Ce matin, dans la presse, ce sont deux hommes qui font la Une... Il y a Darcos... Et puis il y a Derrick... Le ministre Darcos et l'inspecteur Derrick... L'actualité de ce dernier se résume en trois mots : il est mort... Celui qui jouait le rôle est mort : le célèbre Horst Tappert... Il avait 85 ans... Et aujourd'hui, vous trouverez donc sa photo à la fois à la Une de France-Soir, à la Une du Parisien-Aujourd'hui en France... et même à la Une du Figaro, qui se fend même d'un long article sur ce héros de la télévision allemande... "un inspecteur en costume-cravate, jamais excessif ni impulsif, plus cérébral qu'actif, et avec pour seul signe distinctif une grosse monture de lunettes qui lui mangeait le visage", nous explique le journal... Le Parisien nous offre aussi le portrait de celui dont les aventures ont été programmées dans plus de cent pays... des aventures toujours très calmes, toujours extrêmement calmes, et très aimées, nous dit-on, au moment de la sieste par les plus âgés : les trois-quarts des fans de Derrick auraient plus de 60 ans... La preuve, toujours dans Le Parisien, avec le témoignage d'un autre inspecteur : l'acteur Roger Hanin, qui le trouvait très sympathique... "Ses cheveux, ses costumes, les décors : c'est cela, dit-il, qui faisaient le charme et l'originalité de la série"... Ce matin, "Navarro" paraît inconsolable... Mais bon, Roger, rassurez-vous : cet après-midi sur France 3, à 13h45, "Derrick" sera toujours là... Résumé de l'épisode : "Le fils du propriétaire d'une brasserie a été découvert mort dans un club de tennis"... Titre de l'épisode : "Le génie en danger"... Vous le disiez : l'autre homme à la Une, ce matin, c'est Xavier Darcos... Tous les journaux reviennent sur le report de sa réforme du lycée... Et là, l'épisode pourrait s'appeler "Le ministre en danger"... ou plus précisément : "Le ministre a eu peur du danger"... ou bien : "Le Président a eu peur du danger"... Car même Le Figaro affirme, dès sa Une : "C'est Sarkozy qui a obligé Darcos à reporter sa réforme du lycée"... "Les lycéens font plier Darcos", s'enthousiasme, de son côté, L'Humanité... Tandis que Libération annonce que "Sarkozy apprend la marche arrière"... "Pour la première fois, le gouvernement retire l'un de ses projets", applaudit le journal... Mais s'agit-il vraiment d'un retrait ? "Non", répond ce matin Xavier Darcos dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... "La réforme est retardée d'un an, mais elle reste nécessaire"... "Enfin, c'est quand même un recul ?", lui demande ma consoeur Claudine Proust... Réponse du ministre : "On ne peut pas appeler 'recul' le fait qu'on se donne plus de temps pour mettre en oeuvre une réforme"... "Il n'y a aucun recul... Au contraire : on avance", ajoute dans le même journal le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre... Sauf que, de l'avis de l'ensemble des journaux ce matin, il s'agit bien d'un recul... "Une reculade rapide et sans bavure", estime ainsi Hubert Coudurier, dans Le Télégramme... Tandis que Jacques Guyon, dans La Charente Libre, évoque "le pire des renoncements : celui qui est dicté par la peur de la rue"... Pour nombre d'éditorialistes, l'explication de ce renoncement serait notamment à chercher du côté de la Grèce... Philippe Palat, du Midi Libre, parle de "l'épouvantail grec"... Didier Pobel, du Dauphiné, pointe "la crainte en France d'une contamination venue d'Athènes"... La crainte donc de débordements... La crainte d'une jeunesse qu'on ne peut plus calmer... La crainte d'une révolte qui en rejoint d'autres, en ces temps de climat social que la moindre étincelle pourrait faire exploser... Et maintenant, quel avenir pour la réforme des lycées ? "La réforme devra attendre, mais la réforme s'impose", regrette ce matin Bernard Le Solleu, à la Une de Ouest-France... Tandis que Rémi Godeau, dans L'Est Républicain, rappelle les précédents de ces vingt dernières années... "Loi Devaquet sur l'enseignement supérieur en 1986... CIP en 1994... Circulaire IUT en 1995... Loi sur l'autonomie des universités en 2003... Réforme du Bac en 2005... CPE en 2006... Chaque fois, dit-il, les suspensions, concertations et autres pauses n'ont été que les prémices à des abandons purs et simples"... On verra donc ce qu'il adviendra des projets de Xavier Darcos... Quant au chef de l'Etat, Bruno Dive, dans Sud-Ouest, se demande s'il n'est pas en train de se "chiraquiser"... Même interrogation pour Philippe Waucampt, dans Le Républicain Lorrain, qui évoque "la soudaine chiraquisation de Nicolas Sarkozy"... "à moins, dit-il, à moins qu'il n'ait subitement acquis le sens du compromis"... "Le Président chiraquisé" : voilà qui ferait un bon titre d'épisode pour une aventure de "Derrick" ou de "Navarro"... Autre enquête, à lire cette fois dans Libération, qui nous raconte ce matin l'installation de Martine Aubry au