8H30, l’heure de la revue de presse, bonjour hélène jouan

On commence par un triplé dans la presse ce matin

MAcron 1, 2, 3, encore plus rapide que les lois éponymes, la presse dégaine ce matin du Macron tous azimuts ! Le ministre de l’économie est à la Une de Marianne, la tête « photoshopée »,enflée, sous le titre « Moi président », Marianne qui sort les bonnes feuilles d’un ouvrage de Marc Endeweld consacré à « l’ambigu monsieur Macron ». Un monsieur Macron consacré Rubempré de la gauche par Joseph Macé Scaron et Hervé Nathan

Une également du magazine du Parisien, qui nous vend « les visions de Macron », un Macron qui assume être libéral, et enquête enfin et surtout à lire dans le Monde daté d’aujourd’hui signée Raphaelle Bacqué et Ariane Chemin. « Emmanuel Macron a le charme d’un fantasme écrivent elles. Un fantasme, c’est un rêve qu’on nourrit en secret, un désir qui n’a pas encore de réalité ». Sauf qu’elles s’attachent à décrire une réalité qui commence à se dessiner autour de lui, quand lui n’évoque jamais publiquement la question : des mécènes influents et argentés qui préparent, en toute discrétion, un appel à une éventuelle candidature. Un site internet est prêt qui n’attend que le top départ…Leur enquête s’amuse à suivre les méandres de tous les éventuels lieux d’atterrissage pour une première élection du ministre. « On l’imagine de tous les camps, à droite, à gauche au centre, disent elles, il séduit tout le monde, de 7 à 77 ans, on le caste partout, dans sa région d’origine en picardie, dans les pyrénées parce qu’il y fait du ski, à Marseille ou à Lyon. Conversation savoureuse avec le patron du Ps Jean Christophe Cambadélis exaspéré par ces saillies récurrentes, qui lui pose ses questions old school : « Tu veux être socialiste ? non. Tu veux t’implanter, tu veux être candidat, qu’est ce que tu veux ? je ne sais pas. Si tu veux changer le logiciel du ps, alors il faut le dire ! ». « Emmanuel Macron s’abstient de le dire trop haut, mais il veut, de fait, le changer » écrivent Raphaelle Bacqué et Ariane Chemin, qui retracent son parcours personnel et politique, son idylle avec Brigitte, de 20 ans son ainée qui l’obligera à quitter le domicile de ses parents à 16 ans, Brigitte bien connue pour ses idées libérales et son franc parler parait il…son vote chevènement en 2002, ses années Rotschild, les amis qu’il s’y fait parmi les grands patrons, « tu es un oxymore, un giscard sympathique » l’encourage Alain Minc qui a peut être trouvé la parfaite définition du personnage. De cette enquête, on retient l’ovni Macron, cet homme sans stratégie définie à long terme, mais qui ose tout. Dernière scène racontée par les journalistes : une militante cgt outrée par sa sortie sur les fonctionnaires finit par lâcher désarmée après une conversation avec lui « vous parlez bien, vous avez de jolis yeux aussi. » comme si le visage souriant du ministre et ses dents du bonheur, écrivent les deux journalites, offraient la meilleure parade en ces temps de grande dépression zemmourienne. Pas sûr que ça suffise pour écarter le scénario que vous décrivez dans Marine Présidente François Durpaire….

Dans la presse également ce matin, 2 témoignages inédits Hélène

« Ils parlent » Titre en Une de Corse Matin.http://www.corsematin.com/article/derniere-minute/commando-erignac-pierre-alessandri-et-alain-ferrandi-se-livrent.1922675.html 2 membres du commando qui a abattu le préfet Erignac, pierre Alessandri et Alain Ferrandi parlent pour la première fois depuis 17 ans, depuis l’assassinat du préfet. Entretien exclusif accordé à Kael Serreri depuis leur cellule de Poissy où ils purgent leur peine de réclusion à perpétuité. Les 2 hommes, l’un présenté comme le chef du commandé l’autre accusé d’être le tireur, dressent disent ils, « l’amer constat de leur échec politique » « Aujourd’hui, nous pouvons dire que nous avons échoué à provoquer la prise de conscience, semblent ils regretter, à chaque fois qu’il y a eu une tentative d’explication politique, on nous a opposé les faits. S’il est vrai que nous avons tué un homme, nous avons aussi tué un symbole politique »poursuivent ils…Oui les faits… l’assassinat d’un préfet. Les deux hommes finissent néanmoins par regretter leur geste, mais vous en conviendrez du bout des lèvres, « avec le recul et l’analyse que nous faisons aujorud’hui de ce qui s’est passé, cela ne serait évidemment pas à refaire ». L’analyse, pour parvenir au regret..c’est à lire dans Corse matin

