Ca a la forme d'un terrain de foot... la couleur d'un terrain de foot... le parfum d'un terrain de foot... Et pourtant, c'est un cimetière... A voir et à lire dans Libération, sous la plume de Nathalie Versieux... "L'ultime bière des supporteurs"... Il s'agit de football... "Le club allemand de Hambourg vient d'ouvrir un carré de cimetière réservé à ses fans"... Je ne sais pas, Julien Dray, si vous êtes vous même un fervent supporteur ?... (...) En tout cas, pour le Hambourg-SV, tout cela est très sérieux, comme l'explique l'un des dirigeants du club... "Nous recevions régulièrement des demandes de fans souhaitant que leurs cendres soient dispersées dans le stade, voire sous le point de penalty", raconte-t-il... "Mais si tout cela est autorisé en Angleterre, ce n'est pas possible en Allemagne, où la législation relative aux enterrements est très stricte"... D'où l'idée de ce carré de cimetière, situé juste à côté du stade... On y entre par un portique de béton noir en forme de but, aux dimensions réglementaires... Un petit chemin mène en pente douce vers un gazon central, bordé de gradins en demi-cercle, où seront disposées jusqu'à 500 tombes... Et les supporteurs sont ravis... à l'image de Karsten, qui se voit déjà dans un cercueil blanc et bleu, porté par des amis en maillot blanc et bleu... Il s'agit des couleurs du club... Même enthousiasme pour Hella, 68 ans, qui, elle, est femme de supporteur... "Ca me plaît ici, dit-elle... Et puis, si je pars avant mon mari, il pourra venir me voir tous les quinze jours, après les matches"... Ma consoeur de Libération nous apprend que les tarifs vont de 500 à 10.000 euros pour le forfait "une-deux" (forfait pour deux personnes)... Et tout cela mériterait, je crois, la médaille du mauvais goût... Le ministre de l'Education Nationale a annoncé qu'il voulait créer des médailles pour les meilleurs bacheliers... d'or, d'argent ou de bronze... Tout dépendra des notes... Et pour Xavier Darcos, tout cela devrait permettre de redonner un peu de solennité aux récompenses... "En apprenant hier la nouvelle, on a aussitôt regardé le calendrier", commente Didier Pobel dans Le Dauphiné Libéré... "Mais non : on n'était pas le 1er avril"... "Faut-il en rire ?", s'interroge, de son côté, Michel Vagner dans L'Est Républicain... "Faut-il en rire ou s'inquiéter, de cette drôle d'idée de consacrer le passage du secondaire à l'université, comme on récompense un 100 mètres ?... Il faudra alors trouver d'urgence une gratification pour la licence et un trophée pour le doctorat"... Quant à Pierre Fréhel, dans Le Républicain Lorrain, lui se demande : "Est-ce bien le moment ?... Est-ce bien le moment de se lancer dans une opération démonstrative et d'offrir des médailles, alors que les Français sont plus intéressés par des augmentations de salaire ?... Mais il est plus aisé, pour un gouvernement, d'offrir des médailles que du pouvoir d'achat"... Et "tout cela, finalement, rappelle le bon vieux temps de la distribution des prix", souligne Michel Lépinay dans Paris-Normandie... "comme un retour en force de la tradition"... Le retour de la tradition... C'est aussi ce qui aura marqué, si l'on en croit vos journaux, la visite en France de Benoît XVI... "Le message d'amour et de tradition", titre La Nouvelle République... "Hier, à Lourdes, le Pape a justifié le retour de la messe en latin et refusé toute ouverture sur les questions familiales"... "Benoît XVI prône la fermeté", titre Le Bien Public... Et c'est d'ailleurs le regret que formule Pierre Tanguy dans Ouest-France... "Ce Pape pèlerin et politique, dit-il, ne sera pas venu pour rien... Mais il persiste à laisser en friche des questions lancinantes sur l'accès à la prêtrise d'hommes mariés, sur le rôle éminent des laïcs, l'accueil des divorcés remarités, ou encore sur la place des femmes dans l'Eglise"... Et puis il y a bien sûr, il y a toujours et encore la polémique autour de la laïcité... cette "laïcité positive", défendue haut et fort par Nicolas Sarkozy... "L'opposition s'en prend davantage à Nicolas Sarkozy qu'au Pape", commente très justement La Croix... Et comme l'opposition, vos éditorialistes s'en prennent ce matin davantage à Nicolas Sarkozy qu'au Pape... Ainsi Dominique Garraud, dans La Charente Libre... "Au cours de cette visite papale, écrit-il, aucune surprise n'est venue quant au penchant traditionnaliste du nouveau Souverain Pontife... Sa modération sur la laïcité est, en revanche, une leçon à retenir en premier lieu par Nicolas Sarkozy"... "Prêche en eau trouble", titre, pour sa part, à