(Patrick Cohen) Dans la presse ce matin : une partie de « Richesses du monde »... (Bruno Duvic) Vous vous souvenez peut être de ce jeu de société, sorte de Monopoly, dans lequel on achetait les richesses des différents pays. Le pétrole en Arabie, le cacao en Côte d'Ivoire et l'acier aux Etats Unis... Il faudrait ajouter le scandium, le cérium, l'europium et d'autres noms encore. Il y en a 17 en tout. Ce sont des métaux que l'on appelle les terres rares. Deux particularités. D’abord, ils sont indispensables au fonctionnement de tous nos engins modernes, les écrans plats, les batteries de téléphones, les machines médicales les plus pointues, les technologies écolo. Bref, ils jouent un rôle clé dans l'économie moderne. Deuxième particularité : la Chine a quasiment le monopole de leur production. Et une bagarre est engagée devant l'organisation mondiale du commerce : d'un côté la Chine, de l'autre, Japon, Etats Unis Europe.C'est à la Une des Echos et du Figaro éco . Les occidentaux et le Japon accusent Pékin de protectionnisme. La Chine restreint ses exportations depuis 2 ans et les cours de certaines de ces terres rares ont bondi de plus de 500%L'affaire est désormais devant l'OMC, il y en a pour des années sans doute. Dans Le Figaro , Arnaud Rodier y voit le signe d'un retour du protectionnisme dans le Monde. Alors l'Europe doit-elle mieux se protéger ? Question à la Une du Parisien-Aujourd'hui en France . Débat d'économiste mais aussi reportage à Clermont Ferrand. En plein cœur de la France, la tentation protectionniste ne fait pas l'unanimité. Et pour cause. Cette région c'est Michelin, Volvic ou encore Limagrain, 4ème producteur mondial de semences agricoles. Autant de gros employeurs qui travaillent à l'exportation. "Nous avons franchi le cap de la crise en continuant à vendre nos produits à l'étranger et cela continue malgré l'Euro fort", dit un représentant de la CFDT chez Michelin. Voici donc une région française qui a une balance commerciale excédentaire. Grace à des marques fortes et à l'innovation. Et puis même si l'Euro fort complique les exportations, on aurait mauvaise grâce ici à en dire du mal. C'est dans la banlieue de Clermont, à Chamalières, que les billets de banque européens sont imprimés. Ils donnent du travail à 900 personnes. Cela dit, indiscutablement, l'Europe qui se protège et l'Etat en chasse contre les exilés fiscaux, ce sont les deux thèmes de la semaine dans la campagne présidentielle. Merci qui ? Mélenchon ou Sarkozy ? Le front de gauche donne le tempo titre L'Humanité . Et comme le moment est important, c'est Claude Cabannes qui signe l'édito. "La bataille électorale se déplace vers les questions de fond, pour parler clair les questions de classe. Surgissent à chaque pas les problématiques de la richesse et de la pauvreté, de la dictature des marchés financiers, de l'affrontement entre capital et travail."Ailleurs dans la presse, ce qu'on retient, c'est le fameux sondage connu depuis lundi soir qui place Nicolas Sarkozy devant François Hollande. « Ah le croisement des courbes !, s'exclame Didier Pobel sur son blog. A écouter les commentaires, one se serait cru dans un planétarium, la campagne n'était plus aussi terre à terre, elle décollait comme à Baïkonour »Et ce sont les partisans de Nicolas Sarkozy qui sont en lévitation. Le conseiller du candidat Patrick Buisson accorde deux pages d'interview au Monde . Hollande rassemblera moins de voix que Royal en 2007. Etienne Mougeotte signe l'édito du Figaro : "Tout est possible".Tout est possible, y compris, deux sondages contradictoires en 24 heures. Car selon une autre enquête d'opinion, l'écart s'accroit au contraire entre Hollande et Sarkozy. « Les sondages s'affolent » titre Le Télégramme, c'est « La guerre des sondages » dans La Dépêche du Midi. On en oublierait presque, qu'il y a une campagne en dehors des sondages et d'autres événements importants hier : Marine Le Pen, Philippe Poutou, Nicolas Dupont-Aignan ont leur 500 signatures. Conclusion d'Eric Decouty dans Libération : « Plus que les études et les interprétations des manipulateurs d'opinion, il appartient désormais à la dizaine de candidats officiels d'écrire la véritable histoire de la campagne. » D'autres échos de campagne ? Ils concernent d’abord François Hollande. Selon Le Canard Enchainé , la tranche d'impôt à 75% ne passerait pas le barrage du conseil constitutionnel qui pourrait la déclarer confiscatoire s'il était consulté. Selon L’Express , quelques tension au QG du candidat à propos du rôle de compagne Valérie Trierweiler. Surnom : « Cécilia de gauche ». Elle bannirait et ferait la promotion de certains conseillers. Son nom a été retiré du bureau qu'elle occupe.Eva Joly dans Le Parisien . Elle assure qu'elle mènera sa candidature jusqu'au bout. Parmi les propositions qu'elle fait dans cet entretien : supprimer les grandes écoles et les mélanger avec les universités.Les raisons du soutien de Gérard Depardieu à Nicolas Sarkozy, c'est dans Le Canard enchainé . « A chaque fois que j'ai demandé quelque chose à Sarkozy, il a répondu présent. Quand j'ai eu récemment des problèmes avec l'une de mes affaires à l'étranger, il s'est mis en quatre. (…) J'aurais perdu beaucoup d'argent s'il ne m'avait pas aidé. » L'appel de Raymond Aubrac et Stéphane Hessel à voter pour François Hollande. Leur tribune dans Libération est intitulée : « Appel des résistants à un vote d'espoir. »En bref également… Richesses du monde : le pétrole est toujours au cœur du jeu…A Paris, l'essence dépasse les deux Euros. C'est à lire dans Le Parisien . Le Qatar entre au capital de Total, c'est la manchette des Echos . L'émirat a acquis 2% du pétrolier français dont il est désormais le 3ème actionnaire. A propos de voitures, tous les détails sur les nouveaux radars et notamment les radars près des chantiers. C'est à lire dans Auto plus .Le rapport du ministère de l'Intérieur sur l'enseignement de l'Islam. C’est à lire dans La Croix . La demande d’enseignement de l’Islam est de plus en plus importante mais l'offre est fragile, financièrement et sur le fonds, marqué parfois au sceau de l'amateurisme. Et puis cette histoire incroyable sur atlantico.fr . Quand les SDF servent de relais WI Fi. Vous les équipez d'un petit relais électronique, vous leur mettez un tee-shirt "je suis une borne Wi Fi" et quand vous vous approchez d'eux vous pouvez surfer sur Internet. Cette idée délicate émane d'une agence de marketing américaine. A ceux que cela choque, elle répond que les SDF sont payés. L'idée a été mise en œuvre lors d'un congrès à Austin, Texas. Les SDF servent de bornes Wi Fi.... Dans un nouveau mensuel dont nous reparlerons et qui s'appelle L'Impossible , on trouve la richesse ailleurs. Page 9 de L'Impossible , il y a une magnifique citation que vous pouvez soumettre à vos invités, Patrick. Elle est extraite du Talmud : "Le monde ne se maintient en vie que par le souffle des enfants qui étudient"A demain

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.