Savez-vous, Ségolène Royal, qui sont Samia, Rudy, Roland, Thomas ou encore Mélanie ? (...) Ce sont quelques-uns des héros de la série "Plus belle la vie", dont France 3 diffuse ce soir 4 épisodes en "prime", c'est-à-dire à 20h50... L'occasion, pour deux quotidiens, de s'interroger sur l'étonnant succès de ce feuilleton à la sauce marseillaise qui, il y a quatre ans, avait pourtant bien mal commencé, mais qui attire désormais tous les jours environ 6 millions de téléspectateurs... "Ce feuilleton qui emballe les Français", titre ainsi, à sa Une, Le Parisien-Aujourd'hui en France... avec photo du café du Mistral, où se déroule une partie des scènes... "Les secrets d'une série-culte à la française", annonce, de son côté, France-Soir... Alors pourquoi ça marche ?... Eh bien "d'abord parce que ça parle de tous les sujets", nous explique le journal : "racisme, homophobie, conflits de générations... C'est une série, nous dit-on, totalement ancrée dans la société française, et totalement ancrée, de surcroît, dans le quotidien et dans l'actualité"... La preuve : au moment de la Présidentielle, histoire de bien coller à la réalité, les producteurs avaient enregistré deux épisodes, un premier évoquant la victoire de Nicolas Sarkozy, un second évoquant votre victoire à vous, Ségolène Royal... Evidemment, c'est le premier épisode qui a été diffusé... Et je pense qu'aujourd'hui, certains paieraient cher pour pouvoir visionner le second... Si ça marche, c'est aussi, d'après cette fois Le Parisien, parce qu'il y a des personnages auxquels on peut s'identifier : Samia, Rudy, Roland, Thomas ou encore Mélanie... Les téléspectateurs s'identifient même tellement qu'ils s'arrachent les produits dérivés siglés "Plus belle la vie"... On dit aussi "Plus belle la life"... Et il y a donc les T-shirts "Plus belle la life", le linge de maison "Plus belle la life", mais également le shampooing "Plus belle la life"... L'an dernier, pendant six mois, les comédiens ont par ailleurs porté des vêtements que l'on pouvait ensuite acheter dans le catalogue Quelle... Les ventes du catalogue ont grimpé de 300%... En somme, il s'agit là d'un réel phénomène de société, phénomène décrié même par TF1, qui récemment s'est plaint haut et fort que "Plus belle la vie" fasse de l'ombre à son 20 Heures... Mais à Marseille, on applaudit... Parce que ça met la lumière sur la ville... Et son maire est ravi... Jean-Claude Gaudin le dit dans Le Parisien : "Dans ce feuilleton, il y a juste ce qu'il faut d'accent et de bonhomie, mais pas de pagnolade... C'est un peu 'Bienvenue chez les Ch'tis', mais c'est chez nous"... Chez eux, ces derniers jours, ce n'est pas vraiment "Plus belle la vie"... Tous les journaux reviennent, ce matin, sur les suites de la bataille au Parti Socialiste... Avec, hier, le soutien finalement apporté par Bertrand Delanoë à Martine Aubry... "Delanoë tente de faire gagner Aubry", titre ainsi Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Delanoë ouvre le jeu des dames", annonce, de son côté, Sud-Ouest... Tandis que Paris-Normandie propose, à sa Une, une photo de vous, Ségolène Royal, accompagnée de ce titre : "L'étau des éléphants se resserre"... sous-entendu : il se resserre autour de vous... Et il y en a un que ça énerve prodigieusement : c'est votre ami Georges Frêche... qui, ce matin, s'emporte à la Une de L'Indépendant : il dénonce "le bal des faux culs" au Parti Socialiste... le président du Conseil régional de Languedoc-Roussillon, exclu depuis bientôt deux ans du PS au lendemain de sa déclaration sur la trop forte proportion, selon lui, de joueurs noirs dans l'équipe de France de football... Si jamais vous êtes élue Premier secrétaire du PS, vous réintégrez Georges Frêche, Ségolène Royal ? (...) Tous vos journaux reviennent donc, ce matin, sur la volte-face de Bertrand Delanoë... son soutien à Martine Aubry... Une prise de position qui aujourd'hui divise le propre camp du maire de Paris... Dans Le Figaro, Nicolas Barotte nous explique que même François Hollande n'est pas franchement satisfait de ce choix, qui ressemble bel et bien à un "tout sauf Royal"... Hollande qui, lui, compte s'en tenir à la ligne qu'il s'était fixée et ne donner aucune consigne... N'empêche, tous les journaux, désormais, du fait du ralliement de Delanoë à Aubry, tous les journaux vous présentent comme la challenger du grand duel annoncé... une challenger qui peut toutefois gagner, comme l'estime Hubert Coudurier dans Le Télégramme... "Les militants vont choisir celle qui a le plus de chances de l'emporter à la prochaine Présidentielle"... Et pour Hubert Coudurier, visiblement, c'est évident : "celle qui a le plus de chances de l'emporter à la prochaine Présidentielle"... C'est donc vous, Ségolène Royal... A l'inverse, Patrick Le Hyaric, dans L'Humanité, semble plutôt souhaiter, lui, la victoire de Martine Aubry... En tout cas, il n'a pas du tout envie de