La revue de presse, bonjour hélène Jouan

On commence ce matin par une histoire

Celle que nous raconte Philippe Ridet correspondant en Italie du quotidien le Monde… « Il était leur porte parole écrit il, la face visible de leur combat, Reporter sans frontière le comptait même dans sa liste des héros mondiaux de l’information » Pino Maniaci, un entrepreneur qui avait racheté une petite télé locale en Sicile dénonçait avec bagout et courage tous ceux qui étaient soupçonnés de collusion avec la mafia, un héros donc disait on…ma ma mia, le don quichotte sicilien était lui-même un pourri…une caméra espion l’a montré en train de monnayer à son tour son silence ou ses services, Pino Maniaci vient d’être mis en examen pour « extorsion de fonds ».

Et alors, y a une morale dans cette histoire ?

Non, juste que la réalité est parfois plus complexe qu’on aimerait le croire

C’est ce que Sonia, une patronne de PME a voulu dire à de jeunes manifestantes de Nuit Debout dans sa région à Avignon. Sur son mur facebook, elle a vu 2 deux jeunes filles, mignonettes et convaincues, brandir une affichette : « sous le pont d’Avignon, on y pend tous les patrons ». Elle a décidé de leur répondre, son billet a été partagé plus de 40 000 fois comme nous le raconte ce matin le Huffington post.

Extrait «chère jeune fille souriant à l’idée de cadavres se balançant au bout d’une corde, j’ai beaucoup aimé ton slogan, une vision mesurée et réfléchie de la société qui t’entoure, tes parents doivent être fiers de toi… Alors, tu es jeune, et tu n’as pas encore choisi ta voie. Vu que tu ne sembles pas porter la hiérarchie dans ton cœur, peut être vas-tu choisir d’être indépendante, et là, BIM, tu seras ton propre patron..je sais ça fait un choc hein, patron…un qui peut être ne dormira pas la nuit car il se demandera comment payer les charges ou son propre salaire ; bref un enfoiré...Alors je sais, fleur des champs, que ce n’est pas à ce patron que tu t’adressais…Je sais que tu visualisais un gros bedonnant avec un gros cigare et un gros parachute doré…Oui, mais crois-le ou non chez nous, ce sont les petites entreprises qui génèrent les emplois..oui, ça s’appelle l’humanité, la diversité, la différence, la nuance … » conclut elle…Réalités complexes, donc, et différentes selon d’où on les regarde..

La réalité des « casseurs », c’est ce sur quoi se penche également la presse ce matin..

La photo à paris hier d’une voiture de la Police Nationale en feu, est reprise par beaucoup de vos quotidiens. » Les casseurs à la manœuvre » titre le Parisien. « Casseurs, le gouvernement cherche toujours la riposte » pour le Figaro, qui raconte cette scène « digne dit il d’un théâtre de guerre civile » et qui nourrit aujourd’hui le procès sinon en laxisme, au moins en incompétence de l’exécutif ». En tout cas relève Cécile Cornudet dans les Echos, au vu du spectacle infligé, la droite peut facilement répondre au « ça va mieux de François Hollande », sur le plan économique, « ça se délite » dans la société.

Alors qui sont ces casseurs ? Paris Match, photos et reportages à l’appui a rencontré « ces meneurs de guérilla urbaine, camouflés en ninja, qui obéissent à des mots d’ordre codés. Ils se rassemblent pour détruire, ont rendu inaudibles les revendications sociales et les manifestants pacifiques ne sont que les idiots utiles de leur escalade destructrice ». Ils sont écrit Emilie Blachère, un mélange explosif d’idéologues, de blacks blocs, de groupuscules anarcho-autonomes, anti riches, anti gouvernement, anti société « notre furie et la dégradation des biens dit l’un d’eux, sont des actes politiques nécessaires à notre démocratie », certains ont un objectif, ils sont venus pour renverser l’Etat. Et la journaliste l’affirme, dans les cortèges, rares sont les manifestants qui se mettent en travers de la route des casseurs ; par peur pour certains, parce qu’ils comprennent pour d’autre » c’est leur dernier recours contre le système, sans ça on nous méprise, on ne nous écoute pas » excuse Chloé, pourtant pacifique. Sous le vocable infâmant de casseurs défend un porf d’histoire contemporaine sur le site The Conversation, « ce sont bien des militants actifs du mouvement social qui s’expriment, des individus hautement politisés » dit il

