Ils vivent au Zimbabwé, ils ont 9 ans, 30 ans, 38 et 45 ans... Ils sont tous malades du SIDA... Sur les photos publiées ce matin par "Libération", ils regardent fixement l'objectif... Hararé, Zimbabwé : nous sommes bien loin de la Californie et de la Silicon Valley... Et pourtant, à en croire "Libé", c'est vers Bill Gates que leur regard devrait se tourner... Alors que vient de s'ouvrir la Conférence mondiale contre le SIDA à Toronto, le quotidien fait le point sur la lutte contre la maladie, et dresse ce constat : l'heure est à la privatisation de l'aide... En coulisse, cettte semaine au Canada, on parlera beaucoup d'une annonce : 500 millions de dollars sur 5 ans au Fonds mondial contre les pandémies... C'est le don que vient de faire la Fondation Bill Gates, le fondateur de Microsoft... Après avoir été pendant des années le binoclard en jean et baskets, symbole de l'ère informatique et de la mondialisation, Bill Gates serait devenu philanthrope... Sa fondation pèse 60 milliards de dollars... Dans "Libération", Christian Leson donne d'abord la parole à ceux qui pincent les lèvres devant cette aide venue du privé : des programmes très ciblés, qui nourissent le népotisme des pays pauvres, plutôt que d'investir dans la recherche occidentale, selon certains... N'empêche : les organisations non gouvernementales reconnaissent que la manne Gates pèse... Il injecte des sommes considérables, il renvoie les Etats à leurs responsabilités ou leurs démissions, et les pousse à augmenter la qualité de leur aide... Quand il fait une annonce sonnante et trébuchante, il éclipse les incantations de Tony Blair sur les promesses non tenues par les pays riches sur l'aide à l'Afrique... Et puis, ajoute Gérard Dupuy dans son édito de "Libé"... Du monde de l'entreprise, Gates apporte aussi autre chose : un souci intransigeant des coûts de production, la chasse au gaspillage est justifiée plus que nulle part ailleurs, dans la lutte contre une catastrophe sanitaire aussi terrible que le SIDA... Quand les besoins excèdent les ressources, il est plus vrai que jamais qu'un sou est un sou... "Cessez-le-feu, l'espoir", pour "La Croix", "Cessez-le-feu à l'épreuve", pour "Le Figaro"... "Cessez-le-feu fragile", pour "Le Républicain Lorrain"... Cela fait un peu plus d'une heure et demie que le cessez-le-feu est entré en vigueur entre l'armée israélienne et le Hezbollah au Liban... Jusqu'ici, ça tient... Mais vos journaux, ce matin, ont du mal à croire que cela tiendra longtemps... Alors, rappel des termes de cet arrêt des combats... C'est la résolution 1701 de l'ONU, votée vendredi, pour une cessation totale des hostilités... Israël doit retirer ses forces du Sud-Liban... Et à l'exclusion des soldats libanais et de ceux de la force internationale, il ne doit plus y avoir de personnel armé, autrement dit les armes du Hezbollah doivent disparaître... Premier constat... Il est dressé par Michel Vagner dans "L'Est Républicain"... Aussi fragile soit-elle, cette trève devrait au moins permettre un début de répit aux organisations humanitaires, chassées par le fracas des armes, afin qu'elles reprennent leur mission, acheminent des convois, distribuent des vivres, et soulagent une population meurtrie après un mois de bombardements... "Est-ce pour autant la fin des hostilités ?" se demande Jean-Claude Kiefer dans "Les Dernières Nouvelles d'Alsace"... Certainement pas... L'armée israélienne et le Hezbollah restent face à face, prêts à mener des opérations défensives non explicitement interdites par la résolution 1701... Cette situation explosive durera tant que le Hezbollah n'aura pas été désarmé, tant que l'armée israélienne ne se sera pas retirée, tant que l'armée régulière libanaise, renforcée par les Casques bleus de la Finul, n'aura pas été