Ca a commencé comme ça... "Il paraît que Sarko va parler à la télé... Il va peut-être enfin nous écouter"... C'est Le Parisien-Aujourd'hui en France qui raconte la fin d'après-midi, dans le cortège de manifestants parisiens... un cortège composé en grande majorité par des enseignants... La journaliste croise même le patron de la FSU, Gérard Aschieri avec une petite lueur d'espoir dans le regard... "Je le verrais bien nous annoncer le lancement du chantier sur la revalorisation du métier, ou quelque chose comme ça"... Bref, tout le monde attendait un signe... Ca s'appelle une "leçon de communication"... un "coup"... Face à une grève, une belle mobilisation, que faire quand on est au pouvoir ?... Eh bien, faire diversion... Parce que certes, quelques titres, ce matin... essentiellement dans la presse régionale... parlent de la grève de la fonction publique hier... et comptent les grévistes... Mais, pour la plupart, c'est bien sûr l'annonce, par Nicolas Sarkozy, d'une loi pour un service minimum d'accueil dans les écoles, qui est en Une... Pour L'Humanité, "Sarkozy se venge d'une grève qui fait école"... Libération constate que "Sarkozy passe en force"... Oui, "Sarkozy défie les profs", estime également Le Parisien-Aujourd'hui en France... Paul-Henri du Limbert, dans Le Figaro, est bien le seul, ce matin, à défendre le Président de la République... Il salue "cette solution de bon sens"... applaudit Nicolas Sarkozy qui "s'attaque à un nouveau tabou"... Il est sûr que la gauche et les syndicats de fonctionnaires "vont le traiter de démagogue ou de populiste... puisque, en France, est démagogue ou populiste toute personne qui considère que l'on n'est pas obligé de rester fidèle à des habitudes délétères"... Et l'éditorialiste conclut : "Le message présidentiel se résume en peu de mots : la rupture ne fait que commencer"... Alors je vous le disais : l'éditorialiste du Figaro est bien seul à défendre cette ligne... "Nicolas Sarkozy est de retour... Nicolas Sarkozy, le tacticien, l'homme des coups", ironise Michel Vagner, dans L'Est Républicain... "Ce coup d'éclat ou de force, c'est selon, sur un sujet somme toute secondaire, risque d'avoir pour conséquence néfaste de stériliser une nécessaire réflexion sur l'efficacité de notre système éducatif", s'inquiète Olivier Picard, dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... "Le gouvernement semble avoir tout bonnement oublié l'essentiel"... Eh oui, "ce n'est pas le malaise des fonctionnaires qui préoccupe Nicolas Sarkozy... Son souci, c'est l'accueil des élèves et le droit au travail pour les familles... Cette façon de vouloir noyer le poisson risque de plomber le climat social", analyse Bernard Revel, dans L'Indépendant du Midi... qui se demande "ce que Nicolas Sarkozy va bien pouvoir inventer, le 22 mai, pour éclipser la journée d'action sur les retraites"... "Droits des enfants et droits des grévistes... droit au travail et droit de garde... En surfant sur une opinion publique qui n'est pas défavorable à un service minimum d'accueil, Nicolas Sarkozy joue la fermeté", constate Hervé Cannet, dans La Nouvelle République du Centre... Pour Paul Burel, dans Ouest-France, c'est "un assaut présidentiel à risques limités"... Et pour cause, écrit Frank de Bondt, dans Sud-Ouest : "le consommateur s'est substitué au citoyen... Et ce qui motive le pouvoir, c'est le souci de satisfaire le consommateur... L'ordre social s'accommode naturellement de la grève en tant que mouvement de protestation, alors que l'ordre marchand la considère comme un empêchement inadmissible"... "En misant sur l'opinion contre les enseignants, le gouvernement joue sur du velours", commente Jean-Marcel Bouguereau, dans La République des Pyrénées... "Le populisme scolaire est en train de gagner la partie", ce qui explique que la réforme de Xavier Darcos se met en place petite touche par petite touche, sans que l'opposition ne puisse profiter du climat politique qui devrait pourtant être, pour elle, pain béni... Surprise, surprise, suite... Et là, on parle économie... "La bonne surprise de la croissance française", titre Le Figaro... "Divine surprise", pour Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Inespérée poussée de la croissance", note Libération... Les Echos résume : "L'économie française a fait mieux que prévu en 2007, et débute 2008 sur une bonne note"... Alors, dans les différents journaux, vous lirez les analyses économiques de fond... Ce qui intéresse vos éditorialistes, c'est la manière dont le gouvernement en a fait état... "Quand une bonne nouvelle tombe, on savoure... et on fait partager", écrit Bruno Théveny dans Le Journal de la Haute-Marne... "C'est ce qu'a fait Christine Lagarde... On ne sait pas de quoi demain sera composé, alors la ministre peut exulter"... Et en même temps, ces "transports ministériels" sont-ils bien raisonnables ?... Pas vraiment, semble dire Pascal