Alors ce matin, les paris sont ouverts... Qui pour succéder à Alain Juppé au ministère de l'Ecologie ?... Dans les journaux, il y a un grand favori... Jean-Louis Borloo... Et Le Parisien-Aujourd'hui en France le crie sans ambage en Une... "Le nouveau super-ministre de l'Ecologie, c'est Borloo"... Et dans Le Figaro, on annonce même que Christine Lagarde pourrait le remplacer à Bercy... Christine Lagarde, si vous n'avez pas tout le gouvernement en tête, c'est actuellement la ministre de l'Agriculture... Alors s'il change de fonction aujourd'hui... Jean-Louis Borloo sera resté 32 jours à Bercy... une sorte de record, constate Le Parisien... le journal qui se demande : "Borloo était-il bien à sa place à Bercy ?"... "La question est souvent revenue... Et lui-même semble se l'être posée, explique Ludovic Vigogne... La semaine dernière, il a fait part de ses doutes à un ancien ministre du gouvernement Villepin... Et samedi, il s'en est ouvert à Claude Guéant, le secrétaire général de l'Elysée"... D'un côté donc, les doutes de Borloo, de l'autre, la double exigence de Nicolas Sarkozy... Là, c'est Le Figaro qui analyse... "Le Président doit à la fois remplacer Alain Juppé et sortir Borloo de Bercy... Et du coup, c'est un peu le paradoxe de ce remaniement : le ministre des Finances serait mi-promu, mi-désavoué"... Borloo, super-ministre de l'Ecologie... Il y a ceux qui sont pour, et ceux qui préfèreraient quelqu'un d'autre... Pour Hervé Chabaud, dans L'Union, "Michel Barnier présente un profil plus complet qu'un Jean-Louis Borloo, dont l'inconstance, les gaffes et la capacité à être piégé comme un bleu n'apportent pas cette garantie de rigueur et de sérieux qui sied à ce poste"... "Jean-Louis ?... Mais c'est impossible !... Cela aurait l'air d'être une promotion, alors qu'à cause de lui, on a perdu 100 députés", s'étrangle un ministre anonyme dans Le Figaro... Alors puisque le cas Borloo semble résolu... s'ouvre, du coup, un jeu de chaises musicales au gouvernement... Après "qui pour remplacer Juppé ?", c'est "qui pour remplacer Borloo ?"... Et c'est toujours Le Figaro qui croit le savoir... Christine Lagarde, donc, tient la corde pour aller à Bercy... Et maintenant, c'est qui pour la remplacer à l'Agriculture ?... Alors le remaniement... c'est clair, il sera plus large que la simple entrée des secrétaires d'Etat... C'est la conséquence, bien sûr, des résultats des législatives de dimanche... Et ce remaniement ministériel plus important que prévu, ce sera, pour Gilles Dauxerre dans La Provence, "un premier signal de Nicolas Sarkozy sur la façon dont il veut appliquer son programme"... Oui, "c'est le temps de la mise à l'épreuve des promesses faites au pays pendant la campagne, confirme Olivier Picard dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Cet acte II qui commence sera moins glamour que le premier, mais plus signifiant... Les Français ont donné au Président de la République la large majorité dont il a besoin pour réformer le pays... Mais la lune de miel avec leur jeune et bondissant chef de l'Etat est achevée"... Dans Ouest-France, Jean-Yves Boullic rappelle l'exemple de Tony Blair en Grande-Bretagne... "Il a bénéficié d'un long état de grâce en réussissant à susciter la confiance économique... C'est l'enjeu majeur de nos gouvernants : retrouver la confiance"... "Il ne tient qu'à eux de renouer avec l'euphorie", écrit Philippe Noireaux, dans L'Yonne Républicaine... "Qu'il se crispe et se replie sur son seul camp, et Nicolas Sarkozy pourra définitivement tirer un trait sur son état de grâce... Qu'il poursuive dans sa volonté d'ouverture, résiste à la tentation absolutiste, et il prolongera sa lune de miel avec les Français"... Bon d'accord, mais concrètement ?... Qui va rentrer au gouvernement ?... Eh bien retour sur quelques rumeurs... "La tentation Laporte"... C'est en Une de L'Equipe... En plein week-end électoral, l'épisode est resté quelque peu confidentiel... Mais vendredi, le sélectionneur de l'équipe de France de rugby a été reçu par Sarkozy... Il semblait alors très proche du poste de secrétaire d'Etat au Sport... "Aujourd'hui, explique L'Equipe, cela ne semble plus être d'actualité... Et heureusement !, soupire le quotidien sportif... A 80 jours du début de la Coupe du Monde de rugby, rien de mieux pour déstabiliser une équipe... Et si le pays a vraiment besoin de la science de Bernard Laporte, conclut l'éditorial, cela peut sans doute attendre le 21 octobre"... Le 21 octobre, c'est le lendemain de la finale de la Coupe du Monde de rugby... Dans la famille "secrétaire d'Etat d'ouverture"... "l'Elysée recrute Bockel"... C'est dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... Le sénateur-maire PS de Mulhouse s'est décidé à franchir le pas et à rejoindre l'équipe Sarkozy-Fillon... Il devrait faire partie de ceux qui seront nommés aujourd'hui... Nouveau gouvernement donc... On le connaîtra aujourd'hui... En attendant, ce matin, vos journaux dressent le portrait de la nouvelle Assemblée... "Une Assemblée un peu plus féminine", note Libération... Elles seront 107 à siéger, et elles n'ont jamais été aussi nombreuses... Pour comparaison, il n'y avait que 76 députées femmes dans l'Assemblée sortante... Alors Libération a fait les comptes... Il y a plus de femmes à gauche qu'à droite... 