Avec sa petite bouille ronde et ses cheveux longs... on dirait une poupée... Mais Hannah Clark est surtout un miracle de la vie... The Guardian et la revue britannique The Lancet racontent aujourd'hui... l'histoire incroyable de cette adolescente à qui l'on a greffé un coeur supplémentaire lorsqu'elle était bébé... Quand elle est née en 1993, écrit Denis Campbell du Guardian... Hannah souffrait d'une cardiomyopathie... Elle aurait pu en mourir... Résultat : pendant dix ans, Hannah a vécu avec deux coeurs... Jusqu'à ce que des complications surviennent... Le traitement immuno-suppresseur qu'elle prenait pour éviter le rejet du greffon a déclenché un cancer... Les médecins furent alors obligés de lui retirer le coeur greffé... Personne jusqu'ici n'avait survécu à une telle opération... Une infirmière avait même dit à la famille qu'elle n'avait plus que douze heures à vivre... Mais Hannah s'est réveillée... Aujourd'hui... elle a 16 ans... Son coeur d'origine a complètement guéri... Et hier... Hannah a terminé sa convalescence avec l'exercice le plus difficile... Raconter son histoire au monde... Et The Guardian de décrire une jeune femme qui a du mal à trouver ses mots... "Comment est la vie pour vous maintenant ?"... "Je ne saurais dire", répond Hannah... Sa mère prend alors la parole... "Elle aime la vie... Tous les matins, elle se réveille avec le sourire... Et c'est très rare de voir Hannah contrariée... Voyez l'énergie qu'elle a... Parfois, elle ne se couche pas avant 3 heures du matin"... Retour en France, avec une presse qui s'époumonne sur la décision de Michèle Alliot-Marie de faire appel du verdict du procès du "gang des barbares"... "On croyait avoir tout vu et tout entendu sous l'ère people de Dati", écrit François Martin dans Le Midi Libre... "Eh bien là... MAM entame son ministère tambour battant... Certes, elle a le droit de demander à son Parquet de faire appel... Mais en avait-elle le devoir ?"... Oui... si on lit l'article de Patricia Tourancheau... dans Libération... "Selon plusieurs sources... MAM aurait reçu des instructions de l'Elysée... Instructions influencées par Maître Szpiner... avocat de la famille Halimi... et par Maître Herzog... avocat du chef de l'Etat"... Et Dominique Garraud, de La Charente Libre, de dénoncer "une surenchère inquiétante"... "On peut admettre que les parties civiles soient choquées par 'l'indulgence' réservée aux co-accusés de Fofana... Mais comment ne pas remarquer que les condamnations prononcées sont de très peu inférieures aux réquisitions de l'avocat général ? Michèle Alliot-Marie vient de commettre sa première grave erreur... Pourquoi a-t-elle dérogé à la règle d'or de la séparation des pouvoirs politique et judiciaire ? Elle a cédé à la pression... Et ce faisant... la Garde des Sceaux accrédite la thèse que des Fofana courent les rues... que chaque Juif de France est menacé par des légions antisémites... Une contre-vérité qui fait aussi le miel des prétendus défenseurs de la cause d'un islam voyant du 'lobby juif' partout"... Sur le site Slate, Alexandre Lévy a une autre analyse... et il pointe du doigt Maître Szpiner, qui voulait tout diriger... prendre le pouvoir dans ce procès... "Si MAM n'avait pas décidé d'appuyer sa demande... il se serait retrouvé dans une solitude juridique sidérale après le verdict"... Même son de cloche pour Françoise Cotta... avocate de la défense... sur le site Rue89... "Pour Maître Szpiner, ce procès devait être celui du racisme et de l'antisémitisme... Or, ce n'est pas ce que nous avons vu et entendu pendant les deux mois d'audience... Ce sont des gens qui sont dans la misère sociale et intellectuelle... On se trompe en voulant faire un nouveau procès de Nuremberg"... Xavier Filet... l'avocat de la compagne d'Ilan Halimi... répond dans les pages Débats du Monde... "Le procès Fofana n'a pas eu le caractère