A l’étranger hélène, un espoir et un drame

L’espoir, c’est celui de la possible prise de Sinjar, en Irak…les kurdes à l’assaut d’un fief de DAech nous raconte le Figaro. « c’est peut être le début de la fin pour Daech » veut croire la journaliste Emilienne Malfato. La route reliant les deux capitales du califat auto proclamé Raqa en syrie, et Mossoul en Irak est désormais coupée pour les djihadistes à la hauteur de Sinjar. C’est une voie clef d’approvisionnement en hommes et matériels qu’a perdu le groupe état islamique. C’est aussi une ville symbole qui pourrait être reprise dans les jours qui viennent. La prise de Sinjar le 3 août 2014 fut décrite par l’Onu comme une tentative de génocide contre la minorité Yazidie, des milliers d’hommes massacrés, des femmes violées ou réduites en esclavage, c’est la prise de Sinjar qui servit d’argument à Washington pour bombarder l’Etat islamique en Irak

Le début de la fin, peut être..en attendant, le drame à Beyrouth avec le double attentat suicide d’hier qui a fait au moins 41 morts, et qui est revendiqué par le groupe Etat islamique. Dans l’orient le jour, http://www.lorientlejour.com Anne Marie El Hage raconte les scènes du carnage, « le sang des victimes n’a pas encore séché dans l’étroite ruelle commerçante de la Husseynié…quelques mètres plus loin, bris de vitre, chaussures dépareillées…et sur toutes les lèvres déjà, l’héroisme d’un jeune père de famille qui s’est précipité sur un troisième kamikaze pour l’empêcher de faire exploser sa ceinture… ». Journée de deuil national aujourd’hui au Liban

On quitte l’horreur hélène, pour sourire un peu..

Du nouveau cheval de bataille des entreprises ! c’est à la Une du figaro éco…hier, les députés ont voté l’interdiction du vapotage sur les lieux de travail. Très bien. Sauf qu’ils en ont profité pour glisser un amendement qui obligerait les entreprises à créer du coup, une salle de vapotage pour leurs salariés accros. La confédération des petites et moyennes entreprises s’étrangle !: à l’heure du choc de simplification, c’est de la kafka Plexification reconnait même un député socialiste co président du conseil de simplification..

On sourit aussi avec Avec El Manchar, un site algérien qui fait grincer l’info nous raconte M le magazine du Monde. El MAnchar est inspiré du site français le Gorafi, et comme le Gorafi publie sur le web de fausses nouvelles parfois reprises dans le monde entier ! Tout y passe : du chef de l’état Bouteflika, en photo sur son fauteuil roulant avec cette légende « Abdelazziz Bouteflika sacré champion du monde du jeu 1 2 3 soleil », aux fausses déclarations de l’émir du Qatar refusant d’accueillir des réfugiés syriens , à qui El Manchar fait dire« nous avons assez d’esclaves comme ça ». Tout y passe, sauf la religion, exception notable. « on ne peut pas en rire, c’est sacré » explique le fondateur du site. Succès en tout cas pour ce site parodique, exerçant dans un pays où la liberté d’expression est très encadrée….700 000 visites par mois

Enfin Patrick, quelle est la couleur du canari ?

Jaune, et pas Jaune, et bien figurez vous que c’est pour cela que vous avez réussi à la radio ! parce que vous n’avez pas d’accent, ou plutôt si, l’accent parisien ! C’est le site Slatehttp://www.slate.fr/ qui fait le point sur les discriminations liées à l’accent…les travaux sont encore balbutiants en France sur le sujet, mais un linguiste qui a travaillé sur le sujet l’affirme : si l’accent toulousain peut être qualifié de sexy et que l’accent ch ti a été revalorisé grâce au film du même nom, les mêmes sont des freins à l’embauche.. « Avec un tel accent, tu ne pourras jamais jouer du Shakespeare » s’est entendue dire la jeune toulousaine Anabelle débarquant à Paris. Le seul accent qui sonne intelligent, c’est le français standard parisien, outil donc de domination contre les accents dits « ruraux »…il s’agit d’une forme de racisme intérieur s’insurge le linguiste. Je vous autorise donc à dire Jaune Patrick !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.