(Patrick Cohen) Dans la presse ce matin : Terreur sur le marathon

(Bruno Duvic) "Terreur sur le marathon", l'expression barre la Une du Boston Globe , en vente tout à l'heure aux Etats Unis. Quand ils prendront leur journal dans la matinée, les habitants de la ville de la côte Est verront aussi en première page la photo de cette femme allongée, blessée à la jambe droite, secourue par deux hommes. La police, les gens à terre, la panique, les traces de sang sur le trottoir... La même image, signée John Tlumacki fait la Une de l'édition papier du New York Times .

Sur le site du journal new yorkais, résumé des événements en page d'accueil : deux bombes ont explosé à quelques secondes d'écart près de la ligne d'arrivée du marathon de Boston, là ou affluent les spectateurs. 3 morts, au moins 100 blessés. "Zone de guerre près de la ligne d'arrivée. Beaucoup de gens ont perdu leur jambe" écrit le Times .

L’image et l'histoire d'un homme font déjà le tour des réseaux sociaux et des médias. Photo et récit sur le Boston Globe avec l'Associated Press .

C'est un vieil homme, cheveux gris, short noir et maillot de course rouge. Il est à terre, trois policiers en tenue et gilet fluo font barrage devant lui. L'explosion vient de se produire, le souffle l'a jeté sur le bitume. Il était à moins de deux mètres des bombes. Il s'en tirera avec une écorchure au genou. Il a 78 ans, il s'appelle Bill Iffrig, il vient de Lake Stevens, état de Washington, c'était son 3ème marathon de Boston. Il a parcouru à pied les quelques mètres qui le séparaient de la ligne d'arrivée puis est rentré à son hôtel. Son fils suivait la course sur le Net. Sur le coup il n'a pas réalisé. C'est en allant écrire sur Facebook que son père avait fini la course qu'il a compris ce qui se passait.

Evidemment, la référence au 11 septembre revient dans beaucoup d'articles. Sur le site du Washington Post par exemple. Le site de Time Magazine relève la prudence de Barack Obama dans ses premiers commentaires.

Sur le Los Angeles Times , définition du terrorisme à l'heure des réseaux sociaux et des chaines d'info en continu : « Prolifération de caméras… Que vous le vouliez ou non, vous ne pourrez pas éviter ces images. Elles vont s'imprimer sur vos rétines. Elles s'atténueront avec le temps mais ne disparaitront jamais complètement. »

Enfin dans la presse française, on relèvera que L'Equipe consacre sa Une à cet attentat.

A la Une de la plupart des journaux français : photo de 38 personnes nues !

Strip-tease... L’expression revient à propos de la déclaration de patrimoine des ministres. Vous trouverez tous les détails en chiffres, en maison, en comptes en banque dans les journaux. Le Parisien-Aujourd'hui en France et Le Figaro racontent ces journées et cette soirée où les ministres ont dû se mettre à nu en public.

Ministres de gauche et millionnaires, il y en a huit, parmi lesquels Marisol Touraine. Quand elle a annoncé cela, elle a reçu une kyrielle de sms de condoléances sur le thème « Ma pauvre, bon courage ». Réponse de la ministre : « Si tous les smicards étaient de gauche, ça se saurait. »

Dans ce contexte, on revendiquerait presque les chaussettes trouées ! Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports, par exemple. 650.000 Euros de patrimoine, pas mal. Mais furieux quand BFMTV ne mentionne pas ses emprunts. "38% d'endettement. Je suis sûrement le ministre le plus criblé de dettes ! ". Et la maison au Maroc ? "Je me suis fait arnaquer". Achetée 100.000 Euros en 2007, elle n'en vaudrait plus que 80.000…

Dans Le Parisien-Aujourd’hui en France encore, les sarcasmes de Twitter à l'égard de Manuel Valls, l'un des plus petits patrimoines déclarés. 108 Euros sur le compte courant : « On va bientôt le retrouver en train de voler du cuivre. »

Dans la série « ricanons encore », Les Echos relèvent que la plupart de nos ministres roulent français, y compris Christian Taubira, qui roule en Décathlon, Peugeot et Gitane. Trois vélos au patrimoine. Mais la voiture est coréenne.

Alors, utile ou pas, cette déclaration de patrimoine ? Le débat continue dans la presse. On s'en est largement fait l'écho ces deniers jours. Tout le monde est à peu près d'accord pour dire que cela n'empêcherait pas une nouvelle affaire Cahuzac. Dans Le Figaro , un des effeuillés reconnait au moins un progrès : la précédente déclaration de patrimoine, qui n'était pas rendue publique, ne valait pas tripette. « Vous pouviez mettre n'importe quoi, personne ne vérifiait ». Content de l'apprendre…

La vérification, voilà le mot clé pour beaucoup de commentateurs. En soit, la déclaration ne signifie pas grand chose. Surtout que c'est une photo fixe. La seule chose qui compte selon Jean-Francis Pécresse dans Les Echos , c'est de « s'assurer qu'aucun ministre de la République n'aura, au terme de sa mission, profité de sa fonction à la tête de l'Etat pour s'enrichir indûment. »

Et puis un étalage de chiffre fait-il une morale ? Non, « Le compte n'y est pas », selon La Marseillaise . « Et maintenant ? » demande Midi Libre . Interview d'un responsable de l'association Anticor dans L'Humanité : « Nous nous battrons pour que ce soit de l'intérieur des partis, des militants, des sympathisants que monte l'exigence d'irréprochabilité. »

Résumé du climat à la Une du Monde : « Argent, famille : la France se crispe »

Dernier point : sans être très riches, à part quelques uns, la très grande majorité de nos ministres ont un patrimoine supérieur à la moyenne des Français. Le patrimoine moyen des Français est de 230.000 Euros, selon Les Echos . Le patrimoine médian (qui divise la population en deux parts égale) est de 150.000 Euros selon Libération .

Quoi d'autre dans la presse ?

La vie des riches... David Beckham avait promis de verser son salaire au PSG à des associations caritatives. Le Parisien-Aujourd’hui en France lève une partie du voile. L'hôpital Necker enfants malades est parmi les heureux élus.

C'est bien joli d'avoir un patrimoine. Mais quand il vous reste sur les bras, c'est galère. Gérard Depardieu ne parvient pas à vendre sa maison de la rue du Cherche-Midi à Paris. Qu'à cela ne tienne, selon un indiscret du Figaro , l'acteur franco russe envisage de la transformer en centre culturel franco-russe.

La petite fille Onassis, en revanche, a trouvé preneur pour le bien qu'elle mettait en vente. L'île grecque de Skorpios, là où Aristote Onassis a vécu avec la Callas et épousé Jackie Kennedy. C'est une autre petite fille de milliardaire qui lui achète le lopin de terre. Signe des temps, elle est petite-fille d'un oligarque russe, propriétaire du club de foot de Monaco. La transaction est racontée dans Les Echos .

La vie des riches, c'est une presse pauvre qui en parle. Le principal sujet à la Une de L'Humanité ce matin, c'est le Venezuela. Mais tout en haut de la page, il y a ce titre. « L'Humanité , une nouvelle souscription populaire ». Le directeur de L'Huma , Patrick Le Hyaric, lance un appel aux bonnes volontés. Diminution des recettes publicitaires et des recettes de diffusion : « le risque d'une asphyxie financière existe bien pour la presse ». Alors à vot' bon coeur, même s'il ne penche pas du côté de l’Huma. L'appel, précise Patrick Le Hyaric, s'adresse aux progressistes et aux démocrates qui tiennent au pluralisme des idées et de la presse.

A demain

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.