"Kouchner en chef de la diplomatie ?"... "Kouchner, ministre de Sarkozy ?"... Deux titres de la presse belge ce matin... le premier, signé La Libre Belgique... le second, Le Soir... Bref, la France étonne... Le Figaro avoue, en Une : "Sarkozy veut jouer l'ouverture"... Et le journal explique que "le nouveau Président de la République travaille à la constitution d'un gouvernement comprenant des personnalités de gauche"... Pour Libération, c'est "Casting Surprise"... Et le journal précise... "Kouchner pourrait prendre le Quai d'Orsay, et Allègre accepter une mission"... Alors le cas Kouchner... Libé lui consacre un encadré... "Il est très populaire chez les Français, star à l'étranger... Et le French Doctor a des comptes à régler avec le PS, qui ne lui a jamais trouvé une vraie place... Kouchner au Quai d'Orsay, c'est le rêve de sa vie qui pourrait se réaliser... sauf que... a-t-on prévenu Sarkozy qu'avec lui, c'est l'esprit de 68 qui entrerait au ministère ?"... Pour Jean-Michel Helvig, dans La République des Pyrénées, "l'hypothèse Kouchner est la plus baroque"... L'éditorialiste préfère retenir celle d'Hubert Védrine... même si, écrit-il, "sa nomination serait un sérieux réajustement d'image de la part de Nicolas Sarkozy"... Alors sur les personnalités de gauche susceptibles d'entrer dans le nouveau gouvernement... Le Figaro explique que "l'objectif paraît, pour le moment, encore difficile à atteindre"... Cela dit, rapporte un sarkozyste dans les colonnes du journal, "même en cas d'échec de l'ouverture, Nicolas Sarkozy pourra au moins se prévaloir d'avoir essayé"... Reste que l'hypothèse d'une ouverture à gauche du gouvernement fait couler beaucoup d'encre ce matin... "On dira qu'il s'agit d'un simple débauchage tactique, en vue des législatives... On dira que quelques hirondelles de gauche ne font pas le printemps d'un gouvernement qui restera essentiellement à droite... On dira beaucoup de choses, qui ne seront pas forcément fausses, écrit Laurent Joffrin dans Libération... Mais on manquera l'essentiel, qui devrait faire réfléchir urgemment... Nicolas Sarkozy mettra manifestement un point d'honneur à ne pas ressembler à sa propre caricature"... "L'ouverture, François Bayrou en a rêvé... Ségolène Royal en a, un temps, caressé l'idée... Mais peut-être est-ce Nicolas Sarkozy qui la fera", s'amuse Yves Thréard dans Le Figaro... "Sarkozy que ses détracteurs ont voulu faire passer pour un homme autoritaire, intolérant et sectaire, tout au long de la campagne... Alors s'il parvient à faire souffler un vent d'ouverture sur la démocratie française... Nicolas Sarkozy aura non seulement ridiculisé ses contempteurs... il aura également donné, conclut Yves Thréard, un sérieux coup de vieux à une certaine pratique de la politique"... Alors ce gouvernement en discussion, en devenir... vous en lirez une fois de plus les supputations dans tous vos journaux... Ce sera de toute façon, explique L'Humanité, le gouvernement Fillon 1... puisque l'équipe devrait être recomposée à l'issue des élections législatives... Les législatives qui sont d'ailleurs à la Une de L'Huma ce matin... "En route vers l'Etat Sarkozy ?", s'interroge le journal... qui invite à élire de nombreux députés de gauche pour refuser au nouveau Président de la République un pouvoir sans limites... La volonté de pouvoir de Nicolas Sarkozy... Patrice Chabanet, dans Le Journal de la Haute-Marne, en note l'un des signaux... "Officiellement, le Président de la République nomme les membres du gouvernement sur proposition du Premier ministre... Mais dans les faits, Nicolas Sarkozy cumule en ce moment les deux fonctions... Pour preuve : il a choisi de consulter les ministrables à La Lanterne... la résidence réservée aux Premiers ministres... Tout un symbole", selon l'éditorialiste... Même constat pour Philippe Larue, dans La Provence... "Pas encore Président, Sarkozy secoue déjà l'appareil d'Etat en endossant les habits de Premier ministre... Il faut dire que le nouvel élu veut redéfinir la fonction présidentielle... Il entend faire aussi du redécoupage ministériel... Déjà le ministère de l'Agriculture et celui de la Culture sont menacés de disparition... La cure de minceur est entamée pour un Etat performant... Et c'est sans doute pour cela, conclut l'éditorialiste, que Nicolas Sarkozy entame dès aujourd'hui ses consultations avec les centrales syndicales"... Oui, "Social : premier tour de chauffe aujourd'hui", titre La Dépêche du Midi... "Sarkozy prend le pouls des syndicats", souligne Le Parisien-Aujourd'hui en France... Ainsi donc, c'est aujourd'hui que débute la méthode Sarkozy... Et tout le monde est très attentif, ce matin... Dominique Valès, dans La Montagne, note que "les syndicats sont très certainement sensibles au fait d'être reçus avant même que le Président élu soit installé à l'Elysée... Mais ce qu'ils observeront surtout, c'est si la tonalité sociale que