Alors ce matin... c'est le retour de la croissance... Pas un retour en chiffres, non... Un retour en Une des journaux... Certains y verront peut-être un début... Retour de la croissance donc... Et il faut bien l'avouer... Retour aussi de la méthode Coué... Et l'adepte de la méthode Coué, ce matin, s'appelle : Christine Lagarde, la ministre de l'Economie et de l'Emploi... Dans Le Figaro Economie, elle affirme : "La croissance du troisième trimestre surprendra"... Selon elle, les dernières nouvelles conjoncturelles sont "très encourageantes"... Alors soit... On veut bien croire la ministre, en attendant de voir... Mais, plus largement, La Croix s'interroge quand même ce matin : "Où chercher la croissance ?"... Le quotidien catholique précise que cette question, c'est en fait celle posée par le Président de la République à la commission présidée par Jacques Attali... Une commission qui a présenté hier ses premières mesures... Et pour La Croix, ça se résume ainsi... c'est "un pari libéral"... "Faire confiance à la concurrence", synthétise La Montagne... Et Paris-Normandie s'inquiète : "Casser les prix, mais à quel prix ?"... Pour le journal, les propositions de la commission suscitent le scepticisme... Plus que sceptique, Jacques Guyon, dans La Charente Libre... "Tant qu'à libérer les freins de la croissance, on propose carrément de les supprimer... Terminé le principe de précaution, jugé si néfaste au progrès scientifique... Finie la trève hivernale pour les expulsions... Hors circuit l'interdiction de la revente à perte... Aux poubelles de l'Histoire les lois sur les grandes surfaces... Et vive la concurrence !"... L'éditorialiste conclut : "A ce train-là de surenchères, qui pourra freiner Attali ?... Seul Sarkozy, peut-être"... "Commission Attali : des idées qui dérangent"... C'est le titre de La Tribune... et la conclusion également de l'éditorial de Pascal Aubert... "Ce rapport d'étape, c'est une sorte d'inventaire à la Prévert, la poésie en moins... Mais heureusement il y a quelques idées dérangeantes... récupération de surfaces foncières... relations distributeurs-PME... liens locataires-propriétaires... Des idées dérangeantes, et a priori novatrices... si du moins ce rapport n'atterrit pas dans un tiroir"... Des propositions dérangeantes... C'est aussi ce que constate Sylvain Besson, dans Le Temps... "Les premières résistances n'ont pas tardé à se manifester", explique le journaliste suisse... "jusqu'à l'intérieur du gouvernement... La remise en cause du principe de précaution, accusé d'entraver la prise de risques, a été qualifiée de 'réactionnaire' par la secrétaire d'Etat à l'Ecologie... Mais ces manifestations d'hostilité semblent plutôt réjouir Jacques Attali"... De quoi le réjouir aussi, très certainement : les applaudissements du Financial Times, à Londres... "Jacques Attali, c'est le big-bang de Sarkozy"... Et le journal se réjouit : "On va enfin abattre toutes les vaches sacrées qui brident la prospérité française"... La croissance d'un côté... La crise de l'autre... On ne parle pas de la même chose... "La crise"... C'est la Une d'Aujourd'hui en France... la crise chez les patrons... L'affaire Gautier-Sauvagnac divise le MEDEF, explique le journal... Ce financement présumé occulte des syndicats par le patronat français a entraîné hier la mise à l'écart du numéro 2 du MEDEF... Aujourd'hui en France rappelle qu'on en est à plus de 20 millions d'euros de retraits suspects, et annonce aussi que de nouvelles opérations de police sont prévues cette semaine... Alors les patrons sont sous haute tension... Mais le journal rappelle que c'est le financement des syndicats qui est sur la sellette... Patrons et syndicats, estampillés "ennemis" depuis la nuit des temps, ont des relations bien plus ambiguës que ce que l'on croyait... Dans un entretien au Monde, celui qui présida l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie juste avant Denis Gautier-Sauvagnac explique que "ces retraits en liquide ont toujours existé"... Daniel Dewavrin indique que ces versements ont pour but de "fluidifier les relations sociales"... Libération fait du "mystère de la caisse noire du MEDEF" l'histoire du jour... Le journal rappelle, en effet, qu'en 2000, en créant le MEDEF, Ernest-Antoine Seillière et Denis Kessler ont fermé les robinets... Mais manifestement, à l'UIMM, la pompe n'a pas été désamorcée... Du coup, pour un ancien dirigeant patronal resté anonyme, la surprise, c'est que Gautier-Sauvagnac se soit fait prendre aussi bêtement la