Ce matin, vous vous en doutez... l'Erika fait la Une de vos journaux... "Un jugement historique", applaudit Le Télégramme... "Erika : Total paiera son imprudence", se réjouit Ouest-France... Eh oui... "Justice pour la mer", titre en Une Libération... Pour le journal, le jugement rendu hier par le Tribunal correctionnel de Paris est "inédit et exemplaire"... Alors tous vos éditorialistes sont sur cette même longueur d'onde ce matin... "La justice présente la facture", écrit ainsi Jacques Guyon dans La Charente Libre... "Un jugement exemplaire et historique, dit-il encore, car ce ne sont plus simplement les dégâts subis par l'économie qui sont pris en compte... Les pollueurs sont également désormais comptables des dégâts qu'ils provoquent aux paysages et aux espèces"... La facture... Elle est détaillée dans Le Figaro... 192 millions d'euros, accordés aux parties civiles... Des amendes record infligées à Total, ainsi qu'au propriétaire du navire, à son gestionnaire et à la société de classification... Alors les parties civiles, ce sont l'Etat, mais aussi les régions, les départements, les villes concernés par les 400 kilomètres de côtes souillées... Et la nouveauté, c'est donc les indemnisations pour les associations de protection de l'environnement... Le prix de la nature, c'est 1,3 million d'euros... Gilles Dauxerre, dans La Provence, note que c'est une toute petite enveloppe, mais qu'au moins le tribunal a reconnu le préjudice écologique et en a estimé le montant... Par exemple, chacun des 150.000 oiseaux tués pendant la catastrophe de l'Erika a été estimé à 70 euros... Et du coup, un espoir pour vos commentateurs... "Les importateurs d'or noir vont réfléchir à deux fois à l'avenir avant de louer des bateaux-poubelles... Enfin, on l'espère", écrit Patrick Fluckiger dans L'Alsace... Cette condamnation de Total... "C'est pas juste"... Alors là, eh bien c'est l'avocat du groupe pétrolier qui le dit... "C'est populaire, mais c'est pas juste... Total n'avait pas les éléments, à l'époque, pour savoir que les travaux de réparation du navire avaient été mal faits"... Maître Soulez-Larivière qui conseille à Total de faire appel... Alors Total a dix jours pour se décider... Mais dans Les Echos, Patrick Lamm explique l'embarras de l'entreprise... "N'aurait-elle pas plus à perdre, en termes d'image, à faire appel que de payer et de tourner définitivement cette sombre page de son histoire ?"... "Quel chemin parcouru !", souligne Bernard Le Solleu dans Ouest-France... L'éditorialiste se souvient du naufrage de l'Amoco Cadiz... "Il y a 30 ans, les victimes de cette marée noire avaient dû aller défier, à Chicago, un Goliath du pétrole... Le combat dura 15 ans, avec un Etat français qui traînait la jambe... Aujourd'hui enfin, la France tire judiciairement les vraies leçons d'une catastrophe maritime"... Alors tout de même, Jacques Camus, dans La République du Centre, attend maintenant "une jurisprudence et un alignement des règles et législations internationales sur ces nouveaux et rigoureux principes... Faute de quoi le jugement d'hier restera une bouteille jetée à la mer"... Oui, conclut Jacques Gantié dans Nice Matin, "le jugement de l'Erika enlève une tache... Mais à quand une mer au-dessus de tout soupçon ?"... Et puis la nature... l'eau... Si, plus largement, vous vous intéressez à cette ressource vitale... je vous conseille un dossier de Pour la Science... Le trimestriel prévient : "L'eau : attention fragile"... Des courants océaniques à l'eau du robinet... L'eau et la planète, l'eau et les hommes... Un grand dossier de Pour la Science donc... Dans les journaux ce matin... des nouvelles du gouvernement... Et l'on reparle du lundi de Pentecôte... Férié ou pas ?... Eh bien, rapportent Les Echos et La Tribune, Xavier Bertrand, le ministre du Travail, veut rétablir un lundi de Pentecôte chômé pour tout le monde, et dès cette année... Les entreprises et les salariés devront choisir, par négociation, la mise en oeuvre de la journée de solidarité, explique La Tribune... le journal qui indique également que l'arbitrage de Matignon n'a pas encore été rendu sur ce sujet... François Fillon, qui avait participé à la création de cette journée de solidarité en 2004, serait réticent à désavouer le dispositif actuel... Bon et puis François Fillon, il a déjà fort à faire... c'est Le Figaro qui le dit ce matin... "Fillon rappelle à l'ordre ses ministres"... Hier, il a demandé à son équipe une plus grande solidarité gouvernementale et une meilleure maîtrise de leur communication... Visée par exemple : Michèle Alliot-Marie... son annonce du nouveau dispositif policier en Seine-Saint-Denis et la relance