voir un jour un Président socialiste gouverner avec le MoDem... "Parce que Monsieur Bayrou n'est pas au centre, il est à droite", assure le directeur de L'Huma, qui donc visiblement ne vous soutient pas... Mais ce matin, c'est bien à l'égard de Bertrand Delanoë que les éditorialistes sont les plus sévères... Ainsi Jacques Guyon, dans La Charente Libre... "Hier, dit-il, tout comme à la Samaritaine, Bertrand Delanoë nous a montré qu'il se passe décidément toujours quelque chose au Parti Socialiste... Mais son brutal changement d'avis est non seulement une très mauvaise manière faite à l'ex-candidate à la Présidentielle, mais aussi un outrage fait au débat démocratique"... Plume très saignante également de Bruno Testa, dans L'Union... "Elle n'avait finalement pas tort, dit-il, la boutiquière du parti, Madame Martine, de parier sur le dispositif humain incarné par Delanoë : elle le connaît, son Bertrand... Avec lui, le pitre est toujours sûr... Elle savait bien qu'il reviendrait, la queue basse, manger à l'écuelle du parti"... Je vous l'avais dit : c'est saignant... Et c'est plutôt "Plus moche la life", aujourd'hui, pour le maire de Paris... "Plus moche la vie" : un titre qui, ce matin, conviendrait pour de nombreux autres sujets... Elle se tient d'une main à la tôle ondulée, vestige de ce qui, sans doute, était une maison... Derrière elle, tout est dévasté... Photo à voir à la page 6 du Figaro... un reportage de Thierry Oberlé à Haïti... "Haïti aujourd'hui sous perfusion alimentaire, mais qui sombre dans le chaos"... "On dirait Pompeï", témoigne la directrice du Programme alimentaire mondial présente sur place... Et mon confrère explique... "Les catastrophes naturelles et l'écroulement d'écoles révèlent un peu plus la débâcle économique, sociale et morale de ce pays qui compte parmi les plus pauvres du continent américain"... "Haïti, l'île des catastrophes annoncées", titre de son côté Ouest-France... avec, cette fois, un reportage de Michel Rouger, qui nous rappelle que les derniers cyclones du mois de septembre ont fait plusieurs centaines de morts... "Le destin tragique des Gonaïves, écrit-il, semble lui coller au pied, comme les tonnes de boue qui encombrent son artère principale"... Pour eux, c'est à peine mieux... C'est la Une de L'Humanité : "Des charters pour l'enfer"... "Hier, Brice Hortefeux a finalement renoncé à affrêter aujourd'hui un avion pour renvoyer chez eux des immigrés afghans... Mais il faut savoir qu'un précédent australien illustre très clairement le sort qui leur est réservé quand ils sont expulsés vers Kaboul : la mort !"... Toujours dans L'Huma... Marie Barbier est allée à la rencontre des Afghans réfugiés à Paris, notamment dans le jardin Villemin, situé entre la gare de l'Est et le canal Saint-Martin... "Depuis la fermeture du centre de Sangatte en 2002, ils sont, raconte-t-elle, des centaines d'exilés à trouver refuge dans ce jardin... Et donc, ce sont des Afghans, dans leur très grande majorité, qui se disent atterrés à l'idée que le gouvernement français les renvoie de force dans leur pays"... "Là-bas, disent-ils, on est en danger de mort"... "Plus moche la life" également pour la presse au Soudan... C'est à lire dans Libération... "63 journalistes ont hier été embarqués par la police et détenus plusieurs heures... Ils avaient eu le mauvais goût de rappeler au pouvoir et au Parlement soudanais son engagement à en finir avec la censure... Tous les jours, les officiers passent dans les rédactions, en fin de journée, pour délivrer un visa d'impression, sous peine d'un retrait des kiosques, voire d'une interdiction de parution"... Les autres titres de la presse, ce matin... A la Une du Figaro... "L'Europe prépare un plan de relance pour l'automobile"... Un dispositif de plusieurs dizaines de milliards d'euros devrait être annoncé par Bruxelles début décembre... A la Une de Libération... dossier sur l'affaire Jérôme Kerviel, qui doit être entendu demain par les juges d'instruction... "Ce que savait vraiment la Société Générale", titre le quotidien... qui nous apprend que de nouveaux éléments accusent maintenant les responsables de la banque... Des inquiétudes, çà et là dans vos journaux, à la veille du match France-Uruguay au Stade de France... La Marseillaise sera-t-elle sifflée ? "Tout est prévu", nous rassure cependant Le Parisien-Aujourd'hui en France... "En cas de sifflets modérés, les organisateurs envisagent notamment d'augmenter le volume de la sono"... Il suffisait d'y penser... Mais je ne sais pas ce que signifie des "sifflets modérés"... Et puis, pour finir... peut-être la réponse, l'explication qui nous manquait pour comprendre ce qui s'est passé lors du Congrès du PS... C'est à la Une de L'Union... "A Reims, on a saisi 40.000 sachets d'ecstasy"... Il suffisait de le dire, Madame Royal : en fait, vous êtes sous substance...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.