Et un succès déterminant pour l’avenir…

Et que symbolisent des cercles multicolores à la Une d’un hebdomadaire… Non pas les anneaux olympiques mais des puces électroniques. La Française des puces titre l’Usine nouvelle. Qui célèbre le renouveau de Soitec…

Une entreprise de l’isère, 1000 salariés, elle fabrique des plaques de silicium sur isolant (SOI), l’ingrédient des puces… elle s’appuie sur une technologie française, FD SOI, elle se bat contre la domination américaine…

Dans un marché… qui sera de 1milliards 860 millions de dollars dans 5 ans dit l’usine nouvelle…

Ce n’est pas rien en ce jour de triomphe français… de lire cet article

bourré de technique, la pédagogie n’est pas de la gaudriole…

Mais c’est une leçon sur la mondialisation, l’indépendance.

Les puces soitec portent les gps de montres en chine et au japon, mais l’entreprise espère un fabriquant de smartphones qui lui confiera son processeur… et de sa bonne santé dépend notre sécurité…

SOITEC est soutenue par les états français et allemands… « Dans des domaines comme la défense et l’aéronautique, il est indispensable de savoir ce qu’il y a à l’intérieur la puce. (si elle ne vient pas d’europe) on est confronté au risque qu’elle cache des portes dérobées destinées à espionner le circuit »

Et c’est aussi une illustration d’un modèle français… face aux américains adossés à Berkeley…soitec fait partie d’un écosystème autour d’un laboratoire de recherche, le LETI, lié au Commissariat à l’énergie atomique, 40000 personnes vivent de la micro et nano électronique dans l’isère…

Tiens donc… l’isère… qui fut une légende française … dont les jeux olympiques en 68 furent un instant de gloire…

Et les jeux olympiques 2024 attribués à Paris sont donc omniprésents dans les journaux…

Et il y a quelque chose de terriblement vrai… dans la Une de l’équipe… ENFIN

Le quotidien exprime le besoin de victoires nationales… C’est l’air du temps… C’est euphorisant dit le Parisien/aujourd’hui en France… c’est peut être trompeur corrige Mediapart… qui explique que les jeux sont aussi un abandon de souveraineté… Il y aura une « loi olympique », qui mettra le droit français en conformité avec les demandes du CIO… Notamment pour sécuriser l’espace des sponsors officiels…

Mais la renaissance vaut bien cette messe juridique ? paris rendez vous avec la planèrte dit Ouest France dans un éditorial…

L’éditorial de l’équipe est titrée Union sacrée. Le journal sportif, a un traitement politique… Il cite ainsi Tony Estanguet, le patron de la candidature… ancien triple champion olympique de canoe;;; « Quand la France est ambitieuse, elle peut accomplir de grandes choses… »

Il faut lire dans libération le portrait de Estanguet, justement… un homme aux qualités et aux défauts des politiques… Curiosité intellectuelle, un don d’empathie hors norme … mais au service d’une personnalité obsessionnelle… parfois bloqué à force de vouloir tout maitriser…

Il faut lire aussi estanguet en interview dans les échos… pour le choix des mots ; maitrise du cout financier, retour de la confiance, projet de réussite nationale, « nous allons nous tourner vers les start up et les pme sur tout le territoire », et puis du sport aussi… « Les jeux ne seront réussis que si la France remporte des médailles. Pour cela il faut une stratégie, une organisation »…

Et oui, le sport… au fait ? Le Parisien fait la liste de nos 28 espoirs de médailles pour 2024… un jour, nous célébrerons oeut etre pritikha pavade qui a 13 ans, qui la numéro 10 mondiale cadette en ping pong… et qui dit qu’elle doit encore faire des efforts…

Allons y!

Il y a décidément du muscle dans la presse…

C’est le jour des gagnants et l’express analyse une nouvelle passion sociétale, la nouvelle folie du muscle… ces adeptes des salles de gym qui ne veulent pas maigrir mais se durcir, se galber, cultiver la puissance…

« Quand j’étais petite j’étais boulotte dit Elodie, 1m68 65 kilogs, qui soulève désormais ses 100 kilos a la salle, et admire Kaysa Itsines, une icone du muscle féminin sur internet, que l’express nous montre posant sur une voie ferrée, les poings sur les hanches, l’air de dire personne ne me bougera d’ici pas même le train…

On parle ici de winner, de gagnants,, et cela va au-delà du corps, c’est une manière d’être au monde …

On a parfois dans ce pays… des envies de puissance… On la retrouve au détour d’une interview assez enlevée de delphine ernotte dans society… elle voudrait rassembler toutes les télés françaises, TF1 M6 et le service public, dans une plateforme numérique qui s’opposerait à Netflix… le marchand de film des télévisions connectées…

Il y aussi des perdants dans les journaux

Et il faut presque se forcer ce matin… pour les regarder.

On va lire alors. Ce reportage de l’humanité sur ces retraités que la pauvreté saisit… charlotte, 70 ans, bouquiniste pour 100 euros par mois… qui achète ses vetements au vestiaire du secours populaire

On va lire dans La croix, l’évocation d’un roman de perdants.. « des chateaux qui brulent »,d’arno bertina… la séquestration d’un ministre dans un abattoir de poulet en bretagne… Pour La Croix « la France d ‘en haut » intime a la classe ouvrière l’ordre de mourir en nous fichant la paix…

Et on lira surtout dans l’obs une tentative de pénétrer dans un secret français. On lit ceci dans l’hebdomadaire..

Le 3 juillet, Lucas M., motard de 34 ans, roule à 155 km/h au lieu de 90 sur la route nationale à Arpajon, dans l'Essonne. Interpellation musclée, décharges de taser, garde à vue. Les policiers disent le laisser une quinzaine de minutes, avant de le retrouver inanimé, assis en équerre dos à sa cellule, pendu, ses chaussettes autour du cou, coincées dans une bouche d'aération. Conduit à l'hôpital, il meurt cinq jours plus tard, après un coma.

L’obs est allé enquêter sur ces morts que provoquent les forces de l’ordre et a essayé de les recenser.. ; 94 morts en 10 ans dit le journal, qui a du explorer les archives de la presse pour se faire une idée…

Il n’y a pas de compte officiel des bavures.

Témoignage de Marie-France Monéger-Guyomarc'h qui dirige l'inspection générale de la police nationale. "J'ai demandé à mes collaborateurs : et nous ? On m'a répondu que nous n'avions aucun chiffre."

"Dans une démocratie, je ne trouve pas anormal qu'on connaisse le nombre de personnes blessées ou tuées dans l'action de police. L'absence de recensement n'est pas une bonne chose, elle favorise le fantasme."

E C’est dans ce pays de fantasmes que seront organisés en 2024 les plus beaux jeux du monde.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.