Le mois des quatre jeudi... "des quatre jeudi sans travail"... C'est Francis Laffon, dans L'Alsace, qui constate ce matin qu'après les 1er et 8 mai fériés... aujourd'hui, c'est la fonction publique qui est en grève... et le 22, c'est une mobilisation contre la réforme des retraites qui est annoncée... Alors donc, en ce troisième jeudi de mai... quel est le mot d'ordre ?... "Touche pas à mon poste !", résume, en Une, Paris-Normandie... Et vos journaux vous expliquent que l'Education Nationale fournira aujourd'hui le gros des troupes des grévistes... C'est donc "jeudi noir à l'école", selon La Voix du Nord... Et le débat se fait vif autour de l'accueil des enfants... le service minimum que le gouvernement demande aux mairies d'organiser... "La bataille du service minimum"... La Une de Libération vous donne une idée de l'ambiance... Dans son éditorial, Didier Pourquery pointe "un vrai combat idéologique... 'Bons' maires de droite qui demandent à leurs employés municipaux de jouer les baby-sitters, contre 'mauvais' maires de gauche qui refusent de 'se décarcasser', selon l'expression de François Fillon"... Pour l'éditorialiste de Libé, "l'accueil des enfants est une charge trop délicate pour ne pas l'encadrer avec soin"... Il rappelle également que "si le service public existe en France, le droit de grève aussi"... Des arguments qui ne sont pas forcément partagés... Dans L'Eclair, Philippe Reinhard dénonce "certains représentants syndicaux de l'Education Nationale, qui considèrent que la prise d'otages constitue leur arme principale"... "La gauche s'abrite derrière le droit de grève... Elle critique, mais sans intelligence", s'énerve Olivier Picard dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... "Quand prendra-t-elle conscience que ceux qui peuvent trouver des solutions pour faire garder leurs enfants quand l'école est fermée, ce sont les riches, et pas les femmes de ménage des grands magasins ?"... Et dans Le Figaro, Yves Thréard liste "les abus de l'Education Nationale"... Et il dénonce des enseignants qui "seront dans la rue aujourd'hui pour que triomphe l'immobilisme... Ils disent non à tout : c'est intolérable"... "Ce qui fâche l'école"... Suppressions de postes, salaires, carte scolaire, programmes du primaire... Ca, c'est la liste de L'Humanité... dont l'éditorialiste se demande "où est l'intérêt général ?... Est-il dans les suppressions de postes dans la fonction publique ?... Est-il dans l'école, mise à mal par les réductions d'effectifs du personnel enseignant ?"... Plus globalement, La Tribune constate ce matin que "les réformes sont à l'épreuve de la grogne sociale"... Le quotidien économique précise également que dimanche, à Matignon, un séminaire gouvernemental aura lieu, pour débattre de la poursuite des réformes... "Le pouvoir semble penser que, dans la tempête, l'essentiel est de ne pas quitter son cap", analyse Michel Lépinay, dans Paris-Normandie... "Mais pour cela, il faut un engagement sans faille de tout l'équipage... Or, la tempête souffle aussi à bord du navire... On l'a vu avec le projet OGM"... Et les OGM, justement... Quelques suites, ce matin, à ce couac... En Une de Ouest-France... "Les OGM chahutent la classe politique"... L'Est Républicain appelle cela "la cacophonie majoritaire"... Et Le Républicain Lorrain s'intéresse aux "députés frondeurs"... Et puis Sud-Ouest et Libération sont allés faire le tour de quelques députés, avec cette question... "Que faisiez-vous mardi soir ?"... Alors il y a ceux qui, absents, avaient donné leurs pouvoirs... ceux qui assument ne pas avoir approuvé ce texte... Mais quelques-uns ont l'alibi bien mince... "Je n'ai pas entendu la sonnette"... Plus sérieusement, Libé et Sud-Ouest pointent aussi un vrai problème d'organisation à l'Assemblée Nationale... De plus en plus de commissions de travail siègent durant la séance publique... Et d'ailleurs, confie un élu UMP, "à un moment, on s'est retrouvés très majoritaires dans toutes les commissions... On aurait dû se méfier"... Des réunions de travail qui ont permis à un autre député, socialiste celui-là, de se montrer grand tacticien... Il était seul avec trois élus UMP... En ne les quittant pas pour aller voter, il les a empêchés eux aussi de se prononcer... Et la motion a été adoptée d'une voix... Tout cela donne un sentiment étrange, explique Jean-Christophe Giesbert dans La Dépêche du Midi... "comme une atmosphère de fin de règne... alors que le Président vient de fêter le premier anniversaire de son entrée à l'Elysée"... Et si ces