Et revoilà les sangliers... Nous en parlons régulièrement dans notre revue de presse... Des sangliers dans le Nord... Des sangliers dans l'Ouest... Ils sont de plus en plus nombreux, provoquent des accidents, ravagent des cultures, et se font tuer aussi de plus en plus... Et maintenant, raconte Le Monde, "les sangliers sont entrés dans Berlin"... Reggiani a chanté "Les loups sont entrés dans Paris"... Et là, c'est donc "les sangliers sont entrés dans Berlin"... papier signé Marie de Vergès, correspondante du journal en Allemagne... "A la nuit tombée, les chasseurs urbains mettent les bouchées doubles... Les rues de Berlin se vident... C'est le meilleur moment pour traquer la bête, sans mettre les habitants en danger... Leur cible donc : les sangliers... une espèce qui prolifère dans la capitale allemande, depuis quelques années : ils seraient aujourd'hui entre 5 et 8.000... Explication d'un porte-parole de l'Office des forêts : 'Berlin est une ville très verte, avec beaucoup de parcs et de jardins... Le sanglier s'y sent à l'aise"... Et puis il y a une autre explication, une explication historique : la chute du Mur, en 1989... Pourquoi la chute du Mur ?... Tout simplement parce qu'elle a fait disparaître la frontière physique qui séparait la ville des forêts de la région"... Résultat donc : tout plein de cochons sauvages, et beaucoup de Berlinois pas vraiment rassurés... Nathalie Kosciusko-Morizet, vous pensez qu'on verra un jour des sangliers dans Paris ? (...) Si je vous pose la question, c'est que vous passez depuis longtemps pour être une spécialiste des questions de l'environnement... d'où, d'ailleurs, la surprise provoquée hier par votre départ du secrétariat d'Etat à l'Ecologie... Et ce matin, tous les journaux reviennent évidemment sur le remaniement... et donc sur cette surprise... "Mini-remaniement, mini-surprise", titre ainsi, à sa Une, France-Soir... Et la surprise, c'est donc vous, Nathalie Kosciusko-Morizet... "Mini, mini, mini" : ça, c'est le titre de l'éditorial de Bruno Théveny, dans Le Journal de la Haute-Marne... "Dans les années 70, écrit-il, Jacques Dutronc avait laissé un tube : "Mini mini mini"... Eh bien, voilà de nouveau ce titre en vigueur avec le remaniement ministériel, qui relève, estime-t-il, d'un simple toilettage... "Mini, mini, mini : tout est petit dans ce remaniement", note également Rémi Godeau, dans L'Est Républicain... Tandis que Sud-Ouest confirme : "Kosciusko-Morizet, seule surprise"... Les autres nominations, elles, n'ont donc surpris personne... Comme prévu, Brice Hortefeux remplace Xavier Bertrand au ministère du Travail... Et c'est Eric Besson qui remplace Hortefeux à l'Immigration... Pour Le Républicain Lorrain, "il s'agit du coup d'un simple jeu de chaises musicales"... Bref, "un remaniement qui ne change rien", titre à sa Une La Marseillaise... De nombreux éditorialistes y trouvent toutefois matière à commentaires... preuve que ce n'est pas totalement rien... des commentaires souvent particulièrement acides à l'encontre d'Eric Besson, ancien PS passé chez Sarkozy au moment de la Présidentielle, et donc désormais ministre de l'Immigration... "Il fallait miser sur l'absence totale d'amour-propre d'Eric Besson pour le nommer à ce ministère", note ainsi Olivier Picard, dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... en précisant "qu'il fallait que l'intéressé soit également démuni du sens de l'honneur le plus élémentaire pour accepter cette promotion"... "Quelle est la différence entre Judas et Besson ?", questionne de son côté Bruno Testa, dans L'Union... avant d'apporter sa réponse : "La différence, écrit-il, c'est le sens de l'honneur" (on y revient)... "Judas s'était pendu après avoir vendu Jésus, ce qui ne serait pas venu à l'idée d'Eric Besson, qui espérait bien jouir un jour de sa trahison"... Je vous avais prévenus : commentaires très acides, et parfois pleins d'ironie... A l'image de Didier Pobel, dans Le Dauphiné Libéré, qui parle de Besson comme "d'un très bel exemple d'intégration... Afin d'échapper à une sanglante guerre civile entre ethnies du PS, il a lui-même quitté un jour son pays politique d'origine... Il aurait pu se faire reconduire à la frontière... Mais non : il a trouvé en Sarkozy une vraie terre d'accueil... Au fond, conclut Didier Pobel, il ne manque plus qu'une seule chose à Eric Besson, à savoir des papiers, de beaux papiers azur estampillés UMP"... Voilà donc pour Besson... sachant que, vous concernant, Nathalie Kosciusko-Morizet, les journaux, ce matin, sont plutôt positifs... Tous racontent que vous n'avez été prévenue qu'au dernier moment, par François Fillon, de votre arrivée au secrétariat d'Etat à l'Economie numérique... Tous expliquent également que même si vous, vous parlez de "promotion", il semble plutôt que vous payez là votre liberté de ton... Et puis il en est aussi tout de même qui soulèvent la