La revue de presse, bonjour hélène Jouan

On commence par une Palme, déjà ???

Vous m’avez laissé toute seule ici, alors je me fais mon Cannes à moi, mon palmarès de la presse

Palme du scénario le plus triste de l’année : vendredi 13 novembre, c’était il y a 6 mois. Paris vivait une nuit d’horreur. François Hollande avait prévenu: « après avoir enterré nos morts, il faudra réparer les vivants ».

La Croix consacre quelques belles pages à ces vivants qui se réparent : « tu te souviens, après, quand on marchait dans la rue en se tenant serrés ? » demande Quentin à Rose. Rose et Quentin cherchaient une place rue de charonne ce soir là ,quand leur route a croisé celles d’un terroriste armé d’une kalachnikov. Il a vidé son chargeur sur nous se souvient Quentin…Rose, qui était en train de se remettre du rouge à lèvres dans la voiture s’est retrouvée plaquée au sol, « tout se passait comme dans un film, au ralenti » raconte t elle…depuis, le couple s’est recentré sur l’essentiel dit il. Pour renouer avec leurs corps égratignés, ils prennent des cours de salsa, une fois par mois, ils vont aussi distribuer des repas aux immigrés dans le nord est de paris.. on va repartir sur du solide promet Quentin…du bonheur, une famille…

Aujourd’hui en France le Parisien révèle par ailleurs ce matin par le menu l’échec de la traque d’Abaoud, l’un des terroristes du 13 novembre finalement tué à saint denis 5 jours plus tard. Abaoud dans le viseur des services français dès mars 2014, mais qui ne cessera de leur échapper. Une première fois à Athènes en janvier 2015, une équipe française de la DGSE avait pourtant été envoyée sur place apprend t on. Reparti en Syrie, les signaux d’alerte se multiplient poussant à un changement de stratégie militaire »L’été 2015, François Hollande avisé des desseins d’Abaoud autorise les frappes en Syrie, sur son camp d’entrainement supposé à Deir Er Zor et à Raqqua » Mais Abaoud échappe à la fureur du ciel. En septembre, il est de nouveau en Grèce et prépare les attentats de Paris. Malgré des services de renseignements sur les dents, « personne ne l’a vu sortir de Syrie, ni entrer en Europe » reconnait aujourd’hui une source au ministère de la Défense qui se dit toujours marqué par cet échec.

On passe Hélène à des prix d’interprétation ?

Prix d’interprétation de l’acteur le plus vachard, certains diront revanchard attribué haut la main à Nicolas Sarkozy. Nicolas Sarkozy qui sous la plume d’Anna Cabana dans le Point semble décidément au meilleur de sa forme, « on le croyait cramé écrit la journaliste, ce qu’on a découvert, c’est qu’il était ignifugé ». Et il y va au lance-flamme l’ignifugé : Juppé ? c’est chirac assène t il. Il ne fera rien, il veut être aimé, quand on veut être aimé, faut pas faire de politique. Et puis, on peut tout dire de Juppé, mais pas qu’il a du talent enfin ! Nkm ? c’est un naufrage. Baroin ? François Baroin, son arme secrète pourtant à ce qu’on murmure, « pour quelqu’un qui ne travaille pas, lâche-t-il, il a fait une belle carrière » Macron ? « pas de gauche, pas de droite, qu’est ce que vous voulez que j’en pense, il est cynique. Un peu homme, un peu femme, c’est la mode du moment, androgyne, ce qui vous plait chez lui c’est qu’il ne vous oblige pas à choisir ». Nicolas Sarkozy aurait fait un bon dialoguiste de cinéma non ?

