C'est toujours chouette de rencontrer une nouvelle cousine. Celle-ci est un peu plus gironde que nous. C'est une nouvelle planète, que viennent de découvrir des scientifiques dans la revue Nature. La cousine n'a pas un nom très sexy : GJ 12-14-B. Ce sont les chercheurs qui l'ont baptisée ainsi. Mais elle est intéressante car elle ressemble un peu à la Terre. Trois-quarts d'eau, moins de trois fois plus grosse, elle habite elle aussi la Voie Lactée, et quasiment sur le même palier puisqu'elle est seulement à 40 années-lumière de distance. Pour la température, il y fait entre +100 et +300 degrés. Tous ces détails, on les trouve sur LePoint.fr. Alors est-ce qu'on pourrait s'installer chez la cousine ? Non : on y manque cruellement de lumière, en particulier. Et puis toutes les différences citées, si elles sont relatives, restent tout de même importantes. Mais c'est un espoir pour les scientifiques. Grâce à de nouvelles méthodes et à un matériel plus performant, ils sont convaincus de multiplier les découvertes de planètes dans les années à venir. L'astronome Jean Schneider, de l'Observatoire de Paris, se dit même sûr qu'on trouvera une soeur jumelle de notre planète dans les cinq ans à venir. (Nicolas Demorand : "Alors faut-il préparer ses bagages ? Peut-être... En tout cas, au Sommet de Copenhague, ça se passe mal")... "Climat de zizanie", titre L'Est Républicain. "Dérèglement diplomatique", ajoute 20 Minutes. "Le Sommet est au bord du gouffre", s'affole La Tribune. Alors, que se passe-t-il ? Résumé dans Libération... Hier, on a assisté à des affrontements entre manifestants et police, à la démission de la présidente du Sommet. Et les tensions entre pays riches et pauvres sont encore montées d'un cran. La présidente danoise a démissionné pour cette raison. Pressée de faire avancer les négociations, elle est accusée d'avoir organisé des réunions à huis-clos et d'avoir exclu les pays pauvres. Pour Libé, elle ne serait pas fâchée de cette démission, qui lui permettrait d'avoir les coudées franches pour négocier dans les couloirs. En tout cas, colère du Sud, qui demande de l'argent aux pays riches pour faire des efforts en faveur du climat. L'Humanité met en exergue la petite phrase du Vénézuélien Chavez : "Si le climat était une banque, vous l'auriez déjà sauvé". Chavez est là parce que, face à la menace de chaos, une quarantaine de chefs d'Etat sont arrivés dès hier à Copenhague, en avance sur le calendrier. Tout cela relativise l'optimisme de Nicolas Sarkozy sur l'issue de ce Sommet, hier à la télévision. Il y a tout de même une clé, donnée par un expert dans Le Figaro : "Si Barack Obama arrive et s'engage dans un protocole et un financement durables, il débloque toute la situation"... sauf que : 1) (là aussi, le chiffre est dans Le Figaro), l'opinion américaine s'intéresse de moins en moins à cette question du climat. Selon l'institut Zogby, 49% des Américains s'en fichent plus ou moins ; 35 se sentent concernés. Et du coup... 2) (c'est à lire sur Slate.fr), exiger des Américains des réductions radicales de leurs émissions de carbone pourrait être contre-productif : cela pourrait provoquer un retour de bâton aux Etats-Unis... retour d'une telle ampleur que la loi sur le réchauffement climatique n'y serait jamais votée. Alors comment expliquer l'optimisme de Nicolas Sarkozy ? Réponse dans Le Figaro... Il s'est mis dans la poche hier onze dirigeants africains en les recevant à l'Elysée. Il leur a promis que l'Europe les aiderait à lutter contre la déforestation. C'est l'un des terrains de bataille les plus importants dans la lutte contre le changement climatique. Reste à savoir si les promesses seront tenues. Encore deux mots sur ce sujet... D'abord le dossier de Courrier International sur toutes les prophéties et apocalypses que l'on peut lire en ce moment sur la fin du monde. "Un numéro terrifiant", se réjouit Courrier. Et puis on n'a pas fini d'explorer les mystères de la nature... Le Monde, dans son édition datée d'aujourd'hui, s'arrête sur ce curieux phénomène : "Le chant des baleines bleues devient de plus en plus grave". Est-ce l'effet du changement climatique ? On ne sait pas. Ce que l'on sait, c'est que, quand ces bestioles de 25 mètres de long chantent, ça dépote : elles font plus de bruit qu'un avion à réaction. (ND : "Une autre source de pollution, dans Libération")... On respecte moins la loi anti-tabac. Le Parisien-Aujourd'hui reprend un rapport de l'association "Droit des non-fumeurs"... Selon ces croisés de la lutte anti-cigarette, les personnes déclarant souffrir de tabagisme passif au bureau ont plus que doublé entre 2008 et 2009. Et les contrôles dans les entreprises sont quasiment inexistants. Et pourtant, un salarié sur cinq souffrirait de tabagisme passif. Le Parisien s'intéresse aussi au champ de bataille le plus