Divorce en Argentine

Entre les pro et les anti-Kirchner. Cette nuit, les Argentins ont défié la présidente dans la rue. Plusieurs centaines de milliers de personnes ont défilé, sous la pluie pour un hommage silencieux à Alberto Nisman, le procureur retrouvé mort, une balle dans la tête, alors qu'il enquêtait sur la présidente argentine. Les manifestants étaient de tous âge.

Le quotidien LA NACION les a observé, a écouté le silence de cette marée humaine. Silence qui a parfois été interrompu par des mots scandés par la foule, comme justice !

LA CAPITAL a regardé et noté. Tous les membres de l'opposition à Kirchner était présents. Formidable tremplin pour la future présidentielle.

CLARIN a compté. Santa Fe, Catamarca, Bueno Aires, Mar del Plata, partout dans le pays, on a marché.

Cela fait un mois que le procureur Alberto Nisman est mort. Sa mort écrit Mathilde Guillaume dans LIBéRATION, empêche tout le pays de dormir. Même les résultats du foot passent au second plan explique cet Argentin. Marcher en silence, c'est éviter toute récupération politique affirment les collègues procureurs de Nisman qui ont organisé la marche. Pour Cristina Kirchner la présidente, c'est parce qu'ils n'ont rien à dire ou parce qu'ils n'osent pas parler. Santiago un manifestant, peste : "face à la corruption, à l'impunité, nous Argentins nous n'avons rien fait. Au fond, on est résigné."

Cette marche est-elle exceptionnelle en Argentine ?

Oui, relève l'historien Olivier Compagnon dans LIBé. Mais c'est surtout la conséquence du retour de la pratique autoritaire du pouvoir.

Divorce en France.

Divorce politique. Le 49-3 sur la loi Macron est passé par là.

Et maintenant la motion de censure. Entre Valls et les frondeurs, la guerre est déclaré titre LE FIGARO à Une. On peut en sourire, comme Philippe Waucampt du RéPUBLICAIN LORRAIN. C'est épouvantable ! Armagedon, réchauffement climatique et Ebola réunis. Le gouvernement s'est cassé le dents sur la loi Macron !

Faire preuve de sinisme. Le décalage avec le pays réel serait-il si fort que les élus ne songeraient plus qu'à détruire le système qui leur a permis de goûter aux vanités du pouvoir ? Jean-Louis Hervois de LA CHARENTE LIBRE.

Laure Equy de LIBé résume le sentiment général. Cette motion de censure remet de l'ordre. Avec elle, explique un député de l'opposition, c'est redevenu propre : chacun chez soi, la balle au centre.

Regardez plutôt. Ce qui va se passer n'est pas banal écrit Cécile Cornudet des ECHOS. Les deux députés FN devraient voter cet après-midi, la motion de l'UMP. Idem pour les communistes. Oui, l'attelage n'est pas banal.

Pas le choix répond André Chassaigne le chef de file des députés du Front de gauche dans L'HUMA. Nous n'avons pas eu le temps et le nombre de parlementaire nécessaire pour présenter une motion de censure.

Curieux front parlementaire en effet, pour Guillaume Goubert de LA CROIX. C'est à n'y rien comprendre, l'UMP préfère bloquer des idées qui sont les siennes, dans le seul but de faire mordre la poussière au camp d'en face. Et c'est cela que l'on retiendra. Que l'UMP a pris le parti de la politique du pire.

Pardon monsieur, mais c'est l'ambiguité qui est l'ennemi de la réforme. Nicolas Beytout de L'OPINION. Tous les pays ont leur blocage. Aucun n'aime la réforme pour la réforme. Ce que rejettent les Français, c'est le flou dans lequel on les tient.

Conclusion de Paul-Henri du Limbert dans LE FIGARO. Qu'osera proposer le gouvernement maintenant à des socialistes pétrifiés par leur propre bilan ? Le quinquénat est terminé.

Divorce politique en France et divorce de la société française.