Allez, un prix spécial du jury pour continuer

On pourrait appeler ça la palme du « gazouilleur » : Bernard pivot, à la Une de M, le magazine du Monde, Pascale Nivelle nous dresse le portrait de celui qui à 81 ans est un homme de caractères : les plus de 50 ans le connaissent pour Aspostrophes, la génération 30/50 ans pour sa dictée, et les jeunes pour Twitter. Oui depuis que son gendre lui a fait découvrir le gazouillis de l’oiseau bleu un soir de Noel 2012, il est devenu Pivot le twitto. Gros succès, 363 000 abonnés. Et des messages en 140 caractères qui ont du style. Exemple après la révélation des Panama papers il tweete : « paradis fiscaux conseillés. Pour se constituer une dot, les iles vierges, un bas de laine, Jersey, une retraite chapeau Panama. ». Celui qui gagna son embauche au Figaro littéraire en 1950 en plaçant le mot « caquillons » pendant son entretien, le caquillon, c’est le petit tonneau de 10 litres qu’on trouve dans le beaujolais, a aujourd’hui pour mot préféré, Aujourd’hui justement ! « gazouiller pour ne pas gatouiller pourrait être son slogan sur twitter »écrit la journaliste, celui qui a reçu duras, jankelevitch, nabokov, levi strauss, comment tous les citer, commente aujourd’hui la marche du monde, tous les matins de 6h à 8H

Avec parfois quelques ratés, depuis l’écriture de cet article, Pivot le twitto a fait une boulette, raconte Vanity fair sur son site. Mercredi 7h12, il commente l’affaire Baupin « on a beau dire, Strauss kahn, c’était autrement plus direct, vif franc que Baupin ». Gloups, ça ne passe pas chez ses abonnés.40 minutes plus tard, Bernard Pivot retire son tweet et s’excuse.

On finit avec quelques palmes en rafale

Palme à Carlos Ghosn, patron de renault Nissan à la Une de l’actualité il y a une quinzaine de jours pour son salaire. Les Echos nous raconte ce matin comment en prenant le contrôle de Mitsubishi Motors, il entend se propulser dans le club très exclusif des géants de l’automobile. Au total, l’ensemble devrait peser 9,6 millions de voitures et se posera ainsi en concurrent direct de Toyota, Volkswagen ou General Motors. Et les Echos pose la question qui fâche : « Ghosn gèrera t il en direct ce 4ème constructeur mondial, et touchera t il donc, une 3ème rémunération ? »

Palme du projet le plus loufoque, mais qui pourrait inspirer Brunot Dumont…Skier en Picardie ou le rêve fou d’un élu nous raconte le Parisien Magazine. Le maire, sans étiquette de Saint Paul, dans l’Oise, rêve de construire une piste de 220 mètres de long, 60 mètres de dénivelé et un resto d’altitude. Bon pour l’instant, sur la photo on voit surtout un immense champ, plat. L’élu inspiré par ce qui se fait à Dubai et qu’on appelle en rigolant « le JR de l’agglomération » dans les cafés de Beauvais, affirme avoir trouvé le financement …petit caillou quand même, il faudrait 400 000 skieurs par an pour que ce soit rentable ! En attendant, la Voix du Nord relève qu’avec « Ma loute », de bruno Dumont, c’est la région qui monte les marches de Cannes aujourd’hui : « pour les habitants de la région, ce n’est pas cher, ça rapporte déjà gros et ça va continuer » se réjouit le quotidien. La réplique de Juliette Binoche s’extasiant « jamais je ne m’habituerai à la beauté de ce paysage », est une carte de visite exceptionnelle pour Ambleteuse, le lieu de tournage. Ca vaut sans doute une piste de ski.…

On termine par la palme de la brève la plus trash du matin : celle relevée dans le magazine Challenges, page média, « en recrutant Yves Cvalvi à LCI, le groupe TF1 va amortir un lointain investissement : en 94, le groupe avait financé les implants capillaires du journaliste confronté à un souci de calvitie » fin de citation. Je me demande qui est « l’ami » de Calvi qui à TF1 ou LC, a donné l’info, mais fallait la trouver cette petite vengeance mesquine !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.