Stop aux harcèlements dans les transports.

"Pssst Mademoiselle... Hey oh ! Tu vas où comme ça ?

Tu fais ta fière ?" Quelle femme n'a pas déjà entendu ça dans les transports en commun. Dans le rapport qu'il doit remettre ce matin au gouvernement, le Haut Conseil à l'égalité homme-femme affirme que 100% des femmes ont déjà été importunées. Ca va du sifflement à l'insulte jusqu'au geste déplacé, type main aux fesses écrit Florence Deguen du PARISIEN-AUJOURD'HUI EN FRANCE.

Rarement les femmes portent plainte. On ne porte pas plainte parce qu'on s'est fait traiter de salope. Et pourtant à les lire dans le journal, il y aurait matière. Ainsi Manel 19 ans, qui raconte cet homme qui s'est frotté lourdement à elle. Elise qui évite une bande de jeunes braillards dans le bus pour se retrouver à côté d'un homme la 50aine rassurante... qui finalement lui empoigne le sein. Rares sont celles qui répondent à l'image de Christine qui un jour eut le cran de dire tout haut à un homme : "Monsieur, je crois que vous avez une main sur ma fesse." Danielle Bousquet... la présidente du Haut Conseil à l'égalité homme - femme le dit aussi : "J'évite de prendre le bus le soir en jupe. Je me fonds dans le décor pour ne pas être repérée." Nos voisins britanniques et belges ont pris le phénomène à bras le corps. Mais en France selon LE PARISIEN-AUJOURD'HUI EN FRANCE et LA CROIX, il n'y a toujours aucune statistiques.

Oubliées aussi les statistiques de la Miviludes.

La France a baissé la garde dans la lutte contre les sectes selon LIBéRATION ce matin. Après avoir été longtemps en pointe, l'Etat a perdu la partie. Symbole de ces errements, la décrépitude de la Miviludes. La mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires n'a pas remis de rapport depuis deux ans. Celui qui devait être remis en janvier a été ajournée suite aux attentats de Paris. En interne, on affirme que le rapport est prêt. Mais Matignon traîne des pieds. Jean-Michel Roulet qui dirigea la Miviludes entre 2005 et 2008 a son explication : "Les victimes n'appartiennent plus à des grands groupes structurés comme il y a 15-20 ans. La Miviludes n'est plus adaptée." La Scientologie et les Témoins de Jéhova se font discrets. Les affaires sont enterrées, à l'image du suicide de Gloria Lopez ruinée par l'Eglise de scientologie. Quid des gourous de la santé qui promettent soigner des cancers sans traitement ? Le ministère de la Santé ne joue pas le jeu. Quid de l'islamisme radical qui pourrait être perçu comme une dérive sectaire ? Le ministère de l'Intérieur freine des 4 fers. C'est le job de la police et du renseignement. Et pourtant selon Pierre Conesa, professeur à Science Po et à l'ENA, dire que les mineurs qui partent en Syrie sont des gamins perdus, n'est pas suffisant. Il y a un soubassement idéologique qui les attirent.

Charb s'en est ouvert à sa manière, dans un livre posthume.

On en parlait tout à l'heure dans le journal de 7 heures. Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes, sort aujourd'hui. Les bonnes feuilles de ce livre testament du directeur de CHARLIE HEBDO sont à lire dans L'OBS. A propos de la publication des caricatures de Mahomet, voilà ce que dit Charb : " Les dessins de Charlie Hebdo ne sont pas simplement lus de travers par des analphabètes. Ils sont redécoupés par de gros malins dans le but dans mutiler le sens."

Pour Nadia Daam de SLATE, ce testament de Charb arrive au bon moment. Cette oeuvre posthume ne fera pas taire ceux qui estiment que les victimes «l'ont bien cherché»

Ou ceux qui réclament la fin des repas de substitution à la cantine. Le livre de Charb ne doit pas non plus se transformer en table de lois intouchables. Mais ne nous leurrons pas... conclut Nadia Daam sur SLATE. Les gros cons qui chercheront la petite bête y trouveront aussi de quoi réaffirmer leur impérieux besoin de gueuler «je ne suis pas Charlie» en feignant d'ignorer qu'initialement, «être Charlie»... c'était juste être contre le terrorisme.

