce que si les entreprises ne répercutent pas la baisse des charges qu'on leur promet sur les prix... eh bien le consommateur paiera... Autrement dit, tout le monde financera les allègements concédés à une petite minorité plus favorisée... Le Premier ministre jure qu'il n'en est pas question... Mais, de toute évidence, pour le patron de Libé, la tentation est là"... C'est "l'usine à gaz de la TVA"... Dans La Dépêche du Midi, Jean-Pierre Bédeï sourit de la situation... sourit du gouvernement, qui voulait rompre avec les gouvernances précédentes... Parce que voilà : "l'irruption spectaculaire du dossier de la TVA montre bien que le pouvoir est toujours susceptible d'être confronté à des usines à gaz qu'il monte lui-même"... "Le grand bazar de la TVA sociale", pour Le Canard Enchaîné... Alors bon... Cette TVA sociale... d'autres l'ont faite... L'Allemagne est donnée en exemple... Et Libération constate... eh bien, qu'outre-Rhin, la hausse de 3 points de la TVA est plutôt bien digérée... "Six mois après cette augmentation, tous les indicateurs conjoncturels sont revenus au vert... Et les observateurs insistent : l'effet négatif a été plus faible qu'escompté"... Dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Jean-Claude Kiefer n'est pas complètement convaincu par l'exemple de ses voisins... "D'accord, écrit-il, l'Allemagne réembauche et bat des records à l'export... Mais la nouvelle TVA alourdit les services... avec pour conséquence une explosion du travail au noir... Quant aux consommateurs, ils ont l'impression d'être floués... Des mois durant, la grande distribution n'avait pas augmenté les prix, rognant sur ses confortables marges... Depuis, elle se livre à d'étranges subterfuges... Ainsi, tel paquet de biscuits affiche toujours le prix d'avant le 1er janvier... mais avec quelques gâteaux en moins sous l'emballage"... Alors pour Kiefer, l'exemple allemand est à méditer... "On ne touche à la TVA qu'avec des pincettes", conclut-il... C'est que "le diable est dans la TVA", murmure Nicolas Barré dans Le Figaro... "De la gauche à la droite, tout le monde ou presque juge nécessaire d'élargir les sources de financement de la protection sociale dans notre pays... Mais on ne branche pas si facilement une dérivation sur la tuyauterie du système sans risquer de déséquilibrer le tout... Le diable étant dans les détails, une bonne idée peut vite se muer en cauchemar administratif, ou pire, en erreur économique"... Alors, en même temps... cette TVA sociale, elle a une vertu... C'est ce que titre La Charente Libre... "Elle réveille la campagne"... Parce que oui, nous sommes toujours en campagne... Le second tour des législatives, c'est dimanche... Et ce sont surtout les hebdomadaires qui y reviennent ce matin... Marianne... exceptionnellement sorti hier, au lieu de samedi dernier, pour justement pouvoir commenter le premier tour... Et Jean-François Kahn revient sur cette incongruité du scrutin... "Quand 40% des voix égalent 70 à 80% des sièges, la représentativité de l'Assemblée Nationale devient une pure illusion... Vous avez voté François Bayrou ?... On ne vous reconnaît aucun droit à l'existence... On vous dissoud, on vous abolit... Et il faudrait, malgré cela, qu'on se prosterne et qu'on dise merci ?"... Jean-François Kahn qui se souvient... "Il y eut une époque où, à l'Assemblée Nationale, battait le coeur de la France... explosaient les indignations du pays... résonnaient ses cris d'espoir... Des confrontations d'une richesse inouïe débouchaient sur l'instauration de l'enseignement gratuit, de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, ou des congés payés... Les intervenants s'appelaient Alexis de Tocqueville, Lamartine, Clemenceau, Blum, Poincaré, Mendès-France, ou encore Michel Debré et François Mitterrand... Ceux-là siégeaient au Parlement, parce qu'il y avait un Parlement... s'y exprimaient, parce que c'était une tribune... Ils enrichissaient le débat, parce qu'il y avait débat... faisaient tonner l'opposition, parce qu'il y avait opposition"... Oui, mais c'est qu'aujourd'hui, nous sommes à l'heure de "la politique academy"... Là, c'est signé Philippe Val, dans Charlie Hebdo... "On le dit et on le répète : c'est sans doute vrai... Lionel Jospin a fait une grosse bêtise en mettant la Présidentielle avant les législatives... Le mépris... 