L'économie est au plus mal : tous les voyants dans le rouge... Le taux de chômage explose... Des hommes meurent dans la rue, d'autres dans les prisons... Et les journaux nous disent que Nadine Morano se verrait bien ministre de l'Education Nationale... Pourtant, étonnamment, les Français ont le moral... C'est en tout cas ce qui ressort d'un sondage CSA que publie Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Oui, les Français restent optimistes", titre le journal à sa Une... Près de 2 sondés sur 3 (64%) se disent confiants pour leur avenir... un taux qui grimpe à 79% chez les 15-19 ans... Les plus jeunes seraient donc plus optimistes que les plus âgés, et les hommes seraient plus optimistes que les femmes... Il dit ça également, ce sondage... La preuve par l'exemple... Vincent Mongaillard a recueilli le témoignage d'un certain Samuel... Il a 35 ans... Il a été viré de son travail il y a quatre mois, après sept ans de bons et loyaux services chez un grossiste en produits culturels... Mais pourtant, il va bien... Parce que c'est dans sa nature : il voit tout du bon côté... Il a été viré, mais il n'y est pour rien : licenciement économique... Pas de culpabilité... Et il est persuadé de retrouver rapidement du boulot... Quand il se prend une amende au volant, il se dit que ce sont des impôts qui vont servir à la communauté... "Pour moi, à part la mort, rien n'est grave", explique-t-il... Bref, Samuel compte parmi les éternels optimistes... Optimisme : du latin optimus, qui signifie "le meilleur", "impression de confiance dans l'issue favorable d'une situation particulière" : voilà la définition du Petit Robert, que nous rappelle Florence Deguen... en pointant également cette citation de Bernanos : "La seule différence entre un optimiste et un pessimiste, c'est que le premier est un imbécile heureux et que le second est un imbécile malheureux"... Aujourd'hui, si l'on suit l'écrivain, près de deux-tiers des Français seraient donc des imbéciles heureux... Il y a toutefois un autre chiffre dans ce sondage : les Français seraient beaucoup moins confiants pour l'avenir de leur pays que pour leur avenir personnel... Seuls 42% des sondés disent en effet avoir confiance pour l'avenir de la société française... Concernant le pays, ce n'est donc plus l'optimisme qui domine... Et là, franchement, on comprend : il suffit de lire les journaux... Ainsi, toujours dans Le Parisien, qui évoque "l'hécatombe chez les équipementiers automobiles"... Valeo, Faurecia, Plastic Omnium, Tyco Electronics, Key Plastics, mais également Molex, et maintenant l'usine Continental de Clairoix, dans l'Oise... Au total, ce sont plusieurs milliers d'emplois qui vont disparaître... Continental qui, ce matin encore, fait la Une de L'Humanité, sous ce titre : "Continental roule ses salariés"... Deux ans après un chantage au temps de travail et un retour aux 40 heures, les salariés du fabricant de pneus dénoncent les trahisons de la direction... L'Humanité dit "trahison"... Le Courrier Picard dit "mensonge"... Le quotidien s'est procuré un document confidentiel qui montre que l'équipementier avait prévu de longue date la fermeture du site... Dès janvier 2008, Continental envisageait de fermer l'usine de Clairoix, parce que pas assez rentable... Pas vraiment de quoi être optimiste... sauf si on lit Le Figaro : là, juste quelques lignes sur les suppressions de postes chez Continental... Mais sinon, que des bonnes nouvelles... "Le plan de relance produit ses premiers effets", titre ainsi le quotidien... Quelque 55.000 emplois ont déjà vu le jour, grâce à la mesure gouvernementale d'aide à l'embauche pour les TPE... Autre gros titre, dans les pages saumon du journal : "Les investisseurs étrangers ont créé près de 32.000 emplois en 2008"... "Année en demi-teinte", commente Annie Visot, en précisant toutefois que l'année 2009 n'a pour l'instant pas trop mal commencé... Et les informations positives n'arrivant jamais seules, il y a aussi celle-ci : d'apès Le Figaro, les prix du gaz devraient fortement baisser à partir du 1er avril... Espérons que ce n'est pas une blague... Le Figaro qui fait cependant sa Une sur un autre sujet : l'arrestation de Bernard Madoff, l'auteur de l'escroquerie du siècle... Bernard Madoff, jugé hier à New York... Il s'est dit "honteux", tout en plaidant coupable de 11 chefs d'accusation... plaidoyer qui lui permet d'éviter un procès, lequel aurait pourtant révélé les détails de sa fraude, estimée à 65 milliards de dollars... Sa photo fait aujourd'hui la Une d'une partie des journaux... "Madoff garde ses secrets", titre ainsi