A gauche : photo d'une femme en haillons, le visage émacié... C'est une femme accroupie, devant un quignon de pain... A droite : photo d'une femme toute en rondeurs, petite robe et escarpins... Un jeune homme la tient par la taille... Deux photos avec, au milieu, un message en forme de slogan : "Vous êtes maigre, pâle, triste, repoussante... Vous voulez devenir belle, dodue, gaie, désirable ?... C'est facile : MANGEZ !"... Il s'agit là d'une des affiches parues dans le journal Hara Kiri, au début des années 60... affiche qu'on retrouve aujourd'hui dans un album-souvenirs : "Hara Kiri : les belles images"... album qui rend hommage "à ce vilain petit canard", aujourd'hui disparu... mais qui, de l'avis même d'Alain Spira dans Paris-Match, "fut, 25 ans durant, la référence de l'irrévérence"... Ames sensibles s'abstenir... Ennemis du mauvais goût s'abstenir également... Mais les autres, vous pouvez y aller... C'est souvent vraiment drôle... et souvent, ça met mal à l'aise... Comme avec cette affiche : "Vous voulez devenir belle, dodue, gaie, désirable ?... C'est facile : MANGEZ !"... Oui, cela met mal à l'aise... parce qu'aujourd'hui, en France, davantage encore, semble-t-il, qu'au début des années 60, pour certains, ce n'est pas facile de trouver à manger... Il y a huit ans, Agnès Varda avait réalisé un film qui racontait cela... Ca s'appelait "Les glaneurs et la glaneuse"... ceux qui viennent ramasser les restes, à la fin des marchés... Ce matin, La Provence raconte la même histoire... Sophie Manelli et Laetitia Sariroglou ont rencontré Yvonne, une femme de 60 ans... Agnès Varda disait "glaneuse"... Mes consoeurs, elles, emploient le mot "gratteuse"... Yvonne est une "gratteuse"... Elles l'ont rencontrée à Marseille, sur le marché des Arnavaux... Elle faisait le tri dans les déchets laissés par les grossistes en fruits et légumes, comme des dizaines de femmes qui descendent des cités voisines... Mais pourquoi Yvonne est-elle là ?... "Ce que je récupère, c'est pour les bêtes", répond-elle... avant de reconnaître que c'est un mensonge mais qu'elle crève de honte de manger dans les ordures... Seulement, dit-elle, elle aime mieux ça que d'aller mendier aux Restos du Coeur... car elle n'est pas une clocharde... "J'ai travaillé 40 ans... J'ai été institutrice en Algérie", raconte Yvonne... "Mais avec une retraite de 300 euros, on ne va pas bien loin"... Tous vos journaux, ce matin, reviennent donc, d'une manière ou d'une autre, sur ces millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté : 880 euros mensuels... Près de 8 millions sont concernés, d'après Médecins du Monde... Et même pour ceux qui vivent au-dessus du seuil, eh bien c'est difficile... "Pauvre oui, mais pas assez...", explique ainsi Ariane Chemin dans Le Monde... qui raconte le quotidien d'une aide-soignante de Reims... Elle s'appelle Marie-Dominique... Un salaire de 1.700 euros, plus 150 euros de pension alimentaire... Et elle n'a donc pas droit aux prestations sociales : elle dépasse tout juste les plafonds... "Pas facile, explique-t-elle, de vivre et de faire vivre ses deux adolescents"... même si elle au moins, elle a donc du travail... Et pour les autres, que faire ?... Que faire pour ceux qui vivent dans la misère ?... Dans son éditorial du Nouvel Economiste, Henri Nijdam évoque la mise en place du RSA... "Une bonne mesure, dit-il... C'est bien de subventionner l'incitation au travail... Mais s'attaquer aux causes profondes qui font obstacle à sa reprise, ce serait quand même mieux"... Même sentiment pour Jeanne-Emmanuelle Hutin, dans l'édito de Ouest-France... qui dit tout le bien qu'elle pense des propositions de Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix : "Son expérience lui a enseigné que la clé de sortie de la pauvreté était dans l'encouragement au travail indépendant... Pourquoi ne pas prendre le problème de cette manière ?", s'interroge du coup l'éditorialiste... "Et si on faisait tout pour permettre aux plus pauvres de créer leur propre activité ?"