pour 20 euros,20 euros! y a t il besoin d'épiloguer sur la mort de nelly cremel ,une mère de famille de 39 ans ses agresseurs dont l'un a avoué l'ont tué pour la détrousser comme dit france soir en soulignant que celui des deux suspects qui nient les faits est un récidiviste ,condamné à perpétuité en 1990 pour assassinat tout est dit :aujourd'hui le parisien enfonce le clou en titre :l'un des suspects est un récidiviste entendez qu'il y a bien un pb et du reste le garde des sceaux pascal clément le reconnait :le drame français c'est le suivi des condamnés ce qu'exprime aussi ransom dans son dessin du jour :où l'on voit un gardien expliquer à un détenu :allez tu est libre on se préoccupera de ta réinsertion à ton prochain passage chez nous... on ne peut pas mieux dire qu'aucune solution satisfaisante n'a encore été trouvé le sens commun commente camille olliver dans le rép lorrain voudrait qu'un criminel soit maintenu hors d'état de nuire le temps qu'en a décidé la justice mais à l'inverse la communauté judiciaire sait bien que les longues peines représentant un handicap pour la réinsertion future des condamnés alors que faire? l'accompagnement des détenus à la sortie reste évidemment la meilleure solution et c'est le role de ce qu'on appelle les conseillers d'insertion et d eprobation ,des travailleurs sociaux qui interviennent en milieu carcéral et après le pb ,on lira ce reportage documenté de delphine saubaber dans l'express ,c'est qu'ils croulent sous les dossiers et qu'ils manquent cruellement de moyens à tel point que bcp d'entre eux sont guéttés par le découragement:c'est dur explique l'un d'entre eux c'est dur de laisser un malade mental à la rue parce qu'on ne trouve pas d'hébergement après douze ans de métier dit un autre je pense que la réinsertion est une supercherie et y en a marre de noircir des rapports ,de ramoner des tuyaux percés dans l'indifférence générale heureusement qu'il ya de temps en temps des réussites,des merci qu'on n'oublie pas ,comme cet ancien détenu ,revenu à la vie et aux réalités et qui a dit à son conseiller:merci pour tout ,car avant vous j'avais oublié que j'étais un homme ou cet autre ,qui révait de devenir gardien d'immeuble et qui a pu enfin le devenir on prend des gens qui ont commis le pire conclut encore un éducateur et on essaie de les réconcilier avec leur humanité et çà marche ,çà peut marcher c'est l'idée à laquelle il faut probablement s'accrocher... mieux vaut etre riche et bien portant à toulouse que pauvre et malade à lille... on connait la formule qui en l'espèce devrait etre revue et corrigée :vous avez moins de chance d'etre malade à toulouse qu'à lille s'agissant du cancer en tout cas ,c'est prouvé :les taux de mortalité ne sont pas les mêmes selon l'endroit où vous habitez et votre origina sociale voir dans aujourd'hui le parisien la nouvelle carte du cancer en france c'est assez saisissant commente marc payet puisqu'effectivement dans les zones défavorisées la mortalité peut etre deux fois plus importante que dans les régions les plus riches et l'auteur de cette étude ,gérard salem,directeur à l'institut national du cancer confirme que le cancer est une maladie fortement liée au mode de vie,avec une grande dimension sociale c'est ainsi que la cartographie des déces fait apparaitre un surrisque dans le nord en lorraine dans les villes portuaires industrielles où les facteurs de risque sont multiples:la pollution le tabagisme l'alimentation peu variée l'accès moins rapide aux établissements de soins on voit clairement en ile de france pareillement l'opposition des dépts riches du centre et de l'ouest et des plus pauves en seine et marne et seine st denis sans oublier ajoute marc payet les freins culturels et religieux qui font que bcp de jeunes musulmanes n'osent pas aller voir le gynécologue et que bcp de femmes échappent encore au dépistage généralisé du cancer du sein la solution :c'est peut etre ce que raconte alexandra echkenazi ,cette oépration lancée dans l'aisne depuis deux ans,des réunions de villages ou de quartiers qui commencent à porter leurs fruits le nombre des femmes qui sont venues consulter a plus que doublé à tel point que les dépts voisins s'y mettent aussi... en partant du principe qu'une bonne information c'est déjà le début de la sagesse... comme peut l'etre aussi une bonne alimentation à ce sujet on se souvient de cette opération caméra conso organisée fin mars par un spécialiste des surgelés ,findus pour ne pas le nommer des familles avaient été filmées à l'heure des repas une sorte de bouffe réalité en quelque sorte dont un nutrionniste le dr cohen décrypte les résultats pour libération où l'on voit que chaque famille décline sa propre identité alimentaire,le repas s'apparentant à une scène de théatre se répétant à l'infini :tjrs les mêms acteurs évidemment et tjrs le même décor mais surtout tjrs les mêmes plats ,bcp de féculents notamment:les pates le riz les frites ou la purée et tout se finit par un laitage rarement un fruit bcp de viande ,notamment pour les hommes et de crudités pour les femmes et très peu de poisson,si c en'est le poisson pané justement livré par ..findus passons... le roi de la table c'est le ketchup,qui contient rappelons le ,un quart de sucre ,qui homogénéise les gouts et symbolise plus que jamais la nourriture mondialisée... en conclusion soit on organise le sursaut explique le dr cohen interrogé