Après le Fillon gate, Marine gate? Macron sur la colonisation, pas facile de regarder l'histoire, pas facile en Russie non plus. les journalistes us ont du mal eux à regarder Trump

La revue de presse, bonjour hélène Jouan

Encore des « Emplois fictifs » dans la presse ce matin

Pouce sur le Fillongate pour ce matin, ce « Sisyphe de Sablé sur Sarthe » comme le surnomme Bruno Dive dans Sud-Ouest, lumière crue en revanche portée sur un possible Marine Gate… Marianne et Mediapart publient un rapport de l’Office européen de lutte anti-fraude qui atteste des « irrégularités commises par la candidate sur au moins 2 contrats de travail » d’assistant parlementaire. Le premier pour sa chef de cabinet dont l’OLAF souligne « la très faible présence au parlement européen » le second pour son garde du corps, rémunéré entre 2009 et 2011, 7237 euros mensuels pour un 3 quarts temps. Pour expliquer cette rémunération inhabituelle, Marine Le Pen aurait avoué presque sans fard l’emploi fictif, sauf qu’elle l’aurait justifié par une « régularisation faite en accord avec le parlement européen pour récupérer des salaires soit disant non versés précédemment ». Sauf que le parlement européen conteste cette version, et l’Olaf parle carrément de « faux ». Marine le Pen a jusqu’au 28 février pour rembourser 41 554 euros pour l’embauche fictive de son seul garde du corps, sans quoi elle subira des saisies automatiques sur ses indemnités d’élue. Mais l’histoire n’en restera peut-être pas là, le parquet de paris a ouvert mi-décembre une information judiciaire pour abus de confiance et recel, escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux et travail dissimulé…

Emplois fictifs pour assistants parlementaires, en passe décidément de devenir le gimmick, un peu pourri, de cette campagne présidentielle.

Ce matin dans la presse, évidemment des réactions aux propos d’Emmanuel Macron sur la colonisation

Et décidément, au-delà des réactions politiques suscitées par « ce crime contre l’Humanité » dénoncé par le candidat, deux façons de regarder l’histoire dans la presse également.

Le Figaro : « Inexcusable » accuse Yves Thréard dans son édito, « L’impeccable leçon de Macron sur la colonisation » explique à l’inverse François Reynaert sur le site de l’OBS.

Le candidat d’en Marche revient d’ailleurs sur ses propos dans une interview au Figaro, et les assume « il faut nommer ce qui a été fait de mal et reconnaitre ce qui a été fait de bien explique t il. Et s’il n’est pas question de faire d’anachronisme ni comparer cela avec l’unicité de la Shoah, la colonisation a bel et bien comporté des crimes et actes de barbarie que nous qualifierions aujorud’hui de crimes contre l’humanité. Le seul responsable c’est l’Etat français précise t il, pas ceux qui vivaient en Algérie ou ont servi dans l’armée. » Macron qui affirme n’être ni dans la repentance, ni dans le refoulé, et qui voit dans cette polémique, « cette passion mauvaise pour l’Histoire » dans laquelle certains s’enferrent

L’argumentaire t ne convainc pas, loin s’en faut le Figaro, qui y consacre plusieurs tribunes virulentes. Thréard dénonce donc « cet amalgame inexcusable, cette insulte au passé et au souvenir de ceux qui l’ont peuplé », il accuse le candidat de « falsifier l’histoire de la colonisation à des fins électoralistes » L’historien Jean Sévillia et le philosophe François Xavier Bellamy dénonce l’un « le non-sens historique » de Macron, « jamais il n’a été question d’exterminer les colonisés » dit il, l’autre sa « faute politique et morale » carrément qualifiée de « post vérité ». A l’inverse donc, François Reynaert pour l’Obs, insiste lui sur la justesse du raisonnement d’Emmanuel Macron, qui dans un même mouvement dit, « la colonisation a été une horreur, sans enlever à cet épisode sa complexité en refusant de voir qu’il a été fondé sur un projet qui a pris le masque de l’émancipation, ce que Macron résume par l’élégante formule souligne reynaert, « la France a apporté les droits de l’homme mais n’a pas su les lire »…Non, Macron n’a pas commis le crime inexpiable de s’attaquer à l’histoire de France. D’ailleurs, est-elle un bloc devant lequel on doit se prosterner sous peine de blasphème. Même la révocation de l’édit de nantes, même la traire négrière, même Pétain ? fait il mine de s’interroger. Macron a juste dit avec clarté conclut-il, qu’il fallait sortir de cette culture de la culpabilité, de cette obsession du passé qu’il faut désormais savoir dépasser. Nous sommes en 2017 !