sa Une, Libération... qui propose toutefois l'interview d'un partisan d'une nouvelle conception de la laïcité... interview de l'académicien Max Gallo... "L'idée de 'laïcité positive' que Nicolas Sarkozy défend avec tant d'insistance est-elle dangereuse ?", lui demande Laurent Joffrin... "Je ne crois pas, répond Gallo... en rappelant que, du temps des Lumières, les athées étaient très minoritaires... "Voltaire lui-même disait que si Dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer"... Sur la photo, il a l'air perdu... un peu gêné, pas très à l'aise... Bertrand Delanoë, avec un casque sur la tête... C'est dans Le Parisien-Aujourd'hui en France.... "Quand Delanoë descend à la mine"... Hier à Angers, le maire de Paris est descendu à 120 mètres sous terre, dans les galeries d'une ancienne mine d'ardoise... "Casque bleu sur la tête, raconte Yves Boiteau, Delanoë en ressort ému, par une scénographie historique, hommage au courage et aux mobilisations sociales des anciens mineurs"... "Chaque époque a ses mines", commente Bertrand Delanoë... "Nous ne sommes rien, si nous ne sommes pas les héritiers de ces mineurs et de ces espérances"... Bertrand Delanoë, vous le retrouvez aujourd'hui également dans Métro... mais cette fois-ci sans casque... une longue interview, au cours de laquelle il affirme que "le devoir du PS, c'est l'action pour une efficacité de gauche au service des Français"... Je répète : "Le devoir du PS, c'est l'action pour une efficacité de gauche au service des Français"... Voilà... Dur de dire le contraire... Pour le reste, tous vos journaux reviennent ce matin sur le rendez-vous d'hier, à la Fête de l'Huma, entre les dirigeants du PS, du PC et des Verts... "Hollande et Buffet rêvent d'union de la gauche", titre Le Figaro... "L'ex-gauche plurielle se retrouve et isole Besancenot", commente France-Soir... C'est "la peur du facteur", explique Frank de Bondt dans Sud-Ouest... "Le petit facteur au discours radical vient précisément gêner le déroulement de la recomposition d'un front commun"... Ce qui n'empêche pas, toutefois, L'Humanité d'annoncer à sa Une : "Parfum de reconquête"... Tandis que La Marseillaise, plus prudente, s'interroge : "Où va la gauche ?... Le débat est ouvert"... Sale temps pour les Premiers ministres... "Israël : quel successeur pour Ehud Olmert ?"... "Tzipi Livni la diplomate ?... Shaul Mofaz le militaire ?... Le Parisien-Aujourd'hui en France s'interroge... "Atteint par les affaires, le Premier ministre israélien devrait perdre mercredi la direction de son parti... Et pour l'heure, nous dit-on, Ehud Olmert joue la montre... Sale temps pour les Premiers ministres... Royaume-Uni... "Début de fronde contre Gordon Brown", titre Le Figaro... "Une douzaine de députés travaillistes ont déclenché la procédure pour désigner un nouveau leader à leur parti"... Toujours dans Le Figaro... vous lirez le billet de Michel Schifres, qui s'amuse de la bizarrerie des Anglais... mais qui, toutefois, assure : "Ce ne sont pas les Anglais, pourtant si friands de déjeuners sur l'herbe et de jardins, qui auraient eu l'idée de taxer les pique-nique"... Cette future taxe sur les produits en plastique jetables est à la Une de La Dépêche du Midi... "Et maintenant la taxe pique-nique"... Et là, je vous citerait juste quelques lignes de l'éditorial de Guilhem Beauquier, dans L'Union... "En France, dit-il, on n'ignore jamais qui va être piqué et qui va être niqué... en l'occurrence, vous et moi, qui n'avons ni couverts en argent ni flûte en cristal pour aller casser la croûte en forêt ou offrir un pot aux collègues... En fait, poursuit mon confrère, il s'agit là d'une conception assez dégueulasse de la solidarité nationale"... Un édito qui mériterait la médaille du franc-parler... Et puis, pour finir... La médaille de la question la plus lunaire... C'est dans Télé 7 Jours... plus de 6 millions de lecteurs... l'interview d'une certaine Carla Bruni-Sarkozy, à laquelle Thierry Moreau demande (je cite) : "Vous faites peu d'émissions de promo autour de votre album... Pas manque de temps, par pudeur, timidité, peur de la télé ?"... Tout est dans la question... Je vous passe la réponse... En revanche, je vous livre ET la question ET la réponse de la toute fin de l'interview... "Quand vous regardez la télé avec votre mari, qui tient la télécommande ?"... Réponse de la Première Dame de France : "On se la passe"... Et là, franchement... autant de sincérité et de précision, ça mérite toutes les médailles du monde...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.