Il y a comme ça des phrases qui restent gravées dans l'Histoire... "Veni vidi vici"... "Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu"... expression de Jules César... "Ils n'ont pas de pain ? Qu'ils mangent de la brioche !"... citation attribuée à la reine Marie-Antoinette... "N'ayez pas peur"... ça, c'est le Pape Jean-Paul II... "Je serai le Président du pouvoir d'achat"... Nicolas Sarkozy... Il y a comme ça des phrases qui restent gravées dans l'Histoire... des phrases pour toujours associées à ceux qui les ont dites... Ainsi encore celle-ci : "Dans le futur, chacun aura droit à un quart d'heure de célébrité mondiale"... affirmation d'Andy Warhol... C'était il y a 40 ans... Andy Warhol, le père et l'icône du pop-art... qui, ce matin, a droit aux gros titres d'une partie des journaux, à l'occasion de l'exposition qui lui est consacrée, à partir de ce matin, au Grand Palais, à Paris... Photo de ses tableaux à la Une du Parisien-Aujourd'hui en France... dans lequel Caroline Andrieu nous explique que l'artiste faisait payer 25.000 dollars à celles et ceux qui souhaitaient qu'il leur tire le portrait... Sachant qu'il en faisait à la pelle, explique Harry Bellet dans Le Monde... en indiquant que Warhol était tellement intéressé par l'argent que ses assistants étaient parfois chargés de rabattre de futurs portraiturés... "Warhol à tout prix" : ça, c'est le titre du papier... "Warhol, morgue pleine", titre de son côté Libération... où Philippe Lançon décrit l'exposition : "Mao, Stallone, Liz Taylor : un dîner de têtes qui n'en finit plus... On est dans les années 60, 70 et 80... Tout le monde il est beau, tout le monde il est refait... C'est Andy qui lipposuce et qui régale... Les convives sont muets, souriants... Les uns sont déjà morts, les autres bientôt... On est au Grand Palais"... Une expo-événement qui fait aussi les couvertures de la presse magazine... Dossier sur "les mille visages de Warhol" à la Une de Beaux-Arts... Un hors-série de Télérama... "Andy Wharol et la musique" : ça, c'est dans le mensuel Volume... "Warhol appartient à tout le monde" : ça, c'est le dossier des Inrockuptibles... qui a interrogé des artistes, des plasticiens, des cinéastes, des musiciens, qui tous disent leur admiration... Enfin pas tous d'ailleurs... La chanteuse Brigitte Fontaine dit ainsi qu'il n'y a rien qu'elle aime dans l'oeuvre de Warhol, et que, du coup, pour elle, il ne représente rien... Célèbre pour plus d'un quart d'heure, il fait donc pourtant, ce matin, la Une d'une partie des journaux... Ce matin, toutefois, ce n'est évidemment pas l'actualité culturelle qui domine, mais c'est l'actualité sociale... Nous venons d'en parler avec nos invités... Les journaux le font aussi, à l'occasion de la journée de grève et de manifestation qui aura lieu demain... Et c'est l'autre sujet à la Une du Parisien, qui évoque "un test social"... "La grève commence ce soir à 20 heures dans les transports, et la journée promet d'être un nouveau rendez-vous tendu entre le pouvoir et la rue", indique le journal, en faisant le point sur les enjeux et les forces en présence... Interview de Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force Ouvrière, qui demande de vraies mesures sociales et estime que les salariés sont aujourd'hui en état de légitime défense... "Travailler plus pour être viré, dit-il : on est tout de même très loin du slogan du Président de la République"... Dans Les Echos, interview de François Chérèque, le leader de la CFDT, qui, lui, réclame un plan anti-licenciements et fustige l'attitude du MEDEF qui, par la voix de sa patronne, a dénoncé "la démagogie" du mouvement... Des propos qui s'adressaient en l'occurrence à Bernard Thibault, le leader de la CGT, qui, lui, s'exprime dans Le Monde... Il dit qu'au lieu de se lamenter, le gouvernement ferait mieux d'agir contre les suppressions d'emplois... Quant à Laurence Parisot, Le Figaro nous explique son incompréhension face à cette nouvelle journée de grève... Pour elle, "c'est une solution de facilité, et certainement pas une réponse à la crise"... D'où ce titre ce matin dans La Tribune : "Laurence Parisot joue la tension contre la CGT"... "Le MEDEF perd ses nerfs", titre de son côté L'Humanité... en expliquant que la patronne des patrons multiplie les pirouettes pour éviter de parler des vraies raisons de la colère... Une colère qui, d'après France-Soir, devrait conduire demain à une mobilisation record... Le journal évoque "un bras-de-fer"... "Malgré une pression grandissante de l'opinion, Sarkozy engage l'épreuve de force avec les syndicats"... Le sujet fait aussi la Une de la presse régionale... "Forte mobilisation sociale attendue", titre Presse Océan... Tandis que La Marseillaise résume : "19 mars, le bouclier social des salariés"... Et pendant ce temps-là, le