C'est une image qui n'existe pas... La photo d'un enfant... Ahmed, 2 ans et demi, dans une chambre du centre de rétention administratif de Oissel, près de Rouen... Une photo qui n'existe pas... puisque, juridiquement, en France, l'enfant en rétention n'existe pas... "La prison des enfants sans-papiers"... C'est un long reportage dans La Vie... Corinne Chabaud est allée, pour l'hebdomadaire catholique, à Oissel donc... Elle a pu pénétrer dans ce centre, dont la CIMADE (le service oecuménique d'entraide) reconnaît qu'il est relativement humain... Par exemple, les retenus... on ne parle pas de "détenus" dans les centres de rétention... les retenus libérés dans ce lieu isolé sont le plus souvent raccompagnés jusqu'à la gare... Sauf qu'à Oissel, comme ailleurs, dénonce la CIMADE, le caractère carcéral du centre s'accentue de jour en jour... Signe de cette évolution... comme pour les prisonniers... on retire aux retenus leurs lacets... Et les stylos sont interdits dans le centre... "Quelle est la différence entre la prison et le centre de rétention ?... Aucune... Pourtant, nous ne sommes pas des criminels", s'emporte l'un des sans-papiers rencontrés par la journaliste de La Vie... Il y a aussi l'inquiétude de Nessirah, la maman du petit Ahmed... En situation irrégulière, elle veut rester habiter chez sa tante et sa cousine installées près de Metz, et qui l'ont accueillie depuis 2002... Elle craint de ne pas pouvoir faire soigner son fils en Algérie : il est atteint d'une insuffisance rénale... Et puis elle sait que ses frères, qu'elle qualifie de "religieux obtus", la rejetteront, elle, la mère célibataire... Alors quelques jours après cette rencontre, Corinne Chabaud a appris que Nessirah et son fils avaient été renvoyés de l'autre côté de la Méditerranée... Oissel, c'est l'un des 27 centres de rétention administratifs que compte la France... Et c'est l'un des 7 habilités à recevoir des familles... La Vie note que le nombre de places disponibles dans les centres de rétention a augmenté très vite ces dernières années... 300 places dans les années 80... 800 en 2003... 2.000 en 2007... La Vie qui rappelle qu'en début de semaine, François Fillon, le Premier ministre, annonçait son intention d'expulser au moins 25.000 irréguliers en 2008... une politique chiffrée très critiquée, selon l'hebdomadaire... La Vie qui note également un autre point qui fait débat : l'allongement de la durée de rétention... En France, depuis 2003, elle est passée à 32 jours... Un projet de directive européenne, discutée ces jours-ci à Bruxelles, pourrait l'étendre à 18 mois... "18 mois de prison avant expulsion... La directive européenne de la honte", s'insurge L'Humanité... L'Huma qui appelle à la mobilisation... puisque demain, différentes associations annoncent des rassemblements devant les centres de rétention, partout dans l'Union Européenne... Aujourd'hui, en Europe, 30.000 personnes sont retenues dans 230 centres... Autre sujet de société... l'école... Avec ce constat du Parisien-Aujourd'hui en France : "Réussir en classe n'est plus mal vu en banlieue"... C'est une tendance incontestable, note le journal... "L'intello de la cité n'est plus un bouffon"... Du côté d'Aubervilliers, Vincent Mongaillard a croisé Fanta, 17 ans, en classe de première... Elle se verrait bien expert-comptable ou avocate... Il y a aussi Medhi, 19 ans, en première année de médecine, qui voudrait devenir orthodontiste... A la Maison des Jeunes, l'un des animateurs observe : "Il y a 10 ans, personne ne pensait à ces métiers... Avant, avoir le Bac, c'était un exploit dans le quartier... Maintenant, c'est presque la routine"... Alors Le Parisien-Aujourd'hui en France a tenté d'analyser les raisons du changement... D'abord des parents qui s'impliquent plus... Les parents d'élèves de la première génération d'immigrés étaient très souvent analphabètes... Du coup, ils ne donnaient que très rarement leur point de vue en matière d'éducation... Aujourd'hui, la deuxième génération estime qu'elle a son mot à dire, et n'accorde plus tout pouvoir à l'Education Nationale... L'Education Nationale qui a évolué... De plus en plus d'établissements organisent des cérémonies de remises de prix pour récompenser les bons éléments... histoire de renforcer la fierté des élèves, mais aussi des parents... en présence le plus souvent du préfet et du recteur d'académie... Il y a aussi de plus en plus de modèles... Ministres, médecins, patrons, ingénieurs... Ils sont enfants de la dalle... Et on les voit de plus en plus dans le monde professionnel, ce qui a forcément un impact auprès des ados des cités... Auprès des ados, et aussi auprès des grandes écoles... celles qui forment l'élite de la Nation, comme on dit... Elles s'intéressent de plus en plus aux cracks de banlieue... Et elles signent des conventions avec les lycées classés en