Le titre de l'éditorial de L'UNIOn donne le ton ce matin... Dans le même esprit... la Une de LIBERATION qui sonne comme une gifle: "Et Bling!"... Et oui constate Françoise Fressoz dans LES ECHOS,"le peuple est redevenu grognon, insastisfait, frondeur"... "Nicolas Sarkozy aurait tort de ne pas prendre au sérieux l'avertissement de mars" note encore l'éditorialiste, "ce qui faisait sa force en mai dernier est devenu sa faiblesse: l'assise populaire dont il bénéficiait s'est envolée... il y a eu trop d'attentes déçues"... C'est ce qu'Olivier Picard dans LES DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE appelle "la facture du rêve"... le rêve présenté durant la campagne présidentielle, "l'engagement à crédit, la promotion risquée d'un miracle rapide... hier les français ont donc présenté la facture... elle est lourde"... Oui elle est lourde... "Combien de maires à la mer pour un Gaudin sauvé des eaux ?"... se demande Roger Antech dans LE MIDI LIBRE... Comment donc, analyser ce second tour ?... "Simple rééquilibrage, comme voudrait le faire croire la majorité en minimisant les effets du scrutin... ou élan profond et durable, comme l'espère, sans doute un peu tôt, le parti socialiste?".... la question est posée par Francis Lachat dans le COURRIER PICARD... Alors "comment analyser ?"... eh bien il y a les TGV... "les très grands vaincus... les très grands vainqueurs aussi"... explique Francis Laffon dans L'ALSACE... mais il y a aussi pour l'éditorialiste "le triomphe d'un revenant: l'abstentionnisme... et avec lui est de retour le fossé trés large entre le pouvoir et les citoyens"... L'abstentionnisme qui veut bien dire quelque chose confirme François Ernenwein... "il suffit à signifier qu'il faudra que la droite, bien sûr, mais la gauche aussi, entendent ce que ces municipales disent: les français ont quelques attentes et de grosses inquiétudes"... Alors et maintenant ? ... et maintenant à gauche... D'abord le Parti Socialiste doit ce mettre au boulot... le constat est général... mais pour l'instant c'est plutôt le scepticisme qui taraude les commentateurs... le PS désespère un peu Jacques Guyon dans LA CHARENTE LIBRE... qui a vu hier une "curieuse course à l'échalote à la télé entre Ségolène Royal et François Hollande... preuve que le chantier qui obligera à jouer collectif ne semble pas aller de soi"... ainsi donc "la victoire du PS ne lui rend pas la tâche plus facile... estime également Xavier Panon dans LA MONTAGNE... la victoire de ses managers locaux pragmatiques ne règle pas mécaniquement la rénovation du parti, ni la définition d'une ligne claire, ni le choix d'alliances de Besancenot à Bayrou , indispensables s'il veut gagner"... Et dans LIBERATION, Laurent Joffrin reprend le mot du général... pour expliquer que "la gauche doit craindre non pas le vide mais le trop-plein... il faut pour gagner une mairie, proposer un plan réaliste et imaginatif ce qui fut souvent fait... où est-il à l'échelle du pays ? il manque au fond, conclut l'éditorialiste de LIBERATION, il manque au fond qu'une seule chose à cette gauche devenue pour l'essentiel réformiste: des projets de réforme"... "les responsabilités de la gauche"... c'est L'HUMANITE qui les listent ce matin... par ce que s'interroge Pierre Laurent "que va faire la gauche de ces mandats que les électeurs viennent de lui confier?"... et le commentateur répond que d'abord la gauche "doit reconstruire au plus vite des alternatives politiques au pouvoir sarkozyste"... et Pierre Laurent se rassure... "les équipes qui ont gagné ont bien souvent enraciné leurs projets dans une construction citoyenne qui est un gage d'avenir"... Le FIGARO a un peu du mal à croire dans les capacités du Parti Socialiste à faire face à ses responsabilités... et constate que "Rue de Solférino, la bataille du congrès a déjà commencé"... Le congrès de novembre pour désigner le nouveau premier secrétaire... sous-entendu le prochain candidat à la présidentielle de 2012... Et maintenant, à droite ? là aussi des tensions en vue... selon Patrick Venries dans SUD OUEST... dès aujourd'hui même... "des tensions entre Elysées, gouvernement, et parlementaires... le président ne pourra plus s'en tirer avec une énième relecture politico-historique des fondements de notre nation, ni par une nouvelle liquidation verbale de l'héritage de mai 68.... L'analyse du vote d'hier nous dit que les combats personnels de Nicolas