Pas de surprise ce matin... La photo de Fidel Castro fait la Une de la quasi-totalité de la presse... française et internationale... Evidemment donc, tout le monde commente le départ du Caudillo... "Castro, 50 ans de solitude", titre Libération... Le journal fait le récit d'un règne communiste pur et dur... "Une relique d'un âge disparu et d'une révolution fossilisée"... C'est le portrait de Fidel Castro dans The Independent... Sur la même longueur d'onde, Die Welt, en Allemagne : "Fidel Castro incarnait une illusion trompeuse : le mariage du socialisme et de la joie de vivre des Caraïbes... Ca a fait sa popularité dans le monde entier... Mais ça a ruiné son pays"... Et sur ce même thème, l'éditorial de Laurent Joffrin dans Libération... "Castro, c'est une légende qui a fait naufrage... Car la leçon est universelle : le socialisme sans la liberté est un passeport pour l'échec"... Mais bon... Si "Fidel part, Castro reste"... C'est la Une du Courrier, à Genève... Et dans L'Est Républicain, Michel Vagner confirme : "Il est entré dans l'Histoire fringant, les armes à la main... Il en sort à reculons... sans avoir vu, ni voulu voir, que le monde avait changé sans lui... Alors certes, le rideau commence à tomber, mais le tyran n'a pas quitté la scène"... Et c'est aussi le constat de La Croix... "Fidel Castro s'en va, son pouvoir demeure"... Guillaume Goubert, l'éditorialiste du quotidien catholique, explique que "rien ne laisse entrevoir un tournant vers une forme de perestroïka caraïbe"... Et le journal rappelle les propos de Raul Castro, qui assure l'intérim depuis 19 mois, et qui a dirigé durant 50 ans d'une main de fer l'armée cubaine... Raul Castro donc a prévenu : "Rien de spectaculaire ne se fera"... Seule concession : "Si le Parti Communiste reste un parti unique, il doit être le plus démocratique qui existe"... Alors donc, et maintenant ?... Eh bien maintenant... "Fidel ouvre une nouvelle page"... C'est L'Humanité qui voit les choses comme ça ce matin... Et Ignacio Ramonet, le directeur du Monde Diplomatique, interrogé par L'Huma, veut croire que "Raul Castro va permettre le passage de relais vers une nouvelle génération... Ce qui est aujourd'hui possible et nécessaire"... "Castro n'a renoncé à rien"... C'est Hugo Chavez qui le dit, en Une d'El Pais... Le Président vénézuélien, allié de Castro, explique que "cette décision est une générosité personnelle qui l'exalte"... "Castro s'en va, les Occidentaux réclament la démocratie à Cuba"... Là, c'est la Une du Figaro... Et dans son éditorial, Pierre Rousselin juge que c'est bien là la réponse qui convient... "Il est temps d'être plus constructif et volontariste... Affirmons que la transition a commencé à Cuba... que l'Europe est disposée à aider ceux, parmi ses dirigeants, qui voudront que cette transition se fasse dans le calme, avec une libération des prisonniers politiques et l'organisation, à terme, d'élections pour que les Cubains puissent enfin décider par eux-mêmes de leur destin"... Dans Ouest-France, Joseph Limagne veut croire aussi à un "espoir de changement à Cuba"... "Il est peu probable, écrit-il, que le régime castriste survive longtemps à la mise à la retraite de son fondateur"... "Il suffirait, si l'on ose dire, d'un Gorbatchev aux couleurs cubaines pour que le fruit tombe", analyse, de son côté, Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne... Moins optimiste, Daniel Ruiz, dans La Montagne, croit savoir que "l'île serait tentée par une ouverture à la chinoise... Ce qui veut dire, explique l'éditorialiste, que pour les libertés, il faudra encore attendre"... Le départ de Castro... Le retour de Thierry la Fronde... Oui, décidément ce matin, on a un peu du mal, dans les journaux, à se départir de la nostalgie des années 60... Et l'on parle là de la réforme de la télévision publique et de l'installation hier, par le Président de la République, de la commission Copé... Une commission qui a trois mois "pour réinventer la télé publique", explique Les Echos... Et dans l'ensemble, les journaux, ce matin, vous souhaitent "bon courage", Jean-François