Un autre monde est toujours possible. L'université d'été européenne des mouvements sociaux ouvre ses portes aujourd'hui, à Paris. Pendant 5 jours explique LIBéRATION, on va parler de la taxation des transactions financières mais aussi de l'action citoyenne. Où en est cette dernière justement ? Nicolas Haeringer, le co-président du conseil scientifique d'Attac le reconnaît. Malgré la crise, des forums sociaux européens ont fermé leurs portes. C'est un mystère dit-il. C'est quand le contexte est le plus propice que les mobilisations prennent le moins. Et pourtant, il y a de l'espoir. En France, ces derniers mois ont été marqués par des luttes intéressantes, comme Notre-Dame-des-Landes. De nos jours, il est certes moins évident de se mobiliser autour de l'emploi. Les gens les plus précaires sont moins syndiqués. Les luttes sont plus complexes. Mais Nicolas Haeringer d'Attac reste optimiste. Les mobilisations ne sont pas vaines. Elles auront des effets plus tard. Certains parlent de constellation, de bruit de fond.

Bruit de fond. Ce que révèle l'affaire Brown à Ferguson. Aux Etats Unis tout d'abord.LE MONDE s'est intéressé à la géographie de cette ville dans la banlieue de Saint Louis. Depuis 10 jours, deux Ferguson co-existent. Celui qui manifeste contre les violence policières et qui rouvrent le débat sur la discrimination. Et l'autre, plus riche, plus blanc, qui observe le premier à distance. Un universitaire du Missouri explique le bruit de fond. Je pressentais qu'un évènement comme celui-ci pouvait arriver. On observe un glissement de la pauvreté. Les Afro-Américains qui le peuvent, s'installent en périphérie pour trouver de meilleurs écoles publiques et plus de sécurité. Mais il entraînent avec eux, une baisse des prix de l'immobilier et le départ des blancs.Ce sont les ratés du melting-pot américain selon Christophe Lucet de SUD-OUEST. L'affaire Ferguson ne signifie pas que cet espoir né de l'élection de Barack Obama, ait été totalement déçu. Il montre juste le chemin qu'il reste à parcourir pour intégrer pour de bon, une de ses plus anciennes minorités.Ce ne vous rappelle rien ?

Le parallèle avec la France ? C'est Laurent Joffrin qui s'y attèle dans LIBé ce matin. Il y a dit-il, une leçon à tirer de ces évènements tragiques. La difficulté qu'ont les démocraties d'aujourd'hui, à faire cohabiter des minorités diverses et inégales. Croit-on par exemple, que les rapports entre la police française et les minorités hexagonales soient bien meilleures qu'aux Etats Unis ? Il n'y a pas assez de noirs dans la police américaine ?Y'a t'il assez de musulmans dans la police française ? Ferguson était une ville inconnue en France jusqu'à la semaine dernière. Elle n'est finalement pas si exotique.Obama doit redresser la barre conclut Jean Guisnel du TéLéGRAMME. Car il est aussi, le président des racistes.

Et pendant ce temps, que font nos voisins pour lutter contre le racisme ? Ils mettent les moyens écrit Emmanuelle Chaze page 8 de LIBé. Le gouvernement allemand va débloquer 30 millions et demi d'euros l'an prochain, pour un projet de cinq ans visant à lutter contre le racisme. En ligne de mire, les groupes néo-nazis ou de l'ultra-gauche et de façon plus générale, la montée de l'antisémitisme et de l'islamophobie outre-Rhin. La ministre fédérale de la Famille est convaincue qu'un soutien financier renouera le dialogue entre les associations et le gouvernement. Au BERLINER ZEITUNG, Manuela Schwesig disait récemment, que les associations et porteurs de projets ont besoin de confiance et de moyens pour planifier leurs actions.

