Interview du président du syndicat national des pilotes de ligne, sur le thème : un avion peut-il complètement échapper aux radars ?

"Couper les transpondeurs, qui servent à le localiser, c'est facile, mais on ne le fait jamais et les pannes totales sont très rares."

Voler très bas pour échapper aux radars demande un entrainement solide, surtout sur un gros appareil comme le 777.

Le Boeing 777 est-il un avion sûr ? "L'un des plus sûrs au monde". Un seul accident mortel à ce jour. C'était une erreur humaine.

L'expérience sera tentée dans dix maisons de retraite. Elle est racontée dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, notamment. Dans ces établissements, on va équiper les personnes âgés désorientées, celles qui souffrent d'Alzeimer en particulier, de dispositifs GPS. Nous sommes dans un monde capable de tout repérer. Les malades, donc... Et le blogueur Didier Pobel ajoute : On peut repérer "une particule fine dans le ciel d'Ile de France, la conversation téléphonique d'un président de la République, les arrangements d'un ministre avec la vérité." Mais on a perdu un avion. Et pas un petit modèle : un Boeing 777.

Une figaro
Une figaro © Radio France

"Le mystère du vol MH370 pour Pékin", c'est la Une du Figaro ce matin. Les opérations de recherche sont entrées dans leur 7ème jour. Les familles de passagers sont rassemblées dans un hôtel de Pékin dans l'attente d'information. Résumé de l'intrigue : samedi dernier, cet avion effectuant la liaison Kuala Lumpur-Pékin s'est volatilisé. Dernier signal certifié sur les écrans radars : moins d'une heure après le décollage. Il volait en direction du Nord-est, au-dessus du golfe de Thaïlande.

Que s'est il passé ? cinq hypothèses envisagées dans Le Figaro. Détournement, hypothèse relancée hier par le Wall Street journal

et reprise ce matin dans la presse française. Selon le quotidien américain, le Boeing aurait continué à envoyer des messages automatiques de maintenance à son motoriste, Rolls-Royce. Il aurait ainsi volé 4 heures, ce qui aurait pu le mener à la frontière du Pakistan ou la mer d'Arabie. Avion détourné dans l'intention de le réutiliser plus tard pour d'autres raisons. Démenti de Malaysia Airlines, pas de confirmation de Rolls-Roys.

Les autres hypothèses :

  • une fissure dans le fuselage qui aurait provoqué une dépressurisation et la désintégration de l'avion en vol

  • un missile

  • le suicide du pilote

    Ou un incendie à bord.

La dépêche du midi, à Toulouse, la ville du ciel et de l'espace suit cette affaire de très près. Interview du président du syndicat national des pilotes de ligne, sur le thème, un avion peut-il complètement échapper aux radars ? Couper les transpondeurs, qui servent à le localiser, c'est facile, mais on ne le fait jamais et les pannes totales sont très rares. Voler très bas pour échapper aux radars demande un entrainement solide, surtout sur un gros appareil comme le 777.Le Boeing 777 est-il un avion sûr ? L'un des plus sûrs au monde. Un seul accident mortel à ce jour. C'était une erreur humaine. Erreur toujours possible. Mais le parisien, reprenant la presse malaisienne nous assure que l'équipage était parfait.

Le commandant de bord était un vétéran du pilotage, l'homme qui forme les jeunes pour la compagnie.

Un Boeing a disparu. Pas de nouvelle à ce jour. 15 agences spatiales à travers le monde mettent en commun leurs satellites, raconte La Dépêche du midi . La résolution des images va jusqu'à une précision de 10 cm. Mais traquer le Boeing c'est comme chercher à la loupe sur une carte de France pour y trouver 3 maisons.