En bref, retour sur un verdict Hélène

Non justement Patrick, et c’est ça l’info…hier, un proche de serge dassault a été condamné hier à 15 ans de réclusion pour tentative d’assassinat sur fond commise sur fond de soupçon d’achat de vote. Et bien rien, pas une ligne dans le Figaro ce matin, qui préfère s’intéresser au procès Bettencourt. On rappelle que Serge Dassault est l’heureux propriétaire du Figaro depuis 2004

Drôle de manchette pour Valeurs Actuelles, qui a obtenu un entretien avec Norbert Hofer, favori de la présidentielle en Autriche dimanche. Quand toute la presse le qualifie de « candidat d’extrême droite », Valeurs Actuelles préfère titrer « l’autrichien anti système se livre en exclusivité ». « Anti-système », la rhétorique nous rappelle quelque chose..Le Front national en France est le seul à s’être publiquement félicité des bons scores du FPO, mouvement patriote a dit marine le pen

Et puis à la Une de Libération ce matin, l’appel des 40 au CAC 40…un appel à limiter le salaire des patrons, après la polémique Ghosn et Tavarès, pas plus de 100 fois le smic réclament entre autre jean christophe cambadélis, le numéro 1 du ps et Arnaud Montebourg, ca faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas retrouvés sur la même tribune, mais aussi thomas piketty, nicolas hulot, 2 patrons, dont celui de Système U, ou encore les leaders de la CGT et de la CFDT

Mais pas JC Mailly de Force Ouvrière

On termine Hélène, cinéma et foot

On savoure d’abord le festival de Cannes, en lisant tous les jours la chronique de Pierre Vavasseur dans le Parisien, Mon Cannes à moi, ce matin il nous raconte ses gaffes à répétition sur la croisette : « après avoir tiré malencontreusement sur la queue de cheval d’une américaine inconnue « je suis bon pour la cour suprême pour harcèlement sexuel » s’alarme t il, il salue ensuite Gad elmaleh. Raté, c’est Rossy de Palma, j’ai toujours trouvé que ces deux là cultivaient une ressemblance »

On jubile aussi à la lecture de certaines critiques de film. La fille Inconnue des frères Dardenne, sous la plume d’Eric Neuhoff dans le Figaro ça donne : « un navet liégeois » : leur cinéma a la saveur d’un menu de cantine, le goût d’un café d’autoroute. On sent qu’il se régale. L’humour leur est une langue étrangère, ils parlent le Dardenne, dialecte d’un pays où la pluie tombe à gouttes mesquines, où les pauvres sont mal rasés et n’arrivent même pas à se suicider convenablement.»

Si après ça, on n’a pas envie d’aller voir le film..

Et puis foot avec l’ironie grinçante de Michel Platini ce matin dans l’Equipe qui s’interroge sur les contours exacts de sa suspension par la FIFA de toute activité liée au football. « est ce que j’ai le droit de regarder un match à la télé ? le droit de jouer au foot dans mon jardin ? ce serait bien que je sache s’agace t il, racontant que la commission d’éthique et la Fifa se renvoient a balle pour ne pas lui répondre

Platini a-t-il le droit de regarder l’euro à la télé ? Si ce n’est pas le cas, il peut toujours acheter So foot. So foot qui ce matin, se prévaut de donner déjà le nom du vainqueur ! Alors c’est qui ??? un indice, on parle d’une équipe en bleu dans les finalistes…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.