déployée... Rien n'est gagné, très loin de là... "L'Humanité" en particulier souligne un détail de cette résolution 1701 : l'armée israélienne n'est plus autorisée à mener des actions offensives... Elle est donc autorisée à des opérations défensives, selon une interprétation dont elle aura, de fait, seule la maîtrise... Il n'y a guère que Patrice Chabanet, dans "Le Journal de la Haute-Marne", pour être optimiste... Il veut croire que le cessez-le-feu durera... Chaque camp y a intérêt, écrit-il... Les Israéliens d'abord, car les risques d'enlisement sont bien réels... Les Libanais ensuite, pour éviter à leur pays d'être totalement rasé... Le Hezbollah enfin, parce que la puissance de feu d'Israël ne l'a pas laissé intact, quoi qu'il en dise... Cette guerre n'a généré que des victimes, reprend Michel Vagner dans "L'Est Républicain"... Plus de 1.100 morts côté libanais, près de 200 en Israël, un million de personnes déplacées, des dévastations qui se chiffrent en milliards de dollars, sans omettre les dégâts psychologiques que le conflit a engendrés, la colère et la haine qu'il a attisées... Cette guerre n'a généré que des victimes, sans désigner de vainqueur... L'Etat hébreu n'a pas atteint ses objectifs, c'est-à-dire détruire le Hezbollah, et l'armée laisse dans cette aventure une partie de son pouvoir de dissuasion... Quant au Hezbollah, affaibli militairement, il ne peut pas non plus crier victoire... Les Libanais ne devraient pas oublier que la milice chiite est à l'origine d'un affrontement aux conséquences désastreuses pour eux... Alors, ces religions, impliquées dans tellement de conflits dans le monde, et notamment au Proche-Orient... ces religions, quel rapport avons-nous avec elles, nous Européens, nous Français ?... "La Croix" publie ce matin une enquête très fouillée de l'institut IFOP... Près de 30.000 personnes interrogées... Cela donne une photo désormais classique : les deux-tiers des Français se disent catholiques, mais seulement 4,5% de ces catholiques vont à la messe tous les dimanches... La communauté musulmane représenterait 2 millions et demi de personnes, la communauté juive entre 5 et 600.000... Quant à ceux qui se disent sans religion, ils représenteraient plus d'un quart de la population... De moins en moins de Français se déclarent catholiques, et parmi ceux-ci, de moins en moins vont à la messe tous les dimanches... Ce qui est intéressant, c'est que, face à cette évolution qui ne se dément plus depuis des années, l'Eglise adapte désormais son discours... "La Croix" interroge Monseigneur Defois, l'archevêque de Lille... "Il ne faut pas avoir une conception trop étroite de la pratique religieuse, dit-il... L'identité catholique ne s'exprime plus uniquement par l'assistance à la messe le dimanche... Pour certains, pratiquer, ce sera aller en pèlerinage une fois dans l'année, ce sera faire baptiser leur enfant, ou célébrer religieusement leur mariage... Cela a été particulièrement sensible au moment de la mort de Jean-Paul II, avec tous ceux, dont beaucoup de jeunes, qui sont venus exprimer une appartenance culturelle au catholicisme en priant dans les églises"... Cela veut-il dire que l'Eglise continue de toucher ces "catholiques culturels" ?... "Oui, répond l'évêque de Lille... A condition de donner la priorité à l'évangélisation, par rapport au sacrement"... Outre le discours de l'Eglise, "La Croix" relève une autre nouveauté dans cette photo du catholicisme en France... Les pratiquants se déclarant proches du Front National ou du mouvement de Philippe de Villiers sont de plus en plus nombreux... Le responsable de l'IFOP y voit deux explications... La demande de défense des valeurs traditionnelles de la part d'un électorat conservateur déçu par les tergiversations de l'UMP et de l'UDF