"Les Etats-Unis attaqueront l'Iran le 16 octobre"... C'est la presse russe qui le dit ce matin... la Russie, alliée de l'Iran... Et évidemment, à Moscou, les journaux reviennent sur les propos de Bernard Kouchner et le risque de guerre avec Téhéran... puisque aujourd'hui, le ministre français des Affaires étrangères est précisément en Russie... Dans Kommersant, le très poutinien président de la Commission des Affaires étrangères de la Douma... le Parlement russe... dénonce "les assertions d'hommes politiques occidentaux... Cela ne facilitera pas la résolution du problème", s'écrie-t-il... Vremia Novosteï a interviewé le vice-ministre russe des Affaires étrangères... qui explique, lui : "une intervention militaire en Iran serait une erreur politique, avec des conséquences catastrophiques"... Et finalement, c'est à peu près le même sentiment dans le reste de la presse européenne... Dans La Repubblica, le ministre italien des Affaires étrangères demande aux Français de "laisser le temps à l'initiative diplomatique"... El Pais note que maintenant, eh bien "Téhéran accuse Kouchner de provocation"... Le Daily Telegraph rapporte que "Téhéran a accusé Monsieur Sarkozy d'être un faire-valoir américain"... Le quotidien britannique se demande par ailleurs si une guerre avec l'Iran est inévitable... Plus optimiste... A Berlin, le Frankfurter Allgemeine Zeitung espère que "la menace française va donner aux pourparlers avec l'Iran une nouvelle impulsion, en faisant comprendre aux mollahs que c'est du sérieux"... Dans la presse française... les commentaires ne sont pas tendres... Mais ils visent moins la France que Bernard Kouchner... "On le savait courageux, flamboyant, généreux... Le voilà maintenant léger, maladroit, et auteur d'un dérapage très sérieux", écrit Pierre Taribo dans L'Est Républicain... Pour l'éditorialiste, "on n'avance pas des hypothèses de guerre d'une façon aussi hasardeuse... C'est le plus sûr moyen de passer pour un irresponsable... dévoyant de manière imprudente les valeurs de la diplomatie française"... Dans La République du Centre, Jacques Camus fait le portrait d'"un Bernard Kouchner à deux visages... L'un, sympathique French Doctor... L'autre, obscur Docteur Folamour"... "La guerre de Kouchner", titre Libération... "Kouchner en incendiaire", pour L'Humanité... Dans La Provence, un spécialiste de l'Iran, Thierry Coville, se demande : "Que cherche la France ?... Parce que, aujourd'hui, les déclarations ministérielles font la campagne du pouvoir en place... Elles alimentent le sentiment nationaliste, et permettent d'étouffer les discours des opposants qui veulent que l'Iran change en profondeur"... "Pourquoi Paris a décidé de hausser le ton"... C'est Le Figaro qui tente de répondre à la question ce matin... Et Pierre Rousselin, dans son éditorial, résume... "C'est parce que le temps presse... Dans une, deux ou trois années, la République islamique pourra se doter de la bombe atomique... L'objectif n'est pas de pousser à la confrontation, mais de faire prendre conscience de la gravité de la situation... A l'heure où les Européens hésitent à adopter de nouvelles sanctions, il n'est pas inutile de rappeler que celles-ci constituent le seul instrument disponible pour appuyer les efforts diplomatiques et contraindre l'Iran à changer d'attitude... L'hypothèse de la guerre existe bel et bien, conclut l'éditorialiste du Figaro... Plutôt que de nier la réalité, mieux vaut se préparer à cette éventualité pour mieux l'éviter"... Préparer l'avenir pour ne pas le subir... C'est aussi le mot d'ordre dans un autre dossier ce matin... celui des réformes sociales... Alors nul doute que nous en reparlerons demain, une fois que Nicolas Sarkozy aura passé, comme dit Libération, son "grand oral social"... Mais ce matin, tout de même... vos journaux sont dans l'attente... "Régimes spéciaux : Sarkozy dévoile ses plans", prévient Ouest-France... "Il veut aller vite, sans provoquer les syndicats", affirme Le Monde... Alors bon... "Ce passage à l'acte"... c'est comme ça que Le Parisien-Aujourd'hui en France présente le dossier de la journée... eh bien, vous en lirez quelques pistes... Alors bien sûr, il y a les régimes spéciaux... "Sarkozy attendu au tournant du social", pour L'Est Républicain... "Sarkozy, l'anti-social", affiche en Une L'Humanité... pour qui "le Président va annoncer aujourd'hui une nouvelle vague de mesures contre les salariés"... des salariés qui, dans Paris-Normandie, se disent prêts à défendre leurs acquis... C'est "la veillée d'armes pour les cheminots de Sotteville-les-Rouen"... Il y a aussi ce marin-pêcheur qui argumente : "Les 35 heures, on les fait en 2 jours"... Les 35 heures... Elles pourraient bien revenir sur le tapis cet après-midi... Les Echos explique que "Nicolas Sarkozy est prêt à ouvrir de nouvelles pistes sur le temps de travail, en donnant aux entreprises les moyens de contourner les accords de branche"... Mais avant de savoir ce qu'il y aura dans les propos du Président de la République... l'interrogation qui prime ce matin, c'est : "Est-ce que les Français sont prêts pour la réforme ?"