main dans le sac... Dans Les Echos, Dominique Seux espère qu'avec cette affaire, on va voir "la fin d'un système"... L'éditorialiste demande la révision des règles de financement des organisations d'employeurs et de salariés... "C'est devenu une priorité"... "Les Français veulent des médias in-dé-pen-dants"... C'est la Une de Libération... un sondage LH2, où 62% des Français jugent que télés, radios et journaux sont soumis au pouvoir politique... Et la critique est encore plus marquée chez les sympathisants de gauche, depuis que Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République... Il faut dire, note Libération, que depuis l'élection présidentielle, le nombre de journalistes débauchés par le pouvoir brouille les pistes... même si les sociétés de journalistes demandent, depuis quelques mois, l'inscription dans la loi de l'indépendance des rédactions... Dossier en cours dans la presse : celui de la rédaction des Echos, qui se bat pour ne pas être racheté par Bernard Arnault, le patron du groupe de luxe LVMH... Les journalistes des Echos craignent les collusions économiques et politiques... Et d'ailleurs, cette semaine est cruciale pour l'avenir des Echos et de La Tribune... C'est Le Figaro qui l'explique... Selon le journal, ce n'est plus qu'une question de forme... Le groupe Pearson, propriétaire actuel des Echos, estime que la voie est libre pour la vente à LVMH... Les salariés, eux, ont déposé un référé en justice, et dénoncent "le passage en force de la direction"... Les médias... La presse écrite, plus particulièrement... Dans Les Echos, vous trouverez ce matin "la nouvelle carte de la presse régionale"... ou comment les différents groupes de presse se partagent les titres de l'Hexagone... C'est le scoop du jour... Il est en Une de L'Equipe... "Lamour renonce à la présidence de l'AMA"... Jean-François Lamour annoncera aujourd'hui qu'il retire sa candidature au poste de président de l'Agence Mondiale Anti-dopage... L'Equipe explique que la candidature-surprise de l'Australien John Fahey lui a fait comprendre qu'il n'était pas soutenu par les instances internationales... Bref, il jette l'éponge... Pour L'Equipe, ce feuilleton "marque le déclin institutionnel de l'Europe et de la France sur le thème du dopage dans le sport de haut niveau... Face aux valeurs sportives défendues par la vieille Europe, c'est la vision anglo-saxonne qui devrait s'imposer... Elle n'est pas forcément permissive, précise le journaliste de L'Equipe... Mais elle est basée davantage sur la protection des intérêts économiques générés par le sport"... Alors, s'interroge le quotidien sportif dans son éditorial, "verra-t-on l'Europe se rebiffer, en créant par exemple une agence européenne, qui aurait enfin le poids, pour défendre l'éthique et les principes qu'elle préconise ?"... L'Equipe qui constate que le dopage est sous influence... Et sinon, dans la presse... "Accord en vue sur les tests ADN", annonce Le Figaro, qui souligne que "la commission mixte paritaire doit approuver la version, remaniée par le Sénat, de l'amendement Mariani". "Ne déshonorez pas la France !", implore L'Humanité, qui se prononce "contre l'amendement ADN" et présente des artistes et intellectuels qui "exigent de la commission mixte Sénat-Assemblée la disparition honteuse de la loi Hortefeux". Et sur ce thème, à lire : le point de vue de Michel Wieviorka, dans Ouest-France... Le sociologue analyse que ce dossier très large de l'immigration, c'est "l'ouverture à droite" de Nicolas Sarkozy, qui fait pendant à celle, beaucoup plus visible à gauche... une ouverture à droite qui marque le déclin de notre capacité à adresser au monde entier un message humaniste à portée universelle... La presse étrangère est toujours friande des rumeurs de séparation du couple Sarkozy... Die Welt constate "la crise conjugale"... et le fait que la first lady a depuis longtemps laissé tomber son conjoint, lors des apparitions publiques... A Londres, dans le Daily Telegraph, on apprend que les femmes françaises applaudissent les errements de l'épouse Cécilia... Et puis, pour finir... c'est à lire dans Libération... Portrait de "radins et fiers de l'être"... Des confessions d'avares assumés... comme celle de ce rapiat anonyme (donc pas si assumé que ça) : "Quand je fais les courses, je fais semblant d'avoir oublié le truc qui justement coûte cher... En général, c'est quelque chose que mange ma femme"... On tient le coupable de la croissance perdue...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.