61 contre 46... "Qui sont les 577 députés élus les 10 et 17 juin ?"... Le Figaro se pose également la question... Eh bien déjà, 41 d'entre eux ont été élus plus que de justesse, avec moins de 51% des voix, note le journal... Le doyen a 78 ans... le benjamin, 28... Et la moyenne d'âge est de 55 ans... C'est 3 ans plus jeune que celle qui avait été élue en 2002... Et puis, côté chiffres toujours... c'est donc 321 sièges pour la droite... 205 pour la gauche... Et ça, eh bien ça réjouit Pierre Laurent, dans L'Humanité... "Des trois dernières majorités de droite à l'Assemblée... 93, 2002 et 2007... c'est la plus faible en sièges... Cela va compter, explique l'éditorialiste... La messe sarkozyste n'est pas dite"... Alors ce scrutin législatif, il est analysé de près ce matin... avec ce constat, que vous lirez dans toute la presse nationale... les grandes villes ont plutôt voté à gauche... Du coup, explique Le Figaro, "l'UMP doit repenser sa stratégie municipale"... Libération voit "les socialistes à la conquête des centres-ville"... Et Le Parisien estime "les socialistes confiants pour les municipales"... Sur une carte, cela donne : "à Lille, Rouen, Nantes, Bordeaux, Toulouse, le PS prend l'avantage"... C'est à constater dans Le Figaro... qui analyse "les déboires des candidats de droite en milieu urbain"... "Pourquoi les centres-ville votent-ils de plus en plus à gauche ?"... C'est la question du jour dans La Croix... Pour y répondre : Jean Viard, chercheur au Centre de recherche politique de Sciences-Po... Parce que l'explication est avant tout sociologique... "Les centres-ville, où les loyers sont souvent plus élevés, ont été pris en main par les élites sociales... Il y a donc une concentration d'actifs, de jeunes plutôt diplômés... Ce qui correspond aujourd'hui à l'électorat de gauche... Ce sont les enfants de Jules Ferry, qui ont grimpé dans l'échelle sociale des études... L'électorat de Nicolas Sarkozy, lui, est surtout constitué de retraités, de femmes qui ne travaillent pas, de petits patrons et de gens issus de milieu défavorisé, que le candidat UMP a su reprendre au Front National"... Et Jean Viard conclut : "Il y a d'un côté une France qui vieillit, ce qui favorise le conservatisme... de l'autre, une population de plus en plus éduquée, ce qui favorise l'émergence d'une nouvelle génération de gauche... Je pense que l'on va vers une segmentation générationnelle du territoire"... Alors les socialistes requinqués ?... C'est à peine une façade... Les journaux reviennent ce matin sur la séparation du couple Hollande-Royal... La presse étrangère, surtout, ne s'en remet pas... "Quand Ségolène Royal met François Hollande dehors", titre Die Welt... qui regarde avec nostalgie ceux qui incarnaient le couple de rêve de la gauche française... "A cause d'une amourette, elle le jette dehors, constate le quotidien allemand... Elle lui enlèverait volontiers aussi la présidence du parti"... A Bruxelles, Le Soir explique que "François Hollande ferme le ban... C'était son choix, a-t-il commenté après l'annonce de cette séparation... Mais pas question, rapporte le quotidien belge, de lui offrir le PS sur un plateau"... Comme en écho, la Une de Libération... "Qui va garder le parti ?"... L'interrogation vaut aussi pour Jacques Guyon, dans La Charente Libre... "Royal a pris la tête de ceux qui réclament qu'on ne perde pas de temps pour rénover... en donnant quartier libre aussitôt que possible au Premier secrétaire... Il y a sans doute quelque légitimité à réclamer une réflexion de fond, alors que le PS vient d'essuyer un troisième échec... Mais il reste le devoir d'inventaire, souligne l'éditorialiste... Il exige un minimum de recul... Avant de reconstruire, il conviendrait d'abord que les différents architectes autoproclamés se donnent au moins le temps d'une réunion de chantier... ne serait-ce que pour savoir si l'on oriente la construction au centre ou pas"... Et puis pour finir... dans Le Courrier Picard, ce dessin d'Alex... qui ironise sur le drame des enfants de divorcés... "Pourvu qu'elle ne réclame pas la garde !", s'écrient Lang, Fabius et DSK en culottes courtes...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.