Des invitations au voyage et à la beauté, pour se consoler d'un monde, où une jeune femme est tuée à Marseille pour son portable, la Provence, une septuagénaire assassinée à Lillers pour 70 euros, la Voix du Nord, et une femme sert de cobaye filmé à un show médical, Rue89.

Vous nous parlez de tableaux ce matin...

Et d'invitations aux voyages, que trois journaux nous proposent, et la presse a cette grâce de nous donner son propre antidote, et nous ayant nourri de juste angoisse nous dit à quel point nous sommes beaux, aussi.

Et voilà donc la Croix, dont la une nous parle de gâchis et de subventions européennes que notre administration a été incapable de distribuer... La Croix qui nous invite en Toscane  pour Andrea Verrochio, peintre et sculpteur et joailler qui fut le maitre de Léonard de Vinci, et que florence célèbre au Palazzo Strozzi, et c'est une justice pour cet artiste au trait ciselé et de mains vibrante, et quelle sublime pitié dans la croix que cette Vierge à l'enfant, est-elle de Leonard, est-elle de Verrchio?... 

L'Humanité, qui a sa Une nous parle syndicats car c'est jour de grève, nous invite à Cassel, dans le Nord, au musée de Flandre, où l'on expose Brueghel, le père Pieter, les fils Pieter Jan, et les kermesses du 17e siècle qui emportent Maurice Ulrich, usuellement voué au commentaire politique, mais qui ici nous dit que l'on danse, "on ripaille, on boit, on se bat, on baise", et l'on s'abandonne aussi à la finesse du dessin...

Libération dont la une est sécuritaire à la fermeté du gouvernement, nous emmène à Amsterdam, où le Rijksmuseum expose tout Rembrandt et nous sommes chanceux, le guide s'appelle Philippe Lançon, qui se promène entre les eaux fortes et et la biographie de Rembrandt, superbe puis déchu dans ses autoportraits...  "C'est un vieillard pris dans l'épaisseur de la nuit... Il a un turban sur la tête, un grand front bombé et ridé, ses yeux ronds  portent le regard d'un homme qui semble avoir tout vu, d'un artiste qui conduit sa palette vers l'exploration finale..." et Lançon pour toujours porté par son histoire, attribue à Rembrandt la grace et la fragilité des survivants...

Lançon a sa musique, ses mots résonnent. Dans le Parisien, Macha Méril parle de son mari Michel Legrand qui vient de nous quitter, pourquoi n'est-il pas joué à la Philharmonie? Dans le Figaro, lui aussi de une sécuritaire, je découvre les secrets des grandes orgues de Notre dame, 7952 tuyaux qui s'élèvent face à la rosace du couchant, au coeur d'une cathédrale dont les pierres chantent, et le maitre de l'orgue, Olivier Latry, vient d'y enregistrer Bach. 

Nous sommes heureuse espèce humaine, de tant culture... Mais nous ne sommes pas seuls. Je lis dans le Monde, que la culture est à tout le monde, aux animaux aussi, qui apprennent et transmettent et se  rendent meilleurs. Des baleines qui apprennent les unes des autres à frapper de leur queue la surface de l'eau avant de plonger pour pêcher. et mieux encore, des mouches drosophiles se transmettent des conseils sexuels, et deux mouches femelles, observant une congénère qui a préféré un mâle à un autre, à sa suite, choisiront le bon plan. 

Mais que pense alors ce moustique tigre qui revient, menaçant, c'est la saison, en une de presse océan. 

Une jeune fille nous regarde dans la Provence.

Elle s'appelait Marie-Belen, elle avait 21 ans, elle est morte dimanche, poignardée pour son téléphone portable, un iphone 4S de 50 euros, dans le quartier de la Timone à marseille et la Provence ne nous épargne rien de vie de cette étudiante, joyeuse, qui défilait pour le climat et allait partir en Erasmus. A Lillers, c'est dans la Voix du Nord, une autre femme, septuagénaire, a été retrouvée chez elle, assassinée pour 70 euros... 

Et nous voilà rendu à nos misères et nos peurs, et nos humiliations.

Sur le site de l'Obs, rue 89, voilà Christine, chef d'entreprise, qui était entrée confiante à l'hôpital tenon à Paris pour être opérée de calculs rénaux... Elle s'est retrouvée opérée devant des caméras, filmée pour une rencontre médicale, charcutée par un praticien italien qui ne connaissait pas son dossier, et qui l'ignorant lui a perforé le colon, elle fut telle un cobaye... ...

Il est de plus petites humiliations; Paris Normandie raconte une adolescente qui s'est trompée en prenant son billet, elle acheta un ticket à 4 euros 10  au lieu de 4 euros; un contrôleur la verbalisa d'une amende de 35 euros, réglable de suite, et comme à 15 ans on n'a pas d'argent sur soi, il majora l'amende à 85 euros. Dans le républicain lorrain, je lis que la sncf va majorer le prix des billets que des passagers de bonne foi veulent acheter dans les TER, il n'est pas de bonne foi pour ce service public, étrange nom parfois.

Des misères nous guettent, le devinons-nous? la dépêche se réjouit de l'interdiction désormais des manifestations de gilets jaunes place du capitole, soulagement, mais en page intérieure, j'apprends que els éboueurs de toulouse se mettent en grève, indéfiniment  s'il le faut, et l'on se demande ce qui sera le plus dur pour Toulouse, des violences subies ou de la saleté qui vient.

On parle d'un bon roi dans le Figaro...

Qui est sultan à Oman, il se nomme Qabus, maitre absolu d'un petit paradis, le nom de son successeur est dissimulé dans deux enveloppes, il a déposé son père il y a 49 ans, un autocrate donc, mais un autocrate de tolérance et de progrès et de diplomatie ouverte et qui a fait construire un opéra à son nom dur la corniche de Mascate, et lisant le Figaro, on se prend à gouter ce sage peu démocrate, homosexuel mais nul n'en parle lis-je, et que ses voisins saoudiens, c'est une qualité, n'aiment pas. Les saoudiens, me dit le Monde, eux regardent la télévision dont un animateur, Daoud Al Shiran, est la vedette, et son talk show quotidien servirait d'exutoire à la population, on y parle de drogue, et des femmes qui fuient le royaume... 

Le Havre libre fait sa une sur le maire du havre qui est un libertin, dont une photo dénudée circule en ville, on connait les corbeaux, il ne se passera rien? Nous avons des dirigeants de frasques innocentes, et aussi des fiertés. 

Dans l'Echo républicain, on me parle d'une reine que la génétique a produit, c'est une vache, la génisse la plus chère d'Europe, une Holstein nommée Olga, que Nicolas et Olivier Auguste, de Dampierre-sous-Brou, fabricants de vache depuis plus vingt ans, ont vendu 130000 euros. 

J'apprends dans paris Normandie qu'à Etretat, le cinéma va rouvrir, on y jouera Mary Poppins. j'en suis vraiment heureux; 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.