Libération raconte le libraire Hubert Bouccara, cardiaque truculent, sauvé de la ruine ne cagnotte en ligne. Le Monde raconte le sciences sociales assiégées de polémiques, Mediapart revisite le gâchis de Sciences po Grenoble. Dans l'Indépendant, des milliers de jeunes sont venus au Canet pour voir un influenceur nu.

On parle de générosité...  

La vôtre la nôtre Français, qui l'année dernière nous rappelle la croix  avons donné comme jamais en dépit de la pandémie, ou  grace à elle:  dès mars 2020, les français ont fait des dons spontanés vers la recherche médicale et l'aide aux plus pauvres, et ensuite les associations se sont adaptées , Emmaüs est allé en ligne, les Restos du cœur ont créé des cagnottes sur Facebook et Tiktok... Dans son cahier "spécial dons" la Croix nous réchauffe sur ce que nous sommes... Un retraité de l'Office national des forets a alimenté en gibier frais la banque alimentaire du Haut-Rhin, en lui amenant le produits de battues.  Huit sangliers une biche et un chevreuil, 200 kilos de bonne viande découpés bénévolement par un marchand de gibier, quatre chasseurs, deux bouchers...   

Dans le Bien public, vous lirez que la vente des Hospices de Nuit Saint Georges hier au Clos Vougeot a battu ses records, 1 923 000 euros dont 49 380 euros pour l'institut Pasteur, produit de la vente de la pièce de charité, un fût de 228 litres de Nuits-Saint-Georges 1er cru Les Saint-Georges, dont les raisins étaient issus des plus vieux pieds de la parcelle....  Vive la tradition, décidément... 

A New York dit Sud-Ouest une carafe de cognac anniversaire du rappeur Jay Z a été adjugée 52500 dollars, 40000 euros, c'est de la charité.   

Dans le Berry Républicain, on me parle d'une épicerie solidaire à Bourges, Esope, qui pour 900 personnes est la meilleure des choses... 

Dans l'Est Républicain, on apprend qu'à Pontarlier Mohamed et Yasmina Harid, ont offert pour 1000 euros de courses à la Croix-Rouge locale qui n'avait jamais vu ça. Les époux Harid sont venus d'Algérie il y a 22 ans, ils travaillent dans la sécurité, ils ont fait une bonne année...   

Dans Libération, vous voyez un bonhomme que la charité l'amitié viennent de sauver voici Hubert Bouccara, un libraire bouquiniste à Paris cardiaque truculent lecteur conteur,  à 16 ans en plein mai 68 il était devenu l'ami du grand Joseph Kessel, et il serait allé un jour avec lui écouter Miles Davis en concert à Hambourg.. La rose de Java, le nom de sa boutique, vient d'un manuscrit que Kessel lui aurait donné... Mais bon. L'année dernière, les clients ne venaient plus, loyers impayés, souci, infarctus embolie pulmonaire "ma poule tu ne passeras pas l'hiver" se disait Hubert, et puis un jeune homme est venu, qui a du cœur, nommé Rodrigue  il lui a dit "Hubert j'ai un plan pour vous", et cet étudiant en philologie à Cambridge, vive la tradition, a lancé pour Hubert une cagnotte en ligne, vive le présent, et 40000 euros plus loin, Hubert est retapé, mais il le disait il y a quelques jours à Livres Hebdo,  les clients ne sont pas là, qu'attendez-vous?   

On prend ces soulagements quand des journaux  mettent leurs habits de deuil, le Progrès et Libération encore, rendent moins anonymes les morts de la Covid en quelques beaux portraits des photos pour des vies éparpillées, Libération parle aussi de la Syrie et a rencontré une laveuse de cadavres qui en a trop vu... Mais en der Hubert respire, un destin a changé. 

Et on parle encore de destin...

Qui parfois semble tracés avant notre existence. On lit dans le Figaro, cahier médecine que la morphologie des nouveau-nés peut annoncer leur sort futur, les bébés de faible poids de naissance moins de 2,5kilos,  ayant subi un retard de croissance dans l'utérus, seraient plus susceptible de développer des maladies cardio-vasculaires, les bébés bien gros, risquent plus tard d'être diabétique, mais ce n'est pas écrit ...  Le Figaro nous dit aussi les progrès de la science qui pourraient demain faire du cancer une maladie chronique, on vivra avec en la contenant, c'est une révolution.  

Sud-Ouest nous montre un homme sec qui soulève une haltère au bout de son bras, Cyrille 43 ans a appris qu'il souffrait d'un cancer du pancréas quand la France découvrait la Covid, chimio, contrecoup, Il pratique une gymnastique douce et forte et patiente que la Ligue contre le cancer lui a proposée, il tient.  

On parle enfin d'information... 

Dont des fermes désormais sont les grandes prêtresses affirme le Figaro qui parmi d'autres vous cite Léa...   

L'information qui doit rétablir les nuances contre les passion idéologiques, les débats mal cadrés... Mediapart revisite une polémique qui a déchiré Sciences po Grenoble, elle est née d'un affrontement autour du mot islamophobie et a fini par faire la joie gourmande de quelques plateaux télévisés, lisez, c'est un gâchis. Le Monde raconte comment dans les universités la bataille publique entre "laïques" et "décoloniaux", les polémiques sur la race, ont pris en otage les sciences sociales, une universitaire d'Angers étudiait des cyber-escrocs africains qui soutirent de l'argent à des occidentaux en se faisant passer pour des jeunes femmes... Elle s'est retrouvée dénoncée comme décolonialiste lynchée sur les réseaux sociaux menacée de mort. Elle n'a pas fait de télévision. 

L'information encore qui n'atteint pas les jeunes et le Monde encore raconte l'envie du Président Macron de les capter, lui dont le Premier ministre hier s'essayait à Twitch...

L'information qui parfois met en scène le rien d'une époque mais il s'impose à nous. A la Une de l'Indépendant, vous verrez quelques-uns de ces milliers de jeunes gens qui hier ont envahi Canet en Roussillon dans l'espoir de voir un influenceur nu. le Youtubeur Mohammed Henni, 2 millions d'abonnés, avait promis de s'exhiber pour concéder la défaite en coupe de France de l'OM face au Canet... La foule l'a rendu timide, il s'est caché, mais finalement a posé devant le panneau du bourg torse nu seulement, il est rondouillard, quel bébé fut-il, ce beau bébé futile?

Contact
Thèmes associés