Peut-être en avez-vous déjà entendu parler... Peut-être pas... Martine, en tout cas... vous savez, Nicolas : Martine, la dactylo de la revue de presse... Martine m'a dit qu'elle n'en avait pas entendu parler... Il faut dire que cette affaire n'a jamais fait la Une des journaux... Et ce matin, c'est L'Humanité qui nous rappelle les faits, sous la plume de Laurent Mouloud : l'histoire de Patrick Mohr, 46 ans, metteur en scène... Le 21 juillet dernier, à l'ombre du Palais des Papes à Avignon, il sort d'une représentation, en compagnie d'une amie... Au milieu de la foule, deux musiciens africains s'installent... Mais à peine ont-ils commencé à jouer qu'un groupe de CRS fond sur eux, pour un contrôle d'identité... Stupéfait, Patrick Mohr s'approche : "Pourquoi contrôlez-vous ces artistes en particulier, et pas tous ceux qui se trouvent sur la place ?"... Il dénonce, en substance, un contrôle au faciès... La réponse sera brève : "Ta gueule !... Mêle-toi de ce qui te regarde !"... "Justement, dit-il, ça me regarde : votre attitude me semble discriminatoire"... Les CRS s'emballent : "Tes papiers !"... "Ils sont restés dans la voiture"... L'homme de théâtre est alors projeté violemment au sol, menotté et traîné jusqu'à la fourgonnette de police... direction le commissariat, où il passera 16 heures en garde à vue... Vous connaissez cette histoire, François Hollande ? (...) Aujourd'hui, nous apprend L'Humanité, Patrick Mohr est poursuivi pour "outrage, incitation à l'émeute et violences envers des dépositaires de l'autorité publique"... Il risque jusqu'à 6 mois de prison et 7.500 euros d'amende... Le procès a lieu cet après-midi devant le Tribunal correctionnel d'Avignon... Et ce sont les mesures adoptées hier par les 15 pays membres de la zone euro... "Les Quinze en rang d'union", annonce Libération... "Un plan historique pour rétablir la confiance", titre Le Figaro... Tandis que La Tribune s'interroge : "Un plan, des plans... Est-ce vraiment le bon plan ?"... Vos journaux régionaux reviennent eux aussi sur l'engagement de l'Eurogroupe à éviter les faillites... "Les Etats au secours des banques", commente Le Dauphiné Libéré... "Les banques sont sous contrôle", confirme, pour sa part, Sud-Ouest... Et reste maintenant une question, à la Une de Ouest-France : "Le soutien aux banques va-t-il rassurer la Bourse ?"... question à laquelle Paul Burel en ajoute une autre, dans son éditorial : "C'est quand, la sortie du tunnel ?"... "Question qu'il ne faut pas poser en ce moment à un ministre européen des Finances", explique Grégoire Biseau dans Libération... "car alors, écrit-il, c'est, au choix, l'énervement ou le mépris, sur le mode : 'Mon cher Monsieur, c'est évidemment plus compliqué que cela'... Alors c'est quand, la sortie du tunnel ?... 'Vous savez bien que ça ne rime à rien de vous donner un jour et une heure précise', a ainsi répondu, samedi, Christine Lagarde, lors d'un point presse au FMI... Un malaise qui cache, en fait, une triviale réalité : si chaque ministre des Finances de l'Union a bien une idée de la situation de ses banques nationales, il ignore tout de celle de ses voisins... Mais alors, ne peut-on pas poser la question au ministre du pays concerné ?... 'Il mentirait', explique un fonctionnaire français... 'Et c'est normal : c'est la seule façon d'éviter une panique"... Aujourd'hui, conclut mon confrère de Libé, faute d'organe de supervision bancaire européen, personne ne peut donc voir venir les coups"... Des coups qui ont, ces derniers jours, mis à terre l'Islande... Je vous conseille la lecture du reportage d'Anne Bauer, qui s'est rendue à Reykjavik pour Les Echos... Elle nous raconte la tourmente dans laquelle est plongé le pays... "Réputée pour être un îlot de prospérité, l'Islande est aujourd'hui devenu la risée planétaire : on la trouve mise aux enchères sur eBay pour 99 pences... Imaginez qu'en France, Nicolas Sarkozy annonce la nationalisation autoritaire, pour 1 euro symbolique, de BNP-Paribas, LCL et la Société Générale, puis quémande une aide financière auprès des Russes... Voilà en gros ce qui s'est passé la semaine dernière en Islande... Vendredi soir pourtant, rapporte ma consoeur, dans les rues de Reykjavik, on faisait la bringue comme à l'accoutumée... 