La revue de presse...la bonne nouvelle du jour :les français sont plutot heureux...incroyable mais vrai...A lire dans le figaro ou les échos cette enquète de l'insee selon laquelle les français oui sont plutot satisfaits de leur vie...ils se donnent en moyenne une note de 7,3 sur 10...sachant,vous allez rire ,que l'indice de satisfaction augmente en même temps que les revenus...de la même façon que les problèmes de santé ou les difficultés au travail pèsent aussi sur le ressenti des personnes interrogées...çà valait la peine d'enquéter!en fait comme le souligne jean marc vittori dans les échos cette enquète parfaitement sérieuse portant sur 25000 personnes rejoint un constat souvent dressé par les sociologues,que les français sont pessimistes sur leur sort collectif mais plutot optimistes d'un point de vue personnelc'est comme çà :la crise économique n'y change rien ,ce n'est pas ajoute vittori,pas parce qu'un petit livre intitulé indignez vous s'est vendu à 2 millions d'exemplaires,dans un pays de raleurs notoires ,que ces chiffres ne reflètent pas la réalité...A propos de raleurs c'est dimanche à lyon le chpt de france des raleurs (çà existe) et francis brochet dans le progrès y fait allusion :libre exercice de rouspétance pour les candidats qui pourront viser la famille les voisins le boulot...manifestation qui nous fait douter conclut brochet ,quoi qu'on dise, des résultats de cette enquète...car faut etre un griognard congénital pourra voir l'idée d'organiser çà...à moins que ce ne soit un exutoire...

C'est dans l'air du temps,les français comme partout ailleurs ont besoin de s'exprimer...Les primaires socialistes c'est çà ,le mouvement des indignés c'est çà aussi...un conseil en communication jean christophe gallien l'explique très bien dans la tribuneen france commen espagne au chili en israel aux états unis et dans le monde arabe emerge progressivement une société civile dont les exigences vis à vis du discours politique sont en train de s'installer dans l'espace public sous la forme d'une vigilance citoyenne permanente...la primaire au ps participe de cette nouvelle donne en apportant un peu de fluidité à la démocratie:et ce n'est qu'un débutsans doute faudra t il encore ajoute le chroniqueur transférer cette pratique aux échelons parlementaires et surtout à tous les espaces régonaux et locaux...ce qui s'est fait en italie et qu'explique à libération le professeur marc lazar ,prof à sciences po paris et à romequ'après le succès de la primaire italienne en 2005 ,plusieurs centaines de primaires ont été organisées au niveau des régions et des municipalités..une généralisation de l'expérience qu'il sera difficile d'éviter en france où les partis vont devoir évoluer dans leur mode d'organisation...c'est pas plus compliqué que çà!même la droite n'y échappera pas,quoi qu'en dise nadine morano qui dénonce dans france soir l'imposture nationale des primaires socialistes qui de son point de vue sont une manipulation du fait démocratiquece qui lui vaut cette volée de bois vert de gérard carreyrou qui dénonce lui la droite la plus bète du monde!et oui dit il la droite réagit bètement comme si elle n'avait rien compris à l'évolution de la société avec internet et la multiplicité des chaines de télénos compatriotes ajoute l'éditorialiste de france soir ont envie de participer et de choisir leurs représentants à l'élection majeure de notre république,celà leur plait et cela ne se refuse pas!En attendant la suite ,les deux finalistes de cette primaire ont débattu hier soir pednant une heure trois quartrésultat?si votre question c'est qui a gagné,vos pouvez la remballer...comme l'écrit sylvain bourmeau dans libération donner un gagnant équivaudrait à s'engager pour l'un ou l'autre des candidats tout en ayant l'air de ne pas le faire...non ,c'est aussi l'intéret de cette expérience ,c'est qu'elle nous permet de considérer la poitique autrement que comme un concours hippique ,elle fait progresser la posisibilité d'une conversation démocratique...de toute façon comme l'explique plus loin un sociologue des médias les débats télé ne font que renforcer les opinions qu'on avaient déjà...bref ce qu'on retient de ce débatc'est qu'il fut inoffensif pour oplivier picard dans les dnaque les différences se situent au niveau des caractères pour jacques camus dans la république du centreque les impétrants pour michel lépinay dans paris normandie sont d'accord à peu près sur toutet oui :de vrais acrobates pour paul quinio dans libé ils ont fait preuve tous les deux du minimum syndical de méchancetéen surjouant leurs différences comme dit le monde sur son site ,en pratiquant l'un contre l'autre une opposition de posturespour résumer en deux mots avec les échos,un martine aubry offensive ,un françois hollande rassembleur..et finalement constate nicolas barotte dans le figaro arnaud montebourg n'a pas été,ou en tout cas n'aura peut etre pas l'influence qu'il espère...c'est aussi une particularité des primaires ,les consignes de vote ont toutes les chances de rester sans effet...

autre exemple du poids nouveau de la société civile avec le conflit du proche orient...ce que souligne pierre rousselin dans le figaro:le lien n'était pas évident et pourtant la libération annoncée du soldat shalit ,otage du hamas depuis plus de cinq ans ,témoigne des conséquences du printemps arabe sur les équilibres régionaux...le premier minstre israélien l'a lui même reconnuon craint de part et d'autre que l'égypte ne soit plus en mesure de jouer les intermédiaires...et puis là encore la correspondante de libération à jérusalem delphine matthieussent le constate ,la pression de l'opinion publique israélienne massivement favorable à un échange de prisonniers a jouéet benjamin netanyahou et le hamas avaient besoin de redorer leur image...même les pires ennemis ont parfois des interets convergents dit elleet du coup on peut regretter comme georges malbrunot dans le figaro comme maurice ulrich dans l'humanité que que le hamas devienne ainsi l'interlocuteur privilégié d'israel,alors même qu'on s'oppose par ailleurs à la reconnaissance internationale d'un etat palestinien...cherchez l'erreurpeut etre faudra t il un nouveau mouvement des indignés..et peut etre dès ce wwek enden ce moment c'est wall street qui donne l'exemple :vous imaginez le symbole ,wall streetc'est un reportage de virginie robert dans les échos ,au milieu des sac de couchage ,cuisines et garderies pour enfants improvisés :un vrai mini village qui occupe le terrain depuis trois semaines à wall street,à la manière des manifestants de la place tahrir au caireun peu de folklore peut etre mais surtout la volonté commune d'exprimer un ras le bol devant uns société bloquée...ici explique une étudiante c'est la démocratie in the makingpas de violence et pas de folie ,complète un enseignant, c'est juste un cri du coeur authentiqueil ya vraiment quelque chose qui est en train de se passer

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.