Nicolas Sarkozy a promise au hasard de sa campagne est bien au rendez-vous"... Pour Camille Olivier, dans Le Républicain Lorrain, le geste est déjà là... "En recevant les dirigeants syndicaux, Nicolas Sarkozy indique qu'il choisit la concertation plutôt que la confrontation"... Et pour l'éditorialiste, c'est peut-être précisément sur ce chapitre du social qu'il va essayer d'innover, et de convaincre les syndicats de l'accompagner dans sa volonté de changement"... Du changement peut-être dans les relations avec les syndicats... Autre changement au programme du jour : à la tête de l'UMP... "Il n'y aura plus de président à l'UMP"... C'est une petite phrase de Jean-Claude Gaudin... Le maire de Marseille, numéro 2 du parti gaulliste, explique à La Provence "qu'aujourd'hui, Nicolas Sarkozy va proposer une modification des statuts de l'UMP"... Il explique aussi benoîtement... qu'il n'est pas utile de conserver l'ancienne structure en élisant un nouveau président qui, un jour, pourrait s'opposer à Nicolas Sarkozy... Une direction collégiale à la tête de l'UMP... c'est aussi ce que rapporte Le Figaro... "Toutes les sensibilités de l'UMP y seront représentées", a affirmé Nicolas Sarkozy... Et là aussi, note Le Figaro, les candidatures sont nombreuses... Jean-Pierre Raffarin, par exemple, a déjà indiqué qu'il souhaitait faire partie de "cette nouvelle gouvernance"... L'UMP sera donc le parti du Président... Le nouveau Président qui sera dans deux jours à l'Elysée... Quelques lignes "confidentielles" dans Libération... "Ménage à l'Elysée", écrit le journal... qui explique que "le ménage de printemps semble en cours au palais... L'ensemble du personnel de maison serait reclassé dans d'autres ministères... Les Sarkozy viendraient en effet avec leurs propres gens... Et ils auraient demandé, étant en charge d'une famille nombreuse, que l'effectif de l'époque Chirac soit doublé"... Bon, en même temps... on ne sait toujours pas si Cécilia emménage au palais présidentiel... Dernier épisode en date... dans La Repubblica... Le quotidien italien raconte que "Cécilia Sarkozy n'a pas voté au second tour"... Et précise également que l'article donnant cette nouvelle a été censuré... Cette polémique est également à lire dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... En cause : un article qui n'est pas paru dans Le Journal du Dimanche... Le directeur de la rédaction dément avoir subi des pressions pour ne pas passer ce papier... Il a indiqué qu'il assumait la décision qu'il avait prise seul, en son âme et conscience, considérant qu'il s'agissait de la sphère privée... Alors, en attendant les nouveaux occupants à l'Elysée... Le Parisien-Aujourd'hui en France s'intéresse à ceux qui vont quitter le palais... "Dans deux jours, Chirac ne sera plus Président"... Alors, du coup... quelques journaux font comme France Inter ce matin... et dressent un premier bilan des années Chirac... Dans Les Echos, Françoise Fressoz fait le portrait de "l'anti-héros des temps modernes"... Elle cite, entre autres, ce jugement de Kofi Annan, l'ancien Secrétaire général des Nations Unies... "Je crois qu'il est mal jugé, mal compris, mais qu'au fond les gens l'aiment bien"... "Que restera-t-il des années Chirac ?"... C'est la question, également, que pose Patrick Fluckiger dans L'Alsace... L'éditorialiste constate que "si 54% des Français jugent le bilan du Président sortant mauvais, c'est sans doute qu'il avait trop promis pour prendre et garder l'Elysée... et que toutes ses promesses non tenues pèsent lourd au moment de faire les comptes"... Alors dans deux jours, Jacques Chirac ne sera plus Président... Et une fois la porte de l'Elysée franchie, eh bien il redeviendra un citoyen ordinaire... Et du coup, Le Parisien n'a aucun doute... Jacques Chirac sera convoqué par le juge d'instruction de Nanterre, dans le cadre de l'affaire des emplois fictifs au RPR... Ce sera certainement dès la mi-juin... La Constitution précise, en effet, que les procédures judiciaires peuvent reprendre un mois après la cessation des fonctions... Alors en attendant le déménagement... eh bien on fait les cartons... Mais pas seulement... C'est également dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Des piles de documents passés à la broyeuse"... Le journal explique que, bien sûr, Nicolas Sarkozy, quand il prendra possession des lieux, trouvera les archives officielles, les comptes rendus... mais rien de bien croustillant... Les dossiers confidentiels et autres notes personnelles sont en train d'être détruits... Des machines à broyer le papier ont été installées dans tous les bureaux... Et dernière précision du journal... un camion-poubelle est même venu au 4 rue de l'Elysée... C'est là où travaille la cellule Communication, dirigée par Claude Chirac... Il est venu y détruire des centaines de cassettes télé et de bandes audio...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.