'Nous sommes les premières victimes de la crise, mais nous serons les premiers à en sortir', fanfaronne un fêtard... Car, avec une moyenne d'âge de 37 ans, les Islandais ont un remède que beaucoup d'autres peuples européens n'ont plus : la jeunesse"... Une jeunesse qui, en France, se sent plutôt inquiète face à la crise... C'est ce que révèle un sondage que publie Le Parisien-Aujourd'hui en France... Les trois-quarts des 15-34 ans se disent concernés par la tourmente financière... Enfin, "concernés plus ou moins", tempère Louise Colcombet, qui est allée à la rencontre de l'association "Grigny Jeune Espoir"... Grigny, c'est dans l'Essonne... C'est, comme on dit, "la banlieue"... Et l'on notera ce commentaire d'Hervé, 25 ans, à la recherche d'un emploi : "Finalement, dit-il, ce sont ceux qui ont de l'argent qui ont peur de la crise... Quand on n'a rien à perdre, on ne craint rien"... Lui, c'est Raymond Domenech... Et après le match nul des Bleus, samedi en Roumanie, "il est assuré de rester", estime Le Parisien-Aujourd'hui en France... pour qui "le conseil fédéral de mercredi, qui doit décider de son maintien au poste de sélectionneur, ne sera qu'une formalité"... Oui, "ça sent bon pour Raymond", se réjouit également L'Equipe... Une confirmation qui, toutefois, semble déplaire à France-Soir... "Si Domenech sauve sa peau, titre le quotidien, ce sera vraiment la prime à la médiocrité"... François Hollande : pour ou contre le maintien de Raymond Domenech ? (...) Et au PS alors : pour qui donc ça sent bon, à quelques semaines du congrès ? A la Une de Paris-Normandie, longue interview de Martine Aubry, qui anime ce soir un meeting à Rouen... "Le Parti Socialiste, dit-elle, doit changer"... Rien de vraiment révolutionnaire : il me semble que c'est ce que demande l'ensemble des prétendants à votre succession, François Hollande... Dans Marianne, Nicolas Domenach s'arrête, lui, sur le beau succès qu'est en train de se tailler Benoît Hamon, "le seul éléphanteau de son espèce à avoir survécu aux autres pachydermes"... Hamon, l'aile gauche du parti, que Domenach surnomme "le 'Bébésancenot' du PS"... Dans Le Figaro, Philippe Labro, lui, nous raconte sa rencontre, il y a quelques jours, avec Ségolène Royal... qui lâche que, pour elle, '2012, c'est demain'... et qu'elle y pense, c'est vrai, à 2012, 'mais pas tout le temps'"... Labro prend du plaisir à la décrire... "Cheveux lisses, visage sans rides, tailleur noir, bustier blanc, jupe blanche, assise bien droite derrière son bureau,.. bref, rien à voir avec la rock-star baba et bobo du Zénith, il y a deux semaines... Mais elle continue de défendre haut et fort son concert-polémique... 'Le chant et la culture vont toujours de pair avec la politique', explique-t-elle... 'Obama fait bien venir Bruce Springsteen, et personne n'y voit mal'"... Enfin si, tout de même, racontent Laure Equy et David Revault d'Allonnes dans Libération... "Les royalistes, écrivent-ils, ne se sont pas encore remis de la prestation du Zénith"... On notera ce commentaire de Gilles, un militant de 50 ans : "Royal est comme les films de Rohmer : les gens qui aiment le font sans compter ; ceux qui n'aiment pas la trouvent insupportable"... Et je ne vous demanderai pas, François Hollande, de commenter le dernier film d'Eric Rohmer... Tous les journaux reviennent évidemment sur la décision de Nicolas Sarkozy d'annuler le décret d'extradition de l'ancienne activiste des Brigades Rouges... "Marina Petrella ne sera donc pas extradée", confirme sobrement La Croix... La même photo, dans Le Figaro et Libé... photo de Kim Jong-il, diffusée avant-hier par la télévision nord-coréenne, pour montrer que le dirigeant est remis de ses soucis de santé... Mais, de l'avis des observateurs, les photos sont celles d'une visite qui a eu lieu au mois de juillet... Et on ne sait même pas si c'est juillet de cette année... "Colère sur le plateau de Lhers"... C'est à la Une de La République des Pyrénées... Des perturbations à répétition sur les lignes depuis fin août... Plus de contacts téléphoniques depuis vendredi... Les habitants sont aujourd'hui coupés du monde... Enfin, ce titre à la Une de Télé 7 Jours... "A quoi sert la Star Ac ?"... On se pose effectivement la question...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.