Copé... D'abord parce que, comme le précise Le Figaro, "Sarkozy balise la réforme"... ou comme le dit Libération : "Il est à la télécommande"... Et en ressortant les exemples de Thierry la Fronde ou des Rois Maudits, il fait un peu peur à Hubert Coudurier, dans Le Télégramme... "Le monde de l'audiovisuel a singulièrement évolué depuis l'ORTF... Il ne s'agit pas de refaire "l'école des Buttes-Chaumont", qui a imprégné l'enfance du chef de l'Etat... Enfermer l'audiovisuel public dans un ghetto serait le plus sûr moyen d'assurer son déclin"... Alors oui, "bon courage, Monsieur Copé", dit encore Jacques Guyon dans La Charente Libre... "puisque l'unique mission de cette commission consiste à trouver le mode d'emploi de l'intuition présidentielle... Ce ne sera pas une sinécure... Il va falloir trouver des moyens financiers... des idées forcément novatrices, pour satisfaire au rêve forcément grandiose de Nicolas Sarkozy de doter la France d''une grande télévision de service public', qui sera 'un exemple pour le monde', rien de moins !"... Pas de doute, confirme également La Dépêche du Midi dans son dossier intitulé : "Télé : qui va payer ?"... "L'idée d'une télé sans pub était peut-être bonne, mais l'application sera plus que sportive"... Et du coup, comme pour faire avancer le schmilblick... TV Hebdo a sondé les téléspectateurs... un sondage IPSOS sur la télévision idéale... la télévision publique idéale... Alors d'abord, quels sont ceux qui incarnent le mieux la télé publique ?... Chez les hommes : Michel Drucker... Chez les femmes : Marie Drucker... L'oncle et la nièce... Valeurs sûres donc du petit écran, commente TV Hebdo... Autre question : que mettre à la place des pubs ?... Des documentaires et des reportages, répondent très sérieusement 53% des personnes interrogées... les mêmes qui, à 43%, expliquent qu'une télé publique doit être avant tout divertissante... Oui, on l'a dit : c'est pas simple... Et sinon, dans la presse ce matin... "Ce député-maire UMP qui touche les ASSEDIC"... C'est à lire dans Le Canard Enchaîné... qui souligne que le député-maire d'Aulnay-sous-Bois vient de signer une résolution demandant la création d'une commission d'enquête sur les fraudes aux prestations et aux prélèvements sociaux... Pas de doute, il parle en expert, commente Le Canard... puisque depuis son élection en juin dernier, il cumule son allocation de retour à l'emploi avec ses indemnités de parlementaire... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... le député-maire explique qu'il a écrit en septembre à la Direction départementale du Travail et de l'Emploi pour ne plus bénéficier de cette allocation... Et il dit être de bonne foi : "J'ai sans doute été négligent... J'aurais dû réécrire dès que je me suis aperçu que mes courriers restaient sans réponse"... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France toujours... vous lirez que c'est aujourd'hui que prendra fin le suspense... Jean Sarkozy sera-t-il candidat aux élections cantonales de Neuilly-Sud ?... C'est ce soir la date limite de dépôt des candidatures... Le fils cadet du Président aimerait bien se lancer dans l'arène... surtout que s'il se présente, il est assuré d'être élu, explique le journal... Dans Le Canard Enchaîné, un proche du Président confie : "Ca semble désormais la meilleure solution"... Côté plan média, il n'est pas mal non plus, le fils du Président... Il fait la Une de VSD cette semaine... L'hebdomadaire se demande "à quoi joue Jean Sarkozy ?"... et répond, sur la même veine : "Au Petit Nicolas"... Pour finir... Si vous êtes intéressés par la vie des stars, des gens connus... cet article de Libération est pour vous... Une agence de voyages organise des visites pour le moins inédites... des safari-people... Ca se passe à Paris... où l'on promène à pied des groupes de touristes à la recherche de vedettes... Au final, le journaliste de Libération qui a suivi la visite a surtout vu des fenêtres d'appartements... des restaurants où les bêtes rares déjeunent régulièrement... et des voitures de sport...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.