Un village se bat contre une antenne-relais, la Voix du Nord, livreurs et chauffeurs se battent contre Uber et compagnie, Libération,, la Croix se bat pour les juges aux affaires familiales. Dans Explicite l'empire d'une secte qui délire sur les pyramides, menée par un gourou antisémite aux millions d'adeptes web...

Des psychiatres s'alarment : pourquoi tant de "fous" dans nos rues ?
Des psychiatres s'alarment : pourquoi tant de "fous" dans nos rues ? © Getty / sdominick

On parle des fous ce matin...

Et le Parisien s'interroge en page 2, "pourquoi tant de "fous" dans nos rues", et le mot "fou" va choquer par sa brutalité, car le journal parle ici de personnes atteinte de dépression, 7 à 10 % des français, des bipolaires, des schizophrènes et aussi des autistes, et cela fait beaucoup de fous en France alors, et le journal met des guillemets  à "fous" pour atténuer sa violence et à sa une parle des "malades mentaux livrés à eux-mêmes"... 

Car au-delà du malaise qui vous prend quand une femme élégante tape soudain du pied et se met à hurler dans un wagon de la ligne 1 du métro parisien, c'est d'abandon que parle le Parisien, car la médecine psychiatrique est en déshérence, Libération le racontait la semaine dernière:  le diagnostic des maladies mentales est tardif voire inexistant, et faute de moyens, de personnels et de structures, des âmes errantes s'égaillent dans les rues sans être pris en charge. "Jamais on ne laisserait un patient opéré à cœur ouvert quitter l'hôpital le lendemain de son opération" dit le professeur Pelissolo de l'hôpital Henri Mondor de Créteil... qui a remis une lettre d'alerte à la ministre de la santé Agnès Buzyn singée par plus de 100 psychiatre, mais la ministre sait déjà tout ou presque, "on a un retard incroyable" confie-t-elle... et on sait tout depuis si longtemps, le Parisien le rappelle, en 2004, un grand plan santé mentale avait été lancé après e meurtre  de deux infirmières par un jeune homme schizophrène et qui ne prenait plus ses médicaments, faute de suivi... Rien n'a changé...

Et ce n'est pas le seul abandon dans les journaux ce matin...

Et quand les journaux contemplent la crise britannique, mention au direct du Monde, ce sont bien les crises françaises qui nous prennent et à peine commencé le grand débat, les journaux raconte tant d'autres fractures

Abandon médical encore dans Sud-Ouest parti revoir les familles de ces enfants nés sans bras ou avec des bras atrophiés.

Abandon social et absurdité des lois toujours dans Sud-Ouest, qui raconte les pêcheurs obligés désormais de ramener à terre des poissons invendables ou non comestibles qu'ils rejetaient autrefois à la mer, obligation européenne et écologique, mais sur le port de la Potinière, Cédric qui vient d’acheter un vieux chalutier se sent prisonnier..

Peur de la technologie dans la Voix du nord, puisqu'à Saméon, 500 habitants, on se bat contre l'installation d'une antenne-relais pour téléphones de 45 mètres de haut, qui dominera l'église et la crèche et l'école et les chèvres à la pâture, et croit-on saturera le village de ses ondes électro magnétiques, « un chancre, qui défigure tout et nous bombarde de cochonneries »...  Et saméon subit l'intérêt général puisque l'Etat veut mettre fin aux zones blanches d'ici à 2020, et les opérateurs trouvent toujours, un propriétaire qui moyennant un loyer confortable, accepte que ses terres accueillent la modernité... 