brûlant du moment : les terrasses de cafés. Restons dans les colonnes du Parisien, pour un tout autre sujet... C'est l'une des questions lancinantes du moment : le climat politique en France, en ce moment, favorise-t-il le Front National ? Tout en reconnaissant qu'il est difficile, aujourd'hui, d'évaluer sa performance future aux Régionales, le quotidien compile les données : - selon l'institut CSA, la désaffection de l'électorat populaire vis-à-vis de Nicolas Sarkozy est un signe ; - le renouvellement du FN avec la montée en puissance de Marine en est un autre. Elle a gagné 6 points dans le dernier baromètre IFOP/Paris-Match. Son père en a gagné 2 ; - dans les états-majors politiques, on estime pour l'instant que le FN est en mesure de se maintenir au second tour dans trois régions. A propos des Régionales, Le Figaro relève que "le MoDem de François Bayrou peine à finaliser ses listes" dans au moins trois régions : PACA, Champagne-Ardennes et Languedoc-Roussillon. En Poitou-Charentes, c'est un ancien PS qui conduira les listes... réponse du berger Bayrou à la bergère Royal, qui lui avait proposé l'union dès le premier tour. (ND : "Le débat sur la burqa se poursuit en France. Bruno, vous avez trouvé un homme sous un voile islamique")... Il s'appelle Madjid Tavakoli. Il a 23 ans. C'est la nouvelle icône de la contestation en Iran. Il a été arrêté le 7 décembre. Et pour l'humilier, les autorités iraniennes l'ont habillé en femme. Ce sont en tout cas les accusations de ceux qui soutiennent Madjid. Et du coup, sur le Net, circulent des vidéos d'hommes vêtus de voile en signe de protestation. Vous trouverez celle qui a été tournée à Paris, sur le site Médiapart.fr. Avoir 20 ans en Iran... C'est le sujet de Une des Inrockuptibles, cette semaine. Le point de départ de ce dossier, c'est le film "Les chats persans", qui sortira mercredi prochain. C'est l'un des grands succès du dernier Festival de Cannes. On y voit le Téhéran underground. Interview du réalisateur et des deux comédiens principaux, dans Les Inrock. Voici ce que dit l'actrice Negar Shaghaghi : "Les Occidentaux ne devraient pas être si surpris" de voir cet Iran libre et souterrain. "Cela fait longtemps que de jeunes Iraniens s'intéressent au rock, à la pop, à ce qui se crée dans le monde... Internet n'ayant fait qu'accélérer et faciliter ce processus. L'Iran est un pays de poésie et de culture. Les Iraniens ont en eux un potentiel créatif. La démocratie commence là". De Téhéran à Paris, dans des circonstances qui, évidemment, n'ont rien à voir, on débat du voile. Dans Le Point, parole à Henry Laurens... Il est historien du monde arabe et professeur au Collège de France. Et il remet cette question en perspective. "Le champ de bataille religieux est toujours le corps féminin. Mais en islam, les premières à défendre le voile, ce sont généralement les filles. Il existe une relation complexe entre le religieux et le féminin. Le judaïsme orthodoxe a le même rapport à la femme que l'islam orthodoxe. Et pour les catholiques, rappelez-vous Tartuffe". Catherine Golliau, du Point, lui fait remarquer que, tout de même, il relativise beaucoup. Réponse : "C'est essentiel : on ne peut réduire les sociétés musulmanes à l'islamisme politique qui s'est développé depuis la Révolution iranienne. Des jihadistes façon Ben Laden sont des nihilistes dont le niveau de culture islamique est à peu près égal à zéro. Il faut relativiser". En attendant, des fous de Dieu, il y en a bel et bien. En Somalie, par exemple... Dans le Paris-Match de cette semaine, vous trouverez les photos proprement insoutenables d'une scène de lapidation d'un homme adultère, près de Mogadiscio. (ND : "Un sourire, pour terminer")... Grand sourire : pour la première fois, l'institut Médiamétrie a mesuré l'audience des podcasts, ces émissions que l'on télécharge pour les écouter en différé. Et comme le titrent Les Echos : "France Inter est la radio la plus podcastée". Autosatisfaction, suite... Nos amis de France Culture arrivent troisièmes de ce classement. Et si l'on s'intéresse maintenant au classement des émissions les plus podcastées, France Inter est encore en tête. Le lauréat est en photo dans Le Parisien : c'est Patrice Gélinet et ses "2000 Ans d'Histoire", émission qui fête ses 10 ans. Un grand bravo à lui, et plus encore à sa réalisatrice Anne Kobylak, qui le supporte depuis de longues années. Car il faut savoir que Patrice Gélinet, professionnel hors-pair qui arrive à l'heure du laitier à France Inter pour lire d'énormes bouquins d'histoire, est aussi un adepte des jeux de mots les plus consternants. Il est décidément très fort : non seulement, il fait de "2000 Ans d'Histoire" un grand succès, mais il serait aussi capable d'animer "Les Grosses Têtes"... Bonne journée...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.