40% d'abstention... pour l'Assemblée Nationale, véritable orchestre de la démocratie, démontre qu'au fond ce n'est pas la musique qu'on aime, mais la gourmette du chanteur... Convaincre les électeurs que l'argent des riches qu'on voit à la télé ne fera pas leur bonheur, voilà le grand chantier de la gauche... Il va falloir qu'elle se lève tôt, et qu'elle travaille dur... parce que c'est pas gagné, comme dirait l'autre"... Alors dans vos journaux, ce matin... vous lirez aussi l'appel de dix experts sur la maladie d'Alzheimer, dans La Croix... Des spécialistes de la maladie détaillent les priorités à inscrire dans le plan promis par Nicolas Sarkozy... un plan qui se trouvera au centre de réunions de travail cette semaine, au ministère de la Santé... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... le portrait d'Elsa... "Elsa, 26 ans, tuée en mission"... La jeune ingénieure, volontaire pour Médecins sans Frontières, a été tuée en République centrafricaine... Des extraits de son journal de bord, entre émerveillement et inquiétude... Et Le Parisien qui rappelle qu'en 2006, 80 personnes engagées sur le terrain humanitaire ont trouvé la mort... Et puis... retour à la politique... En fait de retour, c'est celui de Jacques Chirac, en Une... "Jacques Chirac et les juges"... C'est l'un des grands titres du Figaro ce matin... "Chirac, simple justiciable", remarque Le Républicain Lorrain... "Chirac, un justiciable ordinaire", pour Le Télégramme... En fait, c'est Le Canard Enchaîné qui l'explique ce matin... "Clearstream : les juges lancent l'appel du 18 juin à Chirac"... Le 18 juin, c'est lundi prochain... le lendemain de la fin de la protection juridique de l'ancien Président... Le Canard explique que les magistrats veulent savoir pourquoi les carnets du général Rondot fourmillent d'annotations du genre : "Instructions du PR"... ou "Protéger le PR"... PR pour Président de la République... Alors l'avocat de Jacques Chirac affirme qu'il n'a aucune nouvelle d'aucune convocation... Mais Le Canard persiste... et note que l'un des collaborateurs de Maître Veil s'est rendu le 24 mai au Palais de Justice pour éplucher les procès-verbaux des auditions du général Rondot... Alors, en fait... ce qu'explique Le Canard, c'est que tous les magistrats qui s'intéressent à Chirac veulent aller vite... Ils craignent en effet que l'Elysée ne douche leur enthousiasme... C'est vrai que la Commission des lois du Sénat travaille sur une nouvelle procédure, qui interdirait de maintenir quelqu'un en examen pendant plus de 5 ans... une nouvelle loi qui pourrait, du coup, vider de leur contenu une bonne partie des dossiers de la Mairie de Paris, ouverts voilà plus de 10 ans... Tiens, Le Canard... "Jusqu'à présent, une info cachée finissait au mieux dans Le Canard Enchaîné", écrit Erwann Desplanques dans Télérama... "Aujourd'hui, elle se propage sur tous les ordinateurs... C'est... une censure coupée Net... On se plaint de l'actuelle collusion politico-médiatique ?... Soit... Et si, paradoxalement, on y voyait une chance ?", interroge le journaliste... "On censure un papier ?... Très bien... Le voilà sur la Toile, butiné de site en site, à la faveur d'un curieux effet papillon... Et tellement qu'il devient un événement, dont les gros titres s'emparent, muant les ciseaux du censeur en tonitruant boomerang... La presse écrite a longtemps traité Internet en rival... Elle découvre à quel point cette technologie est aussi devenue l'un des garants de sa liberté"... Et dans le trimestriel Médias... ce regard, qui se veut lui aussi optimiste... "Paradoxalement, l'arrivée du candidat de l'UMP aux commandes de l'Etat peut avoir un effet positif... obligeant chacun à se montrer encore plus sourcilleux en matière d'indépendance... L'épisode du yacht en a donné un avant-goût... encourageant... d'autant que l'ironie, et même l'insolence, n'ont pas été l'apanage des seuls médias classés à gauche... Alors pourquoi ne pas parier sur les chances qu'offre toute nouvelle époque ?, interroge Médias... une époque qui verrait, par exemple, la presse reconquérir un public las de son manque d'audace et d'impertinence"...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.