Dans les airs également, un nuage qui n'a rien de naturel

une libé
une libé © Radio France
[Nuage de particules fines. Libération les a mesurées.](http://www.liberation.fr/terre/2014/03/14/plus-de-30-departements-en-alerte-a-la-pollution_987021) Diamètre inférieur à 10 millièmes de millimètres. Principal responsable, « l'homo automobilicus ». Hier le seuil d'alerte était dépassé dans plus de 30 départements, surtout le nord du pays et la vallée du Rhône. Témoignage d'un lyonnais, en promenade hier sur les hauteurs de la cité, à Fourvière : "C'était impressionnant de voir la nappe de pollution au-dessus de la ville." "Lutte contre la pollution, l'enfumage", titre _Libé_ à la Une. Editorial de François Sergent : "Les pouvoirs publics n'ont pas pris la mesure de la catastrophe sanitaire. On en reste à la politique de la rustine : que les enfants restent à la maison (...) Pourquoi les voitures diesel, spécialité française, peuvent elles exhaler impunément leurs poisons ? Quant aux ministres verts qui n'en sont plus à une couleuvre près, ils se taisent et laissent faire." **Un portrait dans Le Point...** Portrait d'un des incontournable de ces affaires qui occupent beaucoup la presse : "Patrick Buisson, la vie des autres". C'est un malade de l'enregistrement et de l'archivage que décrit Said Mahrane. Son dictaphone est devenu le plus célèbre de France, mais il a mieux dans sa panoplie : un stylo espion, qu'il accrochait l'air de rien à la poche de sa veste quand il était journaliste. Il servait à enregistrer ses interlocuteurs après l'interview officielle, quand l'attention se relâche et que les propos sont plus libres. Buisson avait été viré de _Minute_ pour une histoire de micro caché dans la rédaction. Dans sa vie privée également, c'était un maniaque de la touche "reccord". A Noël, lors d'anniversaires ou quand des amis passaient, toujours un magnéto à portée de main. Passion de l'archivage. Son appartement parisien ou sa maison des Sables d'Olonne regorgent de livres, de médailles, de cartes postales, d'autographes, ou de badges. Badges datant de l'époque de Vichy ou de l'ex URSS, badges d'accréditation aux meetings de Nicolas Sarkozy. **Quoi d'autre dans la presse ?**
Une nice
Une nice © Radio France
Ils ne veulent pas que la France gagne la coupe du monde de foot. Qui ? Les militaires qui organisent le défilé du 14 juillet. Pourquoi ? Parce que la finale de la coupe du monde a lieu le 13. Imaginez que la France gagne : tout le monde à l'arc de Triomphe ! Et la fête se prolongerait au petit matin. Mais le lendemain matin, à l'arc de Triomphe, il y a le défilé du 14 juillet. Et un défilé encore plus symbolique que les autres, celui du centenaire de la grande guerre. Comment faire ? Pas de solution à ce jour. Les militaires se rassurent : les chances que la France gagne sont à peine plus grandes que celles de voir le soldat inconnu sortir de sa tombe. C'est à lire dans _L'Opinion_ . Le titre du jour à [la Une de Nice Matin : le cyprès fait larmoyer la côte](http://www.nicematin.com/cote-dazur/cypres-le-pic-allergique-est-atteint-dans-le-sud-est.1654325.html). Ce n'est pas un roman de gare. Ce sont les allergies printanières qui commencent déjà. Bonjour le pollen après un hiver humide et une floraison précoce. Et puis la disparition d'un homme que vous ne connaissiez pas mais que vous connaissiez quand même. C'est sa voix qui va vous dire quelque chose
Il s'appelait Hal Douglas. Dans une autre vie il avait été pilote de chasse mais son métier ces dernières années, c'était grosse voix dans les bandes annonces des films américains. [Hommage sur le Huffington Post](http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/13/voix-de-bande-annonce-hal-douglas-mort_n_4957501.html?utm_hp_ref=france). A son tableau de chasse, l'arme fatale, Forrest Gump, et à l'instant on l'entendait dans les ailes de l'enfer. Hal Douglas avait 89 ans, la voix grave et rocailleuse. "as extraordinaire, c'est juste une technique que vous pouvez apprendre. Comme faire une belle paire de chaussures. Si vous entendez la voix d'Hal Douglas avec un avion à l'image, ça sentait mauvais. Mais ça c'est au cinéma. Les voix que nous entendons ici depuis ce matin nous appellent à embarquer pour le monde entier. Ce n'est pas la grosse voix d'Hal Douglas, c'est le murmure des nuages.
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.