Mais en France, le bruit de fond persiste. Et il indigne l'ensemble de la presse depuis hier. Epinglée ?Nadine Morano pour avoir posté sur Facebook la photo d'une femme voilée sur la plage de ses vacances. Nadine Morano a une manière délicieuse de parler des beaux gosses à la plage écrit Rémi Noyon sur RUE89. Elle compare son cliché à la Une du FIGARO MAGAZINE, consacré à Brigitte Bardot. Lui, l’homme bien fait, a donc le droit de se déshabiller, de se baigner. Elle, non ! Il n’y a rien qui porte atteinte à l’ordre public rappelle Nadine Morano. Mais lorsqu’on choisit de venir en France, Etat de droit, laïc, on se doit de respecter notre culture et la liberté des femmes. Sinon, on va ailleurs ! Lorsqu’une Française se déplace dans un pays où la culture est différente, elle la respecte et ne se présente pas en tenue de Bardot. C’est fin écrit Rémi Noyon, très fin, ça se mange sans faim.On peut trouver qu'une femme voilée sur la plage, c'est choquant explique Nicolas Cadène de l'Observatoire de la laïcité au HUFFINGTON POST. Mais comme on trouverait que des personnes gothiques n'y sont pas à leur place.Nadine Morano a t'elle un problème avec l'islam ? Le site de L'EXPRESS rapporte, extraits vidéos à l'appui, que ce n'est pas la première fois qu'elle tient ce genre de propos.Nous sommes dans une perversion de la laïcité ajoute le sociologue Jean Baubérot sur le site du NOUVEL OBS. La laïcité a deux finalités : la liberté de conscience et la non-discrimination en matière de religion et de conviction. La droite ne cesse de détourner les termes de cette loi. Marine Le Pen aurait pu dire la même chose.

A lire également dans la presse ce matin, la grande histoire, les petites affaires et un joli casse. La grande histoire, c'est celle des nageurs français et leur médaille d'or hier, aux championnats d'Europe de natation sur le relais 4 fois 100. Ensemble c'est FOU titre L'Equipe dans ses pages intérieures. Comme d'habitude, ils n'étaient pas favoris fait remarquer Jean-Pierre Bidet. Et comme d'habitude, ils ont étouffé la concurrence, concassé même avec plus d'une seconde d'avance à l'arrivée sur les Russes. Demandez à Vladimir Morozov comment il a fini, debout, écoeuré par les coulées magiques de Jérémy Stravius.

La petite histoire ? Risible si elle n'étais pas triste.LA VOIX DU NORD rapporte ce matin, l'histoire de ce magistrat d'Avesnes-sur-Helpe qui ivre, a confondu taxi et police. Ca s'est passé samedi soir, à Montpellier. Il s'emporte, insulte les policiers. Les enfants tentent de le raisonner. Rien n'y fait. Selon LE MIDI LIBRE, il aurait même tenté de mordre un policier et donner des coups à l'entrejambe de l'un des fonctionnaires. Dégrisé, il a reconnu les faits. La carrière de ce magistrat est désormais dans les mains de la garde des Sceaux qui a la possibilité de saiair le Conseil supérieur de la magistrature. Contacté hier, son ancien cabinet d'avocat refusait d'y croire. Vous devez faire erreur sur la personne!

Pas d'erreur sur la personne pour les braqueurs du périphérique dimanche, à Paris. LE PARISIEN-AUJOURD'HUI EN FRANCE mène l'enquête sur le spectaculaire braquage du cortège d'un prince saoudien. Les enquêteurs s'interrogent sur le profil des malfaiteurs. Il faut une bonne dose de culot et une sacré détermination pour détrousser un prince saoudien en route pour l'aéroport.Non mais quelle audace ! écrit David Guévart du COURRIER PICARD. On ne peut s'empêcher de revoir Bébél jouer le Professionnel ou le Cerveau, petit rictus aux lèvres au moment de faire le coup du siècle. La culture populaire nous ramène forcément à Robin des Bois. En tout cas, ce fait divers allège sa rubrique. L'époque vire trop souvent aux drames brutaux, intolérables. Les belles affaires d'anatn nous manquent parfois. L'attaque des Saoudiens hélas, est réconfortante, vu le contexte.Comme un bruit de fond...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.