exemplaire nécessaire... La faute au huis-clos... et à cette loi du silence perpétuée dans les cités... A l'exception de Fofana, ils ont tous plus ou moins sincèrement fait part de leurs regrets... Mais ils n'ont pas remis en cause les codes de la cité... Il n'est pas aujourd'hui certain que tous les accusés soient convaincus qu'une séquestration est en soi un acte socialement inadmissible"... A la Une de la presse aujourd'hui : le défilé du 14 Juillet... Avec une armée indienne star du défilé... C'est à la Une du Figaro et du Parisien-Aujourd'hui en France... Mais comme d'habitude, ce sont les coulisses qui sont les plus intéressantes... Charles Jaigu, dans Le Figaro... évoque un défilé "sobre"... Sobre... comme la garden-party... 2000 invités de moins que l'an dernier... et trois fois moins de journalistes accrédités... Le Parisien-Aujourd'hui en France, de son côté... chiffre les dépenses... L'an dernier, elle avait coûté 475.000 €... Mais c'est surtout le concert de Johnny à Paris qui fait jaser... Il s'agit du "choix du Président"... Mais Jojo coûterait très cher... Plus de 500.000 €... A l'Elysée bien sûr... on refuse de commenter... "Mais quel que soit le montant de sa rémunération, poursuit Bruno Dive dans Sud-Ouest... ne pouvait-on attendre que Johnny revienne dans son pays d'adoption avant de l'associer à la fête nationale ?... D'autant qu'il l'avait promis avant de s'exiler à Gstaad... Si son ami Sarkozy était élu... il reviendrait pour payer ses impôts en France... En attendant, Sarkozy, Président, a fait voter le bouclier fiscal... Et Monsieur Jean-Philippe Smet paie toujours ses impôts en Suisse"... Cela dit... voila qui devrait faire taire les mauvaises langues... Dans un hors-série... Le Monde raconte notamment les embarras du Bicentenaire, en 1989... Au total, cela aura coûté plus de 320 millions de francs... Soit, si mes calculs sont bons, plus de 49 millions d'euros... C'est vrai que ce n'était pas la même époque... (début "Paint it Black") Vous savez ce qu'il fait, Lance Armstrong, quand il n'est pas sur un vélo ? Il écoute les Rolling Stones... C'est comme ça, paraît-il, qu'il passe le temps quand son coéquipier Contador répond à la presse... C'est devenu un secret de Polichinelle... Les deux hommes ne s'apprécient guère... Armstrong (dont on disait déjà hier qu'il est devenu une vraie pipelette)... l'a reconnu... Il existe quelques tensions le soir au dîner... Contador, qui jusqu'ici s'était montré discret, a voulu s'expliquer... Mais la conférence de presse d'hier avait tout l'air d'une parodie, raconte Manuel Martinez dans L'Equipe... Contador est un garçon poli... Il ne fallait pas être devin pour penser qu'il ne se lancerait pas dans des déclarations fracassantes... En fait... depuis le départ de Monaco... Contador semble seul... Comparé à Monsieur Armstrong, il ne représente pas grand-chose aux yeux de ses dirigeants... Et d'après les coureurs des équipes adverses, la guerre d'usure psychologique que lui mène Armstrong est énorme... Mais il a quand même essayé de parler, Contador, pendant que Lance Armstrong écoutait... Vous savez quoi ?... (milieu "Paint it Black") "Non, nos rapports ne sont pas mauvais", a dit Contador... "Vous, les journalistes... vous amplifiez tout... En fait, le seul message qu'il faut retenir, selon Jean-Louis Le Touzet, de Libé, c'est : "Si Armstrong attaque... ce sera aux autres d'aller le chercher"... Comprenez : les frères Schleck, Sastre ou Evans... Quel jeu joue-t-il ?, se demande le journaliste de Libé... Il est le plus fort, et le voilà qui abdiquerait... Tout cela ne tient pas... Et pendant que personne ne comprenait rien à ce que disait Contador... Vous savez ce qu'il faisait, Armstrong ?... (fin "Paint it Black") Ben, il écoutait "Paint it Black", des Rolling Stones...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.