... Sauf que, pour les créateurs d'entreprises, en ce moment, ce n'est pas rose... "Les PME s'inquiètent", titre La Voix du Nord... "La crise menace maintenant les PME bretonnes", annonce, comme en écho, Le Télégramme... Tandis que Le Parisien-Aujourd'hui en France explique : "Comment les petites entreprises font face"... Réponse : difficilement... comme en témoigne notamment ce concessionnaire automobiles, rencontré par Sébastien Thomas à L'Isle-Adam, dans le Val-d'Oise... "Grosses pertes en juillet comme en août, raconte-t-il... Et pire encore en septembre... Les carnets de rendez-vous étaient vides, et certains de mes employés n'avaient strictement rien à faire... à tel point que j'ai demandé à mes deux peintres en carrosserie de repeindre la concession"... Mauvaise période... Et tout ça, bien évidemment, c'est la faute à la crise... Nouveau plongeon hier sur les marchés financiers... "Le krach, suite", titre ainsi La Tribune... Pourtant, "l'Europe se mobilise face à la récession", annonce Le Figaro... Les 27 hier, à Bruxelles, se sont engagés à prendre des mesures de soutien à l'emploi comme à la croissance... Mais, de l'avis de L'Humanité, "rien n'est envisagé en matière de protection sociale"... Conclusion du journal : "Leur plan est déjà un échec"... Avec cette question, à la Une de Libération : "Un Noir à la Maison Blanche ?"... "Au lendemain du dernier débat face à McCain, tous les sondages donnent Obama en tête"... Mais les Démocrates redoutent, aujourd'hui encore, l'effet du racisme... "Curieusement, raconte Maria Pia Mascaro, curieusement les premiers gros titres sur la couleur de sa peau faisaient de lui un candidat pas assez noir... un candidat qui ne parviendrait pas à séduire l'électorat afro-américain"... "Or, désormais, c'est presque 100% d'entre eux qui devraient le soutenir", explique Peter Beinart, politologue à Washington... pour qui "cette élection a réussi à reléguer à l'arrière-plan la question raciale"... Enfin bon, pas toujours, ainsi que l'a constaté Marie Guichoux, qui s'est rendue dans un meeting de Sarah Palin, en Virginie... Paroles de militants républicains... "Obama est-il vraiment un citoyen américain ?", demande l'un... "Il n'a rien dit sur ses notes à l'université, et il n'a jamais montré son passeport"... "Et qui a payé ses études ?... Qui sont ses vrais amis ?", demande un autre... "Et puis, par dessus tout, il a grandi en Indonésie... Alors quelle est sa vraie citoyenneté ?"... Juste derrière, un troisième tient une pancarte qui met en garde contre "Barack Hussein Obama"... Attaques racistes donc... mais qui, de l'avis des sondages, pourraient se retourner contre leurs auteurs... Et "au final, estime Yves Thréard dans son éditorial du Figaro, le candidat démocrate paraît maintenant avoir course gagnée... A n'en pas douter, écrit-il, l'onde de choc que représenterait l'élection d'Obama serait planétaire"... "Un Président noir à la Maison Blanche changera l'Amérique", estime aussi François Sergent, dans Libé... "Mais cela posera également de nombreuses questions au reste du monde : 'La Marseillaise' aurait-elle été sifflée si un Président black ou beur avait été présent dans la tribune d'honneur du Stade de France ?... Sans doute pas, en effet"... Les suites justement de l'affaire des sifflets... Ce matin, dans Le Parisien : "Le président de la Fédération française de football fait part de son scepticisme sur la mesure retenue"... "Moi, je ne me sens pas capable de faire évacuer un stade", affirme Jean-Pierre Escalettes... Vos journaux reviennent également sur la décision du chef de l'Etat de porter plainte contre l'ex-patron des RG... une première dans l'histoire de la Vème République... "Sarkozy y vas de sa plainte", titre Libération... "La trisomie 21 bientôt dépistée par un test sanguin"... Ca, c'est à lire dans Le Figaro... "A l'avenir, une simple prise de sang pourrait suffire, aussi fiable que l'amniocentèse, mais moins risquée pour le foetus", assure le quotidien... Et puis, pour finir, je vous signale la sortie d'un nouvel hebdo, consacré aux informations que l'on trouve sur le Net... Chaque semaine donc, un aperçu de ce qui agite le Web francophone... Ca sort le vendredi... Ca s'appelle Vendredi... Bon week-end...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.