On n’est pas les seuls à avoir du mal avec notre passé, à lire dans Courrier International, un article d’un tabloid russe, qui évoque les affres dans lesquels les autorités sont plongées pour célébrer le centenaire de la révolution de 1917.Révolution d’octobre, qu’est-ce qu’on fête ? La journaliste raconte qu’un comité d’organisation des célébrations s’est réuni pour la première fois le 23 janvier dernier, mais n’y participe aucun politique ! Pas plus les communistes que les autres, pas question de semer la zizanie. Le patron de ce comité, qui a la double casquette de patron du service des renseignements extérieurs et président de la société d’histoire de Russie règle ainsi la question : « les vainqueurs et les victimes avaient chacun leur vérité », il promet donc une approche « objective et mesurée ». C’est-à-dire, on célébrera la gloire d’Octobre, comme le voudraient les communistes, ou le centenaire d’une révolution sanglante comme le souhaiteraient leurs opposants ? Les Russes ne savent toujours pas

La Russie soupçonnée depuis quelques jours de vouloir interférer dans la campagne présidentielle française…mais la dernière fois, ce n’était pas la Russie, c’était les Etats-unis qui regardaient ça de très près.

Document fourni par Wikileaks, régulièrement accusé depuis plusieurs mois de faire le jeu du Kremlin, document conjointement traité par Libération et Mediapart ce matin qui montre qu’en 2012 effectivement la CIA a espionné la présidentielle française. On y découvre une sorte de Bon de commande adressé à la NSA, chargée des écoutes , qui permet de comprendre les sujets de préoccupation des Etats unis. Après la primaire du Ps, c’est sans surprise Nicolas Sarkozy et l’UMp qui sont dans le viseur des grandes oreilles, les états unis veulent savoir comment l’entourage du candidat juge sa stratégie de campagne, que se passe t il s’il perd, et que pensent évidemment chacun des états unis. Un document qui rappelle souligne le Monde sur son site, qu’au moment où la Russie fait figure d’épouvantail, la France ne compte aucun ami en matière d’espionnage, pas même les Etats-unis »

On ajoutera juste que pour l’instant, on ne parle de « hacking » de la part des Etats-unis en 2012, comme on en soupçonne aujourd’hui la Russie dans l’élection présidentielle américaine…et maintenant française

Et on termine justement Hélène par le premier mois de Donald Trump à la Maison Blanche

En décembre dernier, Donald Trump avait eu les honneurs de la couverture du Time, désigné « Personne de l’année ». 1 mois plus tard, Time récidive…Tim O Brien dessine un Donald Trump à son bureau, chevelure et cravate au vent…balayé par des rafales de pluie, le bureau ovale de la maison blanche a des allures de bateau à la dérive.

1 mois de pouvoir, près de 30 jours de crise, et une première conférence de presse hier, qui semble laisser les journalistes les plus chevronnés, totalement dépités…Exemple, sur Fox news, pas le media le plus gauchiste aux Etats-unis, …Sheperd Smith, un des pontes de la chaine d’information se lance à l’issue de la conférence de la presse hier, dans une longue diatribe. « le président des Etats unis ne cesse de répéter des choses FAUSSES dit il. Sur sa victoire, la plus large affirme t il de tous les présidents américains, c’est pas vrai. Sur la question de ses liens avec la Russie, aucune réponse…conclusion de Shep Smith

SON

« Le président des Etats unis ne cesse de répéter des choses manifestement, indubitablement orientées et fausses à 100% »

Je vous conseille d’aller regarder la tête de Shep Smith à ce moment là pour mesurer son degré d’abattement face à ce président manifestement, indubitablement...orienté

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.