actualité déconcertante: trump, la présidentielle, les campagnes de pub dans la presse, Gorafi ou pas?

La revue de presse, bonjour Hélène Jouan

On commence par se poser la question qui est normalement l’essence de notre métier…l’info, vraie ou fausse ?

C’est Daniel Schneidermann qui se la pose avec drôlerie dans sa chronique ce matin dans Libération. « Gorafi ou pas Gorafi ? ». Le Gorafi, c’est ce site d’information parodique qui ne délivre que de fausses informations, exemple, « Macron poursuit sur le toit du métro le pickpocket qui vient de lui voler son programme », ou encore « une file d’attente ne menant nulle part découvert dans un bureau de poste ». Le problème, c’est que ces faits alternatifs revendiqués deviennent de plus en plus crédibles, relève Schneidermann, sans doute parce que l’actualité est de plus en plus déconcertante. La semaine dernière d’ailleurs, un quotidien algérien s’y est laissé prendre, reprenant comme vraie, une manchette du Gorafi « Marine le Pen propose d’entourer la France d’un mur payé par l’Algérie ». On s’est gaussé dit le chroniqueur, mais l’actualité elle-même ne se gorafise t elle pas à grand pas ? La faute bien sûr à Donald Trump qui a déplacé les frontières du genre…Mais chez nous aussi, difficile parfois de déceler ce qui est gorafi ou pas : Macron et ses revirements sur la colonisation? Allez savoir…Fillon a davantage d’empathie pour Sarkozy depuis qu’il a été entendu 6 heures par les magistrats ? Pas gorafi sont obligés de prévenir les journalistes à l’aide d’un HAshtag/pas gorafi. Il va falloir ouvrir l’œil prévient Schneidermann..

Dans l’actualité ce matin, quelques exemples de ce questionnement, Gorafi ou pas…Dans l’Opinion, Michel Schiffres revient sur l’allusion de Donald Trump à un attentat en Suède, attentat imaginaire, qui lui a valu de vertes réparties des suédois « qu’est ce qu’il a fumé » a twitté un ancien premier ministre, quand en réalité, le président américain n’avait rien fumé mais juste regardé sa télé préférée, Fox News, sur laquelle il a pu voir un extrait d’un documentaire sur les effets de l’accueil des réfugiés en Suède. Documentaire par ailleurs très controversé nous raconte le Huffinton post ce matin…Effet Gorafi donc sur Trump…

Pas Gorafi en revanche, ses toutes prochaines décisions. « Après un premier mois chaotique », nous disent les Echos, on notera en passant que le Figaro fait preuve de beaucoup plus de mansuétude en qualifiant le mois de présidence Trump simplement « d’ébouriffante », les Echos nous annoncent donc que c’est demain, que le président pourrait commencer à détruire le bilan écologique d’Obama, en détricotant plusieurs lois environnementales, celle notamment qui impose aux centrales à charbon de réduire d’un tiers leurs émissions de carbone d’ici 2030, ou encore une loi contrôlant la pollution des rivières.

Dans la presse ce matin, retour sur un week-end de campagne présidentielle

« Une campagne présidentielle peut-elle ne jamais commencer ? » s’interroge Cécile Cornudet dans les Echos, qui relève qu’au-delà des attaques en règle qui ont eu lieu tout ce week-end entre les différents candidats, décidément il faut attendre bien tard, les projets des uns et des autres. Pas du tout, rétorque L’Opinion, sous la plume de son éditorialiste Rémi Godeau, qui prend fait et cause pour le candidat des Républicains. « En l’absence de Plan B et fort d’un programme abouti, François Fillon offre une vraie perspective de rupture » plaide t il, « Mais reste une question reconnait-il tout de même, ce désir d’alternance raisonnable sera-t-il plus fort que tout ? ». L’Opinion s’engage pour Fillon, L’Humanité pour Ruffin ce matin. François Ruffin, rédacteur en chef du magazine Fakir et réalisateur du film Merci Patron ! est en campagne dans la circonscription de Flixecourt, dans la Somme. Flixecourt, petite ville symbole de la grande époque du capitalisme familial et paternaliste, Flixecourt, point de départ de son film puisque Bernard Arnault y avait racheté une des usines textile avant de la liquider. Une circonscription qui a longtemps été rouge vif, détenue par le pc, avant de passer au ps. Mais c’est le FN ici qui fait désormais des ravages, Ruffin sera notamment opposé au comédien Franck de La Personne que le Fn a investi. A Amiens, où les salariés de Whirlpool viennent d’apprendre la fermeture prochaine de leur usine, Ruffin plaide pour une loi interdisant les produits whirlpool en France, rêvant dit-il de nouvelles jacqueries qui partiraient de la Picardie, avec ce mot d’ordre « paix au hameau, feu au château ». Il a réussi le tour de force s’enthousiasme L’Humanité de rassembler autour de sa candidature toutes les forces de la gauche, communistes, écologistes, et la France insoumise de Mélenchon….Toute ? Non pas complètement quand même car le PS fait bande à part, même si le journaliste Adrien ROUCHALEOU a croisé au meeting quelques socialistes incognito affirme t il, « prêts à faire connaitre bientôt leur choix de la gauche unie, face à celle qui a renoncé ».

Qui a renoncé à la gauche unie ? Libération ne prend pas partie entre les divorcés, mais dresse le constat : Hamon/Mélenchon, c’est mort !

Et puis enfin, une info qui va intéresser vos invités Patrick, vous en parlez depuis 7H, nouvelle illustration du manque de moyens de la justice. A lire dans Aujourd’hui en France/le Parisien, » la grève des juges qui menace Fleury Mérogis ». Les 9 juges d’application des peines du tribunal d’Evry dans l’Essonne, viennent d’engager un mouvement inédit de protestation contre leur manque d’effectif. Ils n’enregistreront plus aucune demande d’aménagement de peine, tant qu’ils n’auront pas obtenu 1 juge en plus, et surtout des greffiers, totalement surchargés aujourd’hui. Résultat, impossible désormais de sortir de Fleury Mérogis sans avoir purgé la totalité de sa peine…ce qui fait craindre à un surveillant pénitentiaire « des remous auprès des détenus ».

On termine Hélène par une presse en bleu ce matin

Et un petit carambolage amusant. En effet, quand vous achèterez votre journal papier ce matin, vous constaterez que beaucoup de vos titres de la presse nationale, sont tout de bleu habillés. Les Echos, Aujourd’hui en France/le Parisien, le Figaro, Libération…Libé qui se fend même d’une petite mise en garde à ses lecteurs. » Ne voyez dans ce bleu leur dit-il, aucune prise de position politique subreptice, non il ne s’agit que d’une simple opération publicitaire ».

Opération de grande envergure signée Samsung en l’espèce qui propose son nouveau smartphone en bleu corail. Mais figurez-vous que pendant que la presse est bleu corail, l’héritier de Samsung lui…est dans le noir, à l’ombre ! Jay Y Lee vit depuis vendredi dans une cellule de moins de 7 mètres carré, dans une prison de Séoul. Ce sont les Echos, à la Une bleue donc ce matin également, qui nous racontent que le patron du plus grand groupe d’électronique de la planète devrait être mis en examen dans les jours qui viennent pour « corruption ». Même pas grave, répond le service com de Samsung, les patrons de la soixantaine de filiales du conglomérat eux continuent de bosser et de vanter les mérites de leur nouveau smartphone, via d’impressionnantes campagnes de pub. Pas Gorafi du tout le partage des tâches chez Samsung

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.