Sarkozy, ses revanches, ses obsessions n'amusent plus"... "il faudra du temps, de la dextérité et surtout des résultats, plus que des effets d'image... pour recouvrer la confiance gâchée en dix mois"... explique Michel Urvoy dans OUEST FRANCE... première manière de revenir vers les français pour Nicolas Sarkozy, c'est de prendre en compte les résultats, comme il l'a dit.... "le voilà maintenant au pied du mur" estime Bernard Revel dans L'INDEPENDANT DU MIDI... "sa meilleure chance de rebondir c'est de revenir à sa ligne fondamentale" si l'on en croit Rémi Godeau dans L'EST REPUBLICAIN... à savoir "réformer le modèle social français, même si après la défaite la tâche s'avère plus ardue"... Et puis surtout c'est maintenant: "Sarkozy, acte 2" annonce FRANCE SOIR.... "il va ajuster son gouvernement" prévient le journal... oui "A L'Elysée on prépare la riposte" explique LE PARISIEN-AUJOURD'HUI EN FRANCE... alors vous le savez sans doute si vous avez écouté nos journaux ce matin... aujourd'hui doit être annoncée la réorganisation interne à l'Elysée... demain "le réajustement du gouvernement sera annoncé par un simple communiqué"... Au fil de vos journaux, vous lirez dans LA TRIBUNE que "la high-tech réclame son ministre du numérique"... dans LE FIGARO... on rassure ceux qui n'ont pas eu de chance hier... "les ministres battus ne seront pas sanctionnés"... et dans les confidentiels du journal vous verrez que "Jégo, Falco et Morano sont pressentis au gouvernement"... Direction à présent Le Monde... Alain Frachon, bonjour... Vous êtes le direction de la Rédaction du Monde... Alors le retour de l'abstention... l'avenir du PS ou le remaniement ministériel annoncé... Qu'avez-vous retenu en Une ? Quel dessin en Une ? Et puis bien sûr, comme à chaque fois, le cahier résultats... A retrouver donc dans Le Monde daté de demain. Nicolas Sarkozy doit vite tourner la page de ces élections... C'est ce qu'on dit en substance donc, dans les journaux ce matin... Ce sera peut-être possible dès aujourd'hui avec l'hommage national au dernier Poilu... "L'hommage à Ponticelli honore tous les Poilus" explique Le Figaro... "Lazare Ponticelli, héros comme ses camarades" résume L'Humanité... Et dans La Provence, vous lirez ce reportage sur "les enfants de Lazare"... C'est en fait le personnel de l'usine Pontecilli-SMRI, de Port-de-Bouc, qui suivra l'hommage à la télé tout à l'heure... Lazare avait fondé cette entreprise avec ses frères dans les années 30... Une entreprise où il avait toujours ses entrées raconte La Provence... Et puis ce matin, beaucoup d'inquiétude autour du Tibet... Pour vous en faire une idée, trois journaux... Le Figaro... L'Humanité... et La Croix... Dans ces trois quotidiens, des dossiers autour de cette rébellion tibétaine... "La répression chinoise s'abat au Tibet" rapporte La Croix... Une répression qui risque de s'intensifier selon le journal... Tristan de Bourbon, le correspondant à Pékin, rapporte les réactions des médias officiels chinois qui fustigent "un mouvement politique prémédité par la clique du Dalaï Lama"... Dans Le Figaro, Arnaud de la Grange explique que "la révolte des lamas tibétains s'étend en Chine"... "Les manifestations ont gagné la région du Sichuan, dans le sud de la Chine"... Un autre reporter du journal a pu se rendre dans un monastère tibétain... dans le monastère de Lutsang d'où est partie la semaine dernière, l'une des manifestations de lamas... Dans L'Humanité, ce constat : "Pékin, Lassah : 2000 ans de relations complexes... Et aujourd'hui, c'est comme un retour en arrière, même si le Dalaï Lama dit toujours vouloir mener un combat non violent... Les jeunes tibétains exilés prônent de plus en plus ouvertement un recours à la violence... "A cinq mois des Jeux Olympiques, la Chine est rattrapée par la crise tibétaine"... Le titre émane des Echos... Mais c'est dans Le Figaro que vous lirez que "les appels au boycott des jeux de Pékin rencontrent peu d'écho"... Toujours dans Le Figaro, cette analyse de François Hauter... Pour lui, "La Chine, cet empire de porcelaine, affiche sa fragilité en s'attaquant à un Tibet sans défense"... "La répression contre les Tibétains rappelle cruement que la Chine est une puissance totalitaire, protectrice des dictatures en Corée du Nord ou en Birmanie, soutien des régimes mafieux du Cambodge, du Soudan, du Zimbabwe ou de Cuba"...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.