sur la question du mariage, et surtout de l'adoption par les couples homosexuels... La prise en compte, au sein de la société française, que l'islam est devenu en France la deuxième religion déstabilise les catholiques pratiquants, auprès desquels le discours alarmiste de Philippe de Villiers et de Jean-Marie Le Pen sur ce thème peut trouver un certain écho... La religion comme source de tensions... Décidément, nous n'en sommes pas sortis... Ah vous vouliez la fin de la canicule ?... Eh bien vous l'avez !... Drôle de temps pour un mois d'août... C'est "Le Parisien" qui fait le constat... Le reportage-photos du quotidien est une galerie de touristes en ciré, doudoune et autres imperméables : sur la plage de Deauville, sur les marches du Sacré-Coeur à Paris, ou encore dans un camping de Strasbourg... Et honnêtement, on a du mal à plaindre les touristes quand on compare ces photos avec celles des inondations dans le Pas-de-Calais... L'eau est montée jusqu'à 1 mètre 50 dans l'arrière-pays hier... Le moral des vacanciers et des professionnels du tourisme passe au gris... Celui des agriculteurs se rafraîchit délicieusement : enfin de la pluie contre la sécheresse !... Reste le constat d'un thermomètre décidément schizophrène... En région parisienne par exemple, 37 degrés fin juillet, 16 degrès hier... Et encore c'était les tropiques, comparé à Château-Chinon, dans la Nièvre : 11,6 degrés ! C'est le sportif du week-end... Si l'on considère comme "sportif" toute personne qui porte un survêtement... Sa photo est partout dans vos journaux ce matin... Et on serait curieux de savoir ce que les publicitaires de chez Adidas en pensent... Fidel Castro s'habille chez eux... Pour prouver au monde entier qu'il était toujours vivant après son opération aux intestins, et le jour de ses 80 ans, il a posé en survêtement à trois bandes et le journal à la main... Notez bien que l'honneur est sauf : il ne s'habille pas chez l'Américain Nike... Mais pour ceux qui ont eu l'habitude du Castro en treillis ou de celui en costume bleu pétrole, le Castro en survêt du dimanche au regard fatigué en dit long sur sa capacité à reprendre pleinement le pouvoir à Cuba... Allez : à propos de sport, vos journaux dressent ce matin le bilan des Championnats d'Europe d'athlétisme en Suède... 8 médailles seulement pour la France... C'est beaucoup moins qu'espéré... Ce qui donne ce titre dans "Le Figaro" : "Des bleus pour les Bleus à Göteborg"... "Le Parisien" préfère positiver, et fait sa Une sur "le bel été du sport français"... Trois titres individuels tout de même aux Championnats d'Europe d'athlétisme... Et encore une médaille d'or hier pour le relais 4 fois 400 mètres et ses deux vedettes : Marc Raquil et Leslie Djhone... Ce week-end, il y a également eu la victoire de Sébastien Loeb au Rallye d'Allemagne automobile... Avec l'Espagnol Saenz, il détient désormais le record du nombre de courses remportées... Et puis, avant cela, il y a eu la victoire d'Amélie Mauresmo à Wimbledon... le triomphe de Laure Manaudou à l'Euro de natation... et puis bien sûr Zizou et ses camarades, la résurrrection face à l'Espagne après un premier tour poussif, la balade brésilienne et le parcours jusqu'en finale... Place maintenant aux camarades de Tony Parker pour les Mondiaux de basket, à partir de samedi... Alors voilà... Lundi 14 août... un marchand de logiciels lutte contre le SIDA... un dictateur s'habille chez un marchand de chaussures de sport... et les sportifs français font quelquefois voir le monde un peu plus bleu... La France de Zizou, Manaudou et Djhone, la fameuse France black-blanc-beur... Comment dit-on déjà chez le marchand de pull-overs ?... "United colors of..." Bonne journée...

Bruno DUVIC

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.