On commence par un document… des femmes ont filmé leur quotidien à Raqqa, fief du groupe État Islamique en Syrie…

Images diffusées hier par le média suédois Expressen TV. Des images tournées explique t il, par deux habitantes de la ville syrienne, sous le manteau, ce n’est pas une figure de style, ces femmes sont intégralement recouvertes de cette camisole noire imposée par Daech. Elles y témoignent dans ce document à retrouver sur le site français du Huffington post, d’abord de leur quotidien à elles…les femmes n’ont plus le droit que d’obéir et d’élever leurs enfants, pas celui de se promener seules dans la rue, de prendre un taxi, un chauffeur leur raconte risquer 30 coups de fouet pour cette infraction…

Pas le droit même d’avoir un visage, scène surréaliste chez l’épicier du coin, où l’une d’elle veut acheter une teinture pour les cheveux…Mais comment choisir la couleur, quand chaque paquet de coloration est rageusement recouvert de noir.

Son : on nous a volé notre féminité dit elle

Des femmes qui assistent en spectatrices impuissantes à la violence subie par tous. Sur une place de Raqqua, des hommes agenouillés, abattus en public d’une balle dans la nuque, un autre accusé d’être homosexuel jeté du haut d’un immeuble sous leurs yeux .Images terrifiantes sous l’objectif de leur caméra cachée qui n’est pas ici une technique journalistique, mais le gage de leur survie…ces 2 femmes s’exposent à une condamnation à mort par lapidation si elles sont découvertes. Fin de la video, on y voit l’une d’elle enlever son voile et déployer sa chevelure. « je veux partir seule d’ici, être libre. Rien ne compte plus que la liberté » conclut elle

En Syrie toujours, « pourquoi les américains n’ont rien fait ? », une question posée de nouveau dans le journal le Monde ce matin, avec des documents exclusifs

Confession exclusive d’un homme, maitre espion de l’armée syrienne libre qui raconte comment il a fourni pendant 2 ans à la CIA, des rapports très fouillés sur l’expansion de Daech, à raqqua justement puis ailleurs…Comment avec d’autres, il détaille tous les éléments pour une éventuelle offensive américaine, comment jamais la décision de frapper ne viendra jamais de la Maison Blanche, poussant du même coup, des leaders de l’armée syrienne libre dans les bras du Front Al nosra. Longue enquête sur le dédain des Etats Unis pour les opposants syriens qui explique, en partie, la situation actuelle. Signée Benjamin Bartes, disponible dès ce matin dans la Matinale du Monde.

Retour en France, les combats n’y sont pas de même nature ! On s’écharpe sur les noms donnés aux nouvelles régions

« Nous sommes la France d’en haut » clame à sa Une le quotidien nordiste, la Voix du Nord, référence bien sûr aux Hauts de France, choisi hier par Xavier Bertrand. «France d’en haut » second degré pour la Voix du nord, difficile de trancher ; il faut lire Sibylle Vincendon dans Libération pour s’amuser de ce « Hauts qui désigne la région la plus plate du pays, « géographiquement idiot donc dit elle, mais psychologiquement malin, puisqu’il vaut mieux être en haut, plutôt qu’en bas de classement, cela console les identités malmenées » explique t elle. Débats vifs localement donc, mais qui tournent à la franche rigolade dans la presse. Aujourd’hui en France/le Parisien s’amuse avec son « bienvenue chez les Haustistes »… hier le site parodique du Gorafi a fait le délice des internautes en proposant , « l’Auvergne, terre du milieu », ce qui a très vite suscité moult idées pour les autres : pourquoi pas « en bas, très à droite », pour Provence Alpes Côte d’azur ? suggère un twittos

Et puis, il n’y a pas que les régions qui se cherchent un nom, la future chaine info de France Télévision et de Radiofrance est elle aussi confrontée à ce choix du nom de baptême. Dans l’Opinion, le patron de l’info Michel Field affirme : « nous choisirons le nom qui foutra moins la merde ». Oui, mais comment concilier la fierté identitaire de France Télé, et celle de notre consoeur France Info. Alain Rémond dans la Croix propose ses services, déclinant toutes les déclinaisons possibles à partir de France, TV et info : info France tv, ou tv info France etc. et finit par trouver la solution : je propose « outil de la radio télévision française », soit ORTf ? ca nous rajeunirait je trouve.

Loi travail, nouvelle mouture présentée hier par le premier ministre. Commentaires de la presse ce matin ?

Les journaux se prêtent à toutes les figures acrobatiques ou chorégraphiques possibles pour décrire cette nouvelle version, avec des variantes dans l’appréciation du recul : « Valls en mode Moonwalk » pour le Parisien, « Qui recule peut avancer » pour Denis Daumin dans la Nouvelle république du Centre ouest, « Valls flexible » pour Libération qui y voit plutôt un argument positif. Mais« rétropédalage » pour Ouest France, quand l’Opinion parle de « grand bond en arrière », « François Hollande a donné le pouvoir à la rue » se désole son éditorialiste Nicolas Beytout, ou plus précisément les clefs du camion au numéro 1 de la CFDT laurent Berger, à en croire le dessin de Kak également à la Une du journal. Même désolation dans les pages du Figaro, où l’on parle de « marche arrière toute » de la part de François Hollande qualifié de « funambule de la synthèse ».

Et ce n’est peut être pas fini…Le Parisien dévoile un déjeuner secret qui s’est tenu hier à Matignon, juste avant les annonces, déjeuner au cours duquel Manuel Valls tient bon sur le licenciement économique : « je comprends votre inquiétude » a-t-il dit aux convives, parlementaires ps et représentants syndicats, « mais le juge pour aller vérifier s’il s’agit d’un montage suspect. Voilà, on maintient, c’est comme ça ».Et puis son chien a aboyé et tout le monde s’est levé raconte l’un des convives. Du coup, tout le monde s’attend à ce que les députés fassent maintenant « le taf » comme dit l’un d’eux au parlement…ce qui fait dire à l’Humanité, que « Valls n’a lâché que des miettes »…et que le combat doit continuer

On termine Hélène par la Gestation pour autrui, qui rassemble aujourd’hui des opposants d’hier

Drôle de rencontre relève le Figaro, aujourd’hui sous les fenêtres parisiennes du conseil de l’Europe, les troupes de la manif pour tous, croiseront celles des féministes de gauche du Corp, collectif pour le respect de la personne. Toutes s’alarment d’une éventuellement reconnaissance au niveau européen de la gestation pour autrui, une commission du conseil de l’europe débat en effet aujorud’hui même d’un encadrement des pratiques de GPA, pour interdire notamment la GPA commerciale. Encadrer c’est déjà légaliser s’offusquent elles. Même si cette résolution ne sera jamais contraignante pour les états européen. Manif néanmoins séparée, les unes le matin, les autres l’après midi… Entre féministes et pro vie comme ils s’appellent, Il y a des collusions non souhaitables…

C’est peut être sous cette rubrique des collusions bizarres qu’on classera l’article de Luc Levaillant dans Libération ce matin, qui affiche assez bizarrement son soutien à Jean Marc Rouillan après ses propos sur le « courage des djihadistes ». Texte assez tordu d’où il ressort que le fondateur d’Action directe n’a pas raison de dire ça, mais c'est bbien qu'il le dise, oui mais c'est un peu faux. Tordu on vous dit

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.