(Patrick Cohen) Dans la presse ce matin : le Hollande nouveau est arrivé

(Bruno Duvic) Il a quelle saveur, en ce mois de novembre 2012 ? Quelle couleur ? Quel goût au palais (de l'Elysée) ? Et si la nouvelle cuvée Hollande était un peu de droite ?

Le Figaro fait les comptes des mots et annonces du président ces derniers jours et dernières semaines avec une certaine gourmandise. Critique du niveau de la dépense publique, du coût du travail, hausse de la TVA... On pourrait ajouter l'allègement des charges des entreprises. C'est « le socialisme new look de Hollande », « une ligne réaliste » pour le quotidien.

Tu parles ! « Au secours, la droite revient ! » titre Politis . « Hollande réhabilite Sarkozy ».

Et nettement plus à droite, le site atlantico .fr rigole : « Nicolas Sarkozy a-t-il été réélu le 6 mai 2012 ? »

Alors, Hollande « une vision social-démocrate » comme le titre Le Monde ou social libérale comme on le lisait hier dans la presse ?

Au delà de l'économie, ce qui fait tiquer les journaux de gauche, c'est la très grande prudence sur les réformes de société. « Hollande/Valls, la ligne droite », titre Libération . Editorial de Nicolas Demorand : « La gauche a remporté la présidentielle et les législatives, la droite la bataille idéologique. Le Président l'a reconnu sur une question des plus symboliques, le droit de vote des étrangers, il est urgent de ne rien faire. Si le calme est une vertu politique, le courage en est une autre encore plus essentielle. S'agissant du droit de vote des étrangers, la gauche semble l'avoir perdue de vue. »

Virage à droite ou pas en tout cas à en croire un sondage BVA pour Le Parisien-Aujourd'hui en France , le président de la République n'a pas convaincu mardi. Courte majorité de sceptiques après la conférence de presse : 52%.

Autre sondage, Ifop celui là, sur le mariage et l'adoption pour tous. C'est dans Valeurs actuelles . Majorité pour le mariage (61%) mais contre l'adoption (52%).

Dans Valeurs actuelles , on constate que François Hollande n'a pas encore séduit la presse de droite. Couverture de l'hebdomadaire : « La République molle » avec un joli flan en guise d'illustration.

Mais l'emblème de François Hollande, ce pourrait être le kouign aman…

… pour symboliser la Bretagne ! Dans le magazine Bretons , interview de Bernard Poignant, le maire de Quimper. C'est un proche du président, il a son bureau à l'Elysée. Réflexion sur cette Bretagne qui a glissé à gauche au fil des années et qui incarne peut être une synthèse du Hollandisme.

« François Hollande représente une forme de couronnement politique de l'histoire de la Bretagne, dit Bernard Poignant.Et il remonte loin dans l'histoire : le concile Vatican 2. A partir de là, cette Bretagne très influencée par l'Eglise commence à être libérée, du fait de l'ouverture de l'Eglise elle-même. Petit à petit, la querelle laïcs/religieux droite/gauche s'est apaisée. Le développement en Bretagne du salariat, la baisse du nombre de travailleurs agricoles a favorisé l'émergence d'un socialisme breton. La Bretagne est devenue une terre de social-démocratie chrétienne. »

Voilà pour le Hollande nouveau... Et le Beaujolais nouveau, quel goût ?

« Un goût de crise ! », titre, mi figue-mi raisin le quotidien gratuit Metro .

Et la crise c'est un goût long en bouche. Crise pour les viticulteurs, (des centaines d'exploitation menacées, rendement plombé par les intempéries). Crise tout court et austérité dans toute l'Europe.

Hier sur le vieux continent se tenaient des manifestations contre l'austérité. « L'austérité en Europe est-elle efficace ? » se demande sobrement Ouest France .

« Le ras le bol des peuples d'Europe » titre de son côté L'Humanité . Et dans l'édito, Jean-Emmanuel Ducoin écrit ceci : « Dirigeants européens prenez la mesure de ce qui s'est passé hier : un moment de l'histoire sociale des peuples ! »

Dans ce contexte, Le Télégramme préfère rêver : « Euromillions, si j'étais riche ». C'est le titre de Une.

Retour sur ce gain de 169 millions d'Euros. Et conseils au vainqueur, car ce n'est pas évident au début, on passe par une phase de sidération. Dans Le Télégramme , une dame dont le mari a gagné 9 millions en 2008 dit qu'il n'arrivait plus à parler sous l'effet du choc. Parmi les conseils de la Française des jeux : détendez vous les maxillaires, admettez l'incroyable, familiarisez vous avec le vocabulaire de la finance et puis et puis : déposez votre chèque au plus tôt ! Ce serait ballot de le perdre : 169 millions d'Euros bien placés, ça fait 800.000 Euros de rente par mois, selon le journal.

Quoi d'autre dans la presse, Bruno ?

La réforme des rythmes scolaires sera-t-elle reportée à 2014 ? L'Elysée y réfléchit selon Les Echos . Les petites villes, en particulier, estiment qu'elles n'ont ni le temps ni les moyens de s'organiser pour mettre la réforme en place en 2013.

A la Une de Corse matin : « Jacques Nacer exécuté à Ajaccio ». Le président de la chambre de commerce de Corse du Sud est la 17ème victime d'homicide depuis le début de l'année sur l'île

On beaucoup parlé de la gauche mais l'actualité politique est à droite aussi. Match Copé/Fillon dimanche. Interviews parallèles dans Le Figaro . L'homme de la droite décomplexée, Copé, se veut le tenant d'une vision « optimiste et positive plutôt que grise et sombre ». Voilà qui désigne en creux son adversaire, François Fillon, qui insiste en effet sur la crise et dit encore que « pour gagner il faut agir à droite, au centre et même sur la gauche ».

Ouest France résume l'opposition chez les militants : « Copé le cœur, Fillon la raison »

Et des Bretons divers et variés...

Divers et variés, en effet. A la Une du Point , "Le Pen histoires secrètes". L'hebdomadaire publie les bonnes feuilles de la biographie de Philippe Cohen et Pierre Péan.

Yoann Gourcuff, retour en équipe de France de football, hier soir. Les Bleus ont gagné 2/1 face à l'Italie. Gourcuff est entré à la 73ème minute. Et alors ? Alors « pas évident » selon L'Equipe . Il est entré en jeu à un moment où la France a subi.

Dans Ouest France édition Brest, interview d'un certain Philippe Collin. Il est de la caravane France Inter installée en Bretagne aujourd'hui. Pourquoi Philippe Collin ? He bien parce qu'il est brestois pardi ! Et de sa ville natale, il dit "Bien sûr les gens disent c'est gris mais sous le gris il se passe beaucoup de choses, il y a de la vie"

Et puis, toujours dans Ouest France , on ne peut pas manquer l'article consacré à Monique Laboureau. 62 ans, ancienne directrice de cabinet du maire de Landerneau. Mais surtout aujourd'hui en lice pour la meilleure soupe 2012 ! Troisième participation en trois concours. Ca se passera samedi 25 novembre à la maison de quartier de Kergeis. Qu'est ce qu'elle prépare ? Elle ne lâche qu'un seul ingrédient de son potage. On ne sait pas quel goût aura le Beaujolais nouveau cette année. La soupe de Monique, elle, aura un petit goût de poire. He oui, y 'en a.

A demain

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.