(Patrick Cohen) Dans la presse ce matin : printemps gâché

(Bruno Duvic) Et d'abord le cri de la presse au petit matin... Marre de la pluie !

Lundi 20 mai, il pleut, ça caille et la presse régionale déprime sec... Le Havre presse , Le Courrier de l'Ouest , Le Dauphiné , Le Bien public : ce n'est plus le festival de Cannes, mais le festival des manches, les manches de parapluie...

Inquiétude à la Une de Vaucluse matin : « Le Rhône se fâche ». Dans le Vaucluse, il est sorti de son lit. 180 campeurs évacués à Avignon. Une barge a touché un bateau touristique, 200 personnes mises au sec d'urgence.

On ne pas faire toute la revue de presse sur le sujet, juste un récit. Il est dans L’Equipe . Etape dantesque hier sur le tour d'Italie cycliste qui faisait un crochet par les Alpes française. Il devait franchir le col du Galibier - trop enneigé, l'arrivée a été avancée de 4 kilomètres. La pluie, la neige le froid... Le vainqueur du jour, Giovanni Visconti, est arrivé les chairs bleuies, au bord de l'aphasie, raconte Philippe Brunel. Un autre concurrent ne pouvait plus ôter ses gants détrempés qui lui faisaient une seconde peau. La veille on avait vu le 5ème au classement général Michele Scarponi les traits fripés et le visage gris. Le pauvre bougre était tellement frigorifié que son soigneur lui a réchauffé les mains à la chaleur de son cou. Ce sont « des journées de loups », déclare le leader au classement général Vincenzo Nibali.

Journée de loups... Journée de mort en Tunisie...

Là aussi, le printemps est gâché... Le congrès des salafistes avait été interdit à Kerouan, ils n'y sont pas allés mais se sont battus avec la police dans la banlieue de Tunis. Un mort parmi les manifestants. Pas beaucoup de larmes sur les sites Internet de la presse tunisienne. « Les salafistes font vivre à la Tunisie une journée triste à en mourir » titre Business News . « Ansar al Charia est une organisation hors la loi" affirme le premier ministre sur le site de Kapitalis .

En France, dans la revue Noor qui se réclame de l'Islam des Lumières, on trouve quelques clés pour comprendre ce moment de chaos en Tunisie deux ans après la révolution de jasmin - un pouvoir qui semblait fermer les yeux face aux agissements des salafistes et qui tout d'un coup de raidit, un pays qui hésite entre repli sur soi et poursuite de l'œuvre révolutionnaire.

Malek Chebel qui lance cette revue Noor en ce printemps 2013 écrit que « la politique dans nombre de pays arabes et ou musulmans n'est plus qu'un prêt à penser au bénéfice de la religion... Le refrain du fondamentalisme est bien au point : sous prétexte que le matérialisme occidental a tué dans l'œuf le développement de toute personnalité nationale musulmane, beaucoup de groupuscules ont longtemps manipulé les masses en brandissant l'épouvantail de la décadence imminente, laquelle n'a jamais été validée ».

Un peu plus loin, la réalisatrice de documentaires Nadia El Fani, qui vit en France et ne peut pas retourner dans son pays après s'être affirmée athée dans un film, relève le manque de culture politique dans son pays... Jeunesse désemparée, « aucun fondement politique solide après 23 années de régime Ben Ali (...) Ces 50 dernières années ont produit 2 générations de Tunisiens sans éducation démocratique. »

La religion à la Une du Figaro également

C'est l'une des quatre quotidiens nationaux à paraitre en ce lundi de Pentecôte avec L'Equipe , Le Parisien et Libération . « Ce Pape qui fait vendre », titrait La Vie la semaine dernière. Ce Pape qui « bouscule l'Eglise » affirme Le Figaro à la Une. Extrait d'un discours prononcé samedi : "Nous ne pouvons pas devenir des chrétiens amidonnés qui parlent de théologie en prenant tranquillement le thé"

Le Pape François exhorte les fidèles à sortir des églises, à se méfier de l'argent, rêve d'une église pauvre pour les pauvres. Résultat : deux fois plus de monde que sous Benoit 16 aux audiences du mercredi et le nombre d’abonnés au compte Twitter du Vatican a triplé.