ZEP, afin de diversifier le profil de leurs élèves... Confirmation de ce dernier point dans Challenges... L'hebdomadaire économique propose cette semaine ce qu'on appelle un "marronnier"... le classement des meilleures prépas de France... Et le magazine explique que les classes préparatoires aux grandes écoles ne veulent plus être élitistes... et qu'elles multiplient les initiatives pour faire le plein d'élèves issus de tous les milieux... Et quand on a fait une prépa, une grande école... c'est généralement assez facile de trouver un bon stage... puis une bonne place... Bonne nouvelle : c'est de moins en moins difficile pour les étudiants venus de l'université... Là, c'est à lire dans L'Usine Nouvelle... une enquête menée conjointement avec PlaceOJeunes... une société de relations entreprises-écoles-universités... Alors, dans cette enquête, à laquelle plus de 4.000 stagiaires ont répondu, ils disent à 70% être satisfaits des missions qu'on leur a confiées... Point noir pour 37% d'entre eux : la rémunération, jugée décevante... Alors certes, les écoles d'ingénieurs, les écoles de commerce bénéficient toujours d'un traitement plus favorable que les étudiants de fac... Mais cela est en train de changer... D'abord parce que, explique L'Usine Nouvelle, le gouvernement veut introduire un stage obligatoire au niveau de la licence... Ensuite parce que les tensions sur le marché de l'emploi entraînent une inversion du rapport de forces, au profit des étudiants... Ce matin, on parle aussi du porte-monnaie... Les Echos rapporte que "les Français ont fait leurs courses de fin d'année chez les maxidiscompteurs"... Les supermarchés alimentaires à bas prix ont gagné des parts de marché durant la période des fêtes... Et Les Echos analyse que c'est bien là un indice supplémentaire de la préoccupation des ménages quant à leur pouvoir d'achat... Pouvoir d'achat... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, c'est le retour du charriot-test... Une semaine après sa première publication, le quotidien note que les prix baissent à Paris, de 0,33%... et qu'ils augmentent en province, de +2,7%... Du coup, retour sur les voeux de Nicolas Sarkozy aux forces vives de la Nation... C'était hier, face aux syndicats, aux patrons, aux associations... La Tribune résume ainsi : "Pouvoir d'achat : Sarkozy ne lâche rien, et exhorte à travailler plus"... un sujet à propos duquel, note le journal, "les syndicats sont sur le pied de guerre"... Travailler plus pour gagner plus... Le Figaro rapporte ce matin "l'envolée des heures sup"... Leur nombre progresse en flèche... 20 millions en octobre, pour le premier mois d'application de la loi sur les heures supplémentaires sans cotisations ni impôts... En novembre, on est passé à 40 millions d'heures sup... un chiffre que le Président de la République doit annoncer aujourd'hui, selon le journal... Pour eux, c'est "travailler moins"... "La colère à Arcelor-Mittal"... "L'emploi laminé par la fusion boursière"... C'est la Une de L'Humanité... qui s'est rendu dans l'usine lorraine de Gandrange, où l'heure est à la mobilisation contre les 600 suppressions de postes annoncées... "Mobilisation pour sauver Gandrange", affirme en Une, également ce matin, Le Républicain Lorrain... Et sinon, dans la presse... Bien sûr un hommage à Carlos, en Une de vos journaux... "Big Bisou", titre Aujourd'hui en France-Le Parisien, sur une photo du chanteur, mort hier à 64 ans... "Salut les copains", en gros titre, pour France Soir... "Il était le roi de la bonne humeur", se souvient La Provence... "Le sarkozysme ne tourne plus rond"... Ce n'est pas une chanson... C'est la Une de Libération... L'éditorialiste note ce matin la fatigue qui se fait jour... "Soudain, l'artiste commence à lasser... C'est le problème avec la télé-réalité... Il faut qu'il s'y passe sans arrêt quelque chose, faute de quoi les téléspectateurs zappent sur un autre programme"... Un proche collaborateur du Président confie à Libé : "On est peut-être entrés dans un long tunnel d'impopularité"... Et du coup, eh bien "nombre de candidats UMP aux municipales se démarquent d'un style élyséen qui passe mal, et évitent de se réclamer à tout propos du chef de l'Etat"... Ce que Libé résume en titre : "Le soutien du Président ?... Non merci"... Et puis, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... à lire : "Les secrets des comptes de campagne"... les comptes de la campagne présidentielle... Ils viennent d'être validés... Alors que retenir ?... Eh bien, rapidement... Que Ségolène Royal s'est payée des mouchards... 53.000 euros d'appareils de contre-espionnage, pour détecter d'éventuelles écoutes... Et pour Nicolas Sarkozy, la facture qui a étonné la commission, c'est celle du maquillage... plus de 34.000 euros... Ca en fait, du fond de teint...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.