bouclier fiscal continue de faire polémique... "Fissure dans le bouclier fiscal", titre ainsi, à sa Une, Sud-Ouest... "Le gouvernement piégé par le bouclier fiscal", titre Le Monde... Le sujet inspirant aussi de nombreux éditorialistes... Ainsi, Jacques Camus, dans La République du Centre, qui estime que "ce fameux bouclier est en train de devenir la marque d'une politique inégalitaire, et que la façon abrupte dont Nicolas Sarkozy a tranché hier le débat ne va pas apaiser les esprits"... Même sentiment pour Patrick Fluckiger, dans L'Alsace, qui voit dans les propos du chef de l'Etat "un signal qui brouille ses autres messages contre les excès des banquiers et des grands patrons"... Et puis, ajoute Martine Orange sur le site MédiaPart, "n'en déplaise au gouvernement, qui expliquait hier que la mesure ne bénéficiait qu'à un très petit nombre, la lecture des chiffres laisse confondu"... MédiaPart révèle aujourd'hui le tableau de ventilation des bénéficiaires du bouclier fiscal 2008... Conclusion : "Jamais il n'y a eu mesure fiscale aussi coûteuse, aussi inégalitaire et aussi disproportionnée"... On le disait hier : la polémique sur le sujet est donc encore loin d'être close... Autre polémique, à lire cette fois dans Le Canard Enchaîné, qui revient sur les deux jours de vacances mexicaines du Président de la République... "J'en ai marre qu'on m'emmerde avec ça" : voilà ce qu'aurait dit Nicolas Sarkozy devant ses visiteurs, à propos de son séjour avec son épouse dans une villa de luxe payée par on ne sait qui... "Peut-être que si je descendais dans un Ibis, tout le monde serait content ?", se serait-il interrogé... avant de s'en prendre à l'ambassadeur du Mexique, qui n'aurait pas pris soin de vérifier chez qui il allait... Avis aux amateurs : le poste d'ambassadeur du Mexique pourrait bientôt être vacant, s'amuse Le Canard... avant de livrer ce commentaire plutôt caustique du Premier ministre sur l'affaire : "Nicolas, c'est Nicolas : il aime le luxe et c'est comme ça"... Puis, parodiant la célèbre formule de Jacques Séguéla : "Si, à 50 ans, on ne séjourne pas dans des résidences de luxe, c'est qu'on a raté sa vie"... Signé François Fillon... Bien sûr, c'est de l'humour... Vu le contexte actuel de grogne et de colère, ça ne peut être que de l'humour... La grogne et la colère qui touchent désormais de nombreux secteurs, et toujours et encore celui des universités... Le mouvement est entré dans sa septième semaine... Et non, vraiment, ça ne s'arrange pas... A la Une de Var-Matin : "L'université varoise s'enflamme"... Avec l'embrasement d'une barricade, les nombreux manifestants de l'université de La Garde ont franchi un palier dans leur engagement contre la réforme... A la Une de La République des Pyrénées : "Echauffourées entre police et étudiants"... Trois étudiants de l'université de Pau ont été arrêtés hier après un incident dans le quartier du Triangle... Une centaine d'autres ont manifesté près du commissariat pour réclamer leur libération... A la Une de L'Union de Reims : "Amphi évacué, étudiants sur le pavé"... A la Une du Télégramme : "Cinq semaines de grève à la fac de Rennes"... A la Une de L'Alsace : "La fac de lettres encore bloquée à Mulhouse"... Dans le même temps, Le Parisien nous apprend que des étudiants de l'IUT de Perpignan ont mis leur bâtiment en vente sur eBay, pour dénoncer la réduction des moyens de l'enseignement... Hier soir, les enchères atteignaient 15.000 €... Le Parisien qui évoque par ailleurs la grogne des juges d'instruction, lesquels sont semble-t-il voués à disparaître... Autre grogne, dans Libération : celle des grands médecins, qui se disent manipulés et trompés par la loi hôpital de Roselyne Bachelot... Ils menacent aujourd'hui de démissionner collectivement... Libération dans lequel vous pourrez lire par ailleurs une enquête sur l'affaire Borrel : ce juge français retrouvé mort en 1995 à Djibouti... Guillaume Dasquié révèle que le pouvoir chiraquien a tout mis en oeuvre pour accréditer la thèse du suicide... "Révélations sur les manips de l'Elysée" : ça, c'est le titre du papier... Tous les journaux reviennent par ailleurs sur la Journée du Sommeil... Aujourd'hui, c'est la Journée du Sommeil... Et les médecins nous disent qu'on ne dort pas assez... C'est vrai... Et puis, dans la série "infos animalières", j'ai relevé cette histoire, à la Une du Courrier de l'Ouest... Le propriétaire de deux ânes est venu avec ses bêtes hier, au tribunal d'Angers... Ses voisins avaient porté plainte, jugeant que les ânes étaient à la fois trop bruyants, et puis trop odorants... Le monsieur s'appelle Jacky Davézé... Et il est venu au tribunal non seulement avec ses bêtes, mais également coiffé d'un bonnet d'âne... Son quart d'heure de célébrité...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.