L'heure des comptes d'abord en politique bien sûr... lendemain d'élection, les lignes bougent... ça bouge à l'Elysée... "Nicolas II"... c'est le titre de l'éditorial de Bernard Revel dans L'INDEPENDANT DU MIDI... Dans le même esprit, celui de Didier Pourquery dans LIBERATION s'intitule "Saison 2"... Les commentateurs notent que le président de la République change de registre... mais globalement ils attendent de voir... L'heure des comptes ou plutôt... des règlements de comptes... à l'UMP... "L'UMP va lancer rapidement sa réorganisation" explique LE FIGARO... qui précise "la direction du parti présidentiel devrait resserrer ses liens avec l'exécutif"... LE FIGARO qui note également que "la tentative de déstabilisation tous azimuts de Patrick Devedjian a tourné court"... Oui confirme LE PARISIEN AUJOURD'HUI EN FRANCE, "Devedjian sauve deux fois sa tête"... Sa tête de secrétaire général de l'UMP... et sa tête de président du conseil général des Hauts-de-Seine... Alors si Patrick Devedjian s'en tire, c'est aussi que des voix commencent à s'élever au sein de l'UMP pour attribuer à la politique de Nicolas Sarkozy, la défaite des municipales... C'est toujours LE PARISIEN AUJOURD'HUI EN FRANCE qui rapporte la mise en cause par le député Renaud Dutreil, battu dès le premier tour à Reims : "Il y a eu très peu de réformes, que des réformettes"... Il y a aussi Jean-François Copé, le patron des députés UMP, qui réclame plus de "lisibilité" dans la feuille de route du gouvernement... Et puis il y a bien sûr Jean-Pierre Raffarin... qui martelle que son parti doit s'ouvrir au centre et qu'aujourd'hui, "l'UMP est trop à droite"... "Trop à droite ?" s'interroge Paul-Henri du Limbert dans LE FIGARO... Pour lui, cette accusation a de quoi faire s'esclaffer les gouvernements socio-libéraux d'Europe et d'ailleurs... qui ont, ces dernières années, modernisé leur pays avec des recettes que se propose d'utiliser Nicolas Sarkozy.. "On connait les arguments de ceux qui brandissent prestement l'argument du "trop à droite" poursuit l'éditorialiste... Ils disent que la France est un vieux pays qui se cabre si on le brusque, donc il est préférable d'agir à minima et de commenter ad vitam aeternam les mots de la nation"... Et autre voix qui s'élève ce matin... celle d'Alain Juppé, réélu à Bordeaux... Dans SUD-OUEST, il estime que l'UMP est "à renforcer, ramener à ses sources pour en faire un grand parti de rassemblement" "L'heure des comptes à l'UMP"... c'est l'un des titres de LIBERATION... et dans L'UNION, Hervé Chabaud confirme : "sur le ring des ressentiments, ça va cogner... et d'abord à l'UMP où depuis l'élection de Sarkozy, le parti est géré comme un bazar par des apparatchiks à l'égo surdimensionné, spécialistes de la division et incapables de faire entendre les colères des élus"... Et pour Philippe Waucamp dans LE REPUBLICAIN LORRAIN, cette tendance de certains groupes ou personnalités de l'UMP, à s'affranchir de la tutelle du château, annonce des difficultés grandissantes pour Nicolas Sarkozy... Quand une majorité est plus portée à entendre le locataire de Matignon que celui de l'Elysée, la situation est lourde de conflits potentiels au sommet"... Mais bon, l'heure des comptes, ce n'est pas qu'à droite... Les commentateurs ce matin voient cette bataille arriver bientôt au PS... "Et si le triomphe socialiste aux municipales et aux cantonales était une victoire empoisonnée ?" s'interroge Patrick Fluckinger dans L'ALSACE... C'est qu'en effet... "la gauche change de profil"... explique LIBERATION qui précise "conforté par les résultats des élections, le premier secrétaire du PS, François Hollande, reprend du poil de la bête"... Mais en même temps "les ténors du PS préparent déjà l'après Hollande" affirme LE PARISIEN AUJOURD'HUI EN FRANCE, qui note "le poids des barons locaux"... Et dans la même idée, Bruno Dives, dans SUD-OUEST, juge "que le Parti socialiste fait plus que jamais penser aux grands partis américains qui sélectionnent leur candidat à la Maison Blanche parmi les sénateurs et les gouverneurs des états... jusqu'à présent, le PS avait donc Ségolène Royal en Poitou-Charente... elle est maintenant concurrencée, poursuit Bruno Dives, par le maire de Paris, par celle de Lille... et par le très probable président du conseil général de Corrèze... un certain François Hollande"... "Le PS savoure et s'inquiète pour l'après"... rapporte également LE FIGARO... "Toutes les tendances sont dans les starting-block"... et tous ont prévu de se réunir chacun de leur côté dans les jours qui viennent pour mettre en place leur