... Jean-Yves Boulic pose la question en Une de Ouest-France... Et c'est vrai, explique l'éditorialiste, que, lors de la dernière campagne présidentielle, "les Français se sont focalisés sur ceux des candidats qui pouvaient incarner un véritable changement"... Oui, "les Français prêts aux réformes", indique La Croix, en Une, ce matin... C'est un sondage OpinionWay... "Mais prêts aux réformes si... il ne commet pas d'impair en matière de pédagogie"... Et si... peut-être aussi... il réforme les privilèges... Ca, c'est un rêve de Jules Clauwaert, dans Nord Eclair... L'éditorialiste répond à tous ceux qui ne cessent de comparer l'Allemagne et la France... Bien sûr que si, les réformes sont possibles dans notre pays, analyse l'éditorialiste... "Mais de l'autre côté du Rhin, la publication du rapport annuel de la Cour des Comptes ne resterait pas sans lendemain... On y révèle des exemples de désinvolture dans l'usage des deniers de l'Etat... en réalité, des privilèges... Et si les réformes passaient aussi par là, pour y mettre fin ?"... L'heure des comptes pour Nicolas Sarkozy... Règlements de comptes, au Parti Socialiste... Parce que, ce matin, une bonne majorité des éditorialistes reviennent sur le livre de Lionel Jospin, "L'Impasse", révélé par Libération hier... un livre où, je vous le rappelle, l'ancien Premier ministre tâcle sévèrement l'ancienne candidate socialiste à la Présidentielle... Avec d'abord ce constat... "La sortie de Lionel Jospin plombe la rentrée des socialistes"... C'est Libération qui le dit... Les Echos confirme... "La charge de Jospin contre Royal parasite la journée parlementaire des socialistes"... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... la réponse de la bergère au berger... "Royal gifle Jospin"... Depuis le Québec où elle est en déplacement, l'ex-candidate a sèchement rétorqué... "Il y a du sexisme dans toutes ces attaques... Tout cela s'apparente à du racisme"... Elle est même allée jusqu'à citer la Bible... l'un de ses péchés mignons, selon Le Parisien... "Pardonnez-leur, parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils font"... "C'est pathétique", écrit, atterré, Hervé Chabaud dans L'Union... "Crucifiée par Jospin sur le Golgotha du politique, Ségolène Royal, en Madone d'un socialisme du pardon, empreinte les mots de Jésus au jour de sa Passion pour absoudre Lionel de son péché d'orgueil"... "Sans doute persuadés que l'on ne peut reconstruire que sur un champ de ruines, les socialistes ne manquent pas une occasion de s'autodétruire", constate, de son côté, Daniel Ruiz dans La Montagne... "Et comme la haine n'est pas un sentiment avouable, ils n'hésitent pas à prétendre que c'est dans l'intérêt du parti... L'orgueil est bien la pire des impasses"... Bruno Dive, dans Sud-Ouest, met dans le même sac "le vieux sage et la pucelle"... "Pour Jospin comme pour Royal, la défaite, c'est toujours les autres... à savoir, la gauche, les socialistes, ou encore les électeurs"... Alors puisque l'on parle politique... Dans Libération... "De gauche, de droite : est-on programmé ?"... Des chercheurs américains affirment que les opinions politiques sont en partie déterminées par le cerveau... Alors bien sûr, ces résultats scientifiques doivent être pris avec d'infinies précautions, explique le journaliste de Libé... surtout si vous êtes centriste... Mais reste que plusieurs travaux auraient montré qu'il y a des cerveaux libéraux et des cerveaux conservateurs... Oui, parce que c'est une étude américaine, on ne peut pas vraiment parler de droite et de gauche... Mais quand même... Les militants démocrates et républicains passés au scanner... alors qu'on leur passait des photos des candidats à la Présidentielle durant la campagne de 2004... montrent des résultats très différents, au niveau du cortex antérieur, suivant si ils voyaient leur candidat ou celui d'un autre camp... Alors sinon... dans les journaux... Eh bien retour sur le projet de loi sur l'immigration, présenté aujourd'hui devant l'Assemblée Nationale... un projet de loi qui contient l'amendement Mariani, qui prévoit un examen génétique pour les candidats au regroupement familial... Sur le sujet, Libération titre : "Touche pas à mon ADN"... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... faites connaissance avec Rachida Dati... La ministre de la Justice répond aux questions des lecteurs du journal... Elle explique : "Ma vie n'est pas un roman"... Je vous signale aussi une belle photo du capitalisme à la française... C'est dans La Tribune... "L'histoire secrète du mariage GDF-Suez"... Entre réseaux économiques et jeux de pouvoir... Et puis, pour finir... Cette histoire belge... Dans Le Soir : "La Belgique était en vente sur eBay"... Le journal explique que la petite annonce est apparue sur le célèbre site de vente en ligne samedi dernier... Lundi, elle était bloquée par les responsables... Il n'est donc plus possible d'enchérir... Mais en 48 heures, la Belgique avait déjà atteint les 10 millions d'euros...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.