bisbilles... ce climat étrange... ces tensions entre les députés de la majorité et leurs dirigeants... c'était dû au fait que ces derniers ne vivent pas dans un amour merveilleux ?... "Pourquoi ils se détestent", titre cette semaine L'Express, sur une photo de Nicolas Sarkozy et François Fillon... L'hebdomadaire constate qu'entre les deux, la rupture est consommée... que l'hiver a été fatal au couple exécutif... "Depuis les municipales en mars, le chef de l'Etat a entrepris un pilonnage incessant de son Premier ministre"... Et pour illustrer cette mésentente, L'Express reprend une photo publiée par le JDD le 27 avril dernier... L'idée, c'était de réunir les deux hommes sur le même cliché, pour donner l'image de la bonne entente dans le travail... La photo s'est faite dans le bureau du Président, avant le Conseil des Ministres... Et pour ce qui est de la convivialité, c'est raté... Les deux hommes sont face à face... Le climat est glacial... "Il faudra que le réalisateur de la Palme d'Or se soit révélé très conscient du monde qui l'entoure... Le tremblement de terre en Chine, de même que ce qui se passe en Birmanie, vont influencer mon jugement"... C'est Sean Penn, le président du jury du Festival de Cannes, qui a donné le ton... Un ton grave et politique... commentent Le Parisien-Aujourd'hui en France, Le Figaro, ou encore La Provence et Nice-Matin... Alors suivons les conseils de Sean Penn... Revenons à la Chine... La plupart de vos journaux, ce matin, font état des villes rasées... des familles qui pleurent leurs enfants... leur enfant... puisqu'en Chine, règne la politique de l'enfant unique... Alors évidemment, sur place, tout le monde se mobilise... Le Parisien-Aujourd'hui en France s'est intéressé aux entreprises françaises qui viennent en aide aux victimes... des entreprises implantées en Chine... Le cimentier Lafarge, qui emploie 16.000 salariés dans le pays, a débloqué 1 million et demi d'euros... Peugeot-Citroën a fait un don de 100.000 euros à la Croix Rouge... 300.000 euros pour Carrefour, qui a également envoyé des camions remplis de vivres, de tentes et de couvertures... La Croix constate également que "les 2.000 Occidentaux de Chengdu se mobilisent"... Un jeune Français de 33 ans témoigne ainsi : "Il n'y a plus ni Français, ni Chinois, ni Américains ou Anglais : face à l'adversité, nous sommes tous concernés"... Et il précise encore : "La page des polémiques olympiques est tournée... Aujourd'hui, il y a urgence pour les victimes"... Mobilisation, générosité... C'est tant mieux, semble dire Le Figaro... parce que "l'ONU ne sait plus où donner de l'aide"... Le journal rappelle que le Programme Alimentaire Mondial intervient dans 78 pays, et aide chaque année quelque 90 millions de personnes... un Programme souvent critiqué, car beaucoup d'Etats bénéficiaires ne font guère d'efforts pour améliorer le bien-être de leurs populations... "C'est normal de s'interroger", répond le directeur de l'organisation à Bruxelles... "Mais qui donnera l'ordre de laisser mourir ces millions de personnes ?"... Et que lire d'autre, ce matin, dans la presse ?... Un dossier sur les services à la personne, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... Le quotidien se demande pourquoi ça coince... "Le plan Borloo annonçait 500.000 emplois... On est loin du compte"... "La guerre des képis"... C'est une enquête de France-Soir, sur le rapprochement police-gendarmerie, prévu le 1er janvier prochain... alors que la ministre de l'Intérieur doit recevoir aujourd'hui un rapport sur la question... "Mais qu'a-t-il vraiment en tête ?"... C'est le titre d'un portrait de Bertrand Delanoë, dans Le Point... un portrait illustré d'un sondage, qui donne le maire de Paris favori, chez les sympathisants socialistes, pour succéder à François Hollande à la tête du PS... exactement ce dont il rêve, explique Le Point... Et puis, pour finir... Si vous êtes un adepte de l'expression "Quand les poules auront des dents"... je vous conseille de réviser votre classique... Parce que les poules ont eu des dents... Le Nouvel Observateur confirme que l'oiseau descend bien du dinosaure... De nouvelles recherches démontrent cette filiation... En 75 millions d'années, le tyrannosaurus rex a donné le pigeon ramier... une confirmation établie grâce à la découverte, en Charentes-Maritimes, d'un morceau d'ambre qui avait emprisonné une plume d'un genre absolument inconnu... Pour les plumologues, il s'agit là du chaînon manquant de la plume...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.