Et des changements d'habitude au St Siège détaillés par Jean-Marie Guénois : le pape ne vit pas au Palais apostolique, jugé sinistre. Il s'est installé dans la maison St Marthe, où dorment les cardinaux lors des conclaves. La curie doit se déplacer pour venir le voir. La messe quotidienne est ouverte au petit personnel - premiers conviés, les jardiniers et les éboueurs du Vatican. Le pape plaisante et les diplomates vaticans s'affolent : une blague sur la banque du Vatican a été interprétée comme l'annonce de sa fermeture. Pour la première fois, son bilan sera publié cette année et contrôlée par un organisme certifié.

Ce pape là n'est guère plus ouvert que ses prédécesseurs sur les questions de mœurs, mais il décoiffe un peu les cornettes. Il a appelé récemment les religieuses à ne plus être des vieilles filles mais des mamans aimantes. A ne pas prendre au pied de la lettre...

Printemps gâché pour Barack Obama

Période difficile... Outre les scandales que l'on évoquait la semaine dernière, il y a cette prison de Guantanamo qu'il avait promis de fermer et qui est toujours là. Dans Le Parisien-Aujourd’hui en France , le cas de Nabil Hadjarab, innocenté depuis 2007 selon le journal mais toujours derrière les barreaux. Il fait partie de la centaine de détenus en grève de la faim sur 166. Il a été victime d'une confusion d'identité et croupit à Guantanamo depuis plus de 11 ans. Cet Algérien de 33 ans a vécu en France. Pourrait-il être accueilli dans l'Hexagone ? Jusque là, le quai d'Orsay faisait la sourde oreille mais ses avocats ont obtenu un rendez vous.

Nabil Hadjarab, qui a perdu 20 kilos, raconte comment les détenus en grève de la faim sont nourris de force. « Ils vous placent sur une chaise qui ressemble à s'y méprendre à une chaise électrique, vos jambes et vos épaules sont sanglées. Si vous refusez, ils vous tiennent la tête en arrière »

La presse en bref : la proposition du jour...

En forme de provoc, celle du sénateur centriste Jean Arthuis dans Le Figaro . Il propose l'abrogation des 35 heures dans la fonction publique. Provoc, quoique... Au niveau européen, le gouvernement français a signé un document demandant la baisse des effectifs et l'allongement du temps de travail pour le personnel de la commission européenne : de 37 heures et demi à 40. Dans Le Figaro encore, le maire UMP qui ne veut pas marier les couples homosexuels, celui de Vienne dans l'Isère, Jacque Remiller. Il laissera les membres de l'opposition célébrer les mariages. Il est prêt à aller au tribunal pour défendre, dit-il, sa liberté de conscience

La citation du jour...

3ème mi temps pleine d'amertume pour les supporters de Clermont qui perdent encore une finale celle de la coupe d'Europe de rugby face à Toulon. Parole de supporter dans Libération : « Les boules sont grosses mais vu l'intensité de la Guiness, elles descendent tout de suite »

Le titre du jour...

Toujours Libé , clin d'œil à tous ceux que les quelques petites pages de publicité sur France Inter agacent. Portrait du mathématicien belge moult fois récompensés, Pierre Deligne. En titre : « Ses maths mutent »

La chute du jour

Le balcon d'un appartement, un couple qui se dispute... Réfugié sur rebord de la fenêtre, l'amant en caleçon s'apprête à sauter dans le vide, les pompiers ont disposé un matelas au sol, les badaus s’amusent. C'était Jean Rochefort face à la caméra d'Yves Robert. C'est aussi apparemment, la vraie histoire d'un brésilien à Sao Paulo. La vidéo est sur slate.fr . Où l’on voit que le Brésilien n'est pas charitable : le mari se fait allègrement chambrer. Tellement gros qu'on se demande si ce n'est pas une mise en scène. L’amant finit par sauter du deuxième étage et atterrit dans le matelas des pompiers…

A demain !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.