stratégie de conquête... Reste à savoir si les socialistes ont de la mémoire... "Leurs plus belles victoires électorales peuvent s'abimer dans les luttes fratricides pour conquérir la rue Solférino, rappelle Roger Antech dans LE MIDI LIBRE... Au PS depuis longtemps, on a l'Elysée que l'on mérite"... L'heure des comptes, c'est aussi dans la presse l'interview de Frédéric Saint Geours... le nouveau président de l'UIMM parle au FIGARO ECONOMIE... et il explique ce qui l'a le plus surpris à son arrivée à la tête de l'Union de la Metallurgie... "C'est l'absence d'organisation... le fait qu'il n'y ait pas de contrôle... ni de processus de décision bien établi dans cette maison"... L'UIMM version judiciaire... c'est à lire dans LE PARISIEN AUJOURD'HUI EN FRANCE... le compte-rendu de "la première audition sur le parachute doré de Gautier-Sauvagnac"... C'est Michel de Virville qui a été entendu par la brigade financière à Paris... c'est lui qui a négocié les fameuses indemnités versées à l'ancien président du syndicat patronal... Des négociations qui se seraient déroulées de manière houleuse, rapporte le journal... On reste dans le monde des affaires... plus précisément celui de la finance... "La panique" c'est le titre de Une de LIBERATION... puisque les principales bourses ont sévèrement chuté hier... LES ECHOS voient "la menace d'une débacle bancaire secouer les marchés"... Et pour LA TRIBUNE, "la crise financière s'aggrave, le FMI appelle à la mobilisation"... L'affolement est général en Europe... "Onde de choc" titre THE INDEPENDANT à Londres... "La crise met K.O. la bourse" note le CORRIERE DELLA SERA... "Les financiers perdent leur latin" constate DIE WELT... Et en Suisse, l'éditorialiste du TEMPS juge que cette crise financière pousse à l'hérésie... en tentant de sauver des banques qui se sont fourvoyées dans les subprimes et qui devraient faire tout simplement faillite, l'économie ne tourne plus rond, puisque le marché ne punit plus ceux qui se trompent... Et puis ce matin bien sûr, le Tibet occupe toujours une large place dans la presse européenne... Le TIMES a vu "la Chine faire défiler les prisonniers tibétains dans les rues"... Mais ce que constatent surtout vos journaux, c'est, comme le note LA LIBRE BELGIQUE que "le Tibet embarrase les occidentaux"... LE FIGARO confirme l'analyse avc ce titre : "Moscou comprend, Washington attend"... Alors en même temps, difficile de savoir ce qui se passe... "Massacre à huis clos"... explique Pascale Nivelle, la correspondante de LIBERATION en Chine... "Malgré les promesses liées aux jeux olympiques, il est quasi impossible pour la presse de travailler en Chine, et le black-out sur la crise à Lhassa, le rappelle crûment"... Pourtant vos journaux arrivent tout de même à savoir que "les émeutes tibétaines antichinoises s'étendent"... c'est ce que dit L'HUMANITE"... L'huma qui précise également que "le Dalaï Lama est contesté par les siens"... Le journal explique que le chef spirituel tibétain défend une autonomie culturelle... une simple autonomie qui ne suffit plus à la jeunesse tibétaine qui appelle elle, à l'indépendance... Autonomie culturelle ou indépendance... ce qui est sûr, rapporte ce matin LA CROIX, c'est que "la sinisation menace l'identité du peuple tibétain"... Au Tibet, la préférence nationale se fait en faveur des colons chinois... dès la deuxième année de l'école primaire, le mandarin devient la langue imposée... et dans les villes tibétaines, plus particulièrement à Lhassa, les Tibétains sont traités en citoyens de seconde zone... Sinon ce matin, vous pourrez lire également dans vos journaux... Les premiers extraits du livre de Barack Obama... L'ouvrage sera dans les librairies en fin de semaine, et LE FIGARO en publie quelques pages ce matin... Retour évidemment sur "l'hommage de la nation à son dernier poilu"... c'est également LE FIGARO qui présente ainsi l'hommage solennel qui a été rendu hier à Lazare Ponticelli... mais c'est dans LIBERATION que vous lirez peut-être le compte-rendu le plus émouvant... au-delà des funérailles aux Invalides, Libé est allé à la rencontre des familles invitées... Fils, filles, petits-fils, petites-filles de poilus... et ce constat de l'un d'entre eux... "ils ont dérouillé quand même, on ne peut pas se rendre compte"... Dans LA CROIX, ce constat : "Les Français ont l'euro en tête, pas dans les coeurs"... En France, l'euro est accepté mais pas aimé, explique le quotidien catholique... Dans l'hexagone, on continue à lui reprocher la hausse des prix...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.