siège du Parti Socialiste... Et là aussi, flotte un parfum de série policière... "Solferino, année zéro", écrit David Revault d'Allonnes... Dix jours après l'officialisation de la nouvelle direction, c'est à tâtons que Martine Aubry et son équipe s'installent aux commandes du navire socialiste... L'accueil (c'est un euphémisme) a été plutôt frais : le système de chauffage, de longue date défaillant, a encore frappé... "Et avec la fatigue du Congrès, on a tous chopé la crève', rapporte un cadre du PS, y compris la Première secrétaire"... Nombre de nouveaux arrivants évoquent une ambiance d'alternance ministérielle... François Lamy, premier lieutenant d'Aubry, l'a raconté en réunion de motion : "dossiers vides, armoires vides, tiroirs vides... Comme en 1981... Sauf qu'en 81, la droite nous avait laissé les trombones"... Stéphane Le Foll, ancien bras droit d'Hollande, se défend d'avoir pratiqué la politique de la terre brûlée... "J'ai bien vérifié, dit-il : tout a été archivé... Les seuls dossiers qu'on a gardés, c'est des notes que j'avais fait passer à François... On n'était quand même pas obligé de laisser du courrier personnel"... N'empêche, un audit interne va bientôt être confié à Didier Migaud, président de la Commission des Finances à l'Assemblée... Certaines décisions n'ont d'ailleurs pas attendu... Ainsi, le contrat de l'attachée de presse de Royal, rémunérée par le parti depuis la Présidentielle, n'a été reconduit que pour un mois... "On n'est pas la vache à lait d'une structure qui n'a rien à voir avec le PS", explique Pascale Boistard, la nouvelle responsable de l'organisation... Le bureau autrefois proposé à Ségolène Royal a, lui, été récupéré par Harlem Désir... tandis que, dans celui de Pierre Moscovici, s'est maintenant installé Jean-Christophe Cambadélis... bureau qui, là encore, a été soigneusement vidé... Et pendant ce temps-là, "Aubry laisse Hamon s'imposer comme la nouvelle figure du PS"... Ca, c'est à lire dans Le Figaro... qui pointe à la fois donc la discrétion de Martine Aubry et l'omniprésence de son porte-parole Benoît Hamon... "On dirait que c'est lui qui a gagné le Congrès de Reims", commente Paul-Henri du Limbert... qui rappelle les nombreuses divergences entre les deux intéressés, notamment sur l'Europe... Conclusion de l'éditorialiste : "Martine Aubry devra s'habituer à laisser parler en son nom quelqu'un qui ne pense pas comme elle"... Toujours dans Le Figaro... vous pourrez lire que "les éléphants meurent prématurément au zoo"... "La captivité fragilise la santé des pachydermes, et pose la question de la préservation de l'espèce en milieu fermé... Une étude a estimé l'espérance de vie des éléphants d'Asie à 19 ans quand ils sont enfermés, contre 42 ans en liberté"... Vive donc la liberté des éléphants !... Et vive les martres et les belettes ! Ca, c'est à lire dans La Croix... "La liste des espèces nuisibles vient d'être réactualisée... Les martres et les belettes ne sont plus des espèces nuisibles... En revanche, le putois l'est toujours... Les autres titres de la presse, ce matin... Les suites de l'enquête sur l'escroquerie de Bernard Madoff... "Les surprenantes victimes du scandale Madoff", annonce Les Echos... "Comment Madoff a piégé le gotha", explique La Tribune... Hier, on a appris que les plus grandes fortunes de la planète s'étaient laissé séduire par les promesses de gains mirifiques que proposait l'insoupçonnable escroc... Sur le site Internet de L'Express, on apprend que la jet-set française est également concernée... Le petit-fils du fondateur de Publicis, Daniel Hechter ou encore Caroline Barclay auraient, nous dit-on, perdu de grosses sommes dans l'aventure... Un jugement très attendu aujourd'hui à Reims... C'est l'affaire de la frite, et c'est à lire dans Le Parisien... Une femme qui affirme être handicapée après être tombée dans un restaurant Quick : elle aurait glissé sur une frite... "Ce jour-là, le sol était très propre", rétorque l'avocat du restaurant... Et puis tous vos journaux reviennent aussi sur l'affaire des chaussures lancées par un journaliste irakien contre George Bush... Photo du journaliste dans quasi tous vos journaux... "Un héros en grandes pompes", titre ainsi Libération... Tandis que Robert Solé, dans Le Monde, s'interroge... "On ne sait pas par quel bout prendre cette affaire de godasses... Bush était arrivé sur la scène proche-orientale avec ses gros sabots... Raisonnant comme une pantoufle, il s'est pris les pieds dans le tapis, et finira sa Présidence dans ses petits souliers, avec des gardes du corps qui ne le quitteront plus d'une semelle... Barack Obama, poursuit-il, semble être d'une autre pointure... Mais il a un gros caillou appelé Irak dans sa chaussure"... Un billet titré "Pompes funèbres"... comme un dernier hommage à Derrick...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.