Libération... "Madoff arrêté à l'audience", titre de son côté Le Figaro... L'ex-financier est en effet ressorti menotté du tribunal, et il a dormi en prison... "Madoff en détention", confirme La Tribune... précisant que le jugement sera rendu le 16 juin... Sa peine pourrait aller jusqu'à 150 ans de prison... Un autre homme fait la Une, ce matin : c'est le Pape Benoît XVI... "Benoît XVI, peiné, appelle à l'unité", titre ainsi La Croix... Dans une lettre aux évêques publiée hier, suite à l'affaire Williamson, le Pape déplore "des erreurs de communication", et il déplore également la violence des réactions... "L'événement est rare", commente Michel Kubler dans son éditorial... "Un Pape qui prend la plume pour fournir des éclaircissements... un Pape qui veut apaiser les craintes... Il faut, écrit-il, donner acte à Rome de cette volonté"... Mais certains restent sur leur faim... Ainsi Hervé Chabaud, dans L'Union, qui estime que "cette lettre risque de faire pschitt... Parce que, depuis l'affaire de l'évêque intégriste et négationniste Williamson, une nouvelle tempête secoue aujourd'hui l'Eglise, qui soulève un tsunami d'incompréhension chez les catholiques, et bien au-delà : l'excommunication au Brésil d'une maman qui a fait avorter sa fillette de 9 ans, tombée enceinte après un viol"... Pour Chabaud, le Vatican a donc toujours un temps de retard... "Voilà qui ne témoigne pas d'une réactivité vaticane à très haut débit", note également Jacques Guyon, dans La Charente Libre... qui, lui, dénonce tout à la fois le silence du Pape sur l'affaire brésilienne et "un mea culpa a minima" sur l'affaire Williamson... Une affaire suite à laquelle l'hebdomadaire La Vie a choisi cette semaine un dossier sur "la croisade intégriste" : "Enquête sur l'extrême-droite de Dieu"... une galaxie étrange, où domine le secret... un dossier très complet, passionnant, avec une carte de France des fiefs intégristes... et puis avec des témoignages... Ainsi, celui de Christophe, devenu prêtre en 1987 après avoir été ordonné diacre par Mgr Lefebvre... Finalement, au bout de quinze ans, il a quitté son abbaye... Il évoque des années de lavage de cerveau... "Obsession du péché et de l'Apocalypse, culpabilité et diabolisation du monde : telle est la forteresse mentale des intégristes, le culte de la peur et du complot"... papier signé Joséphine Bataille... Philippe Merlant signant de son côté un long article sur l'amitié des intégristes avec les mouvements d'extrême-droite... Et c'est donc à lire dans La Vie... Tout aussi éclairant, mais un peu moins flippant, je vous conseille aussi la lecture du Monde des Religions, nouvelle formule, avec cette fois un grand dossier consacré aux relations qu'entretiennent les philosophes avec Dieu... Grand entretien également avec Régis Debray, à l'occasion de la sortie de son livre, "Le Moment de Fraternité"... Les livres... Ce matin encore, il en est beaucoup question : c'est l'ouverture du Salon du Livre... Et le marché se porte bien, affirment les journaux... Pour preuve, ce titre dans Le Parisien-Aujourd'hui en France : "Le livre échappe encore à la crise"... Le monde de l'édition dresse un bilan plutôt positif de 2008 : les ventes n'ont que très peu reculé, et les parutions se multiplient... Mais dans le même temps, les conditions de vie des écrivains se détériorent... C'est à lire cette fois dans Le Magazine Littéraire, qui nous apprend que plus de la moitié des auteurs sont aujourd'hui en dessous du SMIC... "Parfois, on doit choisir entre se nourrir et acheter de nouveaux livres... Moi, j'ai juste assez pour tenir", témoigne notamment l'écrivain Georges Yémy... tandis qu'une assistante sociale, spécialisée dans le soutien aux écrivains, raconte que des auteurs parfois connus peuvent se retrouver sans électricité ou apprendre avec étonnement qu'ils n'ont pas droit à la retraite... Du coup, quand vous achetez un livre, sachez que ça peut être "un acte politique", nous explique cette semaine Politis, en plaidant pour l'achat de livres publiés par les petits éditeurs... Et les acheter en librairie, c'est encore mieux... Mais bon, si l'on en croit les chiffres, le livre, aujourd'hui, ne connaîtrait pas la crise... pas plus d'ailleurs que les jeux d'argent, ainsi que le titre à sa Une France-Soir : "Les jeux d'argent ne connaissent pas la crise"... un dossier à l'occasion du vendredi 13 (car nous sommes aujourd'hui un vendredi 13)... Pour certains, c'est jour de malheur... Pour d'autres, c'est jour de chance... Allez, soyons optimiste : on parie pour un jour de chance.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.