Le défi de la semaine? planquer les cadeaux ...Et sinon? terrorisme, Trump, Kabila, HOllande et Zsa Zsa Gabor

La revue de presse, bonjour Hélène Jouan

On commence par un article de circonstance….

C’est LE défi de la semaine nous prévient ce matin Aujourd’hui en France/ Le Parisien qui y consacre du coup, une pleine page. Un article de fond, une infographie et un micro trottoir, vous mesurez la mobilisation.

Alors, Le défi ?

Parle-t-on d’ Emmery, en se demandant s’il tiendra à la tête du PSG en cas de nouvelle contre -performance mercredi contre Lorient, ça c’est pour l’Equipe.., de François Fillon, tiendra-t-il bon sur la réduction du nombre de fonctionnaires après avoir lâché sur la Sécu ? ça c’est pour les Echos, ou encore parle t on de la difficile évacuation à Alep…Non rien de tout cela, LE défi, c’est de savoir où planquer les cadeaux de Noel à 6 jours de leur déballage.

Article de fond, avec expertise du pédopsychiatre à la clef: « dès qu’ils vont commencer à avoir un doute sur l’existence du Père Noel, les enfants vont vérifier la véracité de cette non croyance » témoigne l’un d’eux. Ils vont donc fouiller partout, d’où l’impérieuse nécessité journalistique de fournir à ses lecteurs des astuces. Alors on se penche sur l’infographie :

Sous le Lit de la chambre des parents les cadeaux ?

Buzz…

Au fond du panier de linge sale, ou dans la glacière de camping ?

Applau

Bingo, et pourquoi pas derrière les livres de la bibliothèque ?

Buzz

Non, les livres pourraient leur tomber dessus ! Témoignages de français sur leur « pire idée de cachette » : Michèle 67 ans, qui a caché un cadeau dans le grenier et ne l’a jamais retrouvé

Vous vous souvenez Marc que Philippe Meyer dans « la Prochaine fois, je vous le chanterai » sur France Inter, nous a proposé longtemps la chanson ...ON de la semaine. Là, c’était l’article…On du jour.

Beaucoup plus sérieux Hélène, le témoignage d’un terroriste

Témoignage Ayoub El Khazzani. C’est lui qui en août 2015 défouraille kalachnikov et pistolet dans le Thalys reliant Bruxelles à Paris. Soren Seelow du Monde, a eu accès à son pv d’audition de mercredi dernier. Témoignage important s’il en est, car il est en réalité le seul pour l’instant Khazzani, à accepter de parler, contrairement notamment à Abdelslam, à raconter son parcours en détail, la genèse de son projet terroriste, et les semaines passées entre istanbul et Bruxelles avec son donneur d’ordre, Abel hamid Abbaoud, futur coordinateur des attentats de Paris du 13 novembre…Alors on y apprend pourquoi la route des migrants a été privilégiée, on suit leur route par la Hongrie, on découvre la motivation de l’apprenti- djihadiste, c’est d’avoir vu une mosquée détruite par les américains dit il, qui va faire basculer Khazzani, et puis on tombe en fin d’article sur un os. Le complice d’Abbaoud, qui fixe la mission au djihadiste lui ordonne en prendre un billet, voiture 11 ou 12 dans le Thalys de 17 H, lui ordonne t il. Il m’a dit qu’il y aurait entre 3 et 5 militaires affirme t il. Voilà l’os, comment Abaoud a-t-il su que ces américains seraient présents ce jour-là, à ces places-là ? Ces soldats américains qui avec quelques autres, déjouèrent finalement la tentative d’attentat. Question ouverte posée ce matin dans le Monde

On poursuit…quelques infos sur la marche du monde

Pour compléter, si besoin est, la chronique d’Anthony Bellanger sur Kabila qui s’accroche au pouvoir en République démocratique du Congo…il faut lire l’article sur le mouvement Bye Bye Kabila dans le Figaro. Article signé Mélanie Gouby qui raconte comment un groupe de jeunes de Goma tente de fédérer depuis quelques semaines, des initiatives citoyennes visant à se défaire du président corrompu. Inspirée par d’autres mouvements citoyens, au sénégal ou au Burkina faso , cette jeunesse a peu de chance de faire plier Kabila aujorud’hui, mais elle illustre le fossé qui sépare aujourd’hui 2 générations en Afrique …Et puis elle est peut être après tout, la graine qui fera émerger dit la journaliste, de nouvelles idées. Le printemps africain toujours en gestation.

Libération joue à se faire plaisir: « Trump, A moins que… »3 points de suspension affiché à sa Une. C’est en effet aujourd’hui que Donald Trump doit être officiellement désigné par les 538 grands électeurs. Alors, suspense ?

En fait non. Malgré les dernières révélations sur l’implication plus que supposée de hackers russes dans le processus électoral américain, malgré le retard de 2 millions et demie de voix sur sa concurrente Hillary Clinton selon un décompte encore provisoire, malgré la mobilisation des anti- Trump, menée entre autre par le réalisateur Michael Moore qui tentent de convaincre les grands électeurs, républicains, de voter en « leur conscience », contre Trump donc, et bien personne ne s’attend à ce scénario ! reconnait Libé. Trump sera donc le 20 janvier prochain le 45ème président des Etats-unis

En France, Guillaume Tabard du Figaro a l’air d’avoir envie, lui en revanche de jouer à se faire peur. Titre de son édito : « et si Hollande cherchait encore un trou de souris ? ». Et là je sens que c’est à vous que je fais peur, Claude Bartolone. Quoi finalement Hollande pourrait être candidat ? Oui, c’est la piste qu’explore Tabard ! « les hollandais prévoient une primaire sanglante et anticipent déjà l’incapacité du vainqueur à trouver sa place entre Macron et Mélenchon, écrit iL Simultanément, ils observent une remontée de la popularité de Hollande. CQFD. D’ailleurs, il peut se déclarer jusqu’en mars, comme Mitterrand en 88 ». Guillaume Tabard concède en conclusion que cette hypothèse est bien « fantaisiste ». C’est bien la peine de nous avoir emmené jusqu’au trou de souris

Et puis on termine hélène par un décès, Zsa Zsa Gabor, 99 ans, s’est éteinte cette nuit en Californie

Et si on connait tous son nom, c’est moins pour ses talents d’actrice, même si on l’a aperçue dans Moulin Rouge de John Huston, que pour avoir été l’une des premières grandes starlette de l’après-guerre. 9 mariages, 3 enterrements à son actif, c’est peut être cette expérience qui lui a donné le sens de la répartie : « Je suis une merveilleuse maitresse de maison, chaque fois que je quitte un homme, je garde la maison » disait elle

Zsa Zsa Gabor était la tante de Paris Hilton, et la précurseure de phénomène type Kim Kardashian(pour ceux qui connaissent). Ce qui donne pour une fois, des portraits finalement moins hagiographiques que d’ordinaire. Radio Canada écrit par exemple : « Sans grand talent, Zsa Zsa Gabor est parvenue à devenir une vedette en jouant un rôle, le sien » . déjà pas mal

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.