par marie dominique arrighi,c'est à dire qu'on revient à une nourriture plus lente et plus cuisinée soit on impose des contraintes aux industries agro alimentaires :de mettre davantage de fruits dans les yaourts ou de légumes dans les plats cuisinés par ex là aussi ,c'est une question de santé publique l'europe l'europe l'europe et l'europe à propos ,qui de neuf? c'est ce dont on parle ce matin et donc on va bcp parlé ces jours ci cette europe qui règle ses comptes comme dit la dépèche du midi en titre elle règle ses comptes à tous les sens du terme puisqu'elle doit débattre de son prochain budget et qu'elle en profite pour tout déballer les bons comptes européens font les bons ennemis remarque aussi l'humanité en s'interogeant d'ailleurs sur ce nouvel avatar des relations fanco britanniques c'est vrai qu'on peut se demander avec paul falzon si tout cela n'est pas avant tout e chose une affaire de com,l'élysée cherchant à dissiper le mécontentement social exprimé dans les urnes par un soutien réaffir(mé à la pac et au modèle social français sachant que dans ce genre de bataille londres est tjrs l'adversaire révé même ajoute le chroniqueur de l'huma ,même si les lignes de fracture des deux capitales ne sont peut etre pas aussi fortes que l'actuelle dramatisation pourrait le laisser croire voire parce que les différends sont quand même bien réels france soir les résume en un titre :messieurs les anglais tirez les premiers l'affaire est assez compliquée :pour les britanniques pas question de remttree en cause ce rabais que leur consent l'union,rabais obtenu jadis par margaret thatcher ou alors ,révisons la pac dont bénéficier essentiellement les agriculteurs français... ce sera dur de se mettre d'accord on lira dans le monde comment la pac ,qui fut au commencement de l'union est devenue la bète noire,comment elle est devenue si peu lisible pour les consommateurs et pour les agriculteurs eux mêmes :bientot les aides seront distribuées indépendamment de toute production...c'est à n'y rien comprendre mais le fait est que l'intégration des p olitiques agricoles dans l'omc a profondément changé la donne ce qu'explique aussi le pdt de sjeunes agricutleurs bernard layre dans la croix ,qu'il ny a plus qu'une solution désormais :réinstituer ce qu'on appelait la préférence communautaire qui seule pourraiot nous protéger de la concurrence déloyale d'autres pays en attendant et au delà des dossiers agricoles,au delà du débat qui touche à la poursuite du rpocessus de ratification de la consitution peut etre faut il commencer par le commencement et se demander comme jean boissonat dans ouest france quelle europs nous voulons il serait temps le fait est dit il que tout est allé trop vite et que le mom;ent est maintenant venu de définir clairement les missions qu'on assigne à l'union dans le monde nouveau définir notament ce que pourrait etre une fédération d'états natioins qui ne seraient pas ravalés au simpole rang de provinces ou de cantons et imaginer un modèle de dévloppt durable qu dépasse l capitalisme financier à l'américaine bref conclut il l'europe ne peut plus avancer sur la vitesse acquise pour que cette crise ne soit pas une fin ,mais une suite il lui faut de nouvelles ambitions et de nouveaux moteurs c'est vrai qu'une panne après tout çà se répare... et revoilà didier julia... on le pensait hors du coup cette fois ,apparamment pas... le voilà de nouveau sur la sellette comme dit france soir ou tout au moins si ce n'est pas lui c'est son équipe ce que confirme libération,que si le député s'est ostensiblement retiré de l'opération aubenas au début du mois de mars ,ses collaborateurs notamment le fameux brett n'ont pas cessé d'apparaitre en périphérie du dossier ce qui a pu retarder le réglement de la prise d'otages bien que l'intéréssé s'en défende évidemment il le répète au parisien :je n'ai pas levé le petit doigt dans cette affaire en attendant d'en savoir plus et de comprendre notamment comme le souligne aussi le figaro pourquoi florence aubenas avait fait appel à lui ,probablement sous la menace ,dans une cassette enregistrée par ses ravisseurs,en attendant ,c'st le récit de sa libération que raconte justement libératon son journal les dernières heures d'une vie d'otage :on lira les ultimes péripéties du samedi matin ,entre la sortie du lieu de détention et le décollage de bagdad s'il y a une question en revanche qui devrait etre tranchée désormais c'est la question du battage médiatique,de la suexposition dont les otages sont l'objet doit on croire demande antoine de gaudemar qu'elle gène le travail des équipes chargées de les récupérer une fois pour toutes non non ,puisque tous les otages l'ont dit ,et florence aubenas elle même:rien n'est pire que des otages oubliés la mobilisation des médias et des opinions publiques est non seulement indispensable pour les aider à tenir mais elle est aussi un gage de leur survie du reste jamais les autorités n'ont demandé le silence ce qui n'empèche pas les diplomates et les services secrets de travailler dans l'ombre et c'ets peut etre là que se situe le juste équilibre le suns dans l'ombre et les autres ,les otages en pleine lumière:a ton vraiment le choix conclut gaudemar et ne vaut il pas mieux finalement assumer pleinement cette contradiction? façon de dire que ce débat là au moins devrait etre clos...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.