question d'un éventuel conflit d'intérêts... Ainsi Guillaume Launay, dans Libération, qui fait état d'un des petits mots de bienvenue que vous avez reçus hier... "L'Association de l'économie numérique salue la nomination de Nathalie Kosciusko-Morizet en tant que secrétaire d'Etat à l'Economie numérique... Elle lui apporte tout son soutien dans sa mission... Un mot de bienvenue fraternel, au sens propre", explique mon confrère... qui précise que cette association est présidée par votre frère, Pierre Kosciusko-Morizet... Alors donc, oui ou non, conflit d'intérêts ? (...) Reste maintenant à savoir qui vous remplacera au secrétariat d'Etat à l'Ecologie... Certains ont parlé de Nicolas Hulot... Mais non, affirme Le Figaro... "François Fillon l'a rappelé hier, à l'occasion de ses voeux à la presse : il ne veut pas de star dans son équipe"... Je ne suis pas sûr que ce soit très gentil... A la Une également, ce matin, pour la troisième semaine consécutive : la guerre au Proche-Orient... Grande photo, à la Une de L'Humanité... "Gaza : toujours plus de massacres"... Grande photo, à la Une de Libération... "Gaza : déluge de feu avant la trêve"... "Hier, alors que les pourparlers en vue d'un cessez-le-feu semblaient avancer, Israël a mené une offensive particulièrement meurtrière, touchant un immeuble de l'ONU et un hôpital... Pourtant, "en Israël, l'opération continue d'être soutenue par l'opinion", explique Delphine Mathieussent, la correspondante de Libé à Jérusalem... "Selon les derniers sondages publiés hier par le quotidien de gauche Haaretz, plus de 80% des Israéliens estiment que l'armée n'a pas été trop loin, malgré le bilan des pertes civiles palestiniennes qui ne cesse de s'alourdir... "L'opinion n'a jamais été aussi unie et aussi déterminée", assure ainsi Ari Shavit, éditorialiste de Haaretz et ancien militant pacifiste, favorable à un retrait des Territoires occupés, mais aujourd'hui convaincu que l'opération militaire est une guerre juste... "Une guerre juste. Juste une guerre" : c'est également le titre de l'éditorial de Christophe Barbier, dans L'Express... "Il faut réfléchir par-delà l'horreur, écrit-il... Le Hamas est un mouvement terroriste... Et en menant cette guerre, Israël a raison... Israël agit pour nous, pour notre tranquillité"... Christophe Barbier dit également que "la solution est politique"... Sachant que "ce dossier-là, pour les médias, c'est un dossier piégé"... Ca, c'est ce qu'explique Jean-Marcel Bouguereau, dans Le Nouvel Observateur... "Nous essayons d'être objectif, écrit-il... Mais ce n'est pas facile, ce dossier déclenchant les passions irrationnelles... à tel point que le site de Libération a décidé de bloquer les commentaires sur les articles traitant du conflit, car ils donnaient lieu à un déchaînement de haine... Moi-même, écrit Jean-Marcel Bouguereau, sur le site de l'Obs, je me suis fait traiter alternativement de 'sioniste' et de 'suppôt du Hamas'... et ceci, précise-t-il, pour le même commentaire"... De la difficulté d'écrire, de décrire et de commenter ce qui se passe à Gaza... A lire donc, cette semaine, dans Le Nouvel Observateur... Et dans l'hebdo Vendredi, vous pourrez lire comment "la guerre fait le jeu des communautaristes"... "L'effet Gaza en France", à travers les blogs et les sites Internet... Les autres titres de la presse, ce matin... La baisse du taux de rémunération du Livret A... Il sera ramené à 2 et demi pour cent au 1er février... Et ce matin, Le Parisien-Aujourd'hui en France propose "ses conseils pour votre Livret A"... Premier conseil : ne le videz pas... A la Une du Figaro... "Sarkozy met en garde les banquiers"... En contrepartie du soutien financier de l'Etat, le Président a demandé aux dirigeants des grandes banques de renoncer à leur bonus en 2009 et d'être raisonnables sur le versement des dividendes aux actionnaires... D'où ce titre à la Une de La Tribune : "Les banquiers et leurs actionnaires au régime sec"... La Tribune qui révèle par ailleurs l'existence d'un rapport préconisant d'assouplir le recours à l'intérim... rapport remis à Xavier Bertrand juste avant son départ du ministère du Travail... Le journal évoque "un dossier explosif"... Dossier sur le travail, ce qu'est devenu le travail, dans La Croix ce matin... Dossier sur le travail, ce qu'est devenu le droit du travail... "Travail et protection sociale : un droit malmené"... Ca, c'est à lire ce mois-ci dans la revue Esprit... Et puis, pour finir, je vous signale dans Libé un dossier tendance, appelé "Chauds lapins"... ou comment le gilet en peau de lapin a refait son apparition dans les boutiques et les rues de l'Hexagone... Je ne sais pas, Nathalie Kosciusko-Morizet, si vous êtes une adepte du gilet de lapin... Mais je crains fort qu'un jour, on nous fasse le coup de la mode des gilets en poils de sanglier...

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.