Aubert dans La Tribune... "Notre ministre des Finances gloussait d'aise, comme une poule qui vient de pondre un oeuf d'autruche... Le Premier ministre voyait la France exploser les compteurs de la croissance cette année, alors que beaucoup continuent de douter... sans compter le couplet présidentiel, d'une sobriété inhabituelle mais à la tonalité triomphante, sur le thème : 'vous voyez que les réformes, ça marche'... Cet emballement est naturel, poursuit Pascal Aubert, mais il n'est ni raisonnable ni sérieux... L'impact de la crise financière des dix derniers mois n'a pas encore été intégralement absorbé, et les mauvaises surprises sont encore possibles"... Dans Nice-Matin, Jean-Louis Gombeaud analyse ainsi les choses : "Un bon élève qui se cale sur la moyenne ne mérite pas de félicitations... Un mauvais élève qui flirte avec elle mérite les encouragements... Alors oui, il faut les prodiguer à l'économie française, car la suite ne sera pas simple"... C'est l'INSEE qui a hier rendu publics ces bons résultats... Et parmi les statistiques présentées, celle indiquant que le pouvoir d'achat a augmenté de 3,3% l'an dernier... "Une vérité statistique qui aura du mal à convaincre les Français, qui ressentent le contraire", explique Le Figaro Economie... Et le journal décortique : "Ce n'est pas la hausse des salaires qui a augmenté le pouvoir d'achat, c'est plus globalement la masse salariale qui a fortement progressé"... Et puis, sur ce dossier, rapporte toujours Le Figaro Economie, "Nicolas Sarkozy tire les pleins bénéfices de la baisse des impôts sur le revenu, décidée par le précédent gouvernement, celui de Dominique de Villepin... La situation s'annonce en revanche nettement moins favorable pour 2008"... Allez, on quitte l'Hexagone... Les journaux se penchent de nouveau, ce matin, sur la situation en Birmanie... Il y a La Croix, qui appelle à "desserrer l'étau birman"... Pour son éditorialiste Dominique Gerbaud, "la morale doit pouvoir, dans des situations extrêmes, remettre en cause les fondements de l'ordre juridique international"... Le Monde aussi en appelle à la protection humanitaire... et constate "qu'à Rangoun, il n'est nul besoin de fusils pour assassiner un peuple"... Le Figaro veut croire en l'ONU, qui "convoque une réunion d'urgence pour venir en aide aux Birmans"... un sommet qui devrait se tenir en Asie, avec plusieurs pays de cette région du monde... Dans La Croix, vous lirez comment les chrétiens de Birmanie se mobilisent pour aider les sinistrés, et comment ils doivent déjouer le contrôle de la junte pour apporter cette assistance... Et Rémi Favre explique : "A Rangoun, la cour de l'archevêché ressemble à un dépôt d'aide humanitaire : des sacs de riz, des vêtements s'entassent... Et déjà 40 médecins, infirmières et prêtres sont partis pour le delta de l'Irrawaddy... Quand ils n'arrivent pas à contourner les check-points de l'armée, les volontaires passent sans les vivres, juste avec de l'argent... Et avec cet argent, eh bien ils achètent sur place du riz et des médicaments... C'est plus difficile, c'est plus cher, mais c'est plus prudent", témoigne un prêtre birman... A lire également dans les journaux, ce matin... Eh bien justement : l'anti-Birmanie... C'est comme cela que Libération présente la Chine, qui fait face au tremblement de terre qui a détruit le Sichuan... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France et dans Le Figaro, on vous raconte l'histoire de miraculés... retrouvés plus de trois jours après le séisme... Et l'on s'inquiète aussi de la solidité des barrages hydro-électriques... "Maintenant, ce sont les inondations qui menacent", note ainsi Le Parisien... On parle de Cannes, évidemment, dans vos journaux... Mais je vous propose d'y revenir avec Le Monde 2... L'hebdomadaire a rencontré Clint Eastwood... et explique que "le vétéran du cinéma américain présente à Cannes un film sombre et ambitieux... Cela s'appelle 'L'Echange', et c'est le récit de la disparition d'un enfant dans le Los Angeles de la Grande Dépression"... C'est Angelina Jolie qui joue le rôle de la mère de l'enfant disparu... Et Clint Eastwood fait ce double compliment : "Angelina Jolie s'inscrit dans la tradition d'une Simone Signoret, dont le glamour évident n'effaçait jamais la très forte personnalité"... Un sondage particulier... Il s'affiche à la Une de L'Equipe... Alors que demain, se joue le dénouement du championnat de Ligue 1 de football... un sondage CSA donne Lyon sacré et Paris relégué... Mais bon, les matches se joueront quand même... Et puis, pour finir... ce Confidentiel du Figaro... "Fillon veut un Grand Prix de Formule 1 à Disneyland Paris"... Comme on n'est pas le 1er avril, ça doit être vrai... Selon Le Figaro, le dossier, au point techniquement, bute sur le financement... Il paraît que Mickey ne veut pas mettre la main à la poche...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.