La profanation du cimetière juif de Sarre-Union dans le Bas-Rhin était une action clairement antisémite. Clairement antisémite, mots retenus par LES DERNIèRES NOUVELLES D'ALSACE pour illustrer sa Une.

LE PARISIEN-AUJOURD'HUI EN FRANCE relève lui, une frénésie antisémite dans ce mauvais délire entre pote qui dérape, et qui est passible de 7 ans de prison.

L'antisémitisme n'est pas de retour en Europe. Il sommeillait. Combien de fois avons nous lu cette phrase ? Jean-Pierre DENIS de LA VIE l'a reprend à son compte avec à l'appui, cette confession. Je n'ai jamais voulu l'écrire, par honte pour mon Eglise. Je le fais ici pour la première fois. Il y a quelques années, j'ai entendu, au Vatican, un cardinal et un théologien très haut placés me tenir des propos hallucinant sur le pouvoir des juifs. Pourquoi le dire maintenant ? Pour souligner poursuit l'éditorialiste de LA VIE, que l'antisémitisme n'est pas le fait des paumés, des largués, des déculturés. En réalité, il n'a ni religion, ni frontière, ni tabou, ni foi, ni loi.

Le racisme aussi.

Retour sur la rame de la honte décrite dans L'EQUIPE ce matin, avec ces supporters de Chelsea qui scandait leur amour du racisme mardi soir.

LE PARISIEN-AUJOURD'HUI-EN-FRANCE a retrouvé Souleymane, ce voyageur du métro refoulé par ces pseudo-supporters. Il n'a pas été surpris. Vous savez, le racisme je vis avec. Quand il est rentré chez lui, il n'en a même pas parler à sa famille. Quoi dire à mes enfants ?

Que papa s'est fait bousculer dans le métro parce qu'il est noir ? Ca ne sert à rien. Alerté par les journalistes du PARISIEN, Souleymane se dit qu'il va aller quand même porter plainte et contacte des associations. Ces supporteurs doivent être punis.

On parle de divorce tous azimut ce matin dans la presse, on parle aussi de divorce tout court.

Avec cette question posée par Stéphane Kovacs du FIGARO.

Est-il légal de faire la promotion de l'adultère ? Sans rire, les associations familiales catholiques ont décidé de saisir la justice contre Gleeden. Gleeden, ce site qui encourage les rencontres extraconjugales. Les AFC n'apprécient pas en fait, la récente campagne d'affichage qui évoque la tentation d'Eve avec une pomme croquée. Si l'infidélité n'est plus une faute pénale depuis 1975, l'article 212 du Code civil dispose quand même que les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance. Donc selon les associations familiales catholiques, cette campagne censurée au passage dans plusieurs villes des Yvelines, est une incitation à violer une obligation contracté lors du mariage. Chez Gleeden, on avoue ne pas trop comprendre.

Tweet de Bruno Le Roux, le chef de file des socialistes à l'Assemblée : "On devrait profiter de la loi Macron pour interdire ça !"

A vous de trouver à quoi correspond le ça, la campagne, le site, ou la censure.

A soumettre aussi à la réflexion. Les Français qui aiment s'encanailler. 50 nuances de Grey a déjà fait plus de deux millions d'entrée en une semaine selon les chiffres du PARISIEN-AUJOURD'HUI EN FRANCE.

Et dans le même temps, ce besoin de spiritualité relevé par l'enquête de LA VIE. La plus grande jamais réalisé sur le sujet, auprès de 6.000 personnes. Tout le monde est peu ou prou à la recherche de sens. En même temps, il faut le dire. Ce sont souvent plusse des femmes, diplômées. Elles méditent... se tournent vers le Yoga, le Taï-chi, font de la musique ou de la danse. Quelle est l'évènement déclencheur? Une épreuve, une crise personnelle, une rupture.

Qu'on se le dise, l'enquête de LA VIE ne cite ni Gleeden, ni 50 nuances de Grey.

Bonne journée.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.