A la Une de l'Humanité,  "la révolte des robes noire," on manifestait hier à paris, avocats en grève et autres professions judiciaires confondues contre une réforme de la justice qui déshumaniserait l'institution en renvoyant les justiciables aux ordinateurs et aux procédures anonymes, et cette colère revient dans la voix du Nord comme dans l'est républicain, elle fait aussi la une la Croix qui cible la réforme de la procédure de divorce;  qui contournera la conciliation initiale devant le juge aux affaires familiales... mais la Croix s'est installé dans le bureau de Godefroy du Mesnil, vice-président du tribunal de Nantes,  qui accompagne des femmes et des hommes fâchés ou fragiles, et l'on entend dans la voix de ce magistrat la même humanité qui se dégageait des maires venus hier parler de la France au Président de la république. On a redécouvert les maires mais il est d'autres voix de France qu'un journal  relaie, les entend-on là-haut...

Il est aussi des gens qui se battent et dans Libération, regardez la force de ces chauffeurs de VTC et autres livreurs à vélo de la nouvelle économie, qui veulent faire reconnaître qu'ils sont de fait des salariés de Uber et de ses émules et non pas des auto entrepreneurs exploitables à merci, Brahim Antoine et Jérôme ont porté plainte, Brahim qui s'est endetté pour Uber en achetant une voiture à 30000 euros, Jérôme qui livrait à vélo et s'est retrouvé blessé, pauvre et maigre, et se redresse depuis. Ils sont, dirais-je, de belles figures de ce pays... 

Et une folie pour finir...

Qui vous lirez sur un site appelé Explicite, un voyage chez les illuminés de l'archéologie alternative, comprenez un univers de théories fantastiques sur les origines du monde où l'on apprend que les pyramides de Gizeh en Egypte furent construite non pas par les égyptiens mais par une peuplade supérieure et mystérieuse, peut-être extra-terrestre, et tout ceci serait lourd de messages...

Mais ce qui fut des délires d'initiés est devenu un phénomène de masse par la méchante grâce d'internet. Un film, la Révélation des pyramides, a été visionné 90 millions de fois et diffusé sur RMC découverte.  Et ces billevesées ne sont pas innocentes, puisqu'elles sous-tendent des théories de race supérieure, et fascinent une extrême droite, et Explicite a suivi la figure majeure de la secte, un grand blond nommé Jacques Grimault, le grand prêtre du mystère des pyramides que Jean-Marie le Pen admire... Dans une dans une conférence, au Café de paris, 11e arrondissement, le dénommé Grimault, excite son public contre les juifs, "Quelle est la clique qui maintient l'ordre en France ?" Premiers rangs, en choeur : "Les Juifs !"  et dit ensuite à explicite que "la faction talmudiste a choisi Macron parce que son nom est l'anagramme de monarc, monarque."

Et ces idioties sont posées et bougent dans des univers sans structures;  un youtubeur populaire, Squeezie, vient de reprendre les fantasmes sur les pyramides dans une vidéo regardée plus de 4 millions de fois, le jeune homme s'est excusé depuis car corrigé patiemment par une autre youtubeuse, Charlie Danger, qui l’a convaincu...  Et cette guerre de la folie et de la raison se décline sur la toile comme dans les media. 

Il faut ici lever la tête des drames et des horreurs et regarder une espérance. Tiens d'internet, nous viennent aussi des lettres d'amour, qui font la jeune gloire d’une écrivaine de Martigues, Morgane Ortin, amoureuse de l'amour, dit la Provence, qui compile sur son compte Instagram les mots enflammés qu'elle écrit et reçoit et ceux de tous les amoureux qui les lui confient, "amoureux solitaire" est le nom du compte, et d'un livre qui est sorti... Cela va mieux.

Dans la République du centre, on tombe amoureux aussi en dansant sur la piste  du Nova club d’Orléans les mercredis après-midi, quand pleuvent les confettis sur la piste et l'on se remue en pas hésitants ou dans un fauteuil, car ces danseurs sont handicapés, ils viennent de centres de rééducation de tout le Loiret, cela s'appelle Dance hand, l'idée d'une accompagnante nommée Cindy, dont les patients n'étaient jamais allé danser. 

Superbe folie. 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.