du débat sur la police de proximité... Mais bon, visé surtout : le couple Christine Boutin-Fadela Amara... respectivement ministre du Logement et secrétaire d'Etat à la Ville... Selon un des membres du gouvernement, Fillon a en travers de la gorge l'interview de Boutin dans La Croix et la tribune d'Amara dans Le Monde... Alors Le Figaro explique que le Premier ministre a rappelé à ses troupes qu'il fallait faire relire par Matignon ou l'Elysée leurs interviews, au nom de la cohérence de la communication gouvernementale... "Faites attention à ne pas vous faire piéger !", leur a-t-il dit... Oui, c'est bien connu... Quand un ministre ne dit pas ce qu'il faut, c'est de la faute aux journalistes... Bon alors, du coup, il y a fort à parier que l'interview de Fadela Amara dans Le Figaro Madame cette semaine a été relue par qui de droit... La secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la Ville y révèle les grandes lignes de son projet pour la banlieue... Et elle annonce un milliard d'euros pour désenclaver 50 quartiers prioritaires qui accumulent les difficultés... Ce plan sera présenté mardi, à Vaulx-en-Velin, dans la banlieue lyonnaise... en présence de François Fillon... Alors dans les Confidentiels du Figaro, vous lirez que oui, à l'origine, c'était Nicolas Sarkozy qui devait présider l'événement... Mais comme le plan de Fadela Amara n'a pas convaincu l'Elysée, c'est François Fillon qui a le droit de s'y coller... Des nouvelles de l'opposition aussi, dans vos journaux... Dans Le Monde, les voltes-faces du Parti Socialiste... Puisque, finalement, les parlementaires PS iront à Versailles participer au Congrès qui doit ratifier le Traité européen de Lisbonne... Alors Le Monde vous rappelle les différents épisodes de ce feuilleton... La semaine dernière, le président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale annonçait le boycott du Congrès, le 4 février... un boycott approuvé par François Hollande, le Premier secrétaire du parti... Alors sur le fond, ça ne changera pas forcément grand-chose parce s'ils ont décidé d'y aller, les parlementaires ont également décidé de s'abstenir lors du vote... Reste que pour Jean-Michel Normand, c'est une nouvelle preuve de la dureté des temps pour la direction du PS... "Monsieur Hollande, écrit-il, a été victime, sur ce dossier, de la désobéissance civile"... François Hollande... Jean-Marc Ayrault... Les deux hommes sont en photo en Une de Politis, sous le titre : "Le bal des faux-culs"... On parle bien évidemment du Traité européen... Et Politis analyse comment les socialistes ont tenté de faire croire qu'ils ne pouvaient pas imposer un référendum... Sauf que la ficelle était un peu grosse, analyse Denis Sieffert, et qu'elle n'a fait que prouver à quel point ce parti avait peur du peuple... Et sinon, dans la presse... Un reportage au SAMU de Pontoise... à lire dans L'Humanité... "Une journée en état d'urgence"... où le journal raconte le quotidien des urgentistes... Aujourd'hui en France-Le Parisien poursuit sa série consacrée au pouvoir d'achat... Avec, ce matin, les lecteurs et les internautes du journal, qui confient leurs difficultés et leurs astuces... Le journal titre : "Et vous, comment vous faites ?"... Dans La Provence... 25.000 euros à gagner... C'est le premier prix d'un concours que va lancer Xavier Darcos, le ministre de l'Education Nationale... un concours pour inventer un cartable ultra-léger... un cartable de moins d'un kilo... Du côté des hebdos... L'Express consacre cette semaine sa Une à Barack Obama... un large portrait du candidat à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle aux Etats-Unis... Et puis, dans Le Nouvel Observateur, gros plan sur le Tibet... le Tibet qui défie la Chine... Et puis, pour finir... des nouvelles de Nicolas Sarkozy... pour ceux qui s'inquièteraient... Il est en Une du Point, de VSD... Et Carla Bruni fait la couverture de Paris-Match... Mais bon... Au-delà de dossiers, de questions déjà évoquées ici... cet édito argentin repris par Courrier International... Ca vaut le détour... Ca s'intitule : "Sarkozy ou la politique de l'érection permanente"... Pour Antonio Morales Rivera, "le pouvoir selon Nicolas Sarkozy est synonyme de jouissance... une jouissance infinie, profonde, franche et massive... Sur l'échiquier politique mondial, il ne semble pas y avoir de chef d'Etat plus satisfait de l'être, de mâle plus exultant sur le trône de ses conquêtes... Sarkozy apprécie comme personne le bonheur et le plaisir que procure le pouvoir... sans doute, conclut l'éditorialiste, parce qu'il n'a aucun sens du ridicule"...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.