Quoi d'autres dans la presse ce matin.

A propos des régionales, à lire, la petite phrase de Gérald Darmanin député maire UMP de Tourcoing à lire dans LA VOIX DU NORD. "Marine Le Pen prend la région Nord - Pas de Calais - Picardie pour un paillasson. Elle ira mais contrainte et forcée."

Darmanin fait campagne pour Xavier Bertrand explique Cécile Cornudet des ECHOS. A l'UMP, on a choisit des poids lourds pour mener cette campagne. Car on a bien compris contrairement au PS, que les futures régions vont voir émerger des cadors régionaux. Selon Gérald Darmanin, ils seront plus importants que n'importe quel ministre.

Valérie Pécresse ancienne ministre, mènera ainsi la campagne en Ile de France. Portrait dressé au couteau dans LE POINT ce matin. C'est une cogneuse discrète. Elle ne séduit pas, elle bosse. Elle le dit d'ailleurs :" Chez Sarkozy, je suis une enfant adoptée, pas une chouchoute. Alors je bosse." Un coach pour la voix, un autre pour le sport. Elle prend des notes de tous les livres qu'elle lit. Elle apprend les lignes de RER et des Transiliens par coeur. Mais au sein même de l'UMP, on la suit du bout des lèvres.

Ainsi Pierre Bédier élu d'Ile de France : "Pécresse n'a pas de pif, pas de charisme. Si la politique s'apprenait à l'école, elle serait la meilleure. Mais ça ne s'apprend pas."

Loin de tout cela, François Hollande voit plus loin d'après L'OPINION. Il pourrait annoncer la tenue d'un référendum en 2016, sur le non-cumul des mandats, la réduction du nombre de parlementaires, introduire de la proportionnelle aux législatives.

La suite de la revue de presse, Laetitia Gayet, chère France.

Avec ses joutes politiques, ses conflits comme à Radio France qui trouvent un écho ce matin, avec la fin de la grève, jusque dans THE INTERNATIONAL NEW YORK TIMES.

Un écho aussi avec ce dessin de Jul dans L'HUMA.

Un homme écoute la radio. "Des cris... des bruits... des coups" Une femme lui demande : "Enregistrement de Germanwings ?" "Non. AG à Radio France."

Chère France salué délicatement par Roger Cohen éditorialiste au NEW YORK TIMES dont LES ECHOS relaient ce matin, les mots. Peu de pays auraient pu gérer le crash de l'avion de la Germanwings avec autant de rigueur, de rapidité et de transparence. La police française a été exemplaire lors des attentats de Paris. La France est un pays qui pourrait certes marcher mieux. Mais si elle copiait les standards anglo-saxons, elle y perdrait son âme.

La France après tout, est le seul pays où un agent immobilier vous décourage de vendre votre maison parce qu'elle respire la maison de famille.

Oui, mais souvent la France perd.

Surtout en fait quand elle joue au foot. La presse n'est pas sévère sur la prestation du PSG hier, face au Barça en Ligue des Champions. Disons qu'elle est juste. 3-1 pour le Barça, au Parc des Princes. Rendez-vous complètement raté pour 20 MINUTES.

Raté dans les grandes largueurs pour LE FIGARO. Le PSG n'avait tout simplement pas les armes pour rivaliser.

Et LE PARISIEN-AUJOURD'HUI EN FRANCE confirme. Le PSG ne verra pas les demi-finales. En général, on ajoute la mention, sauf miracle. Mais est-ce bien utile ? On adore les exploits, mais bon ce n'est plus vraiment crédible.

Oui, c'est une désillusion pour L'EQUIPE. Il n'y a qu'à jeter un coup d'oeil sur les notes données aux joueurs. Seul Matuidi dépasse les 5, quand Suarez l'Uruguayen du Barça plafonne à 8. C'est un artiste pour le journal espagnol MARCA